1

A nous d’imiter les Américains : après Trump, Marine !

jlcmarineJe le dis crûment:  je n’aurais pas mis un demi dollar sur l’élection possible de Donald Trump… et comme un autre rédacteur de Riposte Laïque, aujourd’hui, je suis heureux de m’être « trumpé »…

Mais je n’en garde pas mois une certaine lucidité d’analyse pour essayer de comprendre ce qui a pu se passer pour que ce candidat iconoclaste, hors « établishment » et pourri par les « zélites américaines » comme par l’ensemble des media US (sans parler des crocs en jambes de ses propres amis politiques) a pu sortir vainqueur d’un scrutin surtout pas fait pour lui… et pour bien affirmer ici qu’il serait vain d’en tirer des certitudes pour ce qu’il va se passer en France en 2017!

Rien ne ressemble moins à la situation politique, économique, idéologique des USA que celle de la France et de son monde et  pratiques politiques, y compris dans les caractéristiques des scrutins électoraux et dans la mobilisation des électeurs, toujours élevée ici alors qu’elle est faible là-bas. Et il serait imprudent de déduire de l’élection de Trump un quelconque effet positif pour la candidate qui se rapproche ici le plus de ses discours, l’idée même que le résultat de cette élection américaine pouvant être un réveil des tenants du système à abattre  ( et lui servir d’alerte)  n’est pas à rejeter …

Aussi le  cursus électoral de Marine va-t-ressembler à celui de Trump, dans ce qu’il a eu en permanence d’attaques insensées, d’injures publiques, de mensonges organisés, de violences exprimées, d’ostracisme permanent, d’obstacles érigés… et peut-être pouvons nous nous attendre à bien pire encore!

Mais tout cela n’a servi à (presque) rien… encore qu’en nombre de voix, Trump n’a pas gagné et que les USA se présentent dans un rapport électoral équilibré qui va conduire le vainqueur à composer sérieusement avec ceux qui ne voulaient pas de lui.

Mais s’il y a quelque chose à retenir du séisme électoral américain, c’est le fait incontestable que la majorité relative de Trump s’est construite sur un double refus de la Mondialisation, refus exprimés notamment par les Etats du Nord (Ohio, Michigan, Pensylvannie, Wisconsin…) qui ont basculé dans le camp « Républicain » parce que leurs couches « travailleuses », (au chômage d’ailleurs) et moyennes ont été laminées par la désindustrialisation mondialisée et laissées sur le bord du chemin par le pouvoir « obamesque » pendant que celui-ci accueillait avec forces aides et « mamours » des flux migratoires intempestifs…

Touchées et dans leur pouvoir d’achat (qui a reculé ces 8 dernières années) et dans leur identité historique (puisqu’ elles sont « citoyens américains de souche »…), ces populations se sont vengées dans les urnes et appelé celui qui leur semblait prendre en compte leurs demandes multiples.

Sans oublier le fait que ces couches populaires (tous Etats confondus) ont pu mesurer pendant ces 8 dernières années combien les « zélites » autoproclamées des strates politiciennes, les media, les prétendus intellectuels, les supposés « cultivés » porteurs de la seule « bonne parole » acceptable (la leur…) les considéraient comme des « sans dents » taillables et corvéables à merci et condamnés à ne pas penser et à ne rien dire…

S’il y a une similitude à constater, entre les situations de la France et des USA, c’est bien celle là…

Et ce triple refus – celui de la Mondialisation économique organisée par les féodalités financières apatrides pour leur seul profit, celui de l’idéologie multiculturaliste et communautariste tuant les Nations, celui de la pensée unique disant ce qui est bien à ceux qui sont considérés comme des moins que rien – est aussi celui que nous percevons dans notre pays, sans que, à ce jour, il n’ait pris l’ampleur suffisante qui pourrait le faire triompher en faisant triompher la seule candidate crédible qui le portera en 2017 : Marine Le Pen.

Tout se tient : et l’extraordinaire distorsion entre ceux qui cumulent et ceux qui travaillent sans pouvoir posséder, et l’extraordinaire volonté d’imposer aux Peuples en place dans leurs Nations respectives l’effacement de leur identité historique, et l’extraordinaire impulsion donnée aux flux migratoires chargés d’instiller au coeur des Peuples historiques le poison du multiculturalisme et du communautarisme, musulman en particulier,

Tout se tient : détruire les Nations et les Peuples, les noyer dans un magma informe de consommateurs décérébrés et conditionnés par des idéologies destructrices et aliénantes, du type de celle qui est portée par la PSEUDO religion musulmane, véritable fabrique de congelés du cerveau , les conditionner par toute une batterie de moyens de communication et d’aliénation de masse afin de tuer en chacun l’espace de libre arbitre qui le caractérise.

Le processus mondialiste est en marche.

Mais les Peuples résistent : en Autriche (où le « système » ne sait plus quoi inventer pour s’opposer à la libre expression des citoyens) , en Angleterre avec le « Brexit », aux USA avec l’élection de Donald Trump ….Demain, aux Pays Bas ou en Italie où s’annoncent des élections clés …

Et après demain en France?

Là c’est de notre responsabilité qu’il s’agit.

L’élection de Marine Le Pen, porteuse du seul projet politique de rupture et enraciné au plus profond de l’électorat français, est possible.

Mais elle suppose, d’abord, un score du premier tour qui soit le plus élevé possible, et surtout au delà des 30%  afin que l’idée de victoire s’impose aux citoyens de France.

Ce qui doit nous conduire à combattre dès à présent toutes les candidatures de division et à mener un combat lucide pour promouvoir partout la candidature de Marine Le Pen …tout en avançant, sereinement, posément, de manière constructive, les réflexions et analyses qui nous caractérisent et qui, parfois, s’écartent de la parole de la candidate que nous soutiendrons….

Ce qui importe, c’est de gagner… d’autant que le combat ne s’arrête pas à l’élection réalisée!

Toute autre attitude nous conduirait à privilégier une autre forme d’action, celle de la « guerre » interne ou de la « révolution »… Ce serait un échec certain: une simple remarque ici, le plan « Ronces » dévoilé par Eric Zemmour (et confirmé par des généraux en place) destiné à reconquérir les « cités urbaines » de non droit peut très bien être réorienté ….Que chacun réfléchisse à cela, et au rôle de l’Europe et de l’OTAN (même avec Trump comme président américain) avant de rêver à une quelconque aventure guerrière.

Un courant souterrain, puissant et se  nourrissant de sa force, agite les Peuples historiques de l’Europe et du monde occidental …Il convient de lui donner la représentation politique dont il a besoin pour devenir irrépressible et entraîner la majorité des corps électoraux concernés…

Notre responsabilité à chacun, à quelque place que nous soyons, est d’abonder ce courant de la force électorale de tous ceux qui sont autour de nous, par le travail collectif de notre site, et par le travail individuel de chacun de nos lecteurs.

Robert Albarèdes