A Dominique Venner, la patrie toujours pas reconnaissante !

Publié le 20 mai 2018 - par - 40 commentaires - 1 554 vues
Share

Il y a cinq ans jour pour jour, le 21 mai 2013 à 16h, Dominique Venner décida de mettre fin à ses jours, en se tirant une balle dans la tête à Notre Dame. Paris est en pleine effervescence à propos de la Loi Taubira. Le lendemain a lieu la décapitation du soldat britannique Lee Rigby à Woolwich, par deux nigérians convertis à l’Islam. C’est le début d’une série d’attentats islamistes à travers l’Europe.
Dix jours plus tard, quelques compagnons de route de Dominique Venner décident de lui rendre un hommage public, au pied de la statue équestre de Charlemagne sur le parvis de Notre Dame. Parmi les orateurs, Christine Tasin, Renaud Camus… Aucun média ne se déplace : la presse se montre intraitable à l’égard de Dominique Venner.

Après avoir tardé à révéler l’identité du « suicidé de Notre Dame », la présentation du personnage a été sans appel ! Un « essayiste, militant de l’extrême droite radicale ». Il fallait l’écrire ! Aurait-on titré à la mort de Jean Paul Sartre, le 15 avril 1980 : « un théâtreux, militant de l’extrême gauche radicale » ? Non et pourtant son extrémisme et surtout sa nocivité furent bien réels, puisque Jean Paul Sartre soutint haut et fort, les pires dictatures de la planète : Castro, Khomeyni, Mao et le sanguinaire Pol Pot sans parler du FLN algérien, s’autoproclamant lui-même « porteur de valise ».
En 1968, Sartre fonde la « Gauche Prolétarienne », creuset du gauchisme soixante-huitard qui allait s’emparer du pouvoir pendant plus de 45 ans et faire renaître, par le biais du « politiquement correct », une épuration beaucoup plus subtile mais non moins efficace que celle de 1945 à laquelle d’ailleurs, Sartre a participé en qualité de « membre du Comité d’épuration », bien qu’ayant passé une vie parisienne plutôt tranquille sous l’occupation ! Malgré ses prises de positions plus que sulfureuses, la mort de Sartre fut l’objet de funérailles quasi-nationales, frôlant l’indécence.

https://www.youtube.com/watch?v=Fe91KVvGG2I

Il n’en va pas de même pour Dominique Venner. Présenté comme essayiste, son travail d’historien est passé sous silence. Il reçut pourtant le prix Broquette-Gonin d’histoire de l’Académie Française en 1981 pour son ouvrage « Histoire de l’Armée Rouge ». Pas un mot non plus pour son « Histoire critique de la résistance » (Editions Pygmalion) dont l’auteur disait qu’il n’aurait pu écrire ce livre sans la contribution de son ami François de Grossouvre, conseiller du Président Mitterrand, lui aussi « suicidé » dans des circonstances rocambolesques, le 7 avril 1994 au … Palais de l’Elysée !
La presse de Pierre Bergé n’a rien trouvé de mieux que de tenter de profiter de l’occasion pour « apporter la preuve par neuf » que Madame Le Pen était bien « d’extrême droite » puisqu’elle avait osé rendre un court hommage à l’historien disparu !
Son engagement pour la France, Dominique Venner la concrétise dès l’âge de dix-huit ans, en s’engageant dans l’armée pour servir en Algérie. Il sera d’ailleurs décoré de la Croix du Combattant. Mais ses sympathies pour le putsch des généraux lui vaudront la prison. C’est à sa sortie qu’il décide de se consacrer à l’histoire et à l’écriture, car, selon lui, seul un véritable travail de mémoire éviterait à la France de se couper de ses racines millénaires.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Venner

C’est ainsi qu’il s’intéresse à l’histoire politique de l’Allemagne, notamment à la période de l’entre-deux guerres. Influencé par le philosophe allemand Heiddeger, il écrivit une remarquable biographie de l’écrivain Ernst Jünger, contribuant à une meilleure connaissance en France de la pensée allemande. Militant européen déclaré et convaincu, il désespère de voir cette Europe des banques et de la bureaucratie bruxelloise se déliter implacablement au profit d’un mondialisme dévastateur.
En 2002, il fonde la Nouvelle Revue d’Histoire, et doit faire face au harcèlement judiciaire orchestré pour faire couler sa revue. Elle éditera néanmoins 92 numéros dont on retiendra les célèbres éditoriaux, si pertinents et si bien écrits !
Que le lecteur relise en ce jour anniversaire, le texte qu’il écrivit et qu’il laissa sur l’autel de Notre Dame, le 21 mai 20013 et qui est pour nous à la fois une prophétie et un testament politique :

« Les manifestants du 26 mai (NDCL : il s’agit de la Manif Pour Tous) auront raison de crier leur impatience et leur colère. Une loi infâme, une fois votée, peut toujours être abrogée.
Je viens d’écouter un blogueur algérien : « De toute façon, disait-il, dans quinze ans les islamistes seront au pouvoir en France et il supprimeront cette loi ». Non pour nous faire plaisir, on s’en doute, mais parce qu’elle est contraire à la charia (loi islamique).
C’est bien le seul point commun, superficiellement, entre la tradition européenne (qui respecte la femme) et l’islam (qui ne la respecte pas). Mais l’affirmation péremptoire de cet Algérien fait froid dans le dos. Ses conséquences seraient autrement géantes et catastrophiques que la détestable loi Taubira.

Il faut bien voir qu’une France tombée au pouvoir des islamistes fait partie des probabilités. Depuis 40 ans, les politiciens et gouvernements de tous les partis (sauf le FN), ainsi que le patronat et l’Église, y ont travaillé activement, en accélérant par tous les moyens l’immigration afro-maghrébine.
Depuis longtemps, de grands écrivains ont sonné l’alarme, à commencer par Jean Raspail dans son prophétique Camp des Saints (Robert Laffont), dont la nouvelle édition connait des tirages record.

Les manifestants du 26 mai ne peuvent ignorer cette réalité. Leur combat ne peut se limiter au refus du mariage gay. Le « grand remplacement » de population de la France et de l’Europe, dénoncé par l’écrivain Renaud Camus, est un péril autrement catastrophique pour l’avenir.

Il ne suffira pas d’organiser de gentilles manifestations de rue pour l’empêcher. C’est à une véritable « réforme intellectuelle et morale », comme disait Renan, qu’il faudrait d’abord procéder. Elle devrait permettre une reconquête de la mémoire identitaire française et européenne, dont le besoin n’est pas encore nettement perçu.

Il faudra certainement des gestes nouveaux, spectaculaires et symboliques pour ébranler les somnolences, secouer les consciences anesthésiées et réveiller la mémoire de nos origines. Nous entrons dans un temps où les paroles doivent être authentifiées par des actes.
Il faudrait nous souvenir aussi, comme l’a génialement formulé Heidegger (Être et Temps) que l’essence de l’homme est dans son existence et non dans un « autre monde ». C’est ici et maintenant que se joue notre destin jusqu’à la dernière seconde. Et cette seconde ultime a autant d’importance que le reste d’une vie. C’est pourquoi il faut être soi-même jusqu’au dernier instant. C’est en décidant soi-même, en voulant vraiment son destin que l’on est vainqueur du néant. Et il n’y a pas d’échappatoire à cette exigence puisque nous n’avons que cette vie dans laquelle il nous appartient d’être entièrement nous-mêmes ou de n’être rien ». Dominique Venner

Philippe Fretté

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Jean des Entamures

Si vous pensez que les psychopathes qui vont suicider à Noter-Dame doivent être honorés, vous n’avez même pas besoin d’ennemis….

dufaitrez

Immense merci de rappeler ce triste anniversaire. Un Saint comme le Père Hamel !
Son geste à ND fut un appel ! Rarement entendu, plutôt combattu ! Hélas !
Nos Héros meurent, les Salauds survivent ! La Loi de Dieu ?
(pensée à Ph. Muray).

Lotus bleu

Hein? «Un Saint comme le Père Hamel !» Mais comment peut-on écrire de telle stupidité?
Hein? «Son geste à ND fut un appel !» Lequel? Celui d’un athée désespéré ou d’un lâche, d’un athée, il va sans dire? En France, les petits athées/païens, au lieu de se tenir debout et de faire face à l’adversité, ils choisissent de se suicider.
Hein? «Nos Héros meurent, les Salauds survivent ! La Loi de Dieu ?» La loi des cons d’athées oui.
Et Riposte Laïque qui se bat pour réveiller les Français, eh bien dis donc, avec tous les dufaitrez qui circulent ici, la France n’est pas prête de s’en sortir.

Jacques Barrio

La mort de Dominique Venner m’avait profondément attristé. C’était un grand patriote, un visionnaire, un homme d’exception. La Nouvelle revue d’Histoire, qu’il avait créée et qui vient, hélas, de cesser de paraitre, était d’une grande qualité, à l’inverse des publications similaires qui ne sont que des instruments de propagande du système. Je pense que Venner est « mort pour la France », comme le soldat qu’il a été dans sa jeunesse. Il voulait que son sacrifice ultime soit si fort qu’il éveillerait les Français endormis. Mais il n’avait pas compté sur le pouvoir des médias pourris et vendus, qui ont passé son geste héroique sous silence… Nous sommes gouvernés, cornaqués et controlés par des salopards. Qu’ils soient maudits! Vive Dominique Venner!

Lotus bleu

«Il voulait que son sacrifice ultime soit…/éveillerait les Français endormis.» Si ce que vous dites est vrai, alors ce vieillard s’est lourdement trompé et s’est suicidé pour rien. Il aurait cru qu’en se suicidant il aurait réveillé les Français, mais c’est insensé que de croire ça, quel grand naïf! Ce pauvre homme a complètement perdu les pédales, son geste fut un geste de désespéré.
«Mais il n’avait pas compté sur le pouvoir des médias pourris et vendus…» Si, à son âge, il n’avait toujours pas compris dans quel camp sont les grands médias, eh bien c’est inquiétant. Son suicide est bel et bien celui d’un homme désespéré et maladif. La vieillesse, pour certains individus, est un véritable naufrage.

Yves ESSYLU

VENNER était un vrai identitaire, je ne lui fais qu’un reproche, s’être flingué au lieu de flinguer quelques merdes marxistes et tomber les armes à la main

tanpi

Mais se battre les armes à la main, il l’avait déjà fait à l’époque de « l’Algérie française ». Et reprendre les armes à son âge lui aurait valu d’être présenté comme un vieux fou par les merdias, trop heureux de saisir l’occasion pour présenter l’extrême droite comme un bande de fous (le « pas d’amalgame » ne marche que dans l’autre sens…).
Non, je crois que le message que Venner a voulu nous adresser à travers son geste, c’est que la société française est menacée de mort imminente et qu’elle sera devenue sous peu invivable pour les français de souche. Et ce message s’adressait d’abord aux jeunes, qui constituent la relève et dont c’est la responsabilité de se battre à leur tour les armes à la main.
A cet égard, nul doute que Venner va se retourner dans sa tombe…

Pascal Olivier

Un mois avant la photo ci-dessus Christine Tasin dans un article faisait part de son bonheur et de son grand soulagement de voir la loi Taubira adoptée.

Yves ESSYLU

Je crains qu’elle n’ait pas mesuré les conséquences sur le formatage à la théorie du genre et la dévirilisation de la France qui conduit à la dhimmitude, pas plus qu’elle n’accepte de voir que les immigrationnistes sont tous des formatés par le marxisme y compris la connasse homo qui présidait le Medef
j’ai claqué la porte de RR à cette occasion comme beaucoup d’autres

Pascal Olivier

Elle est hélas bien plus maligne et manœuvrière que ça. Elle avait condamné la théorie du genre pour mieux défendre le mariage non mixte lequel est pourtant la mise en application de ladite théorie comme l’avait admirablement exposé Sylviane Agacinski le 14 février 2013 lors de son audition au Sénat par la Commission des lois :

https://ripostelaique.com/a-bas-le-mariage-vive-le-contrat-et-sus-a-la-filiation.html

Le problème de Christine est celui de certaines mères qui prétendent à une action politique tout en confondant ce qu’elles imaginent (à tort) être l’intérêt de leur rejeton avec l’intérêt général.

Sa position au sein de RR était ultra minoritaire, c’est elle qui aurait dû partir.

MFH

Comme JM: l intervention qui tombe à pic pour faire papoter

MFH

Capoter

Michel

à Pascal Olivier et Yves Essylu.
Sur tous les sujets les plus fondamentaux, les plus essentiels, Christine Tasin n’a jamais été dans les clous d’une pensée nationale. Gauchiste pur jus, elle n’a pas changé d’un iota. Elle n’a jamais rien compris ni sa pensée fait le moindre progrès. Sa peur panique de voir les musulmans renverser cette république qu’elle chérit aveuglément au lieu de voir que c’est la cause profonde de la catastrophe actuelle, son angoisse à l’idée que l’islam remplace cette laïcité à laquelle elle est accrochée bec et ongles, l’ont amenée à venir tirer par la manche les (vrais) patriotes et les nationalistes pour qu’ils la tirent du pétrin, mais elle n’est qu’une hypocrite et son aventure est une imposture.

Pascal Olivier

La vraie imposture est qu’elle n’est pas ce qu’elle prétend être. Elle n’est ni véritablement de gauche ni véritablement républicaine.

Relisez son article sur 1968 :
http://resistancerepublicaine.eu/2015/08/07/pourquoi-je-suis-de-gauche-pourquoi-je-benis-mai-68-et-pourquoi-je-hais-lislam/

Elle est passée de la droite con-con des larbins qui singent maladroitement l’idéologie des maîtres (milieu de sa mère personnel de maison) à la gauche con-con (Education nationale ?), compassionnelle, sociétale qui gobe l’idéologie (le soft-power) du suzerain d’outre-Atlantique. Sur le côté autoritaire elle est en apparence pas en phase avec cette fausse gauche. « Folle de la Révolution et de Robespierre » mais pour de mauvaises raisons me semble-t-il.

MFH

« Je crainds que…… »vous plaisantez j espere….
Ceux et celles qui ont mis une energie folle à tenter desesperement de l eclairer ne sont pas arrives à ne serait ce que  » l ebauche d un debut de reflexion…. »

Tanpi

C’est précisément ce que me fait dire que Christine Tasin est une autiste.
Et quand on pense qu’elle a même été capable de déclarer, sans sourciller, qu’elle admirait Robespierre… On ne sait plus s’il faut la taxer de folie ou d’irresponsabilité.

Tanpi

Elle ne veut pas admettre que l’immigration soit le problème et pas davantage que la gauche soit à l’origine de tous les problèmes. En dehors de l’islam, rien ne la dérange. Comment une telle AUTISTE pourrait-elle mener le combat national ? D’ailleurs, rappelons-le, elle ne se bat pas pour la France mais pour sa république franc-maçonnique.
Alors son combat, ce sera sans moi !

edgar

Oui et je comprends son point de vue sans le partager ! Il repose sur le dogme de l’égalité homo-hétéro .. Sauf que le mariage (en droit), et contrairement au PACS, n’est pas fait pour protéger les couples mais pour servir de cadre à la famille…La loi Taubira a foutu en l’air le droit de la filiation. Et ce n’est pas pour rien que 170 universitaires de haut niveau se sont prononcés contre le vote de cette Loi. Malheureusement, les sages ne sont pas écoutés dans ce pays !

Pascal Olivier

« Ce modèle de la filiation n’est ni logique ni mathématique, ce n’est pas 1+1. C’est biologique et par conséquent qualitatif, c’est homme et femme, parce que ces deux catégories (…) ne sont pas interchangeables. Un couple non pas hétérosexuel comme on le dit, mais un couple mixte ».

« Ce n’est plus le sexe qui fait le parent, père ou mère, c’est la sexualité ; c’est ça la proposition de la théorie des genres. On serait donc mère en fonction de sa sexualité, et non pas parce qu’on est femme. La question se pose alors de savoir si, dans le droit civil, la sexualité peut ou doit remplacer le sexe, et si l’on ne serait pas conduits alors à définir la personne en raison de son orientation sexuelle, et non plus en fonction de son sexe ».

Sylviane Agacinski

Mas Jean-Marie

Je me souviens, nous manifestions à Paris, contre la loi liberticide de la folle Taubira pour satisfaire les bas instincts de quelques malades mentaux. Lui avait compris qu’une machine a écraser les peuples était en route, et que rien ne l’arrêterais.
Par son geste symbolique, il a voulu alerter, grâce lui soit rendu et que son geste soit pardonné, c’était le geste ultime d’un homme conscient.

tanpi

Pour connaître la pensée de Dominique Venner, et mesurer à quel point elle est en phase avec notre présent et comment elle pourrait être déterminante si nous voulons tenter de conjurer l’avenir catastrophique qui est devant nous, il faut lire celui de ses livres qui est peut-être le moins connu (en tout cas le moins cité) : LE COEUR REBELLE.

frantz

Lire Sartre, c’est à la fois, avoir la nausée et les mains sales !

Gilbert Foudrage

Très bien dit !

COTE

Pauvre homme digne jusqu’au bout de sa vie. Il a voulu, par ce geste fort et symbolique, frapper les esprits des Français, les alerter, mais la presse « bien-pensante » a censuré son suicide, et le beauf s’en moque. C’est tellement triste et désespérant. Il avait raison mais il est décédé…

jean Peuplus

Depuis le sacrifice à la Croix de Golgotha, depuis ce cri fameux du même Christ : » Tout est accompli …! » On a pas besoin de petits Christs comme Monsieur Venner ou le colonel Beltram, qui comme soldat et gendarme a fait voeux de combattre le Mal par les armes, humainement on est capable de user de l’empathie envers ces hommes qui tombent sous le coup de la colère et du déséspoir et se suicident, se laissent égorger.
Monsieur Venner avait des armes intellectuels à sa disposition pour combattre, le Colonel B. avait son statut de soldat et son onction chrétienne…. Tous les deux ont trahi face à ce choix toujours actuel « Je met devant vous le chemin qui mêne à la vie et celui qui mêne à la mort. Choisissez la VIE  » parole du SEIGNEUR ;

Lorong

La haine des homosexuels est comme son auteur l’indique un point commun entre les islamiques et les intégristes catholiques qui ces derniers temps pullulent sur un site qui est censé défendre une laïcité que ces deux groupes souhaitent voir disparaître.
Heureusement les homo-haineux sont de moins en moins nombreux en France. Leurs enfants ont bien compris que la haine des homosexuels sur l’une de ses absurdités que la religion a imposé à la France, alors que parfaitement acceptés par une civilisation autrement supérieure intellectuellement, á savoir la Grèce de Platon et Aristote. Dieu merci, vos enfants ne boivent plus sans réfléchir les paroles du curé.

Précision nécéssaire pour le lecteur moyen de RL: oui je rejette aussi l’Islam comme système de valeurs.

tanpi

La Grèce de Platon et Artistote, malgré le grand siècle de Périclès, a sombré quand des légionnaires ont mis le pied en Grèce. Et n’a plus jamais fait parler d’elle. Heureusement d’ailleurs, car il serait temps de se demander ce qu’on doit à un pays qui a imaginé la démocratie – c’est-à-dire le plus mortifère de tous les systèmes politiques et sociaux.
Les homosexuels contribuent au délitement et à l’affaiblissement d’une société. Il faudrait leur dire merci ?

Pr Sheldon Cooper

C’est un homosexuel anglais qui part ses travaux a permis de sauver de nombreuses vies. Et de donner un avantage décisif aux Alliés pendant la seconde guerre mondiale.
Alors oui vous pouvez lui dire merci

tanpi

Vous n’en avez pas marre de dire n’importe quoi ?

Pr Sheldon Cooper

Relisez les travaux d’Alan Turing

Mordicus

J’aimais beaucoup Dominique Venner mais le suicide n’était pas forcément la meilleure solution pour faire avancer sa cause. D’aucuns préfèrent l’attentat-suicide, beaucoup plus spectaculaire pour faire la une des médias, mais ça n’est certainement pas un comportement à encourager, quoique… nan je déconne !

Victor Hallidée

Je ne connaissais pas cette lettre-testament, émouvante, de Dominique Venner. Le dernier paragraphe nous donne en effet des indications sur ce qui, inconsciemment, l’enjoignit de se suicider : « Il faut être soi-même jusqu’au dernier instant ». C’est en décidant soi-même, en voulant vraiment son destin que l’on est vainqueur du néant. ». Dominique Venner veut désespérément donner consistance à cet « être soi-même ». Et pour cela il lui faut « décider de son destin » pour « être vainqueur du néant ». En décidant de sa mort, de son dernier instant, en affirmant la maîtrise de son existence jusqu’à sa dernière seconde, mise en scène au cœur de ND de Paris, il convoque la matérialité et le sens ultime, christique, de ce « soi-même ». Autrement dit : « je m’imole donc je suis ! ».

Pr Sheldon Cooper

« L’appel au combat en se flinguant n’a rien d’une évidence » Jean Marie le Pen

Edgar

Dominique Venner a consacré sa vie à la France. On n’a pas de leçons à lui donner !
Son geste est probablement un geste de désespoir. Assister à la décomposition de la France (à 78 ans) sans pouvoir rien faire lui était devenu insupportable.

Pr Sheldon Cooper

Qu’à t’il fait de si extraordinaire ?

Michel

Déjà un peu plus et surtout un peu mieux que ton ami, la brêle Jean-Paul Sartre.

Pr Sheldon Cooper

Je n’ai pas connu Sartre.

Michel

Eh bien vous n’avez rien perdu !

Pr Sheldon Cooper

Sur le plan intellectuel je suis plus Camus que Sartre. Mais c’est un avis personnel