A cause d'Aubry, Joly, Joffrin et… Breivik, l'incroyable mois de juillet de Riposte Laïque !

Nous allons résumer le mois de juillet de Riposte Laïque pour les malheureux vacanciers, qui ont eu mauvais temps, et ont manqué des semaines exceptionnelles qui marqueront, quoi qu’il arrive, l’histoire de notre site. Nous avions prévu un service minimum, après le 10 juillet, et n’envisagions même pas de publier de supplément week-end avant le 20 août prochain. Et finalement, rien n’a marché selon nos plans !

Première responsable, Martine Aubry. On ne sait toujours pas quelle mouche a piqué la camarade première secrétaire du Parti socialiste, toujours est-il que, le vendredi 8 juillet, à Turin, elle a créé l’événement en attaquant les sites internet qui osent répandre des rumeurs sur son mari, Jean-Louis Brochen, et sur elle. Quelles rumeurs ? Des rumeurs sur son alcoolisme supposé, sur son homosexualité supputée, et sur son mari, accusé d’être l’avocat des islamistes ! Pour ceux qui n’étaient pas au courant, les voilà maintenant informés.

Immédiatement, la police de la pensée se met à la recherche des coupables, et, rapidement, le nom de Riposte Laïque apparaît sur la presque totalité des articles consacrés à l’affaire. Furibarde, madame le maire de Lille somme les sites qu’elle juge coupables de retirer leurs textes sous les 24 heures, en les menaçant d’un dépôt de plainte !

Comment allait réagir votre journal préféré ? Terrorisé par la menace de Martine et de son avocat d’époux, traumatisé par le procès que lui a intenté la LDH, allait-il se coucher, demander piteusement pardon, et retirer précipitamment les textes incriminés ? Que nenni ! Fidèle à sa tradition combative, et au dicton que la meilleure défense, c’est l’attaque, la réplique fut foudroyante ! 

Un édito, publié le lundi 11 au soir, annonça la couleur par ce titre : Martine Aubry, épouse Brochen, se plaint des rumeurs : nous persistons et nous signons ! (1) Dans cet édito, notre dessinateur Ri7 met les rieurs de notre côté, en publiant ce dessin de la première secrétaire du Parti socialiste…

Et, histoire d’en remettre une louche, Djamila Gérard, jamais en retard d’une mise au point contre le maire de Lille, décortiqua l’ensemble des mensonges de Martine Aubry, et ses accommodements raisonnables contre la laïcité, au service de l’islam ! (2)

Et, comme si cela ne suffisait pas, voilà que Roger Heurtebise se sentit obligé de rentrer en action. Fidèle à lui même, il analysa méthodiquement les faits et examina scrupuleusement le dossier. D’affreux sites classés à l’extrême droite eurent en effet le toupet de révéler que c’était Caroline Fourest qui, la première, avait, dans son livre « La tentation obscurantiste », qualifié Jean-Louis Brochen d’avocat des islamistes. Bien évidemment, dans le louable souci d’informer nos lecteurs, et au nom de toute l’amitié qui nous unit à Super-Caro, nous ne pouvions pas faire moins que de relayer abondamment cette information, et de féliciter notre grande copine pour cette lucidité. Celle-ci, qui commençait à se rapprocher du PS, et à y être régulièrement invitée, se sentit obligée de faire une mise au point laborieuse… mise au point qui ne fit que confirmer ce qu’écrivait Riposte Laïque ! Roger, avec une grande délicatesse, félicita donc à nouveau Caroline et se réjouit de cet accord, fort exceptionnel, qui voyait le jour entre la directrice de Prochoix et Riposte Laïque ! (3)

Malgré tout, fidèle à une volonté de débat jamais démentie, notre site donna la parole à Leila Adjaoud, présidente du Caffen (Collectif des Associations de femmes françaises en niqab), qui expliqua pourquoi ses co-religionnaires devaient militer pour la candidature de Martine aux primaires socialistes. (4)

Résultat des courses, pendant deux journées, les lundi 11 juillet et mardi 12 juillet, en pleine période de vacances, notre site, largement repris par nombre de médias, pulvérisait ses meilleurs taux d’audience de 40 % !

(1) https://ripostelaique.com/martine-aubry-epouse-brochen-se-plaint-des-rumeurs-nous-persistons-et-nous-signons.html

(2) https://ripostelaique.com/les-mensonges-daubry-pour-faire-oublier-ses-piscines-et-autres-%c2%ab-accommodements-raisonnables-%c2%bb-avec-les-islamistes.html

(3) https://ripostelaique.com/fourest-enfonce-aubry-brochen-et-confirme-les-ecrits-de-riposte-laique.html

(4) https://ripostelaique.com/musulmans-musulmanes-aidons-martine-aubry-a-gagner-la-primaire-socialiste.html

Ne voulant pas être en reste, une autre de nos grandes copines, Eva Joly (et non pas, comme certains l’écrivent avec malveillance Efa Choly) se distingua à son tour, quelques jours plus tard, en annonçant sa volonté, si elle était élue, de remplacer les défilés militaires par des défilés citoyens. La malheureuse aggrava déjà un cas difficile, au sein de la rédaction de notre site où sa double nationalité et son fort accent posent problème à quelques affreux franchouillards qui estiment impensable qu’une telle femme puisse postuler à la présidence de la France ! Dans ce rôle, Christine Tasin, autant bouffeuse d’écolos que d’islam, s’était déjà distinguée en éreintant la franco-norvégienne, début juillet ! (5) Mais sitôt sa phrase prononcée, notre dessinateur Ri7 ne put s’empêcher de produire un nouveau dessin, tout aussi féroce que celui consacré à Martine Aubry… Dans ces conditions, Marie-José Letailleur (6) ne pouvait pas ne pas rajouter son grain de sel, permettant à notre site, quelques jours après les pics dûs à Aubry, de maintenir des taux de visite exceptionnels.

 

(5) https://ripostelaique.com/eva-joly-naime-pas-la-france-et-la-civilisation-occidentale-mais-elle-se-pame-devant-lafrique%e2%80%a6.html

 

(6) https://ripostelaique.com/eva-joly-meconnait-les-francais-et-encore-plus-l%e2%80%99histoire-de-france.html

 

Nous pensions donc, aux alentours du 20 juillet (où les visites étaient encore exceptionnellement élevées) pouvoir souffler un peu… et il a fallu que le tueur Anders Breivik perturba tous nos projets ! Suite à son carnage, voilà que nous fumes encore cités abondamment, et accusés cette fois d’avoir armé le bras de l’assassin, rien de moins.

Pendant toute la journée de vendredi, et celle de samedi, ce fut un véritable déchaînement médiatique, tout y passait jusqu’à plus soif. Certains lecteurs s’inquiétaient de notre silence, mais que dire, faute d’informations fiables. Samedi soir, Gérard Brazon postait une première réaction sur notre site, montrant l’instrumentalisation du drame par les
médias. Puis, dimanche soir, Christine Tasin, dans un article intitulé « Oslo : prennent-ils nos concitoyens pour des imbéciles » contre-attaquait beaucoup plus vivement, avant la sortie de notre numéro de lundi soir. (7)

Comme ce fut Lozes qui, le premier, fit l’amalgame entre le carnage norvégien et les apéros « racistes », il était normal qu’il soit récompensé, avec un édito à la hauteur du propos (8), et un dessin plein d’humour de Pascal Hilout.

Mais, connaissant nos fidèles détracteurs, nous avions préféré anticiper, et, dans ce rôle, Roger Heurtebise, encore lui, commit cet article : « Tuerie d’Oslo, on ne nous refera pas le coup de Carpentras », (9) pour se livrer à quelques rappels historiques sur de grossières manipulations politiciennes, qui, 20 ans plus tard, pointent à nouveau leur nez. Tous les jours, nous étions attaqués de manière sournoise, nous amalgamant à l’extrême droite. Tous les jours, nous avons entendu les pires bêtises et les propos les plus délirants, que les vrais coupables c’étaient les droites populistes européennes et les sites qui avaient l’audace de refuser le multiculturalisme, l’immigration sans intégration et l’islamisation de nos pays. Tous les jours, nous rendions coup pour coup, et tout le monde s’y mit, Christine Tasin, Sylvia Bourdon, Pascal Hilout, Jeanne Bourdillon, Maxime Lépante, Caroline Alamachère, Gérard Brazon (qui fut le premier à réagir, 24 heures après les attentats), Victor Hallidée, Radu Stoenescu, Fabrice Letailleur, Alain Dubos, Elisseievna, Jacques Philarchein, Alain Schlasmuylder, et nombre de lecteurs qui nous encouragèrent à tenir bon !

Pendant ce temps là, les articles de Maurice Vidal, Robert Albarèdes, Alain Rubin et d’autres contributeurs permettaient à notre site de continuer à couvrir d’autres pans de l’actualité. Inutile de vous dire que durant toute cette période, le téléphone de Pierre Cassen a abondamment fonctionné…   

(7) https://ripostelaique.com/ooslo-prennent-ils-nos-concitoyens-pour-des-imbeciles.html

(8) https://ripostelaique.com/lozes-a-ose-lapero-saucisson-pinard-coupable-du-drame-doslo.html

(9) https://ripostelaique.com/tuerie-d%e2%80%99oslo-on-ne-nous-refera-pas-le-coup-de-carpentras.html

 

Mais ce fut Laurent Joffrin qui se surpassa, dans l’ignominie. Dans un article en ligne qui deviendra l’édito de l’édition papier du Nouvel Observateur, il commença à sommer les pouvoir publics de suspendre des sites comme FDesouche, le Bloc Identitaire et Riposte Laïque… Joffrin alla jusqu’à oser écrire que notre journal parlait des musulmans en les qualifiant de « rats » « de blattes ». Cela lui valut d’abord une mise au point saignante de Lucette Jeanpierre, (10). Excédée par la campagne de presse odieuse de toute la bien-pensance, Jeanne Bourdillon (11) rappela qu’en 2002, Libération titrait, après la tuerie de Nanterre, exécutée par un militant de gauche, Richard Durn « N’exploitez pas Nanterre ». Il ne fut pas difficile à notre amie de montrer que neuf plus tard, le mot d’ordre avait changé, c’était « exploitez sans vergogne Oslo ».

(10) https://ripostelaique.com/joffrin-somme-sarkozy-de-faire-taire-riposte-laique-et-diffame-gravement-notre-site.html

(11) https://ripostelaique.com/quest-ce-que-cela-aurait-ete-si-les-76-victimes-norvegiennes-avaient-ete-musulmanes.html

Nous constatâmes, pendant toute la semaine, un fort soutien de nos lecteurs, exaspérés par le matraquage idéologique grossier de toute la bien-pensance. Là encore, sans atteindre les pics des 11 et 12 juillet, nous eûmes, deux journées durant, les meilleurs taux de lecture jamais atteints. Cela se traduit donc, aujourd’hui, par le fait, fort surprenant, que nos quatre meilleures journées, en terme de nombre de visites, ont eu lieu entre un 10 juillet et un 25 juillet !

Voilà, chers lecteurs vacanciers du mois de juillet, ce que vous avez manqué, tout au long de ce mois de vacances. Nous ne pourrions conclure cet édito sans vous informer que nous avons décidé, après réflexion, de déposer plainte contre Le Nouvel Observateur, suite à l’édito diffamatoire de Joffrin. Il y a des limites, qui ont été dépassées…

 

image_pdf
0
0