À Callac, souriez, vous êtes Grand-Remplacés !

Macron et sa morale à deux balles ! À Callac, il faut redistribuer les étrangers sans papiers. Macron, la gauche et les progressistes, justifient toujours leur idéologie politique au nom des Valeurs de la République ou de l’Europe et de la Morale Macronniste. Macron fait partie de ces donneurs de leçons qui se définissent eux-mêmes comme des humanistes à deux balles, les profiteurs et les promoteurs de ces valeurs et de cette idéologie morale ! La Morale Macronniste a deux caractéristiques fondamentales : elles procède du principe du deux poids, deux mesures progressistes et varie énormément dans le temps et dans l’espace !

Le parti pris de l’Europe et de Macron de soutenir le Grand Remplacement fait porter sur les villages l’entière responsabilité de la crise des migrants. C’est passer sous silence toutes les années d’immigration à marche forcée avec Hollande et Macron au mépris des habitants des territoires de la France périphérique.

Mais cette morale à deux balles de Macron, la France et les Français n’en veulent pas du tout !

Si, au nom de la morale progressiste, Macron et l’Europe décident de soutenir l’immigration à marche forcée contre les Français, comment les Français ne se sentiraient-ils pas agressé par Macron ? Pourquoi la France ne se défend-elle pas quand elle est attaquée une nouvelle fois par Macron ? À Callac, la morale n’a rien à voir avec la politique de l’Europe et de Macron pour imposer le Grand Remplacement.

C’est l’idéologie et les intérêts économiques qui sous-tendent toute la politique européenne.

Quand Callac est Grand-Remplacée et agressée. Qui s’en soucie ?

On attend que l’agression des mercenaires djihadistes, ces zélateurs champions de l’islam politique, se manifestent pour que se mobilisent les pleureuses et les bonnes âmes de l’aide humanitaire de l’Occident.

Callac est Grand-Remplacée et agressée par le simulacre de président dictateur au petit pied !

Après la chute de Macron, les territoires perdus de la France devront recouvrer leur indépendance.

C’est pourquoi, au terme d’une guerre victorieuse contre le Grand Remplacement, la France pourra retrouver son identité, celle que le parti pris progressiste de l’Europe et de Macron veut absolument changer afin d’anéantir cette ancienne nation chrétienne. Macron s’inscrit dans la lignée des idéologues progressistes GOF-LGBT dont les exactions ont précédé et accompagné la déconstruction de l’Occident chrétien.

Si l’intention générale de l’Europe et de Macron est de mettre à genoux les nations et les peuples de la vieille Europe chrétienne et de réduire les peuples en dhimmitude (soumission à l’Islam), on comprend que les Français patriotes sont devenus des Sous-Chiens, des chiens à chasser, à Callac et partout en France.

Callac, laboratoire du Grand Remplacement ? (ojim.fr) Callac est un village des Côtes d’Armor de 2200 habitants, des bretons en France. Le projet de riches mécènes est de financer l’installation de nombreux étrangers sans papiers sur ce qui préfigure une vaste politique de peuplement des campagnes françaises.

Dans la couverture de ce projet, on peut compter sur les médias collabos pour vanter les joies et la richesse du vivre-ensemble chez les autres, comme le font les squatteurs hors la loi en toute impunité, qui vont désormais concerner des territoires appauvris après les villes et les banlieues de l’immigration.

Callac, laboratoire des Diafoirus : Dans le malade imaginaire, Molière met en scène les Diafoirus père et fils, deux médecins charlatans, toujours prompts aux expérimentations les plus hasardeuses. Selon des organisateurs d’une manifestation organisée contre le projet de Grand Remplacement de Callac par des étrangers, interviewés par un journaliste du site Breizh Info : cette initiative est un véritable laboratoire breton du Grand Remplacement, qui, après avoir transformé nos grandes villes, va maintenant s’attaquer à nos villages. On connaissait déjà les nombreux échecs de l’intégration, ne parlons plus de l’assimilation, dans les banlieues de l’immigration. Nos Diafoirus veulent transplanter ces expériences malheureuses dans la France profonde. Le journal Le Télégramme se veut macronniste et dit qu’il s’agit d’une première en France, le projet permettrait d’accueillir une centaine de réfugiés à Callac et de rénover plusieurs sites vacants de la commune. Il est porté à la fois par la municipalité communiste de Callac et le fonds de dotation privé Merci. Ce dernier a été, selon son site officiel, crée en 2009 par un couple d’entrepreneurs, Marie-France et Bernard Cohen.

Cette volonté de Grand Remplacement par des extra-Européens n’est pas une première à Callac.

Dès 2017, Breizh Info révélait l’attribution de 5 logements des migrants clandestins. Le projet des riches mécènes et de la mairie communiste marque un saut quantitatif : il s’agit désormais d’accueillir une centaine de migrants, voire plus, un chiffre qui n’a pas été avancé par la mairie ou le Fonds de dotation, selon BFMTV. Les médias collabos, chevilles ouvrières du Grand Remplacement. Ce projet bénéficie d’un accueil très favorable de la part des médias collabos pour lesquels l’immigration extra-européenne n’est jamais un problème. Aujourd’hui en France, le 15 août : Dans un centre de la Bretagne vieillissant, le renouvellement de la population est crucial. Et sans transition d’annoncer : Il est prévu d’accueillir une quinzaine de familles de réfugiés politiques (70 familles d’étrangers sans papiers) dans les dix ans à venir.

Un journaliste du site Actu.fr est allé enquêter sur place. Parmi toutes les personnes interrogées dont les témoignages sont reproduits dans un article publié le 15 septembre, une seule est réticente à ce projet. La conclusion est laissée à un ancien député : C’est une véritable chance, nous sommes en train de tourner une page de notre territoire. Sans arrivées, sans nouvelles populations, je ne suis pas certain qu’on retrouvera cette vitalité que l’on attend. À la télévision, TF1 a mis ses lunettes roses pour colorer cette actualité :

« Accueil de réfugiés : comment un village breton entend faciliter l’intégration de familles« . Sur Twitter, un internaute fait un constat : Au JT de TF1, reportage sur le village de #Callac (repeuplement d’un village par des réfugiés), 95% du temps de parole donné aux gens favorables au projet. Le mot « extrême » est employé pour la droite mais pas pour la gauche. Un modèle du genre ! Sur RMC le 17 septembre, Périco Légasse, à l’instar de nombreux autres people, s’enthousiasme : Des étrangers pour repeupler (Grand Remplacer) les campagnes ? C’est une formidable idée, on peut leur allouer un lopin de terre et en faire des paysans. C’est l’avenir de notre ruralité. Un discours qui a trouvé un écho favorable au sommet de l’État. Le 15 septembre, Macron annonçait la répartition prochaine d’étrangers irréguliers dans les campagnes françaises, pour faire face à la transition démographique et améliorer leur insertion (???), signalait un article de Breizh Info.

Parmi les médias collabos qui veulent imposer un point de vue équilibré (favorable) sur le sujet, Stéphane Kovacs évoque, dans un article paru le 17 septembre dans Le Figaro, la greffe forcée de réfugiés cabre les villageois. On y apprend qu’une convention de partenariat a été signée entre le fonds Merci et le maire (DVG) (communiste) Jean-Yves Rolland. Au milieu des années 1960, Callac comptait 3 500 habitants. Mais les abattoirs ont fermé, des exploitations agricoles ont disparu, des commerces ont baissé le rideau : aujourd’hui, de nombreux jeunes sont partis travailler en ville et l’on compte 18 % de chômeurs. Mais transplanter des migrants dans un village en voie de désertification n’est peut-être pas une bonne idée.

À l’écart des médias collabos, des critiques frontales. Lors d’une soirée de gala, Marie France Cohen, la Présidente du Fonds de dotation “Merci” qui veut installer des étrangers à Callac a rendu un hommage à Cédric Herrou, le passeur compulsif de clandestins. Cédric, c’est un exemple, commente elle. Callac a de fortes chances d’être un laboratoire pour les partisans de l’éradication et de l’accueil inconditionnel de la misère du monde. Sur CNews, Bigot : traiter un problème démographique en démontrant aux Français qu’ils ont moins de valeur que des arrivants fraichement débarqués va, à coup sûr, créer un problème politique !

Pourquoi avoir attendu ce projet de Grand Remplacement, par l’implantation des étrangers, pour soulager la misère locale et déverser des dizaines, voire des centaines de milliers d’euros, voire plus ? En évoquant les espaces ruraux qui sont en train de perdre de la population, Macron a implicitement reconnu l’abandon de ces territoires isolés et abandonnés où plus personne ne veut venir soigner, investir, enseigner, commercer ou tout simplement s’établir et se reposer car il n’y a pas une seule barre pour téléphoner, pas de réseau pour se connecter, plus de clinique pour accoucher, plus de spécialiste pour diagnostiquer, plus de paysans, d’artisans ou d’industriels pour embaucher et depuis que, confinement oblige, le gouvernement les a poussés à plier boutique, plus de bistrot pour se rencontrer et se désaltérer, plus de resto pour se sustenter. La liste est longue des causes et conséquences ayant précipité l’abandon de la France périphérique.

On est loin du récit héroïque de Macron, qui veut accueillir et répartir dans les coins les plus reculés de France tous les étrangers qui recherchent les aides de l’assistance sociale en France.

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Source : À droite fièrement et Ojim

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

14 Commentaires

  1. « Callac, laboratoire du Grand Remplacement ? .. Le projet de riches mécènes est de financer l’installation de nombreux étrangers sans papiers sur ce qui préfigure une vaste politique de peuplement des campagnes françaises. »

    Pour enrayer l’infâmie du remplacement à Callac, il va nous falloir couper les vivres aux financeurs:
    Pas de pognon chez les Cohens, pas de remplacement à Callac !!!

    • Velociraptor.  » Financer l’installation  » uniquement cela. Les déplacer d’UN POINT A UN HAUTRE afin qu’ils ne dérangent plus l’espace visuel et les narines des bourges par les émanations olfactives qu’ils dégagent, car derrière ce sont NOS IMPÔTS qui continueront en milliards € à les entretenir à SE REPRODDUIRE en faisant des milliers de gosses sans travailler !

      • Mais non pas « uniquement cela » mais il faut bien marquer le coup à Callac !!!
        Sinon d’autres villages seront repeuplés par la finance rothchild.

    • La Cohen est catho née Gouttal
      Faut commencer à assumer la connerie des Francons gauchistes
      Callac est une mairie nuppes comme par hasard

  2. Callac a longtemps été géré par une mairie communiste, aujourd hui le maire, de gauche, impliqué dans l ancien conseil municipal et le milieu associatif, retraité de l agriculture, élections legislatives :NUPES, élection présidentielle, macaron ….Cela leur arrive de lire les programmes avant de voter ? De quoi se plaignent ils ? Il faut payer maintenant…Les villes avoisinantes ont aussi du souci à se faire, moins d 1 h par le train, les migrants iront s y distraire…aller/retour dans la journée …

  3. En début d’article, c’est quoi la « morale macroniste »?
    C’est s’en prendre une dans le cul jusqu’à la garde ?

  4. On pourra peut-être en faire des agriculteurs si l’état les autorise à cultiver du cannabis ou du pavot et si on cesse de les loger, les nourrir et les vêtir aux frais du contribuable.

  5. l’argent n’existait pas pour les bouseux, il coule à flot pour les migrants ;
    le travail était de l’autre coté de la rue pour les locaux, il y en aura à foison pour les migrants (cerbère à la caf nouvellement crée, adsem dans l’école rénovée, agents d’entretien et aides diverses pour les assistantes sociales, etc).
    excusez moi, je n’avais pas compris la transition démographique)

  6. On pourrait aussi parler de Stains où l’occupant baptise une rue du nom de la femme de Mahomet. L’islam avance partout, progresse comme un ver rongeur, impose ses codes et sa loi. Pendant ce temps les islamogauchistes se demandent lequel d’entre eux fait pleurer sa conjointe, les affairistes de droite se demandent comment ils vont saigner l’État, les bobos macronistes se demandent comment ils vont compresser nos retraites, et les européistes de tout poils n’ont qu’une obsession: intimider les nations pour qu’elles restent dociles.

  7. il est bien ce pays ou en guise de solution l’on amène de nouveaux problèmes pour solutionner des problèmes existants ! ce pays est bien malade et avant de fermer les frontières et réexpédier au pays tout ces « traine-savates » il faudrait s’occuper en priorité de tout ces décideurs irresponsables à l’origine de ce désastre !

  8. ça serait donc à la cohen millardaire que revient la charge de loger nourrir à vie ceux qu’elle implante dans sa nouvelle palestine, ce qu’elle ne fera jamais ; le Peuple en revanche devrait exiger du pouvoir 1000 dollars par mois par tête de pipe Souchienne pour le travail d’ensemblisme forcé qu’on lui impose.

Les commentaires sont fermés.