A Deneuve, Aznavour, Lavoine et toute la clique…

sans-abri-françaisAh les belles âmes bien nées… de la dernière minute,
Qui se foutent copieusement de leurs propres sdf
Pas assez médiatiques, façon pub unicef,
Et, pour les clandestins, nous jouent des airs de flûte.
Les jolis démocrates qui clament haut et fort
Leur volonté d’accueil des migrants et consorts,
Qui, leur dernière chemise, donneraient pour satisfaire
Aux exigences règlementaires du savoir plaire.
Les bons républicains qui brandissent leurs valeurs
Comme exigence sine qua non de leur bonheur,
La générosité et l’humanitarisme
En réponse à la xénophobie, au racisme.
Les citoyens modèles qui vénérent l’Etranger,
Devenu de la mansuétude, mètre-étalon,
Celui qui s’y refuse devra être jugé.
Et ces associations qui profitent du filon,
Cette manne de subventions ne saurait se tarir,
Tant de biberonnés à l’Ailleurs à nourrir.
Et puis les autres, en manque de notoriété
Qui n’ont pas trouvé mieux pour enfin exister
Que vous sommer de faire preuve de fraternité
En s’exonérant de cette solidarité.
Des Deneuve, Aznavour, Lavoine, et toute la clique
Qui donnent des leçons mais ne se les appliquent.
C’est facile de parler de réponse collective
Quand dans les beaux quartiers, on fuit ces forces vives ;
C’est bien beau d’exhorter à la bonté chrétienne
Enfin surtout à celle des autres et pas la sienne.
La larmichette à l’oeil, trémolos dans la voix,
Coeur sur la main et charité en bandoulière,
On jurerait presque leur affliction sincère,
Si on ne les savait pros de la langue de bois.
Le concours est lancé, les enchères sont ouvertes,
Les paris pris, ça se bouscule au portillon,
Anticapitalistes, porteurs de goupillon,
Rivalisent dans l’aboutissement de leur perte.
Dans l’espoir de pouvoir se donner bonne conscience
Ils nous refont le coup du camp de la tolérance,
L’indignation sélective et obligatoire,
Les yeux grands fermés sur l’invasion migratoire.
Au nom du vivre-ensemble, va falloir se pousser
Pour faire place à cet Autre donné gagnant-placé.
L’Autre et son légendaire pouvoir de séduction
Qui fait certaines créatures frétiller,
Joindre l’utile à l’agréable, sainte mission,
N’étant plus guère par les Français émoustillées.
L’Autre, nouvelle icône de cette compassion
Qui s’émeut du lointain et ne fait attention
A ce sans-abri qui meurt dans l’indifférence.
Puisqu’on vous dit : l’immigration est une chance !
Tant pis donc pour Mamie qui n’a pas à manger
Qui, pour ce faire, le soir doit curer les poubelles,
C’est du dernier chic d’accueillir un étranger,
Ca vous a un côté pasionaria rebelle.
Quant au laissé-pour-compte, là en bas de la rue
Dont la vie fut loin d’être un long fleuve tranquille,
Aux yeux de ces gens-là, il n’est qu’une verrue
Qui défigure la vue,  dit l’épouse de l’édile.
Voir en direct une civilisation mourir,
Fille aînée de l’Eglise, voilà ton châtiment
Ou quand l’ethnomasochisme devient un délire,
Puisqu’aux chrétiens, tu préfères les mahométans.
Oreliane

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. c est bien beau tout cela ,mais les s d f cela fait un bail qu ils sont ,pourquoi se souvenir d eux juste maintenant lolllllllllllllllllllllllllllllbizarre racisme quand tu me tiens

  2. Bonjour,
    ouiiii c’est cela, l’immigration est une chance,… nous affirme-t-on,… Ce qui me fait le plus rigoler/pleurer de rage, c ‘est qu’on les installe dans les campagnes, sous prétexte que ça va … comment ont-ils dit déjà ?… Bref que les campagnes vont revivre grâce aux Somaliens et autres migrants,… Euh, pourquoi les campagnes se vident-elles depuis des années ? Parce que les gens vont chercher du boulot en ville, il y a toujours plus d’opportunités en ville,… Et donc ces émigrés, eux, pourraient, par miracle trouver un boulot à la campagne ?… On se f…. de qui ?… Tous des menteurs,… Pour ma part, j’ai déjà écrit aux maires de Loudun et Pouilly en Auxois en espérant qu ils me tiendront au courant, mais dans tous les cas, ils sont arrivés et ils seront dans ces villages pour au minimum 2 ans,… Je viens d’entendre que 80% sont déboutés du droit d’asile,… Donc logiquement, ils doivent sortir du territoire ? Qui peut le croire ? Alors qu’advient-il de ces 80 % ? Ils deviennent clandestins à vie ?…..
    Merci Oreliane pour ce poème

  3. Après Josiane, Christine, Jean, Caroline et Raphaël, nous voila en charmante compagnie avec notre extraordinaire poétesse Oreliane.
    Donc à vous aussi MERCI, pour ce poème qui me laisse sans voix, mais plein d’espérance.
    Et je repense à la question du journaliste interrogeant mister M. Lavoine, concernant les migrants et s’il était d’accord pour en prendre:
    -Euh, euh non, c’est une question d’ordre général(???, sans rajout ni exagération la vidéo doit être sur le net)
    Comme quoi, charité bien ordonnée…

  4. aznavour cet illuminé qui pretend render vie aux villages de lozére avec des Somalis et afghans ! la vieillesse est un sacré naufrage…

  5. magnifique cet écrit – ils les veulent qu’ils les prennent bien sur chez eux a leur charges

    • OUI, ils ont tous des résidences secondaires et de vastes résidences principales dans les beaux quartiers parisiens, ils peuvent les héberger ….( au bout d’une heure ils auront compris leur erreur!!).
      BHL qui possède un imposant MANOIR au centre de Saint Paul de Vence dans lequel il ne va jamais ( car il a d’autres propriétés !) peut loger et entretenir plusieurs familles de clandestins..
      Toutes ces personnes qui veulent se donner bonne conscience ….sont à mépriser

  6. Catherine Deneuve est resté plus que modéré sur ce sujet On lui a posé la question (elle n’a pas pris la parole sur ce sujet) elle a dit qu’elle était triste (plutôt qu’en colère) le service minimum Je crois que la situation de ses compatriotes la concernent également Après il ya les gros titres que les médias mettent en exergue pour faire leur jeu

  7. Les intermittqnts du spectacle recevant 30pc des assedic pour 3pc des chmeurs
    me deneuve a deja recu 50 000 euro par mois ai si que nathalie baye
    donc ces gens me servent de paillassons repoussoir
    enfin merieu dont les enfants se droguent aurait mieux fait de s en occuper il l a dit lui meme il y a quelques annees dans le journal la vie autrefois catholique
    les enfants de nathalie baye a aussi defraye la chronique avec sa conduite nue dans la rue
    donc chut up

Les commentaires sont fermés.