1

À ceux qui aiment se faire peur avec le Covid : pour avoir plus peur encore…

 

 

Jouer aux loups, aux sorcières, aux vampires… Entre trois et huit ans, les enfants adorent se faire peur. Désormais, nous découvrons qu’il est aussi beaucoup d’adultes.

60 à 70 % d’entre eux seraient très satisfaits du passe sanitaire bientôt vaccinal. Il y aurait donc de 40 à 47 millions de Français croyant aux bobards gouvernementaux et à la grande campagne mondiale de désinformation Covid. La plupart disent se méfier des médias, 80 % exècrent Macron… cependant, leur font totalement confiance en ce qui concerne les informations covidistes et covidées…

Presque deux ans ont passé, nombre de données éprouvées, sourcées ont été mises à leur disposition. Certains chiffres ont fuité dont ceux des hospitalisations… D’éminents spécialistes, tels Laurent Toubiana, Christian Perronne, Jean-Michel Claverie… les ont alertés quant au plus grand mensonge de tous les temps. On leur a expliqué que profitant de l’effet d’aubaine, Macron et sa mafia… œuvraient sans discontinuer à les asservir.

Docilement, ils ont obéi à toutes les injonctions, plus délirantes les unes que les autres, aux privations de libertés, tant être soumis à un QR code pour boire un café ou faire du sport en est une. 

L’on ne peut qu’en déduire qu’environ 40 à 47 millions de Français adultes ont envie de jouer au Covid et de se faire d’immenses peurs. Ce qui est gravissime, c’est qu’ils entraînent leurs enfants dans leurs dérives, les faisant vacciner, les laissant maltraiter dans les écoles et collèges, par toutes sortes de brimades covidées, avec port du masque obligatoire…

 À tous ces Français, il nous faut rappeler qu’ils sont désormais en laisse et que leur collier étrangleur ne va pas cesser de se resserrer… que la prochaine étape, avant le puçage sous-cutané, s’appelle Digital ID Wallet ou portefeuille digital européen, qui rassemblera toutes informations les concernant et que selon son bon plaisir, le gouvernement pourra décider de leur interdire tel accès ou telle action.

À ceux qui auraient envie d’avoir plus peur encore, l’on ne peut que conseiller la lecture très attentive de ce rapport du Sénat qui détaille avec précision leur vie sous surveillance. C’est tellement mieux que le pire des films d’épouvante  car ça au moins c’est tangible, c’est pour très bientôt et estampillé République française !

Daphné Rigobert

À écouter jusqu’au bout…