A Hubert Sage : Réflexion sur l’anticatholicisme primaire

Publié le 22 août 2011 - par
Traduire la page en :

Mon cher Hubert,

Je me permets de faire quelques commentaires sur ton article « Les pressions de l’église catholique… »
En effet, lisant ta pensée, un candide venu d’ailleurs, d’une autre planète, serait convaincu que la plus grande menace pesant de nos jours sur le monde, sur notre pays et notre chère (à tous !) laïcité vient du catholicisme.
Il n’est pas dans mon intention d’exclure les nécessaires efforts de l’église catholique de France et d’ailleurs de se rapprocher de la vie des gens et d’entrer plus dans l’esprit de la modernité, je me réfère en particulier au droit de mourir dans la dignité. Mais d’ici de lui trouver tous les maux…
Avec le risque de me répéter, je cite des extraits d’un article que j’ai publié dans les lignes de R. L. il y a quelques années, car à la lecture de ton article il m’a semblé bien nécessaire de les rappeler :
« il est bien connu que :
– ce sont les catholiques ceux qui massacrent à tout bout de champs et sur toutes les latitudes les personnes qui leur paraissent indésirables.
– ce sont les catholiques qui interdisent toute manifestation cultuelle autre que la leur, dans les pays où ils détiennent le pouvoir
– ce sont des fanatiques chrétiens qui se font sauter, tuant au passage des anonymes innocents et étrangers à leurs « causes »
– ce sont aussi les catholiques qui dans notre pays (encore) laïque demandent le port ostentatoire des signes religieux dans les lieux publics, une cuisine “spéciale” dans les cantines scolaires, exigent du personnel exclusivement féminin pour soigner leurs femmes dans les hôpitaux, imposent une tenue spécifique à leurs épouses, sœurs ou filles, et aussi ce sont des catholiques qui tuent des femmes de leur famille qui osent fréquenter un homme d’une autre religion.
C’est bien connu que ce sont des fanatiques catholiques qui ont assassiné Sadate, Rabin, et plus récemment Mme Bhutto.
Et quand des groupes ou associations qui se prétendent laïques défendent ouvertement des intégristes et même des fanatiques on doit voir la main de l’Opus Dei, n’est-ce pas ? (je cite Cercle Voltaire, La libre pensée, et certains dirigeants du MRAP, LDH et ATTAC)
Eh oui, mes chers amis laïques, les indignations sont souvent très sélectives, c’est une spécialité hexagonale… »

Revenons à tes lignes : crois-tu sincèrement que Mgr Vingt trois a le pouvoir d’influer sur les parlementaires pour imposer quoi que ce soit ? Que lui ou ses collaborateurs essayent de ressusciter la guerre contre la loi de 1905 ?
Quant à ton appel solennel pour son expulsion du pays je me permets de te dire que ca frise le ridicule sauf de réinventer une inquisition à l’envers ou de faire appel à un nouveau Savonarole.

Mon cher Hubert, nous ne sommes pas en 1789 et, malgré l’admiration que j’ai pour la grande Révolution Française, je ne peux que déplorer la destruction des joyaux du patrimoine culturel national dont les églises et l’art religieux font partie intégrante.
Quant à l’état athée dont tu fais ton vœux suprême, je te rappelle qu’il a existé et il subsiste encore içi et là : c’est une des pires dictatures, que j’ai bien connu, avec tous les atrocités que les staliniens, maoïstes, polpotistes et consorts ont pu commettre. J’ose espérer que ce n’est pas ton souhait.

Sais-tu ce que me rappelle ta colère forte et dévastatrice ? A nos amis, d’un âge respectables, qui, culpabilisant d’avoir somnolé tout le temps pendant des réunions de soir, se réveillent subitement et crient : à bas la calotte !
Avec toute mon amitié qui n’exclut pas la polémique,

Sorel Zissu

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi