Voiles et mosquées, armes du jihad contre la France avec la complicité d’élus de la République

Publié le 30 mars 2009 - par - 1 406 vues
Share

« Islam de France », « mosquées républicaines », « le voile c’est mon droit », on connaît ces slogans qui tentent de nous faire accepter, avec l’aide de politiciens et d’officines telles que la Halde, le Mrap et le CFCM, l’idée que la religion islamique est « une chance pour la France ». De Nicolas Sarkozy à Caroline Fourest, de Dalil Boubakeur à Martine Aubry, les discours se suivent et se ressemblent : il ne faut pas confondre l’islam et l’islamisme, l’« islam républicain » et l’« islam des caves », Mahomet et Ben Laden, le Coran et sa « lecture littérale ».

Ce que nous ne confondrons jamais, à Riposte Laïque, ce sont les personnes issues d’origine et de culture musulmane, et les prosélytes d’un islam conquérant, tout comme nous ne réduisons pas les chrétiens de France aux propos dogmatiques d’un pape. Mais nous constatons hélas la faiblesse et le silence assourdissant des « musulmans modérés » quand certains de leurs coreligionnaires se comportent sur notre territoire comme à Kaboul ou à Gaza. Nous constatons la même faiblesse et le même silence chez ces politiciens et ces journalistes qui comme un seul homme ont condamné les propos du pape sur le préservatif en Afrique, mais qui n’osent pas élever la voix contre les « barbus » en France, par peur ou par intérêt personnel. Seules quelques personnes téméraires osent les épingler sur cette discrimination, comme le comique Stéphane Guillon (1).

Et pourtant, les faits sont là, à Paris, à Strasbourg, à Torcy et ailleurs. Ils font l’objet de quelques articles dans la presse régionale, et puis la chape de plomb nationale retombe. Pourtant, la virulence des propos et des actions qu’on peut constater sur la place publique devrait amener leurs auteurs devant les tribunaux pour incitation à la haine et à la violence, et provoquer une indignation nationale contre les fauteurs de troubles. Les faits sont là, et nous invitons nos lecteurs à prendre un peu de temps pour visionner quelques vidéos récentes de scènes de jihad contre la France et les Français.

A Paris, 15 mars 2009. Le MCD (Mouvement Citoyen pour la Diversité) organise avec la CRI (Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie) une manifestation contre la loi de 2004 sur la laïcité à l’école. On remarquera l’hypocrisie de ces officines qui utilisent des vocables à la mode (« Citoyen », « Diversité », « Contre le Racisme ») pour cacher leur vraie nature d’islamistes. Le MCD (2) est le dernier mouvement fondé par Faouzia ZEBDI-GHORAB, militante du voile, et le successeur d’un parti politique dont elle était l’égérie et qui avait un nom tout aussi faux-cul : l’UFCN (Union Française pour la Cohésion Nationale). La CRI (3) est un groupuscule fondé par Abdelaziz CHAAMBI, lui aussi militant de l’islam politique, dont la prétendue lutte « contre le racisme » sert de paravent à sa haine de la France. Et il suffit de l’écouter s’égosiller dans la vidéo tournée par les organisateurs de la manifestation eux-mêmes pour constater qu’Abdelaziz CHAAMBI est animé par bien d’autres sentiments et d’autres objectifs que l’antiracisme (4) : ces 9 minutes de hargne contre la France et de racisme contre les Français n’ont semble-t-il provoqué aucune réaction officielle.

A Strasbourg, dans le quartier d’Elsau, des activistes musulmans multiplient les prières publiques et le harcèlement des élus pour obtenir un terrain gratuit pour une mosquée. La médiatisation de ces coups de force contre la mairie et la République n’a pas dépassé la presse locale (5), qui traite d’ailleurs le sujet d’une manière très lénifiante par rapport à la violence des propos. Là encore, ce sont les organisateurs eux-mêmes qui mettent en ligne une vidéo de propagande (6) où ils mêlent d’une manière abjecte les symboles républicains (drapeau et hymne national) et des paroles de haine non seulement contre les élus et les Français, mais aussi contre les chrétiens et les juifs, accusés… d’avoir des lieux de culte à Strasbourg ! On remarquera également, dans cette vidéo, l’utilisation de jeunes enfants qui relaient cette prose abjecte. Pas étonnant que ceux-ci se comportent ensuite comme les « sauvageons » dénoncés dans le film « La journée de la jupe » !

La mairie de Strasbourg a cédé à ce chantage. En attendant de trouver un terrain qu’elle offrira généreusement (et aux frais du contribuable) à ces excités, elle met à leur disposition… le gymnase du groupe scolaire Léonard-de-Vinci, dans la rue du même nom (7). Oui, vous avez bien lu : le gymnase d’une école de la République transformée en mosquée provisoire, et le tout prêté gracieusement par des élus municipaux à ceux-là même qui les agressaient et les insultaient. Peut-on tomber plus bas dans la trahison d’un mandat républicain et du peuple de France ?

Les musulmans qui réclament une mosquée à Elsau arrivent donc à faire céder par la force les élus. Ils auront leur « lieu de culte ». Mais comment ces élus pourront-ils encore prétendre qu’il s’agira d’une « mosquée républicaine », respectueuse de nos valeurs, alors qu’elle sera obtenue par la coercition, le chantage, et les appels à la haine ? Comment ces élus pourront-ils nous faire croire qu’on y enseignera, en particulier à ces enfants endoctrinés qu’on voit dans la vidéo, un islam « RATP » (religion d’amour, tolérance et paix) ? Ils se foutent de notre gueule !

L’affaire de Torcy a déjà été évoquée dans nos colonnes (8). La méthode est la même qu’à Strasbourg-Elsau : le coup de force contre les institutions et les représentants de la République. Les activistes musulmans pénètrent en masse dans la mairie, en bloquent l’accès, et contraignent le maire à signer un « compromis » (9). Là encore, on ne peut que s’indigner d’une part de méthodes coercitives et jihadistes qui n’ont donné lieu à aucune poursuite judiciaire, et d’autre par de la veulerie d’un élu républicain qui cède au chantage et à l’extorsion. Tout comme à Strasbourg, on peut se demander comment des gens qui utilisent de tels procédés illégaux, violents et anti-républicains, deviendront subitement des citoyens exemplaires dans leur future mosquée. De qui se moque le maire de Torcy, quand il dit dans le reportage que ce futur lieu de culte sera « respectueux des Torcéennes et des Torcéens » alors que ceux qui l’animeront sont ceux qui ont montré non seulement de l’irrespect, mais également de la violence à l’encontre de la mairie de Torcy et de ce maire ? Peut-on tomber plus bas dans la soumission à un islam politique et agressif ?

Suite à ce que les musulmans auteurs de ce coup de force appellent un « compromis », l’un de leur principaux activistes, Abdelali BOUHNIK, qui préside l’association musulmane signataire, pousse l’outrecuidance jusqu’à mettre en ligne une vidéo surréaliste (10). Il s’adresse à ses « chers concitoyens » (sic !) de Torcy et de Marne-la-Vallée, et se réjouit d’avoir signé « une convention avec notre maire », sans évidemment rappeler que celle-ci a été obtenue par la contrainte et la menace. Il veut « rassurer » ceux qui l’écoute, ce qui est bien l’aveu patent que son islam et sa future mosquée ne sont guère… rassurants en soi ! Il ose demander : « avez-vous entendu parler un jour d’un problème » posé par ses coreligionnaires à Torcy, alors qu’il vient de séquestrer le maire de cette commune ! Il ose demander « qu’est-ce qui inquiète celui qui s’inquiète » (sic !) pour répondre : « je ne pense pas qu’il y a quelque chose qui peut inquiéter qui que ce soit ». Quel culot !

Et il nous explique qu’« une mosquée, ce sera un plus culturel à notre ville » et que « cela ne fera que du bien à notre environnement culturel », à l’instar, selon lui, des églises, des pagodes ou des synagogues. Mais on se demande sérieusement comment les habitants de Torcy ou d’ailleurs trouveraient le moindre « plus » à un lieu de culte cédé par le maire sous la violence jihadiste ! Et sa comparaison avec les édifices chrétiens, bouddhistes ou juifs est tout simplement une insulte aux adeptes de ces religions, qui n’utilisent pas ces méthodes abjectes sur notre territoire.

Les voiles de Faouzia ZEBDI-GHORAB, les prêches d’Abdelaziz CHAAMBI, le « plus culturel » d’Abdelali BOUHNIK et l’endoctrinement haineux des jeunes musulmans de Strasbourg-Elsau sont bien le fer de lance d’un islam conquérant et violent peut-être minoritaire en France, mais hélas efficace puisque des élus de la République trahissent leurs administrés en cédant à ces excités d’un autre âge. Honte à ces maires qui vont construire des lieux de culte à destination de ces jihadistes qui pourront y continuer leur guerre sainte contre nous, et le tout avec l’aide de l’argent public ! Dans une République française digne de ce nom, les préfets les auraient immédiatement démis de leurs fonctions et les procureurs les auraient traduits devant les tribunaux pour atteinte aux lois laïques et complicité avec ceux qui appellent à la haine contre la France et les Français, et qui utilisent la violence contre eux ou leurs représentants.

En abdiquant devant le chantage, les élus de Strasbourg et de Torcy viennent de donner un formidable blanc-seing à ces soldats de l’islam conquérant et sectaire, et un signal fort à leurs collègues partout sur notre territoire. Puisque ça marche, pourquoi se gêner ? Nous pouvons donc nous attendre à une multiplication de ces coups de force et à d’autres abdications de politiciens, qui signeront sous la menace des « compromis » qui ne sont que des compromissions.

Heureusement, le peuple de France n’est plus dupe. Il sait s’informer, et résister autant à ces menées factieuses qu’à la propagande d’Etat qui tente de les étouffer. Les « mosquées républicaines » et les voiles islamiques, il n’en veut pas, même déguisés hypocritement et scandaleusement sous le drapeau tricolore. Et ils feront payer tôt ou tard les élus qui les ont trahis en cédant à cette guérilla et en la camouflant par leurs discours de tartuffes.

(1) http://www.dailymotion.com/video/x46d0z_stephane-guillon-et-islam_politics

(2) http://www.mouvement-citoyen-diversite.org/

(3) http://www.crifrance.com/

(4) http://www.youtube.com/watch?v=ynVZ-NAeB-c

(5) http://www.dailymotion.com/video/x8j9su_priere-dans-la-rue-a-strasbourg-dev_news

(6) http://www.youtube.com/watch?v=aAgNej1Of5k

(7) http://www.dna.fr/articles/200903/13/avancees-dans-les-negociations,strasbourg,000006297.php

(8) http://www.ripostelaique.com/Lettre-ouverte-a-Monsieur.html

(9) http://www.youtube.com/watch?v=8vWZwTRuL-8

(10) http://www.youtube.com/watch?v=4PSxBRQS3os

COMMANDER LES DESSOUS DU VOILE

Chèque de 19 euros (port compris) à envoyer à l’ordre de Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1

Sur Amazon :

http://www.amazon.fr/gp/offer-listing/2746607042/ref=sr_1_olp_1?ie=UTF8&s=gateway&qid=1238170522&sr=8-1

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.