Vaches grasses ou vaches maigres ?

Publié le 17 novembre 2007 - par

Plus assez de vaches et les prix du lait et des produits laitiers s’envolent : 15 à 17 % d’augmentation . Les vaches manquent, 100 000 en France et c’est pire en Allemagne, en Angleterre, en Irlande, et en Espagne. C’est la Chine qui serait responsable: 9 litres de lait par habitant en 2000 et 25 litres aujourd’hui !

Et la Commission européenne n’avait rien prévu ? Elle n’avait pas anticipé cette forte demande des pays émergents ?
Car il y a aussi le pain qui augmente ( 16,6%) , la viande ( 23,5%) les légumes etc … Et que dire des prix du carburant ? Des loyers ?
Or un tiers des Français ont moins de 915 € de revenus par mois .

” Le but de la politique que je propose n’est pas de maintenir STABLE le pouvoir d’achat , il est de l’ AUGMENTER ”
Qui a dit cela ? C’est Nicolas Sarkozy dans son livre de campagne.
En fait, il a tenu parole, il a bien augmenté UN salaire, le sien de plus de 170%. tout en ayant tous ses frais payés par la République !
Les riches ont leurs cadeaux , les 15 milliards de boucliers fiscaux, les primes de licenciement qui les mettent pour longtemps à l’abri du besoin ! et les stocks-options pour les Messier, les Lagardère, les salaires faramineux …
Ce sont les vaches grasses.

Et pour les salariés ?
Pour les salariés, c’est RIEN . Il leur faut payer plus pour tout, sans augmentation de leurs salaires, de leurs retraites.
Pour eux, ce sont les vaches maigres.
Alors, il faut donc rappeler à Monsieur Sarkozy ses promesses de campagne.
Les salariés, les retraités veulent AUSSI être augmentés !

Augmentation du SMIC , des minima sociaux, des traitements de la fonction publique et des retraites.

Les retraites, parlons-en !

Tout est fait pour casser les mouvements sociaux qui commencent : la grève des cheminots : matraquage intense, et même contre-manifestation prévue dimanche 18/11/2007 par la droite.
Mais il faut se rendre compte de ce que veut ce gouvernement :
Sous prétexte d’équité, en s’attaquant aux régimes spéciaux, il annonce une nouvelle réforme pour 2008:

Allongement de la durée des cotisations ouvrant droit à la retraite à 41 annuités puis à 42 annuités !
Les réformes Balladur en 1993 et Fillon en 2003 avaient LE MÊME OBJECTIF :

ABAISSER LE NIVEAU DES PENSIONS

La CGT a établi un tableau très clair . En supposant la même règlementation qu’aujourd’hui
Pour un salarié du PRIVE ( non cadre)
né en 1938 retraite en 1998 taux 81,5 %
né en 1955 retraite en 2015 taux 66,5 %
né en 1985 retraite en 2045 taux 47,0 %

” L’offensive ultralibérable contre l’ensemble des acquis sociaux est massive et durable” ( Humanité du 13 Novembre 2007 )
C’est le” travailler plus pour gagner … moins ”

A nous d’en prendre conscience, à nous de ne pas nous laisser berner par les discours mensongers qui visent à diviser les salariés !

Mireille Popelin

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi