À peine Timothy enterré, 300 connards, complices de l’assassin, manifestaient !

Publié le 11 septembre 2019 - par - 2 852 vues
Share

 

J’en ai vraiment marre des moyens utilisés par notre piètre gouvernement et toute la bien-pensance française pour défendre ces islamistes et ces migrants, venus de pays qui ne sont pas en guerre uniquement dans le but de nous remplacer et de sucer le pognon de nos caisses sociales, de sorte que nos vieux qui, eux, ont pourtant cotisé toute leur vie, ne peuvent plus se soigner correctement ! Pour eux, les lunettes ou prothèses auditives sont devenues inaccessibles, tout comme les prothèses et soins dentaires. Je trouve cela absolument scandaleux !

Si encore ils se tenaient correctement, ce ne serait que demi-mal ! Mais rendez- vous compte : pratiq

uement chaque jour il y a une attaque au couteau ; c’est devenu banal à tel point que lors de l’enterrement du jeune Timothy, AUCUN REPRÉSENTANT DU GOUVERNEMENT n’était présent. Une véritable honte ! Timothy devait sûrement être trop blanc ou trop français pour que ces petits messieurs daignent lui rendre un dernier hommage. Pire, à l’appel du collectif d’aide aux sans-papiers, le lendemain de l’enterrement, alors que la dépouille de ce jeune n’était même pas froide, 300 CONNARDS sans aucun respect ont défilé, sans aucun respect pour la mort de ce jeune, au son du djembé, et le pire, certains ont été reçus en préfecture ! ON MARCHE SUR LA TÊTE ! On ne peut pas faire autrement que le constat accablant du lien avec l’immigration de masse et l’ensauvagement de notre société !

Comment ne pas être choqué par la différence des traitements réservés à ceux qui défendent nos frontières tout en démontrant l’incompétence de l’État à le faire, qui sont trop lourdement et trop injustement condamnés par une pseudo-justice politique, et ceux qui violent nos lois, qui sont décorés et traités en héros ! Je pense aux jeunes de Génération Identitaire, injustement condamnés à 6 mois de prison ferme (en fait pour usurpation d’identité car ils avaient des anoraks de la même couleur que les douaniers et les gendarmes) pour avoir occupé symboliquement un col dans les Alpes (passage fréquemment utilisé par les clandestins), et la médaille grand vermeil distribuée par la ville de Paris à Carole Rackete et Pia Klemp, capitaines du bateau Sea Watch qui va chercher les immigrés clandestins en Libye pour les déposer en Europe en toute illégalité !

Dans le temps, on décorait ceux qui défendaient les frontières de notre pays, MAINTENANT ON LES EMPRISONNE…

Si l’État ne contrôle plus les frontières ni les demandeurs d’asile, s’il recule devant la canaille, s’il est incapable de nous apporter la sécurité à laquelle nous avons droit et qu’il nous doit, il ne sert plus à rien et doit être remplacé ! Si nos CRÉTINS D’ÉLITES n’étaient pas dans la bien-pensance systématique, s’ils étaient équipés de ce chaque homme a entre les jambes, Timothy, les jeunes du Bataclan, les victimes de Nice et de tous les attentats meurtriers seraient bien entendu encore en vie. Alors je ne souhaite pas du tout la mort de qui que ce soit, mais s’il doit encore y avoir une seule victime, je souhaite ardemment que pour une fois, elle fasse partie de l’entourage proche d’un de nos crétins d’élite, afin que pour une fois ils mesurent enfin ce qu’est l’insécurité permanente dans laquelle ils nous font vivre par leur incompétence !

On nous casse les bonbons avec les cris de singes dans les stades ou les cris homophobes, on nous menace de faire arrêter les matchs au cas ou ces cris seraient de nouveau proférés… Je ne suis pas contre, bien que cela ait toujours existé ; j’ai joué 50 ans au foot, et quelques années à haut niveau, et combien de fois ai-je entendu « espèce de PD » ou « debout tapette » ou « l’arbitre PD ». Alors oui lutter contre ça, pourquoi pas, mais à une seule et unique condition : QU’ON INTERDISE LES CONCERTS DE CES RAPPEURS DÉCÉRÉBRÉS COMME NICK CONRAD, MÉDINE, BOOBA ET AUTRES  QUI PROFÈRENT DES INSULTES ET DES INJURES SANS DISCONTINUER ENVERS LA FRANCE, LES FRANÇAIS ET LES BLANCS.

Patrick Jardin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.