A mon frère musulman exilé et maltraité en Suisse mécréante

Publié le 30 juin 2015 - par - 1 423 vues
Share

Europe-expulsant-musulmansMon cher frère.

J’ai regardé ton interview, et elle m’a ému aux larmes et rempli de compassion pour toi.

On veut te faire passer le Saint Mois du Ramadan dans un abri où ne sont normalement hébergés que des militaires, qui, contrairement à ce qu’on t’a raconté, ne sont même pas payés pour ça car ils n’y effectuent que leurs obligatoires périodes de recrue, auxquelles sont soumis périodiquement tous les citoyens helvétiques mâles – ce qu’essaie d’ailleurs de t’expliquer le journaliste qui t’interroge, mais tu ne vas tout de même pas t’abaisser à laisser un mécréant raciste te donner des leçons et tu as bien raison.


Rencontre avec un requérant débouté en colère… par LaPravdaCH

http://www.dailymotion.com/video/x2u3c3s (vidéo : LaPravdaCH)

Et toi qui touches un salaire et qui n’es même pas helvétique, on voudrait te soumettre au même traitement, digne seulement des infidèles de ton ingrat pays d’accueil ! Tu as raison, mon frère, c’est une ignominie !

Alors que tu pourrais rendre d’infinis services aux citoyennes helvétiques femelles privées de leurs hommes pendant ces mêmes périodes… Avec en plus l’avantage de les baiser comme seul sait le faire un vrai croyant ! Bien évidemment, tu mérites pour cela une ample rétribution, en plus du gîte, du couvert, de la douche et de la bénédiction d’Allah !

Aussi vais-je me permettre de te donner quelques conseils pour mener plus facilement ta sainte mission.

Tout d’abord, effectivement, prends une douche. On voit bien dans cette interview combien tu en as été privé, et ce probablement depuis fort longtemps, il me semble même à te voir que dans la Tunisie que tu as dû quitter avec tant de regret tu n’avais pas accès à l’eau courante. Brosse-toi également les dents, et si un de tes frères en islam migrant comme toi peut te prêter un rasoir et un peigne, égalise ta barbe et ta tignasse. Tâche de tailler ta barbe au millimètre afin d’avoir la bogoss attitude, ce serait encore mieux. Ceci pour t’éviter quelques soucis dans tes débuts, car dans l’état où les méchants t’ont réduit actuellement, je crains pour toi que tu n’attires que des suisses mâles aux fantasmes sexuels particulièrement pervers, et, partant, fort dangereux pour ton intégrité physique.

Ensuite, réjouis-toi, tu es arrivé, non dans la sévère, rigoureuse et hypocrite France, mais dans un pays où je crois savoir que la prostitution est légale. Rends-toi donc dans les rues des quartiers chauds de Genève – je ne vis pas en Suisse, mais je crois savoir que ça se trouve du côté de Carrouges ou des Pâquis, enfin, en demandant dans quelques boîtes de nuit dans ton excellent français, tu devrais trouver facilement.

Arrivé là, trouve les bons emplacements et attends le chaland dans la pose suggestive qu’Allah (؁ز؂ש؏ذجي– oups, je te prie de m’excuser, j’ai inséré un caractère juif par inadvertance, pas trop l’habitude des caractères spéciaux de mon traitement de texte, mais le cœur y est), créateur de toutes choses et donc de la prostitution et des poses lascives, saura te suggérer.

Attends là avec patience auprès de tes consœurs et tes confrères, sois prêt comme elles (et eux) à affronter pluie, grêle, cagnard ou neige, ignore autant les intempéries que le ramadan, en fidèle serviteur de ton Dieu, qui sait mieux.

Bientôt, tu verras arriver des clients – probablement beaucoup plus de clients que de clientes – mais qu’importe, n’es-tu pas venu chez les mécréants pour leur apporter la bonne parole, que ces mécréants soient hommes ou femmes ?

Sois alors soumis et obéissant, souple d’esprit et de corps… De corps aussi car dans tes débuts en cette sainte mission, ne pouvant te livrer à ta sainte activité dans l’ignoble bunker où les mécréants te contraignent de dormir, tu devras exercer dans des voitures pas toujours trop confortables et subir quelques galipettes sur des dossiers de siège. Ignore le ramadan, te disais-je, car bien souvent tu devras avaler avant le coucher du soleil, et en la matière le client est Allah, tu dois lui être soumis jusqu’au fondement. Mais sois sûr qu’au jour de ton entrée au paradis tu seras pardonné car tu agis pour faire pénétrer la vraie foi en terre infidèle, même si plus souvent qu’à ton tour tu devras pour cela être pénétré.

Lorsque tu auras réuni ton premier pécule, tu pourras songer à louer à un prix prohibitif ton premier appartement. Demande pour cela conseil à tes consœurs et confrères, dont tu auras sans aucun doute su te faire des amis grâce à la charmante amabilité dont tu fais preuve dans l’interview.

Je ne saurais trop, d’ailleurs, te recommander de t’en faire de bons amis : ils sauront te renseigner sur les clients et les pratiques à éviter, car malheureusement la profession connaît des taux d’agressions et de mortalité élevés. L’an dernier à Genève, une malheureuse prostituée noire, originaire du Brésil si ma mémoire est bonne, et très appréciée pour sa gentillesse par les habitants du quartier, a été assassinée dans un bar. Tant il est vrai que les suisses sont d’incurables racistes. Elle a d’ailleurs été pleurée par tous les gens qui la connaissaient, à commencer par le patron de ce bar où elle avait ses habitudes, un blanc qui lui servait son petit noir tous les matins. Mais c’était une mécréante, toi, Allah veillera sur toi comme il le fait avec tes frères en Syrie, en Irak et partout ailleurs.

Enfin, au fur et à mesure de l’accroissement de tes gains, qui viendra rapidement, je n’en doute aucunement, tu pourras acquérir tous les accessoires avec lesquels tes clients reconnaissants pourront te faire subir les traitements de leur choix : fouets, latex, menottes, godemichés, ainsi que le savoir-faire délicat qui va avec. Sache que tu auras affaire tant à des dominés qu’à des dominateurs, et si tous te paieront – en principe – en monnaie sonnante et trébuchante, avec ces derniers, c’est de ta personne que tu devra payer. Mais nul doute qu’Allah t’aidera dans cette épreuve.

Peut-être auras-tu affaire aussi à des personnes qui voudront te protéger en échange d’une part de la monnaie sonnante et trébuchante que tu auras acquise dans ta mission, mais ne t’inquiète pas, ces mêmes consœurs et confrères avec qui tu auras su nouer des relations de vive amitié auront tôt fait, pour ton bien, de t’affranchir à ce sujet, et de conseiller les meilleurs territoires et les meilleurs protecteurs au nouveau concurrent que tu représentes pour eux. Tu connaîtras la véritable solidarité, et crois-moi, celle-là vaut bien celle des croyants !

Enfin, si ton entreprise, de par le racisme des mécréants suisses, ne te permet pas de te faire ton lard, tu pourras profiter très facilement des 72 vierges d’Allah en te contentant de passer une frontière toute proche : de l’autre côté se trouvent l’Isère, la Haute Savoie et la Savoie, départements où sont concentrées une grande partie des industries dangereuses de France (un autre pays mécréant), chimiques, nucléaires, fonderies d’aluminium, usines de fluor… A quelques kilomètres de Genève tu n’auras que l’embarras du choix ! Une seule chose que tu pourras peut-être regretter après t’être fait sauter… Au paradis d’Allah, il y a 72 vierges et le vin coule en ruisseaux, mais… il n’y a pas de contribuables taillables et corvéables à merci, et… pas de salaire.

Benoît Desprez

Pour rappel, n’hésitez pas à visiter ce blog ami : http://gagnerdufric.over-blog.com/  Rien à voir avec l’islam, c’est de la littérature, mais il faut savoir décompresser de temps en temps, même quand l’actualité ne s’y prête pas vraiment. C’était ma petite minute de publicité gratuite…

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.