A propos des échanges entre Riposte Laïque et Causeur

Radu Stonescu donne une réponse intelligente et argumentée au « Causeur » sur pas de Fatwa contre Riposte laïque.
Une simple remarque. Quitte à aller au fond des choses dans son analyse, que j’ai lu avec intérêt, il ne devrait pas écarter d’un revers demain l’analyse de René Girard (folle ??) Sur la montée au x extrêmes et la violence mimétique voir son dernier livre « achever Clausewitz.
Nous sommes s cœur du problème et sachons reconnaitre avec Girard notre responsabilité de français dans ce déclenchement depuis Iéna, dirons nous ou la révolution française dans ce qui a suivi pendant deux siècles de Verdun à. Il est sûr que ces affrontement ultimes ont du avoir leur influence et réveillé les pays islamiques de leur léthargie.
Ce n’est pas en raison pour rester les bras croisés devant la violence actuelle de l’Islam et ce n’est pas une raison non plus, de ne pas intervenir vigoureusement pour refuser et combattre cette agressivité. Girard lui-même admet la légitimité d’intervenir contre la violence. et donc de la refuser, et prévenir une violence qui monte et qu’on nous imposer. Que Hitler soit l’enfant de son siècle ne’ devait pas nous empêcher de le stopper notamment en 1936, ni nous lier les mains, ce que dit aussi Girard tout en ajoutant que les Anglo-Saxons nous auraient empêché d’agir en 1936.
A tolérer aujourd’hui la violence indigne, on la nourrit et Riposte laïque est inattaquable sur ce plan dans la lutte contre la barbarie, je vous l’ai déjà dit. Mais avec quelles armes ou sur quelle base ? Tout le problème est là.
Attention à ne pas mythifier ce qui a servi aussi de déclencheur chez nous Relisez donc « achever Clausewitz avec un peu plus d’empathie.
En conclusion Riposte Laïque et son intelligent rédacteur devrait encore approfondir le débat, non pas pour renoncer à un légitime attachement (de votre part !) À la république et à la laïcité, mais pour rendre plus efficace ce combat. Lutter contre la violence de l’autre qui nous l’impose, ne nous dispense pas d’une conversion, qui nous fasse échapper à ce double pervers du mimétisme. C’est difficile, mais tout ce qui permet de fonder en durée passe par une ascèse personnelle qui n’exclut pas l’intelligence.
Henri Peter

image_pdf
0
0