A Bruxelles, Hollande défendra d’abord des pays étrangers, et plaidera pour des abandons de souveraineté !

Publié le 28 juin 2012 - par - 1 477 vues
Share

Le fameux sommet « de la nième dernière chance » vient de s’ouvrir. Et déjà, notre Président s’illustre par des déclarations internationalistes (dont il a le secret) et non françaises.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/28/20002-20120628ARTFIG00595-le-sommet-europeen-crucial-s-est-ouvert-a-bruxelles.php

Première réaction de François Hollande : « Je viens pour qu’il y ait des solutions très rapides pour soutenir les pays qui sont les plus en difficultés sur les marchés, alors même qu’ils ont fait des efforts considérables pour redresser leurs comptes publics. »

Autrement dit, il vient pour défendre les Espagnols et les Italiens, mais pas les Français…

Autre déclaration de Flanby : « Nous devons approfondir l’union économique, monétaire, bancaire, sociale, fiscale et mettre des instruments qui peuvent permettre aux Européens d’être plus forts ensemble et plus solidaires les uns par rapport aux autres. »

Autrement dit, encore plus d’abandon de souveraineté.

Et en échange de cette soumission à l’euro-mondialisme, on lui file un hochet pour qu’il ne revienne pas les mains vides en France : « Sauf coup de théâtre, le Conseil européen devrait adopter un «pacte de croissance», poussé par François Hollande, qui prévoit notamment le déblocage de 130 milliards d’euros par l’UE pour des mesures de relance. »

Sauf qu’il n’y a pas un euro nouveau dans ce « déblocage », ce ne sont que des sommes qui avaient été déjà budgétées. Et on ne sait pas trop pour quoi faire… Sinon qu’elles profiteront aux pays les plus en difficulté (Grèce, Espagne, Portugal, Italie), donc elles seront dilapidées sans que la France en tire un quelconque bénéfice. Donc une fois de plus on va payer pour des projets chez les autres au lieu de faire du « redressement productif » chez nous.

Bref je crois que les deux jours de sommet ne seront que du blabla pour avaliser tout ça, donner un coup de pouce à l’Espagne et à l’Italie, et Flanby se fera avoir sur toute la ligne et tentera de nous faire croire le contraire. On parie ?

Roger Heurtebise

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.