A Castres, les prétendus Libres Penseurs sont tombés sur un os !

Publié le 30 décembre 2014 - par - 7 993 vues
Share

castres-polémiques-crèches

On a vu récemment le sieur Regourd (président de la Fédération départementale de la Libre-pensée) récolter les fruits de ses agitations auprès du Tribunal de Nantes, pour que soit retirée du Hall du Conseil Général de Vendée, une simple crèche installée pour le plus grand plaisir des Vendéens … mais qui indisposait fort ce pauvre type, chacun ayant bien compris que par « libre-pensée » il fallait entendre « libre-pensée-UNIQUE » !

Aujourd’hui c’est d’un autre illuminé intolérant dont il s’agit : le dénommé Christian Demautis, président de la Fédération de la Libre Pensée du Tarn, qui dans un courrier du 17 décembre dernier, sommait Pascal Bugis, maire de Castres, de retirer l’exposition de crèches installée place Jean Jaurès, dans le cadre des animations de Noël et de son marché, et ce après avoir été saisis par plusieurs de leurs adhérents et « autres citoyens Castrais » (on devine lesquels) choqués par la présence d’une exposition de crèches !

http://www.ladepeche.fr/article/2014/12/23/2016961-les-libres-penseurs-ne-veulent-pas-de-creche/

Afin que vous soyez bien en possession de tous les éléments, pour juger du duel épistolaire qui a suivi, voici la copie de ce courrier, transmise par un ami internaute qui comme moi en a ras la frange des exigences des « Intransigeants penseurs » qu’ils soient de Vendée, du Tarn, ou d’ailleurs ! 

http://tarnactu.fr/castres-polemique-autour-de-la-creche-du-marche-de-noel/

courrier-l-p-du-tarn-1

courrier-l-p-du-tarn-2

Comme vous le voyez, un petit bijou d’hypocrisie, au ton sentencieux et moralisateur, dégoulinant de « bons sentiments » envers la fameuse loi du 9 décembre 1905 puisque ici elle sert les intérêts de la Libre-pensée (bouffeurs de curés) quand par ailleurs celle-ci s’assoie dessus chaque fois qu’une nouvelle mosquée éclot en France, sans que cela n’offusque ses adhérents, ni lors de l’envahissant ramadan chaque été, pas plus que lors des mers de sang découlant des égorgements à gogo, parfois en abattoir de toile (cf Belfort et le courageux témoignage de Christine Tasin, récemment relaxée des poursuites judiciaires d’autres intolérants) de l’atroce Aïd el Kébir chaque automne.

Alors si tout comme moi vous êtes révoltés de ces continuels « deux poids, deux mesures » quant aux revendications d’application de la loi de 1905, éructées pour contrer la religion catholique, et avantager la conquête de l’islam, vous dégusterez la fière réponse du courageux Maire de Castres, que je vous laisse savourer jusqu’à la dernière ligne.

reponse-castres-1

reponse-castres-2

Et à la fin de l’envoi… il touche ! Quel bonheur de voir ces blancs-becs d’ayatollahs de la pensée unique, mouchés par l’intermédiaire de leur « président »… aussi respectable qu’un autre de ma connaissance qui n’est bon qu’à dire et faire des conn inepties.

Une fois remis de vos (bonnes) émotions, rien ne vous empêche d’adresser à Pascal Bugis des félicitations bien méritées pour sa courageuse résistance, un grand bravo pour son intelligente réponse, et des encouragements à ne pas faiblir car il y a fort à parier que la secte des intransigeants, offensée par cette réponse décidera de poursuivre l’insolent en justice.

Pour écrire à Pascal BUGIS, Maire de CASTRES :

Rue de l’Hôtel de Ville

Mairie de Castres (81100)

Tel  05 63 71 58 58

Ou via le formulaire contact de la mairie

http://www.ville-castres.fr/site.html

Ah si tous les maires de France pouvaient être aussi courageux que Monsieur Bugis, nul doute que les maires collabos dénoncés par Joachim Véliocas, dans son ouvrage  » ces maires qui courtisent l’islamisme » (actuellement en réédition augmentée 2015) auraient du soucis à se faire, car bien que trop nombreux il seraient malgré tout inférieurs au nombre des maires d’honneur… du moins je l’espère.

Josiane Filio

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.