À propos des effets secondaires des injections géniques…

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui laissent faire. »

(Albert Einstein)

 

Les résultats de l’enquête de pharmacovigilance du vaccin Pfizer – BioNTech Comirnaty Rapport n° 17 : période du 28 mai 2021 au 1 juillet 2021
https://ansm.sante.fr/uploads/2021/07/16/20210716-vaccins-covid-19-rapport-pfizer-periode-28-05-2021-01-07-2021-2.pdf

dont quelques extraits :

Tableau 1. Nombre d’injections réalisées avec le vaccin Pfizer‐BioNTech Comirnaty depuis le début de la campagne vaccinal (Source VACSI). Cumul depuis le 27/12/2020
N = 42 523 573 1e injection, N = 26 142 447 2e injection, N= 16 381 126
Description générale des cas graves et non graves Au total, sur les 31 389 cas rapportés, 22 700 (72,3 %) correspondaient à des cas non graves et 8 689 (27,7 %) à des cas graves au regard des définitions réglementaires internationales de pharmacovigilance. Depuis le précédent rapport, 9 156 nouveaux cas ont été transmis, dont 2 537 graves (27,7 %).

Parmi les 31 389 cas analysés, 17 053 correspondent à des effets indésirables de réactogénicité (définition : propriété d’un vaccin de produire des réactions indésirables sous forme d’une réponse immunologique excessive se manifestant par de la fièvre, de la douleur à l’endroit d’injection accompagnée d’un gonflement, une induration et une rougeur attendus, car déjà identifiés et caractérisés dans les essais cliniques). Parmi ces 17 053 effets indésirables de réactogénicité, 1 180 sont graves.

% graves % non graves
Troubles généraux et anomalies au site… système nerveux, gastro‐intestinales, musculosquelettiques, affections vasculaires, peau et tissu sous‐cutané, cardiaques, infections et infestations respiratoires et thoraciques, hématologiques et lymphatique, oreille et labyrinthe, ophtalmologiques, psychiatriques, lésions, intoxications et complications… investigations métaboliques et de la nutrition, système immunitaire, organes de reproduction et du sein, rein et voies urinaires, hépatiques, endocriniennes, femmes enceintes ou période périnatale, actes médicaux et chirurgicaux, anomalies congénitales.

Tous les cas de décès survenus chez des sujets d’âge inférieur à 50 ans (17 en total, dont 12 dans la période) ont été classés selon la méthode suivante.

 I- Cas déclarés d’emblée comme décès : 

a) Mort soudaine ou inexpliquée dans les jours suivants la vaccination chez une personne qui n’a présenté aucune manifestation nouvelle entre la vaccination et le décès (en dehors d’éventuels effets réactogènes bénins)
b) Arrêt cardiorespiratoire précédé de manifestations cliniques inaugurales (par ex : douleur thoracique puis ACR sur EP massive, dyspnée aiguë, manifestations anaphylactiques…) orientant vers une cause éventuelle du décès
c) Décès en lien avec l’évolution d’une pathologie chronique déjà présente avant la vaccination (par ex. insuffisant respiratoire ou cardiaque connu qui se dégrade après le vaccin).

II- Cas pour lesquels le décès est l’évolution de l’EI :

a) Décès après une symptomatologie aiguë apparue après la vaccination
La plupart des cas étaient donc des décès de cause inconnue (8 cas, 47 %) ou des décès liés à une évolution d’une maladie préexistante (4 cas, 23,5 %), pour lesquels aucun élément transmis n’indiquait un rôle potentiel du vaccin. Concernant les autres cinq cas, tous se sont manifestés après la première injection

Conclusion de l’étude :
Aucun signal ne concernant la mortalité n’est identifié à ce jours à partir des données françaises de notification spontanée… voir faute de français et faute d’orthographe (= charabia)

Points de vue :
– Stop au virus du mauvais français (le reste du rapport est bourré de fautes d’orthographe (corrigées dans l’extrait publié),
– Les Centres de pharmaco-vigilance dépendent de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, dont on connaît les liens politiques et les risques de conflits d’intérêts !
– Rappel des difficultés à établir des différences entre association, corrélation et causalité : 

Le cas du vaccin contre l’hépatite virale

Sclérose en plaques et hépatite B : la justice et la causalité
https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2017/revue-medicale-suisse-569/sclerose-en-plaques-et-hepatite-b-la-justice-et-la-causalite

La question est relativement claire : en dépit de l’absence d’un consensus scientifique (et compte tenu du fait que, selon la directive de l’Union sur la responsabilité du fait des produits défectueux, il appartient à la victime de prouver le dommage, le défaut et le lien de causalité) le juge doit se baser sur des indices « graves, précis et concordants » pour établir le défaut d’un vaccin et le lien de causalité entre le vaccin et la maladie…

L’étude qui règle définitivement le problème :
En pratique, les scientifiques – essentiellement des statisticiens – ont passé au peigne fin des données extraites du système d’assurance maladie de Bavière (Allemagne) entre 2005 et 2017. Au total, 223 000 dossiers médicaux ont été analysés : 12 262 patients ont reçu un diagnostic de sclérose en plaques en 2010 ou après, les autres correspondant au groupe « contrôle » (en bonne santé ou atteint d’une maladie de Crohn ou de psoriasis). En parallèle, les chercheurs ont regardé quels étaient les vaccins reçus par chaque individu parmi une dizaine (dont l’hépatite B), ainsi que la date de leur administration.
« Les résultats de l’étude ne montrent pas que la vaccination est un facteur de risque de développer une sclérose en plaques. »
Et pourtant les effets secondaires du vaccin sont une réalité : 
https://controverses.sciences-po.fr/archive/hepatiteb/wordpress/index-104.html

Effets secondaires avérés :
Le vaccin conte l’hépatite B peut avoir des effets secondaires de gravité et de fréquences fort variables. Connus grâce aux témoignages de patients, de médecins ou d’associations telles que Revahb, dont le but est de les recenser afin de les faire enregistrer par l’Afssaps, ces effets secondaires du vaccin contre l’hépatite B peuvent être classés en différents groupes selon les réactions provoquées. Ainsi peut-on distinguer des effets secondaires locaux (douleurs, rougeur, érythèmes), généraux (fatigue, fièvre, lymphadénopathie), allergiques (asthme, myalgies, arthrite), digestifs (nausées, douleurs abdominales), et neurologiques (maladie de Guillain-Barré, névrite optique, sclérose en plaques).
Nous vous suggérons de consulter le site de l’association Revahb qui recense les effets indésirables du vaccin et les quantifie, en classant les affections par spécialité médicale :
http://www.revahb.fr/Liste-accidents-apres-vaccination.html

Qu’apparaît-il sur les notices des vaccins ? :

Caractérisation et fréquence des effets indésirables :
Les notices des deux vaccins en cause, l’Engerix B et le Genhévac B, rapportent les effets indésirables susceptibles d’affecter certaines personnes, tout en mentionnant le fait que la relation de causalité avec le vaccin n’a, dans la plupart des cas, pas été démontrée. Il est en outre précisé que tout le monde n’est pas exposé à ces risques et que les effets indésirables n’ont été rapportés qu’après une « large utilisation du vaccin ». Les effets secondaires sont présentés par ordre de gravité croissante et de fréquence décroissante :
– Liées à la présence d’adjuvants qui peuvent rester plusieurs semaines, les réactions locales, c’est-à-dire au niveau du site d’injection sont les plus fréquentes et les moins graves ;
– Les effets tels que la fatigue, les vomissements, les douleurs musculaires et les démangeaisons sont qualifiés de rares ;
– Les réactions allergiques sévères ainsi que les atteintes du système nerveux sont quant à elles définies comme étant très rares.

Et pourtant ils furent obligatoires pour certaines catégories !

Le début des contestations :
Certains n’hésitent pas à dénoncer ce qu’ils appellent la « débauche d’injections et de rappels », persuadés que les responsables de la campagne vaccinale doutent eux-mêmes de la réponse immunitaire de certains sujets à ce vaccin, voire même de son efficacité à moyen et long termes. Si la vaccination n’était obligatoire que pour les professionnels de santé et n’était recommandée que pour les groupes à risques, bébés, enfants, adolescents et même adultes se font vacciner suite à la campagne lancée en 1994 par Philippe Douste-Blazy…


Il y a de quoi, avec les nouveaux vaccins, se poser bien des questions, d’autant plus que Jacques Attali, non sans délectation, avait dévoilé le plan macabre de dictature sanitaire plus de 40 ans à l’avance. (1979) :

Patrick Verro

image_pdf
0
0

29 Commentaires

  1. Patrick Verro s’il avait été contemporain de Pasteur ou Fleming les auraient traités de charlatans sans nuance aucune. Pathétique…

    • Vos insultes sont lamentables et montrent bien pour quelles forces du mal vous oeuvrez !
      Je ne demande que ne soient mis sur le marché grand public que des solutions de soins qui ont été testées dans les règles, c’est à dire sur une durée suffisante et après une analyse approfondie; par type de population ; est-ce trop demandé, surtout quand on connait l’entourloupe qui a consisté à autoriser une AMM Temporaire au motif qu’il n’existait pas d’autres médicaments pour soigner et guérir la maladie, et pour cause puisqu’on les avait interdits et décriés par tous moyens ?
      Tout cela, y compris votre pression à caractère fortement totalitaire sont très suspects !
      Pour votre gouverne, sachez que j’admire à leurs justes valeurs Pasteur et Fleming et que j’ai un carnet de vaccination bien remplie.

      • Je vous ai insulté? Désolé si vous l’avez pris comme ça, ce n’etait nullement mon intention. Mais dans la mesure où vous affichez publiquement des postions, vous devez aussi accepter les louanges comme les critiques. J’ai dis plus bas que les techniques ARNn ne sont pas « nouvelles » puisqu’elles ont permis l’elaboration d’un vaccin contre la fièvre jaune. Et que peut être cela pourrait être efficace contre le covid. Et si cela s’averrait vrai, diriez vous toujours que « j’oeuvre pour les forces du mal »? A la différence de vous, je n’ai aucune certitude dans cette affaire. Vous avez peut être raison mais seul l’avenir nous le dira mais vous vous avancez vite je trouve. Apprenez à respecter des avis contradictoires, cela s’appelle la démocratie. Cordialement.

  2. ce que dit ce rapport et qui est indiscutable :

    4528 enfants de moins de DOUZE ans ont déjà été vacciné en france malgré ni l’approbation de pfizer ni AUCUNE autorisation de l’OMS

  3. et les cas non déclarés et il doit y en avoir un paquet !!! dans mon immeuble le neveu d’un employé , 34 ans joueur de Basket à un petit niveau décède 1 semaine après avoir subi une deuxième injection en jouant au basket !!! d’après les médecins , il a fait un épanchement péricardique !!!! mais ils se sont empressés bien évidement de ne pas mettre en cause le vaccin !!! c’est la raison d’état comme on dit qui prédomine !!!!! n’est ce pas ???

  4. Attali, celui qui veut pucer tout le monde, comme on puce sous la peau les animaux domestiques.
    C’est son rêve de société. On entre dans un magasin, et plus besoin de sortir la carte bleue. Le compte sera directement prélevé, par l’intermédiaire de la puce.
    C’est une atteinte terrible aux libertés, car on peut très bien imaginer, que le pouvoir politique, pour telle ou telle raison, bloque à distance la puce, pour X raisons, maladies, opposition politique etc. L’Etat n’a pas à localiser, connaître, et agir sur
    les déplacements de chacun, à la seconde près.
    C’est la porte ouverte à toutes les dérives possibles.

    • Vu que nous ne sommes pas des « humains », Attali a raison ! d’après le talmud nous sommes des animaux à apparence humaine !!! ……….alors …..

  5. CECI SERA MON DERNIER MESSAGE AUX CANDIDATS A LA VACCINATION GENIQUE : écoutez ce que vous disent ces professionnel(le)s de la médecine, venu(e)s d’horizons divers :

    Des médecins à travers le monde (curieusement aucun Français !) mettent en garde contre les « vaccins » Covid19 :
    Les tests PCR et les injections géniques sont inutiles, voire dangereuses
    23 juin 202I

    https://odysee.com/@Miniver:4/meds:1?src=embed

    Quelques commentaires fort pertinents :
    – Quand les médias Français vont-ils annoncer les mensonges du Dt Antony Fauci à L’OMS ?
    – Interdire des médicaments efficaces pour imposer un vaccin expérimental et controversé au conséquences potentiellement irréversibles est criminel. Pas besoin d’en débattre plus avant…


    • – … Le problème est que cette vidéo s’adresse à des gens qui ne croient qu’en ce qui est dit à la télévision ou alors à des gens qui sont déjà vaccinés… et pour ces derniers, à quoi bon leur faire peur ? Ce qui doit se produire, se produira

      • peut être utile à quelques hésitants et aux trolls comme référence !

        non il n’y’a pas que des crétins qui ne veulent pas se faire vaxxiner, non tous les scientifiques ne sont pas d’accord mais on ne leur laisse pas la parole !

    • J’ai un soucis avec la vidéo : le deuxième intervenant nous raconte qu’il n’y a pas de virus (pour faire simple)… alors pourquoi et comment les biologistes ont pu séquencer le génome du SARS-CoV-2 si le virus n’existe pas ?
      Mises à part, ces personnes tiennent plusieurs allégations fausses (nombre de mort qui n’aurait pas augmenté sur l’année 2020 par rapport à 2019). Ils nient la pandémie. Ils parlent encore une fois des NOMBREUX effets secondaires ( représentant 0.07% des injections selon les chiffres de l’article).
      Pourquoi garder une poignée de témoignage comme preuve, alors que vous pouvez vérifier sur internet ce qu’ils disent ? Les exemples que j’ai pris sont les plus simples à remettre en cause, mais pour le reste c’est plus compliqué mais il faut aussi le faire…

  6. pour les plus « circonspects » attendez quelques mois , et après observation non partisane, vous choisirez…comme on choisit pour la grippe….
    je fais partie d’une asso nombreuse de vaccinés , et à ce jour nous ne déplorons aucune remontée négative . Pour les effets à long et très long terme….nous avons plus de chances de choper des cancers de tchernobyl, ou des retombées sahariennes où notre première bombe a pété, ainsi que notre sang infecté encore par monsanto…, et j’en passe…

    • À zéphyrin:

      « je fais partie d’une asso nombreuse de vaccinés , et à ce jour nous ne déplorons aucune remontée négative ». Avec une telle affirmation, vous nous devez un article à la hauteur de ceux du Lancet.

      Vos quelques lignes lignes de commentaires ne sauraient suffire à étancher notre soif de connaissances et à rassurer les blaireaux vaccinés du Covid.

      • Voyez mon dernier commentaire et écoutez la dernière vidéo qui s’y rattache…

    • Nous en reparlerons d’ici 1 à 3 ans
      Renseignez vous bien sur la PROTEINE SPIKE, l’OXYDE de GRAPHENE
      Pour ce dernier composant fort sympathique ; il détruit le GLUTATHION de votre organisme et provoque des CAILLOTS, des THROMBOSES, des AVC, etc…
      De plus il affaibli considérablement vos défenses immunitaires innées… et vous attrapez toutes les saloperies qui vous passent sous le nez…
      Je ne cherche nullement à faire peur, chacun sa liberté, je suis antivaxxx par réflexion, pas par défit !
      En dernier lieu :
      Pourquoi les labos (tous), ont-ils refuser d’endosser toute responsabilité pouvant surgir des effets secondaires à venir, tous ?…
      Pourquoi ces vaccins n’ont-ils toujours pas leur AMM respectives ?
      Voyez il y en a des questions sans réponse !… et j’en ai d’autres
      Portez vous bien

    • de toute façon, je vais mourir, donc je n’ai pas besoin de faire attention.

      du même ordre que ceux qui nous répondent que c’est pire dans tel ou tel pays du monde, quand on leur parle des problèmes qu’il y a en France.

      • ah voilà l’explication pourquoi les muz ne se font pas vacciner !
        c’est inch allah chez eux (dieu l’a voulu)

        rein ne peut empêcher la décision de dieu qui dit qui doit mourir et comment…
        tu as un accident ? peu importe si tu as ta ceinture , dieu te fera mourir si c’est ‘ton jour’..

        quand à macron qui dit d’aller voir en Iran ce qu’est une vraie dictature , on peut lui répondre d’aller voir en Suisse ce qu’est une vraie démocratie !

    • vous êtes un grand visionnaire pour dire que vous risquez plus un cancer du nuage de Tchernobyl que des retombées d’un vaxxin génique jamais testé sur les humains!

      cela fait 10 ans que les techniques ARNm sont testées sur les covid des animaux et elles ont toujours provoquer de graves lésions et problèmes à plus ou moins long terme sur ceux ci !
      nombreux tests sur les furets qui ont la barrière immunitaire la plus proche de l’homme.
      tous les tests ont détruit cette barrière et accentués les effets du covid !

      pfizer reconnait un seul test sur 8 singes qui ont tous choppé une pneumonie.

      a bientôt pour votre nouvelle assoce « les éclopés du vaxxin génique »

      vous devez être plus instruit que ces dizaines d’experts et médecins !

      https://odysee.com/@Miniver:4/meds:1?src=embed

  7. J’ai reçu le vaccin contre l’hépatite B dans un cadre professionnel, il y a environ 20 ans (je ne me rappelle plus la date précise) en compagnie de deux collègues de travail…Ils ont eu la sclérose en plaque….je dis pas qu’il y a un lien de causalité entre les deux évènements, moi à priori j’ai rien eu, mais j’applique le principe de précaution….maintenant les vaccins ….et les bonnes paroles des politiques….j’estime que j’ai donné…)).par contre je mets un masque dans la rue qui évite de toutes les manières les miasmes des mal éduqués qui toussent et crachotent bouche ouverte…

    • Moi aussi, cela s’est passé dans ma famille, et je suis comme vous…

    • Une jeune femme de ma connaissance, diabétique, victime de ces médecins qui lui disaient qu’elle était donc « à risque », a accepté de se faire vacciner contre l’hépatite B qu’elle ne risquait pas plus que vous et moi d’attaper. Le résultat est qu’elle a perdu l’ouïe d’une oreille.

  8. Autrement dit, on n’a rien trouve de très méchant pour le moment chez Pfizer.

    Du coup, Patrick Verro est hors de lui parce qu’il a trouvé un s en trop à « jours ».

      • N’attendez pas d’autre réaction de la part de ce type, Patrick, qui n’est qu’une ordure de troll et qui se moque bien mal de tout ce que vous pouvez bien lui dire.
        C’est plutôt vers les modos de RL qu’il faudrait se tourner pour leur demander de nous expliquer enfin pourquoi le trollage – qui affecte maintenant chaque article – ne se heurte à aucun filtrage.

        • + 1
          les modos ont souvent piscine…
          *
          c’est pas la peine d’attendre 8 heures pour voir son com s’afficher si c’est pour rien filtrer !

Les commentaires sont fermés.