A Brigitte, catho à migrants : et les Français miséreux ?

Publié le 29 janvier 2019 - par - 38 commentaires - 2 896 vues
Share

Merci à ceux qui prennent le temps d’écrire des commentaires sous mes articles. Mais non, je ne suis ni frustrée ni amère. Je suis même plutôt une rigolote. J’ai une passion dévorante pour mes petits-enfants, pour Schubert, pour mon piano, pour la brocante, pour mon potager et ma vieille maison, et c’est loin d’être tout. J’explique : quand vous allez voir votre psy, est-ce que vous lui parlez de la super soirée que vous avez passée avec vos meilleurs amis ? De l’excellent film que vous avez vu ? Des compliments que vient de vous faire votre patron ? Non. Vous lui exposez vos craintes, vos doutes, vous lui parlez de vos problèmes. Vous pouvez éventuellement élever le ton, il y en a même qui sanglotent.

Voilà. RL, c’est un peu comme mon psy. Quelle économie ! Et je suis encore moins raciste. Ce que je n’aime pas, c’est qu’on nous force à adopter des mœurs qui ne sont pas les nôtres. Particulièrement quand cela touche à mes petits-enfants. Saida, Fatima, Yasmine, Fatou, Djamila, portez autant de rideaux opaques, de hidjab, de niqab, de tchador, de burqa  que vous voulez dans votre pays, empaquetez-vous dans des oripeaux écœurants et des hardes jusqu’au sol, ça fait même très joli sur fond de sable, mais ici, vous êtes chez nous. Et ici, on ne se promène pas camouflés. On montre son visage, on laisse les cheveux flotter au vent. C’est délicieux. On nage en maillot. Et quand on a faim, on s’avale un sandwiche au jambon. Savoureux. On est chez nous. Voilà, vous savez pourquoi je suis furieuse. Enragée. En colère. Je ne veux pas que mes petites filles aient le même destin que vous.

Je poursuis, donc : France 2 avait rencontré des bénévoles à Calais. Plus particulièrement une certaine Brigitte Lips (sur la photo du haut, c’est celle qui porte un pull blanc). Pour essayer de comprendre leurs motivations. Là, on aurait pu éviter d’énormes frais car j’ai plusieurs explications, moi : aider un voisin qui meurt de faim, c’est moins médiatisé. (Je connais un type ici, en province, qui vit plutôt chichement avec sa famille, dans une maison plus que modeste. Il fabrique des meubles avec de vieilles palettes récupérées. A côté de chez lui dans une masure délabrée, un ancien détenu plutôt axé drogue. Eh bien, il l’approvisionne en bois de chauffage et va le voir deux fois par semaine pour lui demander s’il a besoin d’aide. Toujours un mot gentil. Si je ne l’avais pas vu moi-même, personne ne le saurait. Ni télé, ni reportages. La vraie charité – celle qui se fait dans la discrétion)

Cette femme veut tout simplement meubler sa solitude. Vous trouvez cela admirable ? Brigitte Lips, figure connue de Calais. Dans son garage, une installation spécialement destinée aux migrants : une quarantaine de prises numérotées pour charger leurs portables. J’ai été éduquée comme ça, dit-elle. Au partage, à l’écoute de l’autre. A cet endroit, je sollicite vos commentaires, car je n’ai aucune explication : comment tous ces pauvres migrants sans le sou peuvent-ils financer leur téléphone portable ? Il faut un compte en banque pour cela ! Et ce n’est pas donné.

Brigitte est tellement accueillante, que cela agace son quartier (Moi, ça ne m’agacerait pas, ça me rendrait folle !). Dans le reportage, on l’entend débattre avec un membre du collectif Calaisiens en colère. Il y a assez de Calaisiens en difficulté. C’est à l’Etat d’aider les migrants !, l’interpelle-t-il. Comme il a raison !

Vous imaginez un des voisins forcé de vendre sa maison ? Qu’il a peut-être financée pendant 30 ans ou plus ? Elle ne vaut plus rien ! Plus un centime ! Les voisins directs ont beau dresser un mur pour se protéger, ils sont obligés de supporter la vue des envahisseurs du matin au soir. Qui n’en foutent pas une dalle, qui demandent, implorent, sollicitent, se font assister, ne sont même pas reconnaissants, tout cela avant de se décider, dès que le soir tombe, de violer et d’égorger d’innocentes jeunes filles. Souvent à plusieurs, c’est moins fatiguant.

A moins d’un kilomètre de là, pour aider les migrants au quotidien, Maya, une bijoutière à la retraite qui passe 15 heures par jour avec eux. « C’est normal d’aider quand vous voyez des gens dans le besoin. Comment peut-on rester devant sa télé à rien faire ? ». Tiens, Maya, je me le demandais aussi ! Comment peut-on se laisser envahir, voler, agresser, démunir, sans rien faire ? Moi, en tous cas, je ne peux pas. J’ai toujours un carnet et un stylo à portée de la main et je note, je note.

https://ripostelaique.com/mairie-de-calais-cherche-idiots-benevoles-pour-nettoyer-detritus-des-migrants.html
http://www.lavoixdunord.fr/archive/recup%3A%252Fregion%252Fgrande-synthe-faute-de-bras-les-benevoles-du-camp-de-ia17b47594n3404593

Un des jeunes migrants raconte : «Ça fait mal de savoir qu’il y a des gens qui ont autant de haine. On a fui notre pays pour trouver la sécurité, et la paix. On ne pensait pas qu’un citoyen français pouvait nous détester à ce point». Si. Les citoyens français, surtout ceux qui travaillent, se lèvent tôt tous les matins, qu’il fasse gelant ou trop chaud, qu’ils soient crevés, enrhumés ou aient mal au dos, ils n’aiment pas les fainéants, qui glandent, qui flemmardent, et encore moins les meurtriers. C’est pourtant facile à comprendre.

En Loire-Atlantique, de jeunes étrangers sont accueillis dans des familles d’accueil bénévoles.  Ces familles reçoivent une allocation pour la prise en charge de l’enfant (nourriture, vêtements).

Les personnes souhaitant déposer une candidature pour devenir famille bénévole, peuvent adresser un courrier à la direction de l’enfance et de la famille. Attention, il y a des conditions : casier judiciaire vierge, chambre séparée, vie familiale, nourriture halal, sans oublier le tapis de prières. Faute de quoi, on pourrait vous traiter de raciste.
Ecoutez bien, Brigitte et Maya, charitables et désintéressées : La Voix du Nord a signalé un fait divers qui, bien entendu, n’a pas été repris par les chaînes de télévision. En octobre, dans votre ville, une jeune bénévole engagée dans la défense de l’arrivée massive de migrants illégaux, a été violée par un migrant d’origine marocaine, également volontaire dans la même association d’accueil des migrants.

Il l’a entraînée dans un camping et l’a forcée à une relation sexuelle. L’association a confirmé avoir expulsé le volontaire et apporté toute son aide à la victime. Ce n’était pas la première fois qu’une bénévole était violentée.
Personnellement, je ne suis pas encore remise de l’assassinat de Maria Ladenburger à Freiburg. Etudiante en médecine, elle donnait de son temps libre aux jeunes migrants d’un foyer proche de son logement. Son bourreau sortira dans quelques années, sa famille, elle en a pris pour toujours.

Non, je ne suis pas méchante, mais en fait, je pense que la charitable mamy des migrants risque moins de subir le même sort. (Je ne suis pas agressive, mais il ne faut pas m’énerver, non plus Madame Lips).

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share

38 réponses à “A Brigitte, catho à migrants : et les Français miséreux ?”

  1. BOURGOIN dit :

    Cela n’est pas d’aujourd’hui qu’un certain nombre de catholiques ont fait le jeu de la gauche et tout cela avec l’approbation des grands dirigeants à Rome.
    C’est en partie grâce à eux que Mitterrand a été élu et malheureusement dans ma famille aussi.
    L’ histoire des prêtres ouvriers en 1956-57, quand j’avais 11 et 12 ans, montre bien qu’il n’y a à aucun niveau de l’Église catholique l’Autorité Divine réellement donnée des Cieux et le résultat est là aujourd’hui! J’ai la Vraie Prêtrise dans l’ Église de Jésus-Christ Rétablie le 6 Avril 1830. Elle est la seule à être aujourd’hui à nouveau dirigée par des Apôtres de Jésus Christ qui le connaissent PERSONNELLEMENT !!! . . . La Prêtrise s’applique partout et pas seulement dans le monde ouvrier ! ! ! C’était de la démagogie ! ! !

  2. laetitia dit :

    En effet. Que d’hypocrisie et de tricherie pour tenter de se valoriser publiquement en ce moment; ˜ La main sur le cœur qui saigne et prétextant de ses bons sentiments˜ comme dit le roman. Comme si les problèmes et les désespoirs actuels d’un pays et d’un peuple en péril ne suffisaient pas. Quelle tristesse de voir des opportunistes et des inconscients essayer de les recouvrir d’une dentelle de plastique!

  3. clercophage dit :

    Mme Schubert : Touchez vous des droits d’auteur quand on joue la musique de votre grand-père ?

  4. GAVIVA dit :

    Chère Anne, je la ressort encore une fois suite à votre article, « on aide d’abord en fonction de SES BESOINS A SOI. Quand on a comprit ça on comprend tout. Dans le mauvais sens, ou dans le bon mais on a toujours un BESOIN derrière. Du reste, quand on voit ce qui se cache derrière les « piliers de bonnes œuvres », des fois ça fout les boules.

  5. Morgane dit :

    Un grand MERCI Anne schubert pour cet excellent article !!!!
    Un jour, cette petite dame subira vols, insultes pour la remercier de son dévouement…
    Regrettable !!

  6. Marnie dit :

    Il est vrai que les cathos et autres chrétiens sont dans l’ensemble haineux envers les autres citoyens de ce pays. Comme si c’était justice d’enlever ce qui est dû aux habitants pauvres de France pour le donner à d’autres. Avec cette engeance rien d’étonnant que la chrétienté devienne minoritaire de partout et favorise l’incrustation de la perverse islam.

  7. Carter dit :

    Ils nous prennent pour qui, ces crétins de migrants ? C’est Macron qui les a fait venir, qu’ils aillent voir Macron. Moi je trime chaque jour pour 1500 € par mois, je n’aurai probablement même pas suffisamment à la retraite pour survivre, je n’ai ni maison, ni appartement, alors les migrants je m’en bats les steaks, ce ne sont pas eux qui vont m’aider lorsque je serai en difficulté. Et il y a des millions de Français qui sont dans ma situation. Alors qu’ils retournent chez eux, ils pensent qu’on va crever comme des chiens pour les sortir de leur misère ? Autrement dit, qu’on va nous-même se mettre dans la merde la plus abjecte pour les en sortir ?????? On est en mode survie, avec des petits salaires misérables, alors c’est du chacun pour soi.

  8. Carole dit :

    Comme les dames patronnesses chantées par Jacques Brel, la dame « organise ses largesses » et a « ses pauvres à elle » (pas tous, juste les migrants).

  9. Joël (1) dit :

    Au fait: Qui lui paie sa retraite à mémère (?) Le blanc besogneux hein!!!! Pas le chasseur de primes sociale du tiers monde!!! Visiblement comme le dit ma fille: Elle à pas une tête à avoir travaillée dans la restauration celle là!!! Sans doute retraité d’une administration épargnée de comptes de résultats! Collabos! Dégueulasse!!!

    • Carole dit :

      @Joel, ne l’appelez pas « mémère ». Mémère, ça reste gentil en désignant seulement une femme d’âge mûr ou une grand-mère. « Rombière » serait plus approprié, plus précis (ce terme désigne une femme d’âge mûr également mais prétentieuse, ennuyeuse et ridicule) !

    • calaisien dit :

      Cette retraitée, comme tous les retraités a  » payé la retraite  » des + anciens pendant toute sa carrière. C’est la règle du jeu.
      Elle n’est pas la seule habitante de Calais à recharger les portables des migrants.

  10. Joël (1) dit :

    La même tête qu’Éva Joli, tout un symbole! Moi je ne rentre pas dans ce genre de comportements à l’adresse des gugusses du tiers monde, car j’en ai rien à foutre!!! Comportements de la dame qui sont avant tout plus une marque de trahison que de faiblesses! Finalement, ce comportement de collabos ressemble à celui des Français durant la guerre de 39/45! Témoignage suicidaire nécessitant de la part de ses enfants une mise sous tutelle avant qu’elle ne les déshérite !!! Vite vite l’EPHAD!!!!

  11. Carole dit :

    La véritable charité est humble et discrète, ce que n’est visiblement pas dame Brigitte qui elle a la charité ostentatoire et fait des choix politiques dans son « assistanat ». Se préoccuper des Français dans la misère est le cadet de ses soucis, voyons : on ne parlerait pas d’elle si c’était le cas !

    • Peg dit :

      Une pitoyable bonne femme. Elle ne risque pas de recharger les portables des SDF français, ils n’en n’ont pas…

      • Carole dit :

        En effet, Peg, les SDF français n’ont pas de portable … Personne ne leur finance un tel privilège. Les SDF français n’intéressent pas cette femme et ses semblables, qui se donnent en spectacle avec leur compassion à géométrie variable, pas plus que le gouvernement qui pratique le « déshabiller Pierre pour habiller Paul ».

  12. Aux Armes Citoyens dit :

    Anne, il suffit d’une racaille dans un grand besoin de « dégorger le concombre » et n’en peut plus de se contenir, pour que la brigitte (pas de majuscule) et sa collègue passent à la casserole ou même pire…
    Quand une racaille est en rut, l’âge, le sexe, le physique et tout le reste, ne comptent pas… sauf le plaisir personnel au nom d’allahmerde.

    • barbot dit :

      quelle grosse truie infecte!! Elle trahit tout par masochisme !

    • Carole dit :

      @Aux armes citoyens. Qui sait, elle ne dirait peut-être pas non au « passage à la casserole » !!! ;-) Pour faire comme les Américains qui voient du « sexe » partout, n’y aurait-il pas inconsciemment quelque chose de sexuel dans cette charité très orientée ?

  13. pointe percée dit :

    que ses gens qui les aident aillent les aider dans leurs pays

    • Joël (1) dit :

      BRAVO!!!!!!!Rien à rajouter sinon qu’elle pourra claquer sur place ((ses crevards)) ne lui creuseront pas même une tombe, et encore moins un trou!!!

  14. Joël dit :

    Moi je propose à cette dame de faire le contraire : habiter dans son garage et laisser la maison à ses protégés.
    Et on en reparle dans 6 mois.

  15. Mousquetaire dit :

    Culpabilisation du blanc judeo chrétien, idealisation de l’Autre pour expier nos fautes coloniales, ideologie immigrationisme assumée, mépris de classe pour la misère sociale lorsqu’elle est française, inversion des valeurs…Il y en a des raisons pour accueillir une invasion sans précédent ! 40 ans d’ideologie visant à deconstruire nos équilibres ancestraux, famille, nation, culture, sont à l’oeuvre, et tous les leviers éducatifs, médiatiques, juridiques, culturels, moraux, se relayent pour détruire notre civilisation millenaire. Mais le soleil se lève à l’est (Groupe de Visegard, Autriche), au Danemark, en Italie, dans l’Amérique de Trump, les partis civilisationnels, dits populistes, réveillent les consciences anesthesiées. Comme vous, le sort de nos enfants est mon moteur.

    • ann dit :

      Rejoindre la discussion.. aux u s a le meme problem mais pas aussi grand qu’en France ,les gens se reveillent et avec les « crimes que font les arabes ca ne « passe » plus..

  16. Marre dit :

    Que le soleil soit avec vous Anne .

  17. amandinelonchamp dit :

    Et puis qu’elle fasse bien attention ,car maintenant qu’elle est connue de ses protégés , elle pourrait bien se sentir un peu cambriolée , un jour.Il me semble que sur la photo, elle s’adresse aux migrants depuis le jardin de sa maison. Si elle croit que ces gens là l’aiment bien , c’est son droit mais eux ce qu’ils veulent, c’est le gâteau ,pas des miettes. Je ne sais pas si elle l’a bien compris. Merci pour l’article Anne Schubert.

    • Aux Armes Citoyens dit :

      Elle le comprendra à son corps défendant de gré ou de force…
      Et là, elle comprendra qu’elle s’est trompée de « chemin charitable » : se préoccuper de ceux de sa race.

      • Peg dit :

        Même pas sûr qu’elle comprenne à ce moment là. Le cerveau lavé à ce point de bêtise, elle risque encore de penser que c’est parce qu’elle n’en a pas fait assez pour ces pauvres victimes du racisme blanc.

  18. amandinelonchamp dit :

    Je vais faire comme on dit de la psychologie de comptoir mais je suis persuadé que ces bénévoles éprouvent au fond d’eux même une sorte de racisme inavoué à l’égard de ces étrangers.Ils pensent peut-être’:’Ces pauvres sauvages ne sont pas gâtés ,je vais me dévouer à eux, ils en ont bien besoin » . Au fond c’est du mépris vernis avec de la bienveillance.Et puis ça permet à ces bienfaiteurs de se construire une identité de saints laÏques , eux qui sont souvent incapables d’ouvrir leur porte à un voisin de palier Français en difficulté.Les migrants sont à la mode eux , les Blancs sont de l’ancien peuple Français en voie de disparition.A voir les visages tendus de ces hommes , on voit bien qu’ils n’aiment pas recevoir la charité des mains d’une femme.

    • wika dit :

      Entièrement d’accord, Amandine. Une fois leur place faite dans notre pays, ils n’auront qu’une ambition : prendre la place de leurs bienfaiteurs et les éradiquer.
      Les comportements de ces femmes, discriminatoires dans leur bienveillance, sont à mon avis dangereux et à double tranchant, car ces « migrants » ont une mentalité tribale et non une mentalité collective comme chez nous. Il n’y a qu’à voir comme ils s’étripent entre ethnies sur notre sol. Un jour, nous en paierons le prix et nos enfants avec, comme en Afrique du sud

  19. Othello dit :

    Le problème, c’est que des connes de ce calibre on en trouve treize à la douzaine dans les « associations », qu’elles soient catho ou non !

    • wika dit :

      « On a fui notre pays pour trouver la sécurité, et la paix » Je rigole (jaune)
      Les candidats à l’émigration qui viennent de pays en paix sont informés via les chaînes de télé, dont TV5 Monde et la 24 diffusées dans les pays africains et qui leur expliquent la marche à suivre pour venir chez nous et à quelles allocs ils ont droit.
      Cette conne comme bien d’autres a beaucoup plus de grands frissons devant de jeunes mâles que devant des SDF sales et cassés psychologiquement

    • efromfourme dit :

      oui car il serait trop facile de faire du catho basching en toute occasion même si leur Pape François le lèche babouche ne donne vraiment pas l exemple

  20. Bausurman dit :

    Pour ce genre de dame de charité, un sdf fds est un privilegie’ et coupable dès le berceau, en plus, car fds

  21. Ulysse dit :

    Mais non, Anne, c’est un bonheur de vous lire et presque de vous entendre ! Votre franc-parler manque tellement, tellement !