A ceux qui osent dire que le Coran n’impose pas le voile et le burkini

Publié le 31 août 2016 - par - 38 commentaires - 2 530 vues
Share

IslamofascismeressistanceDire que l’islam est une religion relève de l’infamie. L’islam est une idéologie politique totalitaire, conquérante et discriminatoire, en particulier envers les femmes. L’islam enferme la femme dans un apartheid, au seul motif de son sexe.

Dans ces affaires de burqini, les islamo-collabos insultent et traitent de racistes ceux qui luttent contre l’oppression de la femme, telle qu’elle est institutionnalisée dans l’islam. Ces supplétifs de l’islamo-fascisme, avec à leurs têtes ces vieux chevaux de retour qui ne sont jamais parvenus à faire le deuil du totalitarisme qui a nourri leur jeunesse : le communisme, sous toutes ses formes. Toute honte bue, ils soutiennent la pire des barbaries : l’islamo-fascisme. À l’image d’Olivier Roy, ils s’autoproclament « penseurs, sociologues, et spécialistes de l’islam » !
Alors qu’ils se sont spécialisés dans le mensonge et la manipulation. Leur stratégie est très simple : poser en postulat cet immense mensonge : l’islam est une religion, alors que l’islam se définit lui-même comme idéologie politique totalitaire.
À partir de ce mensonge abject et cynique, les islamo-collabos, main dans la main, avec les imamenteurs, injectent leur venin avec la complicité de la caste médiatico-politique. Ils présentent le musulman comme une victime qui est privée de son droit inaliénable de pratiquer son culte en toute liberté, comme le montre cette affaire du burqini.
OlivierRoycollaboEn fait, le voile islamique, sous toutes ses formes, n’est pas un simple accessoire vestimentaire. C’est un étendard qui représente une adhésion à l’islam et une soumission au statut islamique de la femme.
Le port du voile islamique a pour but la sacralisation de la communauté de Mahomet, porteuse de valeurs islamiques, face aux autres communautés dont les femmes sont impudiques et immorales. Cela signifie que les personnes qui le portent se considèrent en premier lieu comme musulmanes, et revendiquent leur appartenance à la communauté de Mahomet, conformément au Coran :

(S3, V110) : « Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et vous croyez en Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers.»

YannMoixcollaboLe Coran sacralise ainsi la division au sein des nations et de la France en particulier. Alors que les musulmans appellent au bien et interdisent le mal, respectent la pudeur et rejettent l’indécence, le reste de la population est explicitement considéré comme majoritairement pervers. Ces préceptes sont incrustés dans les têtes de millions d’enfants, avec la complicité serviles des autorités politiques et des médias aux ordres.

Le port du voile islamique a aussi une autre signification précise : la soumission aux lois « divines » de l’islam et le rejet de l’égalité homme-femme prescrite par les lois de la République. Ceux qui préconisent le port du voile, mènent un combat politique contre les principes républicains d’égalité et veulent imposer une régression abjecte qui consiste à se soumettre au dictat moyenâgeux de l’islam.
En effet, les prescriptions de l’islam sont claires et ne souffrent d’aucune ambiguïté : l’islam ne respecte pas le principe d’égalité homme-femme. L’islam exige l’obéissance aux lois d’Allah et ces lois sont contraires aux principes fondamentaux de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme.
Refusant l’égalité homme-femme, l’islam prescrit que l’homme dispose d’un statut de supériorité qui lui donne le droit « divin » d’être le maitre de la femme, de la gouverner et la corrige si elle refuse d’obéir :

(S2, V228) : « …Les femmes ont des droits équivalents à leurs obligations, et conformément à l’usage. Les hommes ont cependant une prééminence sur elles (les hommes occupent des degrés supérieurs). »

(S4, V34) : « Les hommes ont autorité sur les femmes à cause des qualités par lesquelles Allah a favorisé ceux-ci (les hommes) sur celles-là (les femmes) et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises ; elles conservent pendant l’absence de leurs maris ce qu’Allah a ordonné de conserver. Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre la désobéissance ; vous les reléguerez dans des lits à part ; vous les frappez …. »

Pour comprendre la signification de ces versets, il suffit de lire les explications des exégètes les plus réputés, comme Tabari ou Ibn Kathir :
« De par sa création et en vertu de la préférence que Dieu lui a accordée, l’homme a l’autorité sur la femme, il est son maître qui la gouverne et la corrige quand il le faut. Jouissant de cette suprématie, les hommes ont une prééminence sur les femmes qui leurs doivent obéissance et soumission. »
Ces exégètes racontent les circonstances de la révélation du verset qui ordonne à l’homme de battre sa femme en cas de désobéissance :
« Une femme battue par son mari, vint se plaindre auprès du Prophète accusant son époux de l’avoir frappée et laisser des traces sur son visage par la brutalité des coups. L’Envoyé de Dieu voulu punir le mari brutal. Mais Allah révéla ce verset, et le Prophète reconnu qu’il voulait rendre justice, mais Allah en a décidé autrement. La pauvre femme fut renvoyée et la loi d’Allah reste valable encore aujourd’hui. »
Ainsi, l’homme a le devoir de frapper la femme récalcitrante dans le but « louable » de la corriger et de la ramener dans le droit chemin, dont elle a tendance à s’écarter de par sa nature. On constate ainsi la débilité de ces préceptes que nos imamenteurs et leurs supplétifs, considèrent comme un « culte qu’on peut pratiquer en toute liberté et sans entraves » !
Ils ne reculent devant aucun mensonge. Ils répètent que les femmes qui se voilent le font en toute liberté et que : « le Coran n’impose pas le voile à la femme » !
Alors voilà des exemples qui apportent la démonstration de leurs mensonges flagrants :

(S24, V31) : « Et dis aux croyantes de baisser leur regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît. Et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines …»
(S33, V59) : « Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. »

BenbassacollaboAinsi, le Coran explique aux femmes qui ne sont pas voilées : « ne vous étonnez pas si vous êtes offensées » ! Les exégètes musulmans précisent : « Lorsque ce verset fut révélé à Mahomet, leurs maris se rendirent chez elles en le leur récitant ainsi qu’à leurs filles et sœurs, et toutes proches parentes. Chacune d’elles mit un voile sur sa tête, sa poitrine et elles parurent comme une bande de corbeaux ! »

De par sa nature, la femme doit se voiler parce qu’elle est soupçonnée de détourner l’homme du droit chemin par son attrait sexuel. Sur l’exigence faite à la femme de cacher ses atours, il y a consensus de la totalité des Ulémas. Ces autorités divergent uniquement sur les modalités d’application : quelle partie du corps de la femme constitue un attrait pour l’homme. Que ce soit le tchador, le voile, le niqab (qui ne laisse que les yeux), la burka (qui grillage les yeux) ou les autres accessoires pour cacher les mains et les chevilles, tout découle de cette conception obscurantiste et profondément misogyne que l’islam a de la femme. Une partie plus ou moins grande de son corps doit être cachée, parce qu’elle constitue un danger existentiel pour la société. Les hommes, réduits à leur instinct bestial et lubrique, perdraient la raison à la vue de ces « atours » : la société dans son ensemble sombrerait dans la débauche et la dépravation.

Cette analyse apporte la preuve que l’islam n’est pas une religion, au sens où on le comprend en Occident. L’islam est une idéologie obscurantiste et totalitaire qui impose des discriminations envers la femme. Celle-ci est considérée en premier lieu comme une tentatrice qui doit être cachée, parce qu’elle représente un danger existentiel pour la société. Dans ce contexte de suspicion et d’étroite surveillance, tout dévoilement de la femme s’apparente à une invitation à la débauche. Chaque millimètre de sa nudité représente une tentation : il devient impératif de le cacher au regard toujours concupiscent de l’homme.
Comme on le voit, l’islam porte un regard particulièrement dégradant sur la femme qui est vue comme une tentatrice qui détourne les croyants du droit chemin.

Cette image négative de la femme est aggravée par les défauts intrinsèques qui accablent la gente féminine. Le Coran précise que la ruse des femmes est énorme (S12, V28), bien pire que la ruse faible de Satan (S4, V76). De plus, la femme est de nature impure dans deux versets :
(S6, v6) et (S4, V43) : « Ô vous qui croyez ! N’approchez pas de la prière si l’un de vous revient du lieu caché (pour ses besoins naturels), ou si vous avez touché des femmes. » Il est nécessaire de refaire les ablutions pour être de nouveau en état de pureté !

Rappelons ces quelques Hadiths de Mahomet, qui illustrent la piètre opinion qu’il avait de la femme :

⦁ « Le témoignage d’une femme vaut la moitié de celui d’un homme : cela tient à l’infériorité de leur intelligence ». (Boukhari : Livre du témoignage, Hadith 12)

⦁ « La prière est annulée par les chiens, l’âne et la femme, s’ils passent devant les personnes en prière » (Boukhari : Livre de la prière, Hadith 102). Aïcha, la femme enfant de Mahomet, s’écria : « Vous nous considérez comme des chiens » !

⦁ « Les femmes représentent la pire calamité que j’ai laissée pour les hommes ». (Boukhari : Livre du mariage, Hadith 34).

⦁ « J’ai vu l’enfer, et j’ai vu que la plupart de ses habitants étaient des femmes ». (Malik, Muwatta : Livre 12 – Ch. 1 – Hadith 445).

Il est clair que la fillette musulmane, abreuvée d’obscurantisme depuis sa naissance, finira par choisir « en toute liberté » le voile islamique !

Zohra Nedaa-Amal

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Chris44

Bravo Madame (avec une majuscule). Vive les femmes, les vraies, comme vous. De plus, avec des personnes telles que vous, ceux d’en face ne peuvent dire « il faut parler arabe pour pouvoir comprendre le coran ». Car vous parlez arabe. Et votre condition de femme (ex) musulmane apostate vous rend 1000 fois plus crédible que n’importe qui. Les apostats sont les plus éclairés (et éclairants) sur ce combat qui s’annonce long, sanglant aussi à n’en pas douter, même si les pires régimes ont toujours perdu. Ce qui me chagrine, c’est qu’un pays comme le nôtre avalise le burkini. C’est grave pour toutes les femmes, et surtout grave pour le pays des lumières, qui perdent chaque jour de leur éclat.

madeleine

Avez-vous remarqué que depuis environ cinq ans, tous les sujets, articles, lois, etc… tournent autour de l’islam ? c’est une façon de faire entrer chaque jour un peu plus l’islam en France et en Europe, lentement, insidieusement. On ne parle que d’eux, sans arrêt, jusqu’à donner la nausée. C’est voulu. C’est leur Plan.

2/2 À Zohra Nedaa-Amal suite
Découvrir que le « droit » de violer une nourissonne ou une petite fille de 9 ans est inscrit dans le texte rédigé pour mohamed il y a 1600 ans, que le port du voile y est explicitement imposé, que l’assassinat de non croyants en leurs foutaises est un « devoir » pour les postulants au paradis imaginaire des crétins sanglants… tout ce fatras inventé par des malades de pouvoir afin de soumettre leurs populations n’est rien !
Ce qui compte, ce sont nos Lois de Laïcité et de Liberté, acquises au prix de leur sang par nos aînés, contre les croyances et leurs clercs, contre les rois et leurs seigneurs.
Libertés et droits de l’Homme sont des valeurs universelles.

1/2 À Zohra Nedaa-Amal
Madame,
Je m’adresse à vous, pour réitérer mes remerciements mais également pour éclairer mon avis.
Je comprends votre souci de démontrer que le coran empoisonne la vie des femmes, un travail de vérité mené au nom de la Liberté de pensée et de penser.
Cependant, l’exégèse de ces textes inventés par des hommes, ces tentatives innombrables et contradictoires de faire dire aux racontars ce qu’ils ne disent pas n’ont jamais fait la preuve de leur efficacité pour combattre la maladie de la croyance. Seuls la culture, le rationnel scientifique, en prenant la place occupée par les rituels et les mantras dans le cortex, pourront le libérer de ses obscurantismes. (V 2/2)

Romanin

Merci pour cet excellent article, mais j’ai un très petit cerveau et je n’ai retenu que le premier paragraphe. Pour les autres passages, je suis en parfait accord avec vous et honnêtement je vous avoue que j’ai préféré les photos(surtout Benbassa et son chichon, Moix et sa petite moustache).
Pour tout ce qui est Nazislamisme et emburkanées, retour au bled en aller simple!

Réponse publique à Sophie Durand. (échange vers 12h, plus bas)
Alors nous sommes nombreux à n’avoir rien compris, savez-vous!
Ces querelles de textes abscons, en latin ou en arabe, de surcroit, ne devraient intéresser que les crédopathes. Éduquer pour convaincre, oui, mais avec du rationnel scientifique, pas du fantasme!
En 1453, à Byzance, les évêques discutaient du sexe des anges(!) quand les islamistes sont venus les assassiner. Depuis cette querelle « byzantine » Byzance est devenu Istanbul.
Déjà que les Hollande et les Jupés construisent des mosquées à tour de bras, vous en voulez plus, mais conformes à la charia dans le texte?

Sophie Durand

OK avec ce que vous dites mais comment avez vous pu écrire les trois dernières lignes ?…non décidément vous n’avez rien compris, je renonce.

PeupleEndormi

En temps de djihad, ce sont les hommes qui font la guerre et ils doivent rester concentrés sur leur mission, pour garder leurs positions et ne pas reculer face aux mécréants. Imaginez les mecs sous 35 degrés pendant des mois, années de massacres, isolés de leurs femmes, imaginez maintenant qu’une femme passe devant eux les jambes à l’air, la poitrine presque visible.. et bien ils vont se jeter sur elle et sur toutes les femmes qu’ils croiseront d’ailleurs, cela deviendra une faiblesse, que les mécréants pourraient exploiter pour reprendre leurs positions. C’est par respect aux combattants djihadistes que les femmes en accord idéologique se vêtent de cet accoutrement.

Canis Majoris

Merci. Ce que vous faites est le plus difficile pour un être humain : analyser la société dans laquelle on est né, oublier le lien affectif, pour ne voir que la pertinence ou non de cette société. Ça demande une force morale et du caractère. Quand je vous lis avec les autres apostats de l’islam, qui ont une page Facebook, vous me redonnez espoir dans l’humanité, je me dis que la liberté renaîtra toujours.

moi,judéo-chrétien blanc,me considère en GUERRE conte l’occupant de mon sol par les musulmans islamiques, »LE CORAN »est cette déclaration de guerre,il prônent dans 109 de ses versets notre extermination,et leur prophète leur a promis nos femmes et nos biens,nous devons par tout les moyens « BOUTER »l’occupant islamique de FRANCE et D’EUROPE,comme en 1940 chaque FRANÇAIS,doit défendre son pays,sa vie et celle de ses enfants,sa culture ses racines,et doit condamner et punir les collabo Français et autres a notre islamisation, il en a l’obligation et le devoir, »FRANÇAIS BATS-TOI ET DÉFENDS TON PAYS ,MAIS NE TE SOUMETS JAMAIS A L’ISLAM..!!!

Merci, Madame, pour votre combat contre cet obscurantisme ante diluvien.
Chacun des ‘ »versets ou sourates » que vous citez sont autant de délits misogynes, de « femmophobie » active, pour paraphraser le terme imbécile d’islamophobie inventé par Aounit du MRAP.
La femme est plus que jamais l’avenir de l’homme au pays de l’islamisme politique.
Cette idéologie de haine de la femme veut aussi tuer la démocratie et la Liberté, ces deux « putains » ciblées par un « zarkaoui » en Irak.
Liberté, Laïcité, Démocratie, République que des mots féminins, eux aussi, qu’il faut assassiner.
Merci de vous battre, avec les femmes et avec nous, contre l’islam irrationnel, contre son intolérance absolue.

Sophie Durand

@Zorah Nedaa-Amal
Très intéressant.
Ne le prenez pas mal, mais selon moi la sourate 24 verset 31 dit seulement à la femme de cacher sa poitrine. La sourate 33 ne dit pas non plus que la femme doit se couvrir la tête. J’ai donc soutenu dans un article sur RL que le coran ne dit pas à la femme de se voiler les cheveux. Mais dans un but tout autre que ce que vous dites : pas du tout pour affirmer la liberté de la femme qui se voilerait, mais pour affirmer au contraire qu’elle est libre de NE PAS se voiler, pour la dissuader de le faire.
Tout le reste de ce que vous écrivez sur la misogynie du coran, sa haine de la femme est absolument exact et affligeant.

Et le code d’Hamourabi, vous en pensez quoi, Sophie?
Ergoter sur l’ anti-féminisme du coran, c’est déjà l’accepter.
Les islamistes font ça avec les oripeaux religieux qu’ils imposent à leurs femmes dans Notre République. Ce fut la burqa qui imposa le voile partout dans nos rues, ce sont les milliers d’islamistes en commandos dans les prières des rues qui ont amené les élus complices à leur construire des mosquées.
Vous commencez à discuter de la forme, et de la couleur du voile, c’est que vous l’acceptez; vous discutez de ce qu’a écrit la courageuse Zorah, c’est que vous accordez du crédit aux écrits mahométants. Les textes « sacrés -bidon », c’est pour les crédopathes pas pour la Citoyenne .

Sophie Durand

Je n’accorde aucun crédit au coran , vous ne m’avez pas comprise, j’essaie juste de prêcher aux musulmanes de se libérer du coran : vous avez tout faux !?

Sophie Durand

Et j’ajoute qu’on peut parfaitement partir des arguments de l’adversaire, pour les démonter. Socrate, déjà, le faisait..

montecristo

Sophie
Puisque vous voulez partir des arguments de l’adversaire il conviendrait mieux d’accepter les arguments de Zohra.
Dire que le Coran oblige la femme à se voiler, est un clou de plus que vous pouvez enfoncer CONTRE l’Islam pour dénoncer son archaïsme !
C’est juste la différence que vous pouvez faire entre l’optimisme et le pessimisme …

Avec comme interlocuteurs des muzz, Socrate se serait sûrement suicidé avant l’heure….atteint de folie.

Romanin

Prêcher aux musulmans de se libérer…., waouh vaste programme!

Sophie Durand

J’ai étudié le code d’hammourabi, il z inventé les congés payés, bien’ avant notre ère…

Philippe

Elle est libre de ne pas se voiler … et de choisir entre être offensée ou pas … A votre avis quelle choix va-t-elle faire ?

Sophie Durand

Elle devrait essayer de se libérer du coran…

Très difficile de s’émanciper pour une femme musulmane. Toute la famille, les voisins, même les quidams musulmans dans les rues, veillent a ce que son carcan soit bien serrer jusqu’à son mariage avec le type que la famille aura choisi.
Certaines y arrivent, mais elles sont en danger permanent.

Zohra Nedaa-Amal

Un grand merci à Sophie pour votre message. Cela me permet de préciser que les textes fondateurs de l’islam prescrivent bien qu’il faut se couvrir la tête et se voiler les cheveux.
Je prendrai les Ulémas exégètes du Coran, qui sont parmi les piliers de la science islamique :
Imam Tabari, né en 839 et mort en 923 à Bagdad, soit deux siècles après la mort de Mahomet,
Ibn Kathir (1301-1373) à Damas (Syrie)
Al Qurtubi (1214 – 1273) ?a Cordoue (Espagne)
Al Jalalayne (1450) ou as-Suyuti (1550)
Tous ses savants, que des siècles séparent, sont unanimes : les grands voiles (khimar) doivent couvrir la tête, autrement dit les cheveux doivent être recouverts de ce voile.

Sophie Durand

Merci zohra pour vos explications. Mais je me flatte que grâce à mon texte  » le coran ne dit nulle part que la femme doit se couvrir la tête  » qui a fait plus de 30 000 lectures j’ai peut être dissuadé une ou deux musulmanes de se voiler…??

Zohra Nedaa-Amal

J’envoie le verset 31 de la sourate 24 en arabe :
{31} وَقُلْ لِلْمُؤْمِنَاتِ يَغْضُضْنَ مِنْ أَبْصَارِهِنَّ وَيَحْفَظْنَ فُرُوجَهُنَّ وَلَا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَلْيَضْرِبْنَ بِخُمُرِهِنَّ عَلَى جُيُوبِهِنَّ وَلَا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا لِبُعُولَتِهِنَّ أَوْ آبَائِهِنَّ أَوْ آبَاءِ بُعُولَتِهِنَّ أَوْ أَبْنَائِهِنَّ أَوْ أَبْنَاءِ بُعُولَتِهِنَّ أَوْ إِخْوَانِهِنَّ أَوْ بَنِي إِخْوَانِهِنَّ أَوْ بَنِي أَخَوَاتِهِنَّ أَوْ نِسَائِهِنَّ أَوْ مَا مَلَكَتْ أَيْمَانُهُنَّ أَوِ التَّابِعِينَ غَيْرِ أُولِي الْإِرْبَةِ مِنَ الرِّجَالِ أَوِ الطِّفْلِ الَّذِينَ لَمْ يَظْهَرُوا عَلَى عَوْرَاتِ النِّسَاءِ وَلَا يَضْرِبْنَ بِأَرْجُلِهِنَّ لِيُعْلَمَ

Zohra Nedaa-Amal

Je joints les extraits de l’exégèse de Tabari et Ibn Kathir, qui précise que ce verset prescrit de se voiler les cheveux :
وَقَوْله : { وَلْيَضْرِبْنَ بِخُمُرِهِنَّ عَلَى جُيُوبهنَّ } يَقُول تَعَالَى ذِكْره : وَلْيُلْقِينَ خُمُرهنَّ , وَهِيَ جَمْع خِمَار , عَلَى جُيُوبهنَّ , لِيَسْتُرْنَ بِذَلِكَ شُعُورهنَّ وَأَعْنَاقهنَّ وَقُرْطهنَّ 
 » وَلْيَضْرِبْنَ بِخُمُرِهِنَّ عَلَى جُيُوبهنَّ » وَالْخُمُر جَمْع خِمَار وَهُوَ مَا يُخَمَّر بِهِ أَيْ يُغَطَّى بِهِ الرَّأْس

ce sont des cheveux ou des poils de cul ,ci c’est des poils de cul je comprend le voile.

Bordel de dieu

Normal qu’il dit que le témoignage d’une femme n’a de valeur que la moitié vue ce qu’ils fesaient il valait mieu que sa parole n’est pas de poids ces femmes sont enfermé pour certaines h24 dans l’appartement elle se croivent la petite marie au temple consacré à l’éternelle

Nicolas

@ Zohra: Ce n’est pas ce que dit le théologien musulman du Coran Gamal Al-Banna, frère de celui qui a fonde les frères mulsulmans en 1928.Il doit savoir de quoi il parle!
Il n’y a rien dit-il dans le coran que montrer sa chevelure enfreint aucune règle de l’islamUne. Une femme doit seulement se couvrir sa poitrine.Il doit savoir de quoi il parle!

http://www.postedeveille.ca/2011/04/egypte-gamal-al-banna-sur-les-balivernes-du-voile-et-larrieration-de-lislam.html

montecristo

Le droit de la femme est le point le plus crucial de la différence entre l’Islam et les conceptions occidentales !
Mêmes les intellectuels musulmans « occidentalisés » ne reconnaissent pas le droit aux femmes d’être l’égal de l’homme.
Qui plus est … il considère encore la femme comme dangereuse !

esus

Vivement la LDF ‘ligue des droits de la femme. La ldh me fait vomir

ali l\'apostat

Merci Zohra, pour tout le temps que vous passez à lire les livres des Intellectuels zombis du moyen âge, qui ont écrit de volumineux livre pour consigner les paroles d’un bédouin sanguinaire et pédophile.
Je n’arrive pas à comprendre, comment au XXI siècles avec tout les progrès des sciences, l’humanité n’a pas pu se débarrasser de ce virus mortel?
L’islam à détruit tout les pays qu’il a conquis. Maintenant, c’est au tour de l’Europe et l’Amérique de subir la soumission, l’obscurantisme, le fascisme etc…

Quand je pense que les Pahlavi en Iran ont libéré les femmes du voile et leur ont apporté tant de chose et que des salopes ont soutenu l’ayatollah. Ingrates!

ali l\'apostat

Et pourtant il a passé 112 jours en France !
Aucune femme européenne n’est toléré en Iran sans voile.

Maurice

112 jours à l’invitation de Giscard !
– les Pahlavi en Iran –
Ils n’ont pas fait que de libère les femmes du voile, le Shah a essayé de faire de la société iranienne une société à l’occidentale, le peuple des campagnes ne le voulait pas et surtout les religieux qui leur bourraient le crâne d’obscurantisme le plus noir, noir comme la tenue des femmes.
Ils ont voulu faire de la société iranienne une société à l’occidentale, mais de force, avec l’aide de la savak ou savaque.

Théo Lusein

Tout ce qui précède est exact. Le statut inférieur de la femme est maintes fois répété dans le Coran et les textes de référence de l’Islam. Par ailleurs, comment considérer l’Islam comme une religion quand on sait qu’il y a plus de 200 appels au meurtre dans le Coran ? Qui doivent-ils tuer ? Les infidèles, Les Juifs, les Chrétiens, les mécréants, (S 9, v 5), les apostats (S 5, 33), etc, etc. Finalement, ceux qui ne sont pas musulmans n’ont le choix qu’entre la dhimmîtude (statut de sous homme payant l’impôt et sans droit (voir les 28 interdictions du pacte d’Omar), soit d’être tués. Quel programme ! Et quels devoirs pour nous hommes libres, de nous y opposer avec la plus grande détermination

ali l\'apostat

Que pensent les dirigeants Européens, le CPI, les droits de l’homme, l’ONU etc…

Bonsoir
Il est plus qu’évident que le statut de la femme musulmane est plus qu’inférieur et tout est inscrit dans le coran comme tout était inscrit dans « mein kampf » il n’y a….qu’à lire
Bien à vous