À l’abruti Aphatie : quelques vraies raisons d’insulter l’armée française

AphatieBugeeaud.jpg

Selon le magazine américain « People With Money » le « journaliste » Jean-Michel Aphatie aurait été payé, entre octobre 2021 et octobre 2022, 82 millions d’euros ? Je ne veux pas, et ne peux pas le croire : comment une telle somme a pu être payée pour un si piètre professionnel qui, il le déclare lui-même, « veut faire comprendre la politique à ceux qui ne s’y sont jamais intéressés ou qui n’y comprennent rien, ou presque, et qui aimeraient en savoir plus » et, toujours très modeste, ajoute « C’est Twitter qui m’a choisi ». 

Qu’il veuille faire comprendre la politique aux Français qui n’y comprennent rien ! Cela on peut parfaitement le comprendre car il n’y a que ces Français qui pourront le croire : y comprend-il lui-même quelque chose ? Surtout lorsque l’on peut constater ses connaissances parfaitement nulles en histoire de notre pays.

Tout d’abord sur la conquête de l’Algérie : « l’histoire sur la piraterie « c’est du pipeau ». En 1830 il n’y avait plus de bateaux pirates en Algérie, en fait il n’en restait que trois, car la marine anglaise les avait tous détruits en 1827. Il n’y avait pas de raison de conquérir l’Algérie, à part la situation politique de la France à l’époque ! (Si c’est lui qui l’affirme ! En revanche il n’est apparemment pas au courant de l’esclavage « blanc »).

Cette conquête a été conduite avec une brutalité qui a été dénoncée par tous les journaux d’Europe en 1847. La manière dont s’est comportée l’armée française, sous le commandement du maréchal Bugeaud, vis-à-vis des musulmans, est inacceptable. 

Le responsable de cette « barbarie », parce qu’il faut l’appeler comme ça, c’est le maréchal Thomas Bugeaud et il y a encore de nos jours une avenue qui porte son nom à Paris. Je ne comprends pas que la municipalité parisienne, soi-disant des humanistes, ne supprime pas cette plaque. 

La Troisième République a exproprié pour des bouchées de pain les indigènes musulmans. Ils ont été chassés et ont connu des décennies de famine. Et pourquoi ont-elles été expropriées, ces terres ? Pour les « offrir » à des familles françaises, espagnoles et italiennes. Car l’Algérie française, ce n’était pas que des Français, il y avait aussi des espagnols et des italiens. C’est incroyable, non ?  (Tiens donc, nous l’ignorions et, fort heureusement, le « nouvel historien » Aphatie nous le fait savoir. Est-il au courant qu’en France il n’y a pas que des Français ? Mais également des Espagnols, des Italiens, des Portugais, etc. et même des Arabes. Il est bien dommage qu’il n’ait pas apporté ses connaissances à Benjamin Stora : les deux auraient fait la paire !)

Les « pieds-noirs » ont tout pris en mains : les terres sont à nous, dégagez, partez, vous êtes là depuis des siècles : « on s’en moque ! ». 

Les « pieds-noirs » ont déscolarisé les petits Arabes pendant plus d’un siècle et ont plongé le peuple dans l’ignorance. 

On a martyrisé tout un peuple, nous Français, et ça c’est terrible. 

L’armée américaine a bombardé au « napalm » des villages entiers au Vietnam. Et bien, les Français ont procédé de même en Algérie. Il n’y a que de très rares témoignages d’aviateurs français qui le racontent, mais voici le témoignage de l’un d’eux, plusieurs années après : il a bombardé avec des « bonbonnes » de napalm des villages algériens. Il a même vu, du haut de son avion, un Arabe qui courait, enflammé. Ce témoignage vient s’ajouter, évidemment, à tous ceux de ces jeunes « appelés » qui ont assisté à des viols de femmes musulmanes par des soldat français, à des exécutions brutales, à des tortures horribles… et même à un verre d’eau « qu’on leur a fait payer ». (Je suis presque certain que « cet aviateur », s’il existe, a sa carte de la FNACA).

J’ai appris, quand j’étais jeune, que l’on prenait des gens dans des avions et on les jetait dans la mer ? Et j’avais trouvé inouïe cette barbarie. Eh bien, j’ai appris que l’armée française avait procédé de même en Algérie. (Dans ce cas, pas de témoignage, dommage !)

Donc, en conclusion, cet « abruti » estime qu’il y a trois bonnes raisons, au moins, pour que la France s’excuse de ce qu’elle a fait subir, de « franchement scandaleux », pendant 132 années aux Algériens : la conquête, l’exploitation du peuple et la guerre.

Comme je ne suis pas rancunier, je vais offrir à cet individu, quelques autres raisons « d’insulter » l’armée française et certains de ses généraux. Par exemple, le général Ailleret, qui a fait tirer, sur ordre du gouvernement de l’époque, sur des civils français, espagnols et italiens, le 26 mars 1962, rue d’Isly à Alger (une centaine de morts). Également le général Katz qui, toujours sur ordre du gouvernement de l’époque, a interdit à l’armée française d’intervenir pour sauver du massacre près de 3 000 civils innocents à Oran, en juillet 62. Mais aussi le colonel de gendarmerie, devenu depuis général, Debrosse, qui, toujours sur ordre, a pratiqué la « torture » sur des dizaines de patriotes français, à la caserne des Tagarins, sur les hauteurs d’Alger.

Mais, également, de la majorité des officiers qui ont, toujours sur ordre, retiré leurs armes et abandonné sur place les « harkis », afin qu’ils se fassent massacrer sans même pouvoir se défendre.

Manuel Gomez

image_pdfimage_print
24
1

23 Commentaires

  1. Rachida H.
    @rach_artis
    ·
    Nov 25
    Pour la 1ère fois de ma vie, j’ai été victime de violence policière, lors d’un contrôle… En Algérie, sur la terre de mes ancêtres, un agent du régime nous a fait la misère car nous ne parlons pas l’arabe, alors que lui ne parle pas le kabyle. Il nous a humiliées. #Kabylie 😰

  2. il n est pas drôle l aplati il me ferait presque pleurer si je ne connaissais pas l histoire véridique. s il disait cela à un cheval « arabe » il ramasserait un coup de sabot . sans doute l a t il dit et il est ressorti « applati »

  3. Les aviateurs français auraient arrosé au napalm les douars algériens. Ben afati devait s.y trouver car il a le caberlot un peu brûlé d’ou son air de hush-puppy désappointé,geignard, minable, viré de son poste et censé travailler dans un média jusque- la réputéeproppre.Il.va falloir tirer un bon coup la chasse cette fois, car il a la stature d’un aguigui mouna antipathique, rat d.egout ou rat de cave, carburant aux dénonciations furieusement anonymes.Des qu.on -.l.apercoit, on zappe! Au prochain avion de rapatriement de cpf, on -.integre au groupe, personne n.y verra de différence.

  4. Pourquoi notre president veut revisiter l’histoire de l’Algerie en confiant la mission au sieur Stora, elle est déjà toute ecrite par le sieur Apathie, il n’y a plus qu’à la recopier et l’envoyer à nos amis Algériens qui vont adorer et pour l’obtention du « bon pour tirage »

  5. NCORE BRAVO ET MERCI POUR VOTRE ARTICLE CHER MANUEL GOMEZ .
    CE APHATIE EST VRAIMENT ANTIPATHIQUE .CES PERROQUETS SONT PAYES GRASSEMENT PAR LES POLITIQUES .LA FRANCE EST ATTEINTE DE CORRUPTION A TOUS NIVEAUX MEME INTELLIGENCE AVEC L’ENNEMI .NOUS SOMMES TRES INQUIETS CAR LE HAUT DU PANIER EST PROTEGE PAR LA CONSTITUTION FAITE POUR UN HOMME CHARLES DE GAULLE .

    • Vous avez dit »intelligence »… vous êtes sûr ? Il en est parfaitement incapable.un cireur de pompes qui crache aussi fort qu.il joue de la brosse à reluire.

  6. Ah ,dommage ,celui à qui un pied-noir(qui?) a fait payer 1 F(ancien) un verre d’eau (sans anisette!)ne doit plus être de ce monde .Sinon il peut se signaler et il sera remboursé immédiatement en Euros ,de son ancien franc .

  7. Il y eu aussi l’affaire BACRI qui fut à l’origine du débarquement de Sidi Ferruch. Les BACRI avaient vendu du blé à Napoléon à un prix prohibitif semble-t-il. Napoléon ne l’entendait pas cet oreille et n’en paya que le juste prix. Sauf que le blé avait été produit par les fellah algériens et leur Bey réclama le payement complet à l’ambassadeur français qui n’en pouvait mais..On connait la suite !.

  8. Apathie est probablement un prête-nom. Des 80 millions, il ne doit en toucher qu’une faible partie. Tout le pognon que touche ce pantin, et bien d’autres encore comme lui, doit servir comme caisse noire ou une magouille de ce genre, qui doit bien profiter à quelqu’un ou quelque chose de bien planqué derrière le décor.
    Après, pour l’Algérie, si de Gaulle avait été plus intelligent, au lieu de laisser la totalité du pays au FLN, il l’aurait découpé en petits morceaux de territoires indépendants, bien antagoniste, pour les occuper à se bouffer entre eux.
    Divide et impera !

  9. lorsqu’un président de la république dit ce qu’a dit µ (avant de se faire élire) les laquais, les lécheurs peuvent s’autoriser à dire n’importe quoi

  10. Cette ordure vivante(hélas)fait partie de cette clique médiatique de »haut rang »qui s’accapare de l’attention de centaines de milliers de connards en s’octroyant un regard particulier sur la chronologie historique.
    C’est pompeux,c’est pompant,mais lorsqu’il se vante en prétendant avoir été »choisi »par des réseaux sociaux il exprime un narcissisme à nul autre pareil et il y croit!
    Le fait d’être un crétin avec une tête à clauques ne calme pas ses ardeurs bien au contraire!

    • Je voulais écrire une »tête à claques »mais mon maudit clavier me lâche.Vous avez rectifié de vous-même!

  11. Bonsoir Mr Gomez, je pense qu’il est important d’être prudent sur la négation de l’utilisation de certaines  »munitions » par les armées françaises au cours de missions aériennes de combat en Indochine et en Algérie. On peut ne pas vouloir le reconnaître,soit par ignorance soit par déni, mais pourtant ces unités aériennes de combat ont bel et bien utilisé des bombes á l’essence gélifiée! Cela n’a évidemment rien de glorieux, les pilotes en ont, j’en suis convaincu, dû probablement mal le vivre. Maintenant, vous avez tout à fait raison, on ne peut pas laisser des  »journalopes »en profiter pour salir le renom de nos Armées. Belle soirée à vous.

  12. c’est vrai que cette téte a claque d’apathie a l’air simplet atteint de crétinisme…..

Les commentaires sont fermés.