À Cambrai, grogne des restaurateurs, qui resteront fermés demain !

Avis aux amateurs : demain dimanche la plupart des cafés et restaurants de la bonne ville de Cambrai (Nord) seront bel et bien fermés.

Par conséquent dans cette ville de 35 000 habitants les personnes qui, hors de chez elles, prises d’une soif bienvenue, ou d’une faim dévorante, désireront s’offrir un café ou un petit blanc, ou avaler une belle assiette du coin, finiront bredouilles. Elles devront se munir d’une bouteille d’eau personnelle et d’un petit sandwich fait maison. C’est dommage, mais on ne peut que saluer cette initiative de fermeture.

En deux mots comme en cent, à Cambrai, 60 cafetiers, bistrotiers et restaurateurs rapides ou gourmets ainsi que patrons de brasseries refusent tout simplement le contrôle lié au passe sanitaire.

Pourquoi donc ?… Parce que leur cœur de métier, la vocation qui leur tient à cœur, est tout d’abord d’accueillir le client, sans lequel ils ne sont rien. De l’installer là où il sera le mieux et de lui apporter ensuite sur un plateau le fruit de sa commande, quelle qu’elle soit.

D’échanger peut-être, selon la tête du client, une ou deux plaisanteries. Certains les aiment un peu grivoises, d’autres plus poétiques, ou uniquement météorologiques.

En bref, le client est roi chez le cafetier-bistrotier-restaurateur.

Dans cette optique, il n’y a pas la moindre place pour une interrogation musclée d’ordre sanitaire du genre « dépêchons, votre QR code ? »  Le cafetier-bistrotier en tremble d’indignation. Lui pourrir ainsi son métier ! Son métier à lui, c’est que le client se sente bien, c’est de lui servir de saines boissons ou des petits plats mijotés avec amour, ce n’est pas de le fliquer, encore moins de faire de la délation.

Les cafetiers restaurateurs ne veulent pas verser dans ce système policier peu policé. D’abord ils n’ont pas le temps. Deuxièmement, ils n’en ont pas envie. Troisièmement, cela demanderait à certains d’embaucher du personnel pour contrôler et ils n’en ont ni les moyens ni le souhait.

Ce n’est pas qu’ils soient contre le vaccin ou le passe, précise l’un d’eux. Mais le contrôle leur paraît tout simplement inapplicable. Ce sera le bazar dans les files d’attente et dans les emplois du temps, pour tout le monde.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/cambrai/pass-sanitaire-operation-ville-morte-a-cambrai-une-soixantaine-de-restaurateurs-refusent-de-controler-leurs-clients-

Les consommateurs non plus n’ont pas envie d’une France de délation, de contrôle de tous par tous. La France a toujours été jusqu’à maintenant un pays de convivialité, de partage.

Nicolas Dupont-Aignan de tweeter : « Les Français ne veulent pas d’une société malsaine où les individus se contrôlent & se dénoncent entre eux, ceci n’est ni acceptable, ni digne de la France ! » 

https://fb.watch/7ec1ZY6Ie2/

Nicolas Dupont-Aignan de rajouter : « Ce qui est en cause, ce n’est pas la politique sanitaire, c’est notre société ». Mais non, permettez, ce sont les deux qui sont en cause : c’est la politique sanitaire débile qui produit des directives ubuesques et inapplicables, et c’est notre société coupée en deux par cette politique.

Comme l’a si bien dit le maire de Villeneuve-Loubet, Lionnel Luca, qui est vacciné mais refuse le passe sanitaire : il ne veut pas scinder sa population en deux. D’un côté les bons, les admis, les bien notés, de l’autre bien loin derrière une grille, les mauvais, les rejetés, les perturbateurs, ceux dont on ne veut pas.

Aussi Lionel Luca a-t-il annulé pour le moment toutes les festivités de sa commune. Il ne veut pas faire le tri entre ses concitoyens.

Les cafés et restaurants ont suffisamment souffert pendant le confinement. Certains ont fermé ou vont le faire. D’autres sont sous perfusion. A-t-on besoin de leur imposer en plus une procédure tatillonne, mesquine, mangeuse de temps pour des compétences qui seraient mieux utilisées ailleurs, par exemple derrière leurs fourneaux ?

Imposer le passe sanitaire sur les terrasses alors qu’on sait qu’il n’y a pas de contamination à l’air libre semble une belle contradiction, surtout quand on pense aux autres lieux fermés où il n’y aura pas de passe sanitaire, comme les supermarchés.

Les clients eux-mêmes sont-ils conscients du ridicule de la situation ? Ouvrir leur dossier médical à une tierce personne qui n’appartient pas au corps médical ? Il y a là de quoi refroidir plus d’un usager, qui préférera rester chez lui dans ces conditions et on le comprend.

C’est notre liberté à tous qui est en jeu dans cette liberté d’aller au restaurant en paix.

Ce sont tous les cafetiers et restaurateurs qui devraient rester fermés demain. Et aussi les autres jours. Jusqu’à ce que nous obtenions gain de cause. Mais peut-être est-ce trop leur demander.

Et les musées, les salles de spectacle, les piscines etc. … fliqués, nous sommes fliqués !

Nos politiques se moquent bien de notre colère. Ils ont leurs propres cafés et restaurants attitrés, bien fermés dans tous les sens du terme, mais qui sont restés ouverts pendant toute la crise – à nos frais. Comme la « cantine » du Sénat qui n’a pas fermé un seul jour, a des menus à faire pâlir d’envie tout un chacun, et est largement subventionnée par l’État…

Et lundi ?… Eh bien, lundi sera un autre jour. On ne sait pas ce qui peut se produire d’ici là. On espère un retour à la raison de la clique qui nous gouverne, quelque peu chahutée par nos manifs. Mais ce n’est pas gagné.

Sophie Durand

image_pdf
0
0

25 Commentaires

    • @Selena
      Je ne lirai aucun de vos liens. Je n’ai pas le temps. Une autre fois, faites une sélection.

  1. avec le PASS NAZITAIRE , les restaurateurs vont voir leur CA tomber de 70 A 80 % . mais que nenni ! gabbie la truie l a dit ; les restaurateurs seront soutenus quoi qu il en coute ! eviidemment car c est a nos enfants que ca coutera . Iil est probable que la FRONDE JAILLIRA AUSSI DE LEUR MILIEU …

  2. https://m.youtube.com/watch?v=YAEGcyh_O5w&t=227s
    Dans son bouquin sur « la grande réinitialisation », Schwab dit que 86% de la restauration devra être « automatisé » (repris d’une étude de l’université d’Oxford). C’est écrit noir sur blanc, point n’est besoin d’une lecture biaisée contrairement à ce que disent les décodeurs du Monde.

  3. MERCI ,et BRAVO à tous les cafetiers, bistrotiers et restaurateurs rapides ou gourmets ainsi que patrons de brasseries d’être solidaires suite à cette dictature sanitaire . Il faut maintenant que cela s’étende sur la FRANCE entière . Nous devons surtout éviter de nous diviser ,pour nous rassembler . Là est l’intérêt MAJEUR .

  4. Imaginez un patron de bistrot dans un petit village, obligé de refuser des clients qui sont ses copains depuis trente ans…

  5. Le problème, c’est que le gouvernement va encore sortir de l’argent magique de son chapeau pour « soutenir » les bistrotiers coopératifs sur la question du pass.
    Or l’argent magique, cela n’existe pas. À moyen terme, c’est de l’inflation, de l’appauvrissement supplémentaire pour les Français, qui n’en ont pourtant vraiment pas besoin. Macron et ses copains s’en foutent : eux sont et resteront très bien payés.

    Une seul solution : résister frontalement à ce coup de force de Macron contre les Français. Descendre de plus en plus massivement dans la rue, paralyser la France s’il le faut, pour faire reculer ce dangereux personnage. Il faut tenir jusqu’en septembre, où on est sûr que la mobilisation connaîtra un second souffle.

  6. Boycotte, grèves et fermetures sont nos armes contre les imbécilités qu’on nous impose !

  7. Enfin des patrons intelligents qui se sont rendu compte que Macron et toute sa clique se SERVAIENT d’eux pour FLIQUER tout leurs employés et leurs clients. Il se sert d’eux pour appliquer ses actions délirantes de fou à la solde des labos, ses chantages, ses menaces voir les licenciements tout en se gardant bien de payer les indemnités !!!

  8. Bravo! Vous bougez, vous comprenez, merci on est avec vous, on trouvera le moyen de vous soutenir
    Car la suite…vous allez rembourser les aides, vous verrez, ils vont l’exiger, ami n’entends-tu pas, au loin, sur les tv de M, qq’uns qui en parlent en menaçant les résistants? Écoute….

  9. nous avons pensé ne plus aller dans les restaurants qui exigent le passe sanitaire

  10. C est avant que les cafetiers et restaurateurs auraient dû bouger. Juste après l annonce du psychopathe. Il suffisait de tenir une semaine et de prévenir le gouvernement que s il imposait le passe ils ne rouvriraient pas. Car comment imaginer un client régulier que vous serviez depuis toujours se voir refuser à présent le simple verre d eau. Dégageons des frontons Liberte égalité fraternité. Il n en reste plus rien.

  11. Il y a encore des HOMMES en France, pas comme l’homme enfant Veran qui vient de pondre ce tweet indigne :
    « Les chiffres de mobilisation à retenir aujourd’hui, ce sont les près de 45 millions de français qui ont reçu au moins une injection, et les 37 millions de français désormais protégés.
    Cette mobilisation là, sauve des vies.
    8:24 PM · 7 août 00 ».
    Il faut vraiment être le dernier des deniers pour faire la comparaison entre le nombre de manifestants et le nombre d’injectés. Comme ceux qui comparent le nombre de manifestants au nombre d’habitants d’un pays. Surtout qu’au surplus beaucoup d’injectés le sont contraints et forcés.
    Veran prend son pied à cracher sa haine du peuple français. Ces gens sont des psychopathes. Ils sont capables du pire.

    • Pour la première fois j’ai vu ce soir sur LCI un compteur en haut à gauche de l’écran qui annonçait en temps réel le nombre de personnes totalement vaccinées.
      Effectivement 37 millions et des brouettes.

      On se croirait au téléthon ou dans un jeu télévisé….

      Puis comme tous les soirs j’ai zappé sur C+ en clair pour me délecter de Groland pendant 1/2heure !!!

      • La France est devenue une grosse télé poubelle infâme bientôt taper 1 pour se faire vacciner ou 2 non

    • Bravo mais cela ne m’inquiète pas car, moi, dans la rue, sous le soleil ou la pluie je ne vois pas 3% mais DES MILLONS DE RESISTANTS!
      Durant 2eme Guerre, début 1945, la population des résistants s’élevait a 3% sur 40 millons…alors…
      Car, citoyen, c’est bien une guerre qu’ils nous font!
      Precision trop rare malheureusement, ce ne sont pas nos soldats, nos valeureux qui se sont débandés en 1940, MAIS BIEN NOS ELITES CIVILES ET MILITAIRES!
      Que peut faire un soldat sans ordres, sans orientations, voyant ces hauts gradés se chiez dessus? Car là, on n’est plus à l’école de guerre, là on a des loup en face…
      Le devoir du soldat est de s’évader pour reprendre la lutte dans le maquis instruire et épauler le civil, créer des structures
      Gloire à nos Valeureux de 1940! Narvik entre autres…

  12. Ha! Ha! Ha! Je pense que Manigold ferait une grosse « bétise » s’il pointait sa tronche de fouine à Cambrai !!!

  13. Pour tous les restaurateurs et autres bistrotiers qui vont se plier servilement au diktat de Macron, je ne ferai qu’un seul souhait: qu’ils boivent la tasse et se retrouvent sur la paille. ils n’auront qu’à aller pleurnicher sur l’épaule du sus-nommé.

    • Bien dit. J espere qu en décembre ils auront tous mis la clé sous la porte. Et certains plus que d autres pour avoir mis en pratique le passe avant l entrée en vigueur du décret. Bien fait pour eux. Et le reste va suivre. Cine, parcs de loisirs ect. Plus de cas, plus de malades macron ayant accomplit un miracle . Il est devenu dieu. Tout le monde est sauvé mais le pays est ruiné. Youpi.On a vaincu le covid. Alléluia.

    • Mais c’est ce qui va leur arriver : le pass sanitaire n’empêchera pas d’autres fermetures et confinements. La seule chose qui pourrait les sauver c’est de fermer et de rejoindre le mouvement

Les commentaires sont fermés.