A bac + 5, Il ne sait pas écrire « Mauriac » et n’en a jamais entendu parler !

J’ai quelques innocentes petites manies, dont celle d’avoir toujours dans mes livres les quelques classiques incontournables que j’ai lus et aimés dans ma jeunesse : Maupassant, Zola, Dumas, Hugo, Montaigne, et puis Jules Verne et d’autres. François Mauriac par exemple. Ayant perdu « Le Noeud de vipères » dans un déménagement, je suis entrée hier dans une FNAC pour l’acheter en livre de poche.

Ne l’ayant pas trouvé j’ai demandé à un jeune vendeur de m’aider. Sa première question a été : « comment vous écrivez Mauriac, Madame » ?…

J’ai sursauté, j’ai cru que les yeux me tombaient de la tête, et je lui ai dit du tac au tac : « comment ça, vous ne savez pas comment on écrit Mauriac ? »

Ce jeune, qui n’était même pas d’une inculte diversité, avec ses grands yeux bien bleus, m’a répondu, très calme : – Non, Madame. C’est la première fois que j’entends parler de ce monsieur !

– La première fois ? (J’en bégayais presque)…Et au lycée, au collège, jamais entendu parler ?

– Non ! Jamais.

– Mais c’est un grand auteur classique du XXème siècle ! Ecrivain engagé, prix Nobel de littérature…Vous pourriez au moins le connaître de nom.

– Mais moi, Madame, je suis du XXIème siècle !…dit-il fièrement, balayant d’un beau geste plein de panache tout ce qui avait été écrit avant.

– D’accord vous êtes du XXIème siècle, mais cela ne doit pas vous empêcher d’avoir lu quelques auteurs précédents ! Sinon comment comprendre notre époque ?

– Oh moi, je lis surtout des mangas. Quelques rares polars, aussi. Très rarement. Vous avez déjà lu des mangas ?

– Euh non mais j’en connais de nom…

– Ah vous voyez, ça vous manque ! Vous devriez les lire, dit-il, d’un ton judicieux, comme si finalement c’était à lui de m’apprendre quelque chose.

Je promis d’essayer les mangas, mais je n’en pensais pas moins.

– Bon alors Mauriac ça s’écrit m, a, u, r, i, a, c.

C’était, pour moi, surréaliste. Mauriac est décédé en 1970, ce n’est pas si ancien que cela ! Cela ne remonte pas à Néanderthal ! Le jeune vendeur a pris note très sérieusement. Il l’a commandé. J’étais étonnée qu’une grande Fnac n’ait que deux livres de Mauriac, « Thérèse Desqueyroux » et « Le livre de raison de Malagar ».

Je suis allée faire un tour dans la librairie (car on était, quand même, dans une librairie, avec c’est vrai pas mal de mangas et de BD). Puis je suis revenue vers lui et m’excusant, je lui ai demandé son niveau d’études. Je m’attendais un peu à un CAP de manutentionnaire…métier d’ailleurs très utile dans une librairie.

Il m’a répondu qu’il avait un bac + 5, c’est à dire qu’il avait fait après le bac un DUT d’études commerciales, suivi de deux années d’études de création et gestion d’entreprise. Ce n’était pas la Sorbonne, mais quand même…

Mais il m’affirma que jamais, au grand jamais, il n’avait entendu parler de Mauriac, nulle part, ni au lycée ni ailleurs. Bon, il reconnaissait qu’il ne s’était jamais intéressé à la littérature, que ça l’ennuyait profondément. Mais finalement il était plein de bonne volonté.

Je concédai que Mauriac, ce n’est pas toujours très facile, ni très engageant, mais qu’il pouvait commencer par Maupassant, Zola. Il promit qu’il essaierait, un jour. Et je ne partis pas sans un petit couplet sur sa sortie « je suis du XXIème siècle », plaidant que quand même, les siècles qui nous ont précédés, ce n’est pas totalement inintéressant…Il était d’accord.

Bref finalement il avait manqué à ce jeune une Education Nationale digne de ce nom. Une instruction qui se tienne, qui tente au moins de lui faire savoir que nous avons en France un patrimoine littéraire qui ne doit pas devenir un archipel totalement perdu à l’est de l’illétrisme, ou de l’ignorance, superbe (c’était son cas) ou honteuse.

Une instruction qui, à défaut de l’ avoir baigné dans la littérature, ou de lui en avoir au moins laissé une teinture, aurait donné à ce jeune au minimum la connaissance que la littérature existe, et le moyen de s’y intéresser un jour, si l’envie lui en prenait. Et davantage, si affinités.

Si la littérature française ennuie à ce point un jeune, c’est qu’il n’a eu que de très mauvais profs, selon moi. Sans même oser parler de littérature étrangère.

Comment ne pas s’inquiéter pour l’avenir de notre culture, si un jeune bac +5 de nos jours n’a jamais entendu parler de Mauriac ? Ou alors convenons tout de suite que notre culture est morte. De profundis.

Ne sachant même pas qui était Mauriac, c’est tout un pan de culture qui lui échappe. Comment alors goûter ce bon mot d’André Frossard, (dont il ne doit même pas soupçonner l’existence), essayiste, journaliste, académicien, qui rentre un jour de Rome et croise Mauriac dans le hall du Figaro. Mauriac demande à Frossard : « alors, Rome ? » Réponse de Frossard : « un nœud de vicaires, mon cher, un nœud de vicaires ! »

Sophie Durand

image_pdf
0
0

59 Commentaires

  1. A l’inverse de cette tristesse, vers 1986 j’entends aux Grosses Têtes un morceau de classique qui m’emballe. J’ai juste le temps d’en enregistrer quelques mesures sur un dictaphone. J’étais à Vannes en déplacement, je rentre au rayon musique du Carrefour et je fais écouter à la jeune disquaire, au cas où …
    Elle écoute et me dit : »Ah oui, j’ai ça, c’est Hary Janos de Zoltan Kodaly » et elle traverse le rayon et me le donne en une seconde !
    Je l’ai toujours ce CD, c’est une merveille … et cette vendeuse aussi !
    Une sur 60 millions, j’ai eu de la chance non ?

  2. « l’instruction est , après la pain , la première chose dont le peuple ait besoin »(Danton)

  3. Une blonde s’adresse à une vendeuse, blonde également, dans une librairie
    – Bonjour mademoiselle, je désire acheter un livre.
    – Oh ! Vous avez de la chance, on en vend. Quel auteur ?
    – Quelle hauteur, je ne sais pas moi. Vingt centimètres…
    – Vincent comment ???

  4. Très joli article et belle conclusion par la citation mignonne de Frossard! bravo. mais je pense que c’est pas tant un manque de l’education nationale que celui de qq qui, il l’avoue, manque de curiosité litteraire. Maintenant , faut se mettre aux mangas!

  5. Lui il est pas comme Mauriac qui aime tellement l’Allemagne qu’il préfère qu’il y’en ai deux…Il doit plutôt est proche des auteurs Mangas…

  6. Les brevet antérieur a 68 . .était de niveau bac+5 aujourd Hui ce jeune a fait des études bidon c est tout comment administrer gérer et créer une entreprise
    C est tout pile est inculte

  7. Cela signifie que un bac+5 c est l équivalent d un brevet f étude secondaire voici 50 ans!!!!
    C est aussi nul qu’ cela ce jeune est inculte il fait partie des 95% qui ont le bac a mon époque c était 50%

  8. Et souvenez aussi de Sarkozy qui a déclaré un jour relire « 1893 » de Victor Hugo. J’avais lu les dizaines de commentaires ironiques de lecteurs du Figaro, tous à s’esclaffer unanimement sur la bourde! Un seul des lecteurs avait oser rétorquer que ce n’était pas si grave puisque le roman traite effectivement de 1893. Pour leur défense, ils avaient au moins entendu parler de Hugo, faute de l’avoir lu…

  9. Pire encore, interrogé sur Lamartine, un jeune a dit que c’était le prénom de sa mère.

  10. Faut pas chercher plus loin pourquoi nous sommes parmi les derniers du classement Pisa. A force de promouvoir un égalitarisme absurde à la soviétique et un nivellement par le bas et de faire de l’intelligence et du mérite des gros mots reac, on voit le résultat aujourd’hui. Le Bac pour tous qu’il disait Le socialope Jospin il y a 20 ans, voilà on y est…Mais’Mme Durand, ne vous inquiétez pas, si votre libraire ne connaît pas Mauriac, pas de doute que malgré ses yeux bleus, il doit parfaitement connaître la prose d’un Booba ou d’un Kaaris, c’est cela « l’ouverture à l’autre », le wokisme ambiant, gommer notre culture millénaire, notre histoire et les grands hommes qui ont fait ce que nous sommes pour s’ouvrir à la « culture » de « l’autre ». L’Homme Nouveau voulu par les mondialistes est là

  11. Curieux vu son travail à la FNAC mais son cursus d’études n’a rien à voir avec la littérature…

  12. On peut être manutentionnaire ou titulaire d un cap et Connaître Mauriac !!!!!!!! Votre mépris en dit long sur votre degré d intelligence

    • @Thierry
      En effet. C’est donc vous qui avez l’esprit mal tourné et voyez du mépris là où il n’y en a pas une once. Pas grave.

  13. A la FNAC il y a quelques années un jeune du rayon musique classique opéra m’a fait répéter « les vêpres siciliennes…. » plusieurs fois…il n’avait jamais entendu le mot, une charmante dame venue à la rescousse lui explique : vesper , le soir en Latin etc un homme s’approche : Ne vous fatiguez pas il s ‘en tamponne royalement le coquillard …
    Le nombre de fois où on me demande d’epeler mon prénom…bref on est vraiment « grand remplacés  » comme dirait Causeur…

  14. A noter la répercussion , grave , du manque de culture
    dispensé par les minables profs du secondaire
    pratiquement aucun bachelier n’a appris le latin
    pour les meilleurs , simplement un peu  » d’initiation  »

    encore plus restreints ceux ayant fait , un peu , de grec.

    les vrais professeurs de Français-Latin-Grec sont morts
    les profs ont déjà beaucoup de mal en français
    la plupart sont des ignorants du latin ( et donc du français)

    Ceci est grave , car par exemple , en médecine
    ( dont le langage médical s’est énormément appauvri )
    la plupart des internes ignorent le sens des racines grecques des mots médicaux ( hormis quelques unes principales)
    lorsqu’ils connaissent un mot issu du grec , c’est par la mémorisation sans aucune compréhension du sens du mot !

  15. Un peu partout on a remplacé les bibliothèques municipales par « des maisons du livre » Le changement d’étiquette n’est pas anodin. On trouve dans ces lieux les mêmes ouvrages récents, imprimés à la tonne, que ceux vendus en grande surface. Si vous demandez un Miller, Bernanos, Pierre Benoît et autres écrivains de même eau, la dame préposée aux livres vous regarde avec un regard d’incompréhension n’imaginant pas que l’on puisse s’intéresser à ces vieilles paperasses.
    Maurice Goulette

    • Il en est de même concernant les livres d’histoire. Je fais souvent les brocantes à la recherche de ses vieux livres des années 60/70 voire 80 où justement, le politiquement correct n’avait pas encore fait son œuvre de destruction.

  16. A la même interne , je posais une question sur
    SURCOUF

    réponse : je ne sais pas qui c’est , je ne l’ai jamais eu en cours

    mais mes parents habitent rue Surcouf ( en Bretagne )

    je vais pouvoir les informer : justement, avec mon père , on ne savait pas qui c’était !

    je poussais l’information jusqu’à dire que ce breton
    était d’origine normande du Cotentin
    et , in fine, d’origine Viking, son nom , au départ , étant
    SWART HAAR , celui aux cheveux noirs .

    élément jamais enseigné , même dans ma génération
    ignoré de la quasi-totalité de la populace

  17. Un patient s’appelant Roland , j’en profitais pour questionner une interne en radiologie:
    Roland , c’est un nom célèbre de l’histoire de France!
    *—
    réponse : bof , je ne vois pas.

    Roncevaux , ça vous dit quelque chose?
    —————-
    réponse : non , c’est qui, c’est ou ?

    un interne en réanimation passant par là , je lui posais aussi la question
    réponse identique Roland , Roncevaux ?
    Je ne vois pas du tout.

    ces gens étaient quand même intelligents
    il fallait incriminer la médiocrité de leurs profs
    ( et des parents , qui n’ont jamais complété la médiocre
    dés-éducation )

    • il ne faut pas confondre : être cultivé et être intelligent. Vous pouvez être intelligent sans pour autant être cultivé ou être cultivé sans pour autant être intelligent…

  18. surréaliste mais bien réel et cela fait plusieurs années que cette baisse éducative et intellectuelle est enclenchée : faire des générations d’incultes est une constante pour la gauche qui peux ainsi mieux dominer la population

  19. Je viens d’atterrir il y a peu ,quand j’ai demandé à un petit fils sa note d’anglais au BEPC examen qui ne s’appelle plus BEPC ,il m’a simplement répondu qu’il n’y avait plus d’anglais à cet examen
    Sans commentaires.

  20. Il y a quelques années, on a eu un étudiant venu travailler pour les vacances. Au détour d’une conversation, il a réussi l’exploit de nous situer la seconde guerre mondiale dans les années 1600. Vous voyez le niveau des dégâts. Et si ça peut vous rassurer, sachez que beaucoup de jeunes ne connaissent même pas Michael Jackson. Alors Mauriac vous imaginez… En fait, il vous a très bien résumé la situation. Tout ce qui n’est pas de leur époque leur est inconnu. Qu’attendre de generations qui ne sont même plus foutues de connaitre leur langue maternelle.

  21. je ne mets plus un pied dans ces boutiques de gros nuls, irrascibles, depressifs, et incompetants, jamais un sourire, jamais un conseil judicieux, par contre pour la censure bravo !! on met en evidence le Coran, mais on degage les Bd de MARSAULT…Je me souviens avoir un jour prélevé tois les exemplaire du Coran dans un rayonnage et avoir demandé à un vendeur de remiser ces brulots de haine dans les reserves…il m’a regardé en me demandant ce qu’etait un brulot….mais il a remis ces torche cul en rayon…je lui ai donc demandé ensutie ou étaient les Bd de MARSAULT, il m’a dévisagé avec degout en me disant que ce genre de livre il ne faisait pas….j’ai donc repliqué que l’humour noir etait interdit à la FNAC mais pas la haine raciste, antisemite et sexiste du coran…

  22. Je confirme : il y a des jeunes bac + quelque chose qui n’ont jamais entendu parler de Gengis Khan, ni d’Oradour sur Glane et qui ont besoin d’une machine à calculer pour savoir combien font 150 + 100.

  23. Allons,arrêtons de stigmatiser une dégradation supposée actuelle de l’instruction publique quand il y a cinquante ans que cela dure. Cinquante ans qu’on ne parle que d’allègement des programmes scolaires…. Et on s’étonne de ce résultat?
    L’histoire parfaitement authentique qui suit – qui date déjà du début des années 80 – s’est déroulée dans la librairie en face chez moi, où je passais un matin quand la libraire faisait le point avec son employée:
    – Avez-vous pu commander hier soir « Terre des Hommes » comme je vous l’avais demandé?
    – J’ai appelé La maison rustique mais ils m’ont dit qu’ils ne l’avaient pas.
    – ???? Mais mademoiselle, c’est de Saint Exupéry!
    – Ah bon? Je vais appeler La Procure alors!
    Je n’en aurais pas été témoin, je ne l’aurai pas cru!

  24. « Où se trouve le rayon des livres de Paul Emile Victor » ?
    Aucun souci, dites moi leurs noms de famille ?

  25. Le Bac de nos jours …?
    Il n’a plus rien à voir avec l’instruction publique ..!!
    Il est devenu un  » Droit de l’ Homme  » …
    99% de réussites cette année après 3 petits mois de scolarité très perturbée …
    Tout est dit …

  26. Si vous aviez vu le « cours de français » qui traînait hier à la salle des profs…. 5 mini textes présentant des « romans » (parfaitement inconnus de moi) avec les questions « factuel ou fictionnel? » -« Justifiez votre réponse »……

  27. Il y a bien eu récemment ce secrétaire d’Etat qui disait que le livre qui l’avait le plus marqué était « Zadig et Voltaire ». Il ajouta qu’il s’y replongeait assez souvent…
    Ou cette ministre de la Culture qui avouait naïvement qu’elle n’avait pas le temps de lire…

  28. Votre prise de conscience est amusante. Ça fait des années que l’éducation nationale est devenue une gigantesque garderie. Dans les classes de préparatoires aux grandes écoles quand on veut donner un sujet très très difficile en math on va chercher un sujet du bac littéraire des années 70.

    • J’ai enseigné 35 ans, institutrice puis prof agrégé, je viens d’être mise à la retraite anticipée car trop politiquement incorrecte, et hélas je confirme… Le niveau des 3èmes actuelles est à peine celui des CM2 des années 70.

    • Tant que nous serons dans l’ EDUCATION NATIONALE, et non dans l’ INSTRUCTION FRANCAISE,!!!! Je ne sais plus qui a dit que les enfants appartenaient à l’ état, mais non aux parents! Les parents les nourrissent et les habillent, l’ etat s’ occupe du reste!

  29. J’ai eu à engager des ingénieurs et des diplômés d’écoles de commerce sur trois continents… Les seuls qui ne savaient pas écrire leur langue étaient les français… et leur incompétence ne s’arrêtait hélas pas là !!! Bien logique au fond puisque nous sommes volontairement barbarisés à toute vitesse depuis des décennies !

  30. « Un de mes grands aïeux lui s’appelait Blanchard,
    Pierre Amédée Gontran Timoléon Edouard.
    ll habitait la France, un tout petit pays
    Situé sur une étoile, maintenant refroidie.
    Les rues portaient des noms bizarres et malaisés,
    Lafayette, Vaugirard ou bien Champs-Elysées. « …

    Jacques Revaux l’avait dit par la voix de Michel Sardou : notre civilisation est bien disparue, c’est confirmé!

  31. Désolé, mais qu’elle idée d’aller commander un livre à la Fnac ! La Fnac créé par des bobos gauchos est une entité commerciale nuisible et nauséabonde.

  32. l’éducation nationale d’aujourd’hui !!!
    professeur d’anglais à Mayotte , je faisais des extraits d’une pièce de Shakespeare quand mes élèves m’ont dit qu’ils l’avaient étudié en cours de français !
    ma collègue m’a dit qu’elle était prof de littérature et pas seulement de français ! je lui ai demandé si elle leur avait présenté La Fontaine ou Daudet etc. je vous laisse imaginer la réponse

  33. Pour avoir vécu une expérience encore plus gratinée que la votre (trop longue à décrire) dans une librairie universitaire réputée, j’ai décidé désormais de n’acheter mes livres que sur Amazon. Livre livré dans ma boite à lettres le lendemain de la commande, pas de bla-bla du libraire gauchiste ou homo (souvent les deux), pas de conseils de lecture genre « coup de coeur » du libraire, tout ce fatras pseudo « convivial ». Avec Amazon une simple transaction commerciale d’une redoutable efficacité !

    • C’est très bien Henri!!! En faisant travailler Amazone c’est tout un pan de la distribution que vous détruisez . Quand Amazone aura  »bouffé » les trois quarts de l’activité commerciale (et pas seulement pour les livres), vous serez le premier à pleurnicher.
      RIEN , RIEN ,RIEN chez l’ogre Amazone . C’est si invivable d’attendre une semaine pour obtenir un bouquin chez votre libraire ?

    • effectivement, ça aide à parcourir des livres inconnus.
      Idem pour essayer les vêtements.
      très malin

    • Je préfère que mon argent aille chez un libraire, peu m’importent ses orientations sexuelles que chez ces vautours d’Amazon.

    • J’oubliais, en plus d’être un (très) fidèle client d’Amazon, je suis en plus -horresco referens- vacciné. Si ça dérange qq’un je lui conseille d’aller se faire foutre, plutôt chez les Bantous, que chez les grecs !

  34. Ne pas connaitre Mauriac..! l’éducation nationale en chute libre..nous avons du souci à nous faire pour la culture de nos enfants..de notre pays..

    • Oui mais il connait Nick (ta mère) Conrad, relaxé en appel pour son clip « tuez les blancs », c’est plus important que Mauriac, Rousseau (J.Jacques pas Sandrine), Chateaubriand etc..

  35. Ce n’est pas si nouveau.

    Je me souviens qu’au temps lointain ou j’étais lycéen, sous Pompidou, j’étais allé dans une grande librairie acheter les Essais de Montaigne et que l’on m’avait répondu « Ah, je n’ai pas entendu parler, c’est un livre récent ? »

  36. Je dois avouer que Mauriac je ne connais pas. À l’école j’ai lu, Balzac, Zola, Flaubert, Hugo, Proust well le reste littérature québécoise, André Ducharme, Marie-Claire Blais, Aubert de Gaspé, Félix-Antoine Savard.
    Pour les Mangas je ne suis pas vraiment intéressé, mon fiston adore. J’ai lu que ça datait du 19ème siècle, donc pour le 21ème siècle, c pas vraiment ça.

  37. Chére Madame, je n’ai que mon « certif  » (1960 )et je peux vous dire qu »avec les bac +5, continuer vos recherches et amusez vous…! vous verrez, vous n’êtes pas au bout de vos surprises ! j’en aurais 10 comme cela a vous raconter…!!! prenez le parti d’en rire, sinon vous n’avez pas fini d’en pleurer ,… hélas !

    • Monsieur, votre « certif » de 1960 vaut de l’or..plus que le bac de ces dernières années..

    • J’ai un ami professeur des universités ;il affirme que la plupart des bacheliers seraient incapables de réussir le fameux certif.

      • Cette fameuse comparaison n’a pas de sens.

        Les bacheliers d’aujourd’hui sont bien plus mauvais en français, ne connaissent pas la géographie de la France où n’ont jamais fait de problèmes de robinets.

        Ils sont en revanche meilleurs en anglais ou maîtrisent les ordinateurs

        L’inquiétant est plutôt la comparaison avec l’étranger ou les Français ne cessent de reculer.

      • je vais avoir 60 ans… J’ai eu l’opportunité de passer mon certif en 1974 dans un village du Nord… j’étais en 4ème à l’époque… j’ai bossé dure pour l’avoir (revoir les problèmes (histoire de train, de gouttes d’eau lol) apprendre toutes les dates d’histoire , revoir toute la géographie, des dictées (entrainement avec le frangin qui allait passer le concours pour rentrer dans la police) apprendre à faire une boutonnière, un ourlet etc bien entendu en plus de ma scolarité (le programme n’ayant rien à voir avec celui du programme du certif… sincèrement, déjà à l’époque, nous avions un niveau bien plus élevé…

  38. L’inéducation anti-nationale enseigne en priorité la diversité, le métissage, la repentance, la terreur du réchauffisme, et maintenant la béatitude des vaccins.
    Cela laisse peu de place aux autres matières.

    Il y a quelques années, dînant chez des amis dont la fille préparait une thèse d’économétrie, son père m’avait proposé de la lire pour donner mon avis.
    Surprises : La demoiselle n’avait jamais entendu parler de Maurice Allais, Nobel d’économie, et sur des sujets de base comme les flux monétaires ou les échanges internationaux, elle avait à peine le niveau d’un DEUG de mon temps.

    Elle a quand même obtenu son doctorat avec mention honorable.
    De quoi passer des concours administratifs puisque le secteur privé n’a jamais retenu sa candidature.

    • En même temps, cette jeune personne ne croit peut-être pas à l’existence de tueurs sadiques qui voudraient assassiner la population par la vaccination, ce qui montrerait un immense progrès par rapport à une personne comme vous.

Les commentaires sont fermés.