À Mayotte, comme en métropole, les Gilets jaunes cible prioritaire…

Publié le 18 janvier 2019 - par - 17 commentaires
Share

Enfin ! Il est un domaine où Mayotte semble vraiment s’aligner sur la métropole…

Mais oui ! Nous y sommes !

Les Gilets jaunes à Mayotte sont réprimés tout comme en métropole ! Ceux qui suivent, tout comme votre serviteur, quotidiennement l’actualité de notre cent-unième département français, n’auront pas manqué de relever le fait suivant (information relevée le 8 janvier 2019 sur divers sites). Laurent CHAILLOU, professeur d’anglais à Mayotte, est venu en cours les 6 et 7 décembre 2018 avec un gilet jaune.

On lit que le professeur en question, déjà sanctionné par son établissement, a été pour le moins rappelé à l’ordre, et ce dans les délais les plus brefs, par l’académie de Mayotte, en vertu des dispositions (prière de ne pas ironiser) de « l’article 11 de la charte sur la laïcité ».

Laurent CHAILLOU qui est administrateur d’un groupe « Facebook » local de soutien au mouvement social, se défend en arguant : « On nous parle de devoir de réserve. Mais techniquement parlant, je n’ai rien dit ».

Comment ne pas rapprocher cette information de celle, toujours à propos de l’enseignement à Mayotte, parue le 12 novembre 2018 sous la rubrique Actualités Éducation « Manifestation à Sada contre un professeur de lycée ».

Des parents d‘élèves du lycée de Sada ont manifesté leur mécontentement. Selon Anli MADI du parti Rassemblement national de Mayotte : « la colère cible un professeur de lycée. Ce dernier d’origine africaine, qui possède un diplôme d’avocat, a été recruté comme professeur de philosophie au lycée de Sada ». Selon les élèves qui ont rapporté les faits à leurs parents, l’enseignant contractuel « insulterait sans cesse les Mahorais et conteste constamment l’appartenance de Mayotte à la France ».

Question préalable : a-t-il seulement été rappelé à l’ordre ?

Ou alors, est-ce à dire qu’il apparaît infiniment plus grave de manifester son soutien au mouvement des Gilets jaunes que d’œuvrer à la dislocation de notre pays et de traumatiser nos jeunes compatriotes du département le plus déshérité de France ?

En ce qui me concerne, j’estime qu’il appartient aux parlementaires français (à commencer par ceux de Mayotte) et à tous les patriotes français de suivre de très près ces deux affaires, et d’interroger qui de droit sur le sujet d’une bien étrange disparité de traitement de deux enseignants d’une même académie.

Colmar, le 15 janvier 2019

Jean-Michel WEISSGERBER

Print Friendly, PDF & Email
Share

17 réponses à “À Mayotte, comme en métropole, les Gilets jaunes cible prioritaire…”

  1. Barnabe dit :

    Rendons Mayotte aux Comores comme le demande l’ONU. Cela permettrait de sacrées économies. Et résoudrait une petite partie du problème migratoire.

  2. DUFAITREZ dit :

    Mayotte de devrait pas être « Département » Français ! Merci Sarko !
    Gilets Verts dans les maternités ? Ca déborde !
    Foutez-moi tous ces DOM-TOM dehors !

  3. Gageac dit :

    Pas de prosélytisme politique, syndical ou religieux dans établissement scolaire publique, un point c’est tout, Duralex sed Lex.

  4. meulien dit :

    il est urgent de larguer toutes nos possessions d’outre mer,qui sont les »danceuses »de la republique …nous avons bien largue l’algerie,avec son petrole et son gaz

  5. Jill dit :

    Comment a t’on pu intégrer ce territoire islamique à la France sans demander l’avis des
    Français ? Sarkozy a dans cette trahison une lourde responsabilité .

    • François BLANC dit :

      Sarko n’a fait que constater ce qui avait été initié par ses prédécesseurs
      Il a fait assez de conneries sans tout lui mettre sur le dos

    • Madi hourlene dit :

      Mayotte n’est pas un territoire « islamique « quand ont connais pas ont parle pas!!!

  6. PANDRE dit :

    La population Mahoraise n’est pas idiote. Elle a en plus de la métropole la SOLIDARITE, que nous n’avons pas. Alors, Mahorais, si vous voulez un avenir meilleurs, rejoignez en masse les gilets jaunes! Votre survie en dépends.

  7. patphil dit :

    j’ai enseigné deux ans à Mayotte, 75% de la population ne parlait pas le français!

    • PANDRE dit :

      Donc, les enseignants ne font pas leur boulot! Ils vont là-bas pour le fric uniquement. Vrai ou pas! Le reste, ils s’en tapent.

  8. ALI Djamal dit :

    Tout cela n’est que spéculation, tout le monde profite de la situation de Mayotte pour montrer sa préoccupation, rien ne sert à chercher des raisons et de torts, Mayotte malgré son statut reste livré à elle même.
    Les administrations sont des cages aux amicaux, les recrutements se font à l’aveuglette, il suffit de présenter un diplôme quelconque pour occuper un poste quelconque à dire que les mahorais n’ont pas les compétences faire du bien à leur île, comme si les étrangers connaissent mieux les souffrances des mahorais que les mahorais eux-mêmes. Ce que vous relater à de vrais mais trop démagogue à mon sens.

  9. jan le Connaissant dit :

     » Ou alors, est-ce à dire qu’il apparaît infiniment plus grave de manifester son soutien au mouvement des Gilets jaunes que d’œuvrer à la dislocation de notre pays et de traumatiser nos jeunes compatriotes du département le plus déshérité de France ?  »
    Je rêve !
    Mayotte hors de France, c ‘est disloquer notre pays ? ! C’est pas plutôt le contraire ?! Mayotte est un boulet pour nous ! Faut soutenir ce prof, il a raison !
     » traumatiser nos jeunes compatriotes  »
    des musulmerdes, nos compatriotes ?! Et les pov’ petits seraient traumatisés !
    Des musul de papiers ne seront jamais nos compatriotes !
    A bas Mayotte et ses musulmerdes !!!

    • Pierre dit :

      Si Mayotte est un boulet comme tu le dis pourquoi les avoirs pris durant les guerres précèdent(1er et 2ème G.M, Guerre Froide, etc…) tout les problèmes que la France à endurer Mayotte à fait partie des îles qui ce sont battu pour la France alors que ce n’était même pas encore un département Français. 95% de la population française ne savent que ce que on leurs dit, c’est-à-dire que des mauvaises images qui poussent les gens à détesté Mayotte. Je ne suis pas mahorais mais j’ai vécu un certain temps là-bas et c’est une communauté qui se débrouille avec ou sans l’aide de la France. La France à pris un département sans s’en occuper comme il se doit

    • Elvire dit :

      Moi je suis d’accord avec Pierre, pleins de Nation comme le Royaume-Uni, l’Allemagne et bien d’autres voulait prendre Mayotte mais la France s’est précipité dessus pour agrandir sa base maritime et élargir son ZEE dans l’océan indien. La France à pris un département et ne s’en occupe même pas. Sache mon très cher Jan le Connaissant que Mayotte se débrouiller déjà alors que la France ne l’avait pas encore en sa possession donc si vous n’en voulait pas, t’as qu’à aller dire à ton gouvernement de le retirer de sa nation et lui rendre son indépendance.

      • Gageac dit :

        Enfin, un peu de géo politique. Mayotte comme La Réunion sont nos deux porte avions dans l’Océan Indien, l’un contrôle le détroit du Mozambique et l’Afrique de l’EST, l’autre Madagascar (Pro communiste, puis pro coréenne, chinoise). Il a fallu plus de cinquante années pour que la Réunion, à coup de subventions, d’investissements à perte, de promesses d’embauches métropolitaines (PTT, Hopitaux, etc…) par milliers (Loi Debré 1962) pour que le calme s’installe sur l’île, sauf depuis une dizaine d’années ou les jeunes Îliens refusent de quitter leur île et préfèrent les indemnités (toujours trop faibles) que verse sans contre partie l’Etat. Mayotte a pris le train en marche, à la différence qu’ils sont à 98% Musulmans, qu’ils ne reconnaissent donc pas les LOIS de la République.