A la taupe Dounia Bouzar : où as-tu appris à si bien mentir ?

Publié le 27 novembre 2014 - par - 3 697 vues
Share

bouzarChaque fois que Dounia Bouzar, la matrone d’Allah et ses grotesques bandeaux-néon (qualificatif emprunté à Jean Sobieski), passe à la télévision, je sais immédiatement que je vais passer un moment de franche rigolade. L’aplomb avec lequel cette matrone ment, enfume et désinforme me fascine. Nous savons tous maintenant que l’islam est absolument indéfendable sans l’utilisation de la taqiya, le fameux mensonge coranique recommandé par l’idole du Coran, largement utilisé par son ventriloque de VRP responsable du malheur de tous les musulmans, le tristement célèbre Mahomet – que son nom soit maudit et oublié. Il faut tout de même reconnaître, à sa juste valeur, le talent comique et le culot de cette batelière de la désinformation transparente, qui ne manque pas de piquant.

Bravo Madame Bouzar, tu m’épates ! Ton aplomb dans le mensonge et la désinformation est digne de la grande professionnelle que tu es. Chacune de tes nombreuses interventions dans les médias de notre chère France, que toi et tes bons amis rêvent de soumettre à vos lois liberticides de demeurés pathologiques, me fascine. Où as-tu appris à si bien mentir ? As-tu passé ta licence ès taqiya de grande intellectuelle musulmane dans une école coranique pour taupes de l’islam en même temps qu’une formation de sournoise djihadiste ?

Quand je te vois faire ton numéro de jongleuse coraniquement correcte comme le 14 mai 2014 dans l’émission de Taddeï ou tu t’es surpassée, ce soir là, en nous gratifiant d’une de tes fameuses crises d’enfumages, un vrai « caca nerveux » tellement tu as poussé loin le bouchon du ridicule, en nous affirmant une fois de plus : « suffit les amalgames, l’islam est une religion de paix amour tolérance », circulez il n’y a rien d’autre à savoir, c’est moi Dounia Bouzar qui vous l’affirme. Il serait temps de nous prouver ce que tu ne cesses de vouloir faire croire.

Où as-tu lu dans le Coran le mot amour, ou l’idée d’amour ? Où trouves-tu dans le Coran de la tolérance ? Tu connais mieux que personne le misérable statut de la femme dans l’islam. Tu sais parfaitement qu’il n’y a jamais eu, jusqu’à aujourd’hui, aucune égalité dans aucun des 57 pays de l’islam entre un non-musulman et un esclave d’Allah que tu appelles musulman. Le Coran n’affirme-t-il pas noir sur blanc que les musulmans sont supérieurs au reste de l’humanité ? Même affirmation que celle des nazis, ce qui oblige chaque musulman d’être un raciste coraniquement conforme ! Où as-tu entendu parler de paix dans l’islam? Tu sais que chaque pays non musulman est qualifié de « dar al harb« , maison de la guerre. Tu sais également que le premier pilier de l’islam, la seule et unique obligation coranique pour tous les musulmans, homme comme femme, de tous les temps, pour laquelle il n’y a aucune dérogation possible, c’est le djihad qui ne s’arrêtera que lorsque l’humanité entière sera soumise à la loi de ta satanique idole Allah. Confirmé à 97 % dans le Coran comme dans les hadiths. Inutile de nous faire le coup du combat intérieur ! Et tu veux encore nous faire croire que la paix existe dans ton idéologie totalitaire conquérante, destructrice de tout ce qu’elle touche ?

Oserais-tu le même discours prosélyte dans n’importe lequel des 57 beaux pays que ton islam pervertit ? Tu sais parfaitement que ta tête de matrone d’Allah se retrouverait immédiatement au bout d’un sabre ou que tu serais lapidée pour le plaisir de tes très intolérants frères dans la très fraternelle oumma. En Occident, par contre, tu es dans ton rôle de fanatique menteuse coraniquement correcte, de taupe, de bonne petite djihadiste pour la gloire de ton satanique Allah.

Il est temps Dounia d’affronter la vérité. Oui, le nouvel Etat islamique, hypocritement qualifié en France de « Daesh » pour ne pas stigmatiser les prétendus musulmans modérés dont le silence assourdissant est la preuve de leur soutien à ce sanglant Daesh,  pratique bien le vrai islam de ton Coran. Le pur islam qu’enseignait la crapule criminelle de Mahomet – que son nom soit maudit et oublié – à tous les bandits, violeurs, égorgeurs, qu’il a convaincu et perverti durant sa maléfique existence et dont ceux de Daesh sont les dignes et fidèles héritiers.

Grande prêtresse autoproclamée, « présidente du centre de prévention des dérives sectaires ». On croit rêver ! Dire qu’il y a de malheureux ignorants qui viennent pleurer leur détresse dans tes jupons et dans ceux de ton organisation, qui manipule, exploite, rentabilise et rackette la souffrance humaine. Tout ce cirque médiatique pour faire mousser ton immense ego islamique et gagner, sans doute, beaucoup de tune comme de nombreuses autres associations dont il faut dénoncer la toxicité. Qui vous finance ? N’as-tu rien trouvé de mieux pour faire mousser ta tronche de matrone d’Allah ? Surfer sur la douleur de ces parents désespérés à qui vous mentez en leur expliquant que leurs enfants sont tombés entre les mains de diaboliques exploiteurs qui n’ont rien à voir avec le bel islam d’amour dont tu nous broutes les oreilles.

Honte à toi Dounia! Quand seras-tu enfin honnête ? Fanatique et menteuse comme tu l’es, sans doute jamais ? Quand auras-tu le courage et l’honnêteté d’avouer à ces parents abusés que ton bel islam, dont tu te gargarises tous les matins, est une pourriture, une véritable saloperie, l’unique responsable de leur malheur et de toutes ces horreurs quotidiennes.

Madame Dounia Bouzar, cesse de nous prendre pour des abrutis. Cela ne marche plus, tes discours d’enfumeuse ne fonctionnent plus. Il est temps de prouver, avec de vraies preuves, toutes les affirmations que tu essaies de nous faire gober en nous prenant pour des brêles sans cervelles. Sors ton Coran et, preuve à l’appui, verset à l’appui, hadith à l’appui, fais nous un cours magistral sur ta détestable idéologie de haine, d’intolérance et de paix au fil du cimeterre. Après quatorze siècles, s’il y avait quelque chose de bien dans l’islam cela se saurait, et surtout Dounia, cela se verrait. Evite de nous enfumer avec les versets abrogés, il y a longtemps que nous connaissons l’astuce largement éculée.

Aller Dounia, lâche toi, le ridicule ne tue pas. Sinon, tu aurais disparu depuis longtemps ! Fais nous hurler de rire, comme tu sais si bien le faire… s’il te plait. Une bonne tranche de franche rigolade bien paillarde à la française, comme toi ! Si tu nous offres un bon numéro peut être que ton Allah, qui n’aime pas les femmes, te réservera quand même un strapontin dans son paradis lubrique et que tu auras droit à 70 beaux zobs bien raides, pour l’éternité évidemment, avec en prime quelques mignonnes petites sylphides appétissantes, pour une orgiaque éternité comblée, dans son boxon céleste qui ne peut tout de même pas être uniquement réservé à tous les égorgeurs de ta belle idéologie d’amour satanique ?

Au boulot Dounia, prouve que tu n’es pas une menteuse pathologique, une taupe de l’islam, une djihadiste de la plus coranique espèce. Prouve que nous nous trompons en nous faisant un nouveau « caca merdeux » digne de la grande professionnelle que tu es ! Nous savons que la vérité ne fait pas partie de tes valeurs ni de tes habitudes, mais je suis certain que les lecteurs de Riposte Laïque espèrent ta réponse avec impatience… Chiche Dounia ?

Une dernière petite question Dounia : as-tu réellement lu le Coran ? Ou, dans le meilleur des cas, vaguement entrouvert ce livre maudit comme l’immense majorité ignorante des musulmans, quand ils savent lire, qui ne font que fantasmer sur ton idéologie des ténèbres et sur ta crapule de Mahomet, le prophète pédophile, le prétendu beau modèle – que son nom soit maudit et oublié. Soumis, convaincus de certitudes sans preuves et répétant à l’infini les mêmes bêtises les mêmes contre vérités que de diaboliques petits malins prosélytes enseignent tous les jours dans les mosquées en prêchant la haine de tout ce qui n’est pas ton bel islam, sans oublier l’obligation de son djihad incontournable, pour la gloire de ton satanique Allah évidemment. Eclaire nous Dounia, nous voulons savoir… fais-nous encore rire Dounia… s’il te plaît.

Hubert Lemaire

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.