À l’époque j’avais 19 ans : c’était avant l’invasion islamique

À l’époque, j’avais 19 ans. La menace venait des communistes et de l’URSS, les téléphones portables n’existaient pas. Mon camarade Jo et moi-même étions sur la base d’Évreux en Normandie, après notre stage commando à Nîmes. Nous montions tout en haut de la corde avec les mains sans l’aide de nos pieds. Au signal de l’un ou de l’autre, on se jetait par terre pour faire des pompes, quel que soit le moment ou la situation. Après l’armée, notre projet était de vendre nos services comme mercenaires. On ne faisait pas de photos sur les bases militaires sauf les jours de portes ouvertes. Parfois toutes les communications téléphoniques étaient coupées lorsqu’un Président africain arrivait en France en toute discrétion en utilisant l’un de nos avions. Le public ne devait pas savoir que nos gouvernements traitaient avec des dictateurs africains. Évidemment, toutes les sorties étaient annulées sur notre base militaire jusqu’à la sortie du VIP.

Il y avait très peu d’attentats en France ou en Europe et ils étaient le fait de l’extrême gauche. Personne n’avait alors entendu parler de l’islam en France et les musulmans et le halal n’existaient pas ou étaient invisibles.

On ne bloquait pas les trains pour un bagage abandonné. En tant que sous-officier, je disposais d’une carte SNCF qui me donnait 75 % de réduction sur le réseau ferroviaire français. J’utilisais beaucoup le train pour me déplacer et jamais un train n’a eu de retard à cause d’un bagage abandonné. C’était avant les attentats islamiques qui ont jeté la peur sur nos citoyens.

Depuis quelques temps, j’ai repris l’entraînement, pompes à tout moment et de toutes les façons, abdos et gainage. Je ne fais pas ça dans un but militaire mais pour le plaisir de me rappeler ma jeunesse militaire.

Thierry Cumps

image_pdfimage_print

19 Commentaires

  1. Ce n’est pas seulement une invasion islamique, c’est une invasion de l’ensemble du tiers-monde, organisée sciemment par les mondialistes comme Soros pour nous affaiblir et nous détruire, selon le principe du « diviser pour régner ».
    Certains ne peuvent s’empêcher de s’en vanter :
    https://www.youtube.com/watch?v=-MoxjNLp5y8
    La France devient un shithole du tiers-monde, c’est un fait. Il n’y a pas seulement des musulmans, il y a aussi des chrétiens et des athées. Beaucoup sont musulmans, mais le problème est plus vaste.
    L’islamisme et les attentats, c’est juste la cerise sur le gâteau.

  2. Citroën gsa 👍. Quelle belle époque. Le travail, la sécurité, à part quelques bandes de voyous qui se battaient loyalement sans couteaux, armes ou mortiers. Moi j’étais à Aubagne . Tu as connu les P4 😉

  3. j ai moi aussi été militaire a 18ans c était en 88 , a l époque tous ce qui se passe n existait pas , maintenant si il faut reprendre les armes a 51 ans je suis prêt a le faire pour libérer mon pays du joug arabo musulmans et des traitres gauchistes

    • Bravo il reste des « gaulois » prêt à défendre leur territoire. Merci même si vous êtes « Sitting bull », les indiens ont défendu leur terre jusqu’à la mort! prenons exemple sur eux.

  4. C est quoi, cet écrit ? On s en cogne de ta life, mec ! Du vent !

    • Ce serait plutôt à vous d’aller baragouiner ailleurs ce qui reste de la langue française après des décennies d’enseignement gauchiste.

    • Quelle vulgarité dans vos propos
      On s’en c..
      .de ta « life »
      Le pire du pire du  » langage 93🤔

  5. Je suppose que c’était encore sous Giscard ? A mon avis l’un des moins mauvais présidents après de Gaulle, le dernier budget en équilibre et une France encore peu endettée une industrie, un nucléaire, une armée, une France respectée, l’immigration commençait à se voir « un peu » mais restait tolérable

    Puisque c’est l’anniversaire du début de la décadence, de la décrépitude française commencée le 10 mai 1981 après l’élection du mythe errant, je me souviens, alors que je faisais l’X, mes copains et moi-même n’avions pas sablé le champagne, on s’était dit presque à l’unanimité : c’est parti pour 40 ans de déclin cette analyse pertinente m’a bien aidé.

    Nous étions optimistes, c’est bien pire qu’un déclin, c’est un renoncement.
    Bon , maintenant les 40 ans sont échus, il est temps de changer.

  6. Ce n’est pas une invasion islamique mais une invasion arabo-africaine… en 1940, ce n’est pas des protestants qui nous ont envahis, mais des allemands !
    A la même époque que vous, j’avais déjà été viré de mon pays de naissance, « là-bas », c’était alors la France, le pays avait été inventé, façonné, mis en valeur par mes parents, mes grands parents et leurs semblables, mais ceux qui montaient à la corde sans les mains, ou les pieds (je sais plus ?) s’en battaient les c*uilles.

    • C’est bien dit et c’est vrai. J’ai été de ceux qui ne s’en battaient pas les couilles.

  7. C’était aussi une époque ou jeune officier revenant du djebel, en gare de Lyon à Paris deux CRS me fouillèrent au corps, mat 49 armée sur le bide sur la simple suspicion d’avoir des galons militaires. Je les aime depuis…..

  8. Agréable ce retour dans le temps…que nos petits enfants puissent vivrent aussi bien que nous! Ne lachons rien.

    • « Ne lâchons rien ».. mais vous avez déjà tout lâché, petit à petit, sans même vous en apercevoir, depuis cinquante ans et plus!

  9. Vous me rajeunissez. En tant qu’appelé j’ai fait mes classes commando à Nimes (Courbessac), j’ai passé le permis transport en commun à Evreux (dont je ne me suis jamais servi dans le civil) et j’ai fait le plus gros de mon temps à Taverny.
    Je dois tout ça à la conne Bendit…..comme je m’en étais déjà expliqué ici.
    Voilà voilà, c’éait en 69. J’avais 19 ans et 11 mois quand je suis parti. Ma menace était venue des gauchistes de France dont beaucoup de la « communauté »….
    Mon père avait une Renault 4L et moi un vélo Alcyon.

  10. Je regrette cette époque. Quand je vois ce qu’est devenue notre patrie, je me dis que tous les présidents, de tous bords, nous ont trahis! L’Algérie, le regroupement familial, la trahison du parti socialiste avec ses millions de migrants, nos entreprises délocalisées, les millions de chômeurs, les clandestins régularisés sous Jospin et autres, voilà l’origine du mal! Non, comme président, je n’en voie aucun qui puisse faire l’unanimité.

  11. Déjà Claude Lévi-Strauss écrivait dans Tristes tropiques, au cœur des années 1950, qu’il déplorait l’invasion de l’islam en France…..C’etait une analyse prémonitoire pertinente .

Les commentaires sont fermés.