A propos de la manifestation de groupes catholiques contre l’avortement

Ce dimanche se tenaient dans les rues de Paris une manifestations de groupes catholiques contre le droit à l’avortement. Sur ce sujet, la position de Riposte Laïque est connue, elle est celle régulièrement défendue par Anne Zelensky, lors des assises internationales sur l’islamisation de nos pays, ou par Christine Tasin lors d’un débat avec Oskar Freysinger.

[youtube 3W5riIXO8a0]

http://www.youtube.com/watch?v=3W5riIXO8a0

[dailymotion xmqb96]

http://www.dailymotion.com/video/xmqb96_oskar-freysinger-et-christine-tasin-debattent-de-l-avortement_news

Nous sommes donc idéologiquement aux antipodes des  positions défendues par ces associations. Nous ne voudrions absolument pas vivre dans une société dirigée par ces gens là, et nous ne sommes pas certains que la laïcité survivrait à leur conception de la loi divine. En outre, le fait que certains manifestants se croient autorisés à imiter les prieurs musulmans de la rue Myrha nous exaspère tout autant, nous considérons que les prières ont leur place dans les églises, et pas dans l’espace public. Nous comprenons enfin que leur point de vue puisse être considéré comme insupportable pour des personnes qui savent ce que leurs mères ou grand-mères ont enduré, avant la loi Veil, en 1975.

Pour autant, les républicains que nous sommes considèrent que ces groupes ont le droit de manifester leur opinion, à partir du moment où ils ont déposé une demande de manifestation dans les bonnes règles (ce que n’ont pas fait les petites soldates de l’islam qui criaient Allah akbar devant le Sénat, quelques jours plus tôt. Il y a pour nous une différence entre manifester pacifiquement pour défendre un point de vue, même si nous le jugeons réactionnaire, que d’intimider les femmes qui venaient avorter, voire saboter du matériel, comme le faisaient certains commandos IVG dans les années 1995, sous la conduite de l’intégriste Xavier Dor. Nous ne partageons donc pas la vision de l’auteur du reportage ci-dessous, qui s’indigne que la gendarmerie protège les manifestants.

http://atheisme.org/manif-avortement.html

Nous connaissons en effet suffisamment certains groupes gauchistes pour savoir que, sans les forces de l’ordre, forcément des incidents auraient eu lieu, des provocations, voire des agressions auraient pu se dérouler. Il est moins risqué d’attaquer des catholiques qui défendent des convictions que nous ne partageons pas, que de s’en prendre aux prieurs musulmans de la rue Myrha, contre lesquels laïques et gauchistes n’ont jamais beaucoup bougé, ou à ceux qui nous imposent leurs Allah akbar. Il est plus facile pour des groupes homosexuels de multiplier les provocations devant les églises, en s’embrassant sur la bouche, que de le faire devant une mosquée. Il est plus facile enfin, comme le disait Pierre Cassen à une journaliste toulousaine, de dénoncer la pédophilie – criminelle – de certains prêtres, que d’évoquer les pratiques du disciples du prophète pédophile, et leurs conséquences, au 21e siècle.

http://www.premiere-reponse.com/JT/modules/news/article.php?storyid=1265

Nous trouvons donc normal, dans une République et dans une démocratie dignes de ce nom, que les forces de l’ordre protègent le droit à manifester, et évitent à des manifestants de se faire agresser par des opposants. C’est même ce droit à manifester librement qui consolide la paix civile, et évite, depuis des décennies, que les manifestations dégénèrent en affrontements sanglants.  

Nous constatons par ailleurs qu’à notre connaissance, jamais depuis des années des manifestations n’ont été attaquées physiquement par des groupes catholiques, ni par des organisations classés à l’extrême droite, mais que le violence vient aujourd’hui d’une extrême gauche qui a repris les pires méthodes fascistes d’avant guerre, ou alors de racailles racistes qui profitent des manifestations pour agresser au facies des « cefrans » et faire leur marché…

Paul Le Poulpe

 

image_pdf
0
0