À la place des mecs à Trump, on serait venu avec les flingues…

Bonjour tout le monde, c’est Marcel ! Eh beh, quel spectacle hier à Washington ! j’ai passé la nuit à regarder les informations sur internet (oui, oui, je ne regarde jamais la TV !), incroyable mais ça laisse un sentiment d’inachevé !

Ils étaient bien sympas, ces attaquants, aucune arme ! La police en face qui laisse faire, on voit le niveau de jemenfoutisme aux États-Unis! Il est vrai que je me souviens avoir vu des vaillants défenseurs de la Loi et de l’Ordre s’agenouiller devant des troupeaux de noirs en furie. Tenez, comme le pape qui s’agenouille devant des égorgeurs et décapiteurs ! Tout fout l’camp, comme dit sans arrêt Germaine ! Moi, si je vois une meute d’animaux attaquer ma ferme, croyez-moi, j’attends pas qu’ils soient dans la cuisine pour faire parler les armes !

Je ne connais pas grand chose à la politique, mais ce que je trouve vraiment regrettable est que Donald Trump n’a absolument rien fait pour supporter ses troupes après les avoir bien galvanisées ! Lui qui promettait depuis des semaines de « tout dévoiler » et de faire « tomber des têtes », on ne l’a pas entendu ! Sauf, quelques heures plus tard, pour dire « je transmettrai le pouvoir dans le calme ». Si c’est pas une capitulation, ça ? Grosse déception ! Trump,  je l’aimais bien, moi, avec sa grande gueule, je l’aurais bien invité à ma table pour refaire le monde ! Il disait des choses saines en plus, que même un bourru comme moi suis capable de comprendre ! Eh ben, finalement, Trump c’est un politicien comme un autre : ils promettent tous ce que l’on veut entendre, puis… plus personne quand vient le moment de passer aux actes !

Ah oui, je lisais ce matin une théorie qu’en fait Trump est en train de préparer quelque chose pour rétablir la vérité, et « depuis une base secrète au Texas » s’il vous plaît ! Je suis toujours étonné qu’on trouve une telle quantité d’abrutis pour croire à des théories débiles ! Un des bienfaits d’internet qui a créé une génération de crétins de très haut vol, prêts à gober n’importe quoi ! Pas étonnant que Macron ait été élu, tiens ! Allez ! Rideau : Trump fait déjà partie du passé !

Ce matin, au café, en train de boire mon petit blanc, il y avait un couple de Parigots. Ne me dites pas comment je sais qu’ils étaient de Paris, je les sens, ces gens-là ! Avec Antoine, mon voisin, on se demande si ces gars viennent nous faire chier pour le chant du coq ou le bruit des cloches des vaches ! Dangereux, ça ! Mine de rien, on écoute ce qu’ils disent en buvant leur thé ! Déjà rien que ça, boire un thé à 11 heures, vraiment… Bon ! Ils parlaient des « rezosocios », moi je sais pas trop comment écrire ça, c’est Facebouc et autres systèmes de ce genre. Et la femme se déclarait ravie que Trump avait été expulsé pour je ne sais quelle raison. Moi, franchement, je comprends pas bien ces trucs. Je suis allé voir Facebouc une fois il y a 6 ou 7 ans quand le maire voulait un vote du conseil municipal pour financer une page sur le village, sur Facebouc. Un malade celui-là, qui s’intéresse à notre village ? Bref, j’avais vu donc que c’est un endroit où une bande de gens en mal d’existence et de reconnaissance vont poster leurs photos et demandent aux autres de les aimer ! Franchement, où est l’intérêt ? À moins d’être célèbre, pourquoi les gens vont-ils poster leurs tronches en public ?

Alors, le petit blanc aidant, je me suis pas gêné, je suis allé parler à ces Parigots !

« Excusez-moi de vous déranger, puis-je vous poser une question ? »
« Heu, oui ? »
« J’ai entendu sans le vouloir votre conversation et me demande pourquoi les gens veulent aller s’exhiber sur Facebouc ? »

Les 2 se regardent. Je les sens choqués et Antoine s’approche, prêt à me défendre si ça tourne mal. Avec les Parigots, on sait jamais ! La femme me regarde comme si j’étais un insecte et me dit : « Mais vous êtes ivre, du vin si tôt ! ». Moi, je suis pas susceptible, je lui pose délicatement la main sur l’épaule et lui dis : « Un matin sans petit blanc, c’est comme un jour sans pain ». Et voilà Jean-Claude, fermier voisin, qui clame « Moi, le matin, je préfère un petit noir » en s’esclaffant !

On a frôlé l’émeute ! Les 2 se regardent, on les sent prêts à tout, rouges de colère ! Mais finalement, la femme a dit « Allez on s’en va, y’a que des ploucs dans ce trou ». Ils se sont levés en jetant un billet de 10 euros sur la table et ont déguerpi.

Mais moi, qui suis quand même un peu plus informé, je me demande si les gendarmes ne vont pas venir et nous traiter de racistes. Car les 2 gars étaient une blonde platinée et un cafre bien noir ! Je vous tiendrai au courant ! Allez, au boulot !

Marcel Berrichon

image_pdfimage_print

10 Commentaires

  1. Merci pour ce sacré moment de  » France 2021″ Marcel !
    Merci aussi pour cette « vraie » photo. Elle ne respire pas le reportage « télé » nostalgique. Non, c’ est juste une France de chez France d’avant les kébabs ! Ah merde, je deviens nostalgique…. comme à la télé poil au nez….
    A bientôt le plaisir de te lire.

    • C’ est-y pas Raimu, l’ homme au tablier blanc qui porte sa clope à la bouche ?

  2. Mais quel mytho ! Vous rencontrez donc, des parigots dans un bar ? Alors qu ils sont fermés ? Mais bien sûr…

    • J’habite en centre France un bourg de quelques centaines d’habitants, et notre bar est ouvert la journée… Donc sans doute ailleurs ça arrive aussi On les emmerde!

    • Je prend un café un matin sur 2 ou 3 au Balto, mais je ne te dirais pas lequel ni où…!

    • Dans mon village du morvan, le bistrot est ouvert ! La première gendarmerie a 25 km , un papy chasseur est décédé, lesl pandores étaient la 2heures après pour récupérer les armes , trop tard tout étaient partis ! Autrement on fait comme on veux car ils viennent jamais nous emmerder !!

  3. Nous sommes des parigots mais des anciens! c est un grand plaisir de vous lire.! nous allons bientôt partir pour la campagne. Paris est devenue complètement pourrie que des étrangers et des cinglés, une vraie poubelle notre capitale est en train d être détruite comme notre pays.

  4. excellent ! Marcel, me sens moins seul. « …internet qui a créé une génération de crétins de très haut vol, prêts à gober n’importe quoi !… »
    tellement vrai que ça fait froid dans le dos.

    • Super Marcel, un p’tit coup de rigolade après le p’tit blanc ! Ça fait du bien et ça nous change ! Ancienne savoyarde, à l’époque dans les petits bals du village, on buvait le p’tit blanc limonade, on ne connaissait pas : whisky, vodka ou gin et on ne fumait pas de l’herbe ou shit, mais la bonne gauloise : c’était le bon temps !

Les commentaires sont fermés.