À nos pauvres étudiants, génération sacrifiée

Publié le 25 janvier 2021 - par - 9 commentaires - 498 vues
Traduire la page en :

Y aura-t-il un troisième confinement ? Je n’en sais rien mais je pense que de toute façon, les décisions prises depuis le début ont été catastrophiques. Elles sont allées dans le sens contraire qui mène le monde depuis toujours, particulièrement dans le domaine politique : savoir sacrifier quelques individus pour préserver la société et non l’inverse.

On a mis jusqu’alors l’accent sur la ruine probable des métiers de la restauration et de l’hôtellerie mais hélas, ce n’est probablement que la face cachée de l’iceberg. Le plus grave réside dans le ralentissement voire l’arrêt du système de formation post-bac (universités, grandes écoles). Nombre de nos jeunes sont en train de rater leurs études par la faute de ce gouvernement. Qui dit études manquées, dit une vie professionnelle en deçà de nos espérances, même pas de travail du tout, un bon gros chômage généré par le système. Un peu comme une nouvelle révolution culturelle a minima. Rappelons que lors de la révolution culturelle en Chine, les universités restèrent fermées pendant six ans car il fallait que les intellectuels soient aux champs (cela fut néanmoins arrêté quatre ans avant la fin de cette révolution, comme quoi il s’avérait que l’idée n’était pas si bonne). Nous n’en sommes pas encore là mais si on a droit à un nouveau confinement à tout variant étranger qui peut ressurgir chaque année, et bien on n’est pas sorti de l’auberge comme le disait le grand cinéaste Max Pécas. Quelle impéritie politique !

Le choix de notre gouvernement est un choix aberrant de court terme. Pour prolonger peut-être de quelques mois des personnes âgées de quatre-vingts ans ou plus (ce n’est même pas sûr), on demande à des enfants de se rendre à l’école dans des conditions particulièrement pénibles, on fait rater des études à nos jeunes adultes, on sacrifie la société pour vingt ans. Bref, on détruit la vraie économie (curieusement la finance se porte très bien).

Et si on sort du domaine économique, les ravages humains sont incommensurables. Je pense à tous ces célibataires devenus des parias, ces couples qui ne se sont pas formés, ces enfants qui ne naîtront pas. Tout cela simplement parce que ce gouvernement a décidé que nous n’avions plus le droit de sortir,  de nous rencontrer, de vivre autrement que de la façon dont il le voulait (lutter contre l’effet apéro, l’effet galettes des rois, on sait cerner les priorités). Tout cela à cause d’une maladie qui tue environ 1 % des gens non traités qui la contractent. Tout cela parce que le lobby sanitaire a refusé d’utiliser l’hydroxychloroquine (pas assez onéreux ?). Bref, le meurtre d’une, voire deux générations par incompétence ou fanatisme, peut-être les deux.

Platon du Vercors

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
no pasaran

une seule solution : la révolution !

Rems

J’ai connu des étudiants plus vaillants ! qu’attendent ils pour envoyer tout ça balader……..

Blanc de peau

Oui mais les étudiants ont encore du temps devant eux par contre ceux qui ont tout investi dans commerce ou restaurant à 50 ans ne pourront plus changer de vie, il leur restera toujours le suicide,déjà grâce à la dictature en marche, le peuple a le suicide économique.

Joyce31

Ces étudiants qui “pleurent” leur avenir détruit: je pense à mon grand-père, 20 ans qui a été gazé à Verdun, à mon père envoyé à 20 ans au STO a Auschwitz, à mon cousin 20 ans envoyé à la guerre en 1958, aux 48 soldat Français, morts au Mali, dont certains avaient à peine 22 ans, Anne Franck qui a vécu plus de deux ans sans parler dans un grenier et massacré quand même… les jeunes d’aujourd’hui sont des “poulpes” qui ont peur de vivre!

Paoli

On interdit les études …mais samedi dans les grandes surfaces ….c,était du délire …sur la route on nous annonçait ,,,parkings complets ,du jamais vu !,,, Castex révise ta copie ,,,..

alasace 67

Je n’ai pas compris les priorités de confinement , les zones commerciales blindées ,les queues devant les boutiques , et les accès bloqués par des files de voitures en attente d’une place de parking .Un poids deux mesures

BobbyFR94

Platon de Vercors, le terme “aberrant” n’est pas le qualificatif qui convient concernant les “choix” du gouverneMENT !!

Pour comprendre, il faut regarder par le prisme du qualificatif ” VOLONTAIRE ” pour choix volontaire, dictés par l’agenda des MONDIALISTES !!

Et là, on se met instantanément à comprendre les évènements :
TOUTES les décisions ont été prises, pour, dans un premier temps, provoquer un nombre de morts très très important (là, ça a commencé à foirer, déjà !!!) puis à glisser sur la peur instaurée par cet état de fait, pour faire avancer l’agenda des MONDIALISTES !!!

Manque de bol, la ficelle est bien trop grosse, et trop de gens, notamment dans le monde médical, ont bien réalisé qu’on se foutait du monde !!

SOLUTION : PRENDRE & PENDRE toutes ces ORDURES !!

patphil

quand aux gamins de crèches qui ne voient plus que des gens masqués
quant aux élèves qui ne peuvent plus faire de sport ou d’activités et à qui ils rabachent sans cesse qu’il faut avoir peur

Eric Pecaud

Ils ne bougent pas une oreille..

Lire Aussi