1

A mes compatriotes : nous sommes en guerre, mais contre qui ?

Ri7valls guerreLa France est le théâtre d’une crise sans précédent liée à l’apologie d’un islam radical par ailleurs combattu dans de nombreux pays, trouvant dans nos Lois la substance même de ce qui peut permettre de parvenir à ses fins : déstabiliser nos institutions et instaurer la charia.
Cet islam radical est celui du salafisme et des Frères musulmans. Il est le berceau du terrorisme islamiste.
S’ils ont pu prospérer sur notre territoire, utilisant une stratégie basée sur l’influence et la communication, endoctrinant une jeunesse en perte d’identité, c’est d’abord et avant tout à cause de la permissivité de nos dirigeants.
Ainsi, en installant le Conseil Français du Culte Musulman, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur (et par conséquent des cultes), a jeté le loup dans la bergerie en offrant aux Frères musulmans la possibilité d’accomplir leur œuvre d’islamisation de la France, par le biais de l’UOIF (Union des Organisations Islamistes de France).
Ses successeurs n’ont jamais remis en cause cette politique suicidaire.
Créant une nébuleuse d’associations sur notre sol, les salafistes et les frères musulmans ont pour stratégie de faire un chantage à « l’islamophobie », se posant systématiquement en victimes, y compris contre certaines de nos lois, comme par exemple celle interdisant le port du voile intégral.
Ils organisent des manifestations, tiennent des prêches appelant à la haine envers tout ce qui représente notre civilisation, agissent dans les prisons, les quartiers difficiles afin de promouvoir leur vision politique de l’islam.
Cette propagande ne nuit pas seulement au débat nécessaire sur la place de l’islam en France, elle distille chez un grand nombre de musulmans un esprit de révolte contre nos valeurs et nos institutions, dans le but de souder via le communautarisme un groupe de personnes facilement manipulable.
Derrière les frères musulmans se trouve le Qatar, et derrière les salafistes l’Arabie Saoudite, deux pays Wahhabites qui investissent massivement en France avec la bénédiction des autorités.
Chacune et chacun d’entre nous doit pleinement prendre conscience de ces réalités, ne pas tomber dans le piège de l’angélisme véhiculé par certaines associations « droitdelhommistes », et se rappeler que nous sommes le pays d’Europe qui détient le record du nombre de djhadistes.
De nombreux concitoyens, la plupart ne se souciant pas de politique, ont perdu la vie à cause de cette politique. Notre salut dépend de notre propension à en changer radicalement, c’est à dire à sanctionner massivement ceux qui en sont responsables (tous les partis sans exception s’étant succédé au pouvoir jusqu’à aujourd’hui).
J’invite chacun à visionner la vidéo de propagande du site salafiste Islam&Info datant de 2013, filmée à la mosquée d’Argenteuil, afin d’illustrer les propos développés dans cet article.

https://www.youtube.com/watch?v=hxlwCaI5xyY
Nous ne céderons jamais !
Sébastien JALLAMION