1

A Perpignan, des « jeunes » saccagent un cinéma : silence radio !

pour-le-reinsererLe 21 octobre dernier, une centaine de « jeunes » âgés de 9 à 16 ans ont semé le chaos dans le cinéma Méga Castillet de Perpignan, détruisant, entre autres, des lunettes 3 D et saccageant l’écran de la salle 12.
Je vous fais grâce de la terreur qu’ils ont provoquée chez les spectateurs, et du traumatisme de cette employée qui a reçu des menaces de mort !

Evidemment, les médias de grande écoute n’ont rien vu ni rien entendu. Surtout ne pas stigmatiser, surtout ne pas discriminer, surtout ne pas montrer du doigt ces « jeunes », puisqu’ils sont issus de l’immigration !

Après tout, ces « jeunes » n’étaient que des enfants désœuvrés, probablement déboussolés par les vacances scolaires, ou bien en rupture d’éducation… D’ailleurs, qu’ont-ils fait ce jour-là, sinon des bêtises inhérentes à la jeunesse ? Qui, à leur âge, n’a jamais fait de bêtises ?

Il reste que les braves gens n’accepteront pas trop longtemps encore cette incroyable chienlit sans réagir. Ils n’attendront même pas la prochaine élection présidentielle pour manifester leur colère, car ils savent que la France ne peut continuer ainsi, sauf à n’être plus la France.

Les Français respectueux de la France veulent une France dans laquelle l’ordre républicain s’impose à tous. Ils veulent donc des sanctions à la hauteur des méfaits, une justice délivrée du politiquement correct, et des médias non sélectifs.

Ces Français-là savent d’instinct que les complaisances desservent la nation, que le non-dit la mine, que la couardise la coule, que l’électoralisme la tue. 

Autant dire que la situation actuelle est gravissime, alors même que nous continuons à nous bercer d’illusions au rythme de nos innombrables chansons de variétés !

Désormais, la seule chanson qui vaille, c’est La Marseillaise, et ce n’est pas une chanson : c’est le Chant de l’Armée du Rhin, magnifique chant de guerre révolutionnaire, et hymne à la liberté !

Maurice Vidal