A propos des guerres et des religions

CharliereligionsLa dernière une de Charlie Hebdo, ainsi que des réflexions personnelles plus anciennes, me poussent à réagir contre « l’air du temps » en tant que catho pratiquant (tendance Jeanne d’Arc et non Cauchon…)

En effet, depuis quelques années, dans les échanges avec des amis, ou bien par la lecture de commentaires sur les blogs et articles divers, revient une antienne lancinante : Les religions sont la cause des guerres !
Aussi loin que remonte ma mémoire historique, certes imparfaite mais nourrie par un solide enseignement classique, depuis les débuts de l’humanité jusqu’à nos jours, il me semble qu’il y a comme un os…

En effet, depuis la «guerre du feu» préhistorique, la mythique guerre de Troie ou  du Péloponnèse, les guerres médiques, les guerres puniques, la guerre des Gaules, la guerre de 30 ans, la guerre de 100 ans, les guerres de succession d’Espagne, d’Autriche, de Pologne, les guerres napoléoniennes et de la Révolution, la guerre de 1870, de 14-18 (« celle que je préfère »), de 39-45, litanie non exhaustive, j’en passe et de meilleures, qu’on me démontre où est la religion !  Même nos « guerres de religion » du 16e siècle étaient sous-tendues par des motifs politiques pour la prise du pouvoir royal.

La cause des guerres ne serait-elle pas la nature humaine elle même? La sagesse antique n’affirmait elle pas « homo homini lupus est », l’homme est un loup pour l’homme ? La volonté de puissance, la violence mimétique (cf René Girard), l’hubris sont les moteurs de l’histoire humaine, cette histoire est tragique et guerrière, on peut le regretter mais c’est un fait !
Alors comment expliquer cet aphorisme moderne : LES religions c’est la guerre ! Vous remarquerez le pluriel qui n’est pas anodin. En effet cette vision contestable a vu le jour depuis l’irruption de l’islam dans notre vie quotidienne du fait du contexte géopolitique mondial. L’islam, religion politique, est une idéologie guerrière depuis l’origine, son fondateur, considéré comme le «beau modèle», était un pilleur de caravanes qui a disserté dans le Coran (sourate 8 notamment) sur le partage du butin, activité guerrière s’il en est depuis la nuit des temps (statut de religion est d’ailleurs contestable : voir René Marchand sur cette question) Curieusement, d’ailleurs c’est la seule « religion » qualifiée de « tolérance et de paix »

Ce procédé d’amalgame de tous les dieux permet d’éviter tout débat sur l’islam justement, de le dédouaner de ses responsabilités intrinsèques. Il permet de prendre sa dose de « Padamalgam» en amalgamant pour le coup toutes les religions.  Il y a d’ailleurs beaucoup de sujets pour lesquels  on utilise ce procédé dans les débats  difficiles.  J’y suis souvent confronté dans ma lutte contre le halal où on va amalgamer l’élevage industriel, le végétarisme, le gavage des oies, et j’en passe.

Et il est certain que l’islamisation de nos pays européens inquiète, c’est un sujet sensible et encore trop nombreux sont ceux qui refusent de le voir en face ; de ce fait, ils cherchent des échappatoires sous forme d’arguments spécieux qui leur permettent  de rester dans une funeste inaction.
Enfin une dernière remarque pour revenir à la une de Charlie Hebdo : Elle montre un dieu se voulant syncrétiste, mais fortement apparenté à la religion chrétienne (le triangle et l’œil en sont une représentation particulièrement classique, et sa physionomie générale calquée  sur les œuvres de grands peintres chrétiens comme Michel-Ange à la chapelle Sixtine ne laisse aucun doute sur son origine).

Charlie Hebdo démontre ainsi, une fois de plus,  sa lâcheté (parce qu’il sait qu’il ne risque rien) ainsi que sa haine  antichrétienne obsessionnelle.  Mais, ce faisant, il commet une grosse bourde qui contredit les versions officielles politiquement correctes et la taqyya affirmant que ces assassinats n’ont rien à voir avec la religion !!! Merci Charlie de confirmer qu’il y a bien une relation avec l’islam !

Le rire sera la  manifestation la plus efficace et tangible de notre mépris…et il nous suffira de tirer la chasse.

Alain de Peretti

image_pdfimage_print

18 Commentaires

  1. Ils ont de la chance que nous ayons une bonne éducation NOUS ! Et que nous ne nous laissions pas aller à la plus grande vulgarité comme EUX ! Car cette « une » mériterait que nous déféquions tous dans un exemplaire de cet immonde torchon (sans l’acheter bien sur) ne surtout pas leur donner du fric ! Et ensuite d’aller déposer nos « paquets » devant leur immeuble… mais de façon discrète afin qu’ils piétinent dedans et qu’ils s’en mettent plein les pieds.. Je ne dirais pas ce que mérite ces « pleutres » et ces atrophiés du bulbe. Ce serait leur faire trop d’honneur et en plus cela les victimiserait.

  2. constat magnifique! permettez que je tirasse la chaine avec vous?

  3. Bien sûr, les religions ne sont pas les seuls motifs de guerre. Il n’est toutefois pas possible de les écarter de ces motifs. L’islam est bien la pire de toutes de ce point de vue.

  4. Faux, aux cours des âges tous les pouvoirs ont été des théocraties, les rois de droit divin et toutes les guerres se sont faites au nom ou avec le soutien de la religion. La différence avec l’islam est que la plupart des religions ont évolué avec la civilisation, qu’elles se sont adaptées au progrès de l’humanité et que moi, athée et agnostique, je fréquente dans la paix, l’amitié et la sérénité chrétiens et juifs qui connaissent mes opinions
    Si vous avez le temps, lisez « les pilliers de la terre » de Ken Follet, une démonstration romancée de la théocratie en Angleterre au Moyen-âge

  5. Normalement, une religion ( croyance, philosophie ) doit être un rempart contre la barbarie. Si une religion incite à la barbarie, ce n’est pas une religion. Le Coran n’est pas un livre religieux- ce n’est même pas un livre- mais un programme de destruction massive.

  6. Je ne les plaindrai pas s’ils se font encore dégommer ! Cela fera des merdes gauchistes en moins !

    • Ne dites pas çà, Solau ! C’est précisément l’ignoble réaction des 10 à 12 millions d’islamistes furieusement modérés qui peuplent nos banlieues. Oui, depuis que Cabu, Charbonnier et Tignous ont été assassinés, Charlie Hebdo bouffe du curé, sa dessinatrice gaucho-coco passe ses unes à dégommer Sarkozy et M Le Pen, une autre dont je n’ai pas retenu le nom préfère les animaux à ces bêtes que sont les hommes… et au dessus de tout ça, de la pornographie scatologique à vous dégouter de l’amour. Malgré cette dérive déshumanisante, ce torchon anti-citoyen doit pouvoir continuer à sévir.
      La liberté d’opinion, fut-elle une opinion de merde et de nihilisme, doit être protégée et garantie par nos institutions. Trois fois hélas, la boboïtude parisienne, caviar, bobard et pétard a tué la Laïcité.

  7. Le seul usage utile de ce torchon c’est comme litière pour chats et encore !

  8. En effet, la croyance religieuse a été inculquée, imposée par la violence au premier crédule par le premier roublard manipulateur. L’astrologie avait été la première croyance, à une époque ou Homo Sapiens n’avait que l’animisme pour explication du monde. Depuis la création des innombrables dieux uniques, les 80 milliards d’humanoïdes qui ont déjà vécu sur la planète n’ont cessé de s’entretuer pour persuader son voisin que son dieu était le meilleur. La caricature dramatiquement morbide de cette régression, c’est évidemment l’islam des fous d’Allah. Mais jéovah, vichnou, jésus-marie-joseph, jupé, bayrou, la sainte trinité et le saint frusquin valent-ils mieux?

    • Que je n’aime pas voir ce genre de commentaire sectaire et idiot ! Vous me détournez de Résistance Républicaine. Touche pas à ma Foi, mon pote

  9. Cet article n’est pas bon.

    Les religions ne sont pas LA cause DES guerres mais elles sont AUSSI, jusqu’à maintenant, DES causes de guerre. Et pas seulement l’islam, qui est manifestement LA religion LA PLUS belliqueuse aujourd’hui.

    Alain de Peretti a raison de dire la bêtise de Charlie Hebdo, sa « lâcheté » et sa « haine antichrétienne obsessionnelle ». Il est vrai par ailleurs que « même les guerres « de religion » du 16e siècle étaient sous-tendues par des motifs politiques ».

    Mais le modèle des appels « de Dieu » à massacrer est déjà dans l’Ancien Testament, et c’est bien là que le prophète Mohamed et les rédacteurs du Coran sont allés le chercher pour le relancer et le justifier dans l’islam JUSQU’À CE QUE TOUS LES PEUPLES DE LA TERRE SOIENT SOUMIS À LEUR DIEU …/…

  10. …/… Ces appels ont été divinisés, sacralisés et dogmatisés PAR LES TROIS plus grands monothéismes, le christianisme le faisant, hélas, en trahissant son merveilleux prophète Jésus de Nazareth, et cette trahison CONTINUE. C’est surtout contre cela que devrait s’indigner notre ami auteur, « catho pratiquant tendance Jeanne d’Arc ». Qu’il écoute un peu ses voix intérieures l’appelant à la raison, à la sagesse et à la paix et il en conviendra.

    Peut-être alors se consacrera-t-il, avec ses coreligionnaires, à la DÉ-divinisation, à la DÉ-sacralisation, à la DÉ-dogmatisation de ce qui reste profondément révoltant dans la croyance « chrétienne ». Et peut-être obtiendra-t-il alors du catholicisme et des autres composantes du « christianisme » qu’ils deviennent enfin la religion pacifiante qu’avait voulue Jésus de Nazareth.

    http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

  11. maintenant qu’il a encaissé des millions sur le dos de ses morts le revoici devenu le torchon gauchiste oeuvrant a outrance son mépris de la chrétienté !!!

  12. il parait même que Monseigneur Vingt-trois a été vu Bd Voltaire, Kalach à la main, en compagnie du Dalaï-lama mais ils ont accusé des musulmans juste pour jouer à les stigmatiser et à faire des amalgames.

    • J’accepte votre engueulade, NAPOLÉON DERNIER, d’autant plus qu’elle m’est assénée ici avec humour. Le titre de mon article rappelé ici fut sans doute une grosse erreur, et je ne peux que regretter d’avoir voulu faire réfléchir mes amis cathos avec cette PROVOCATION… À LA RÉFLEXION… puisque je n’ai trouvé cette réflexion nulle part par la suite.

      Mais je maintiens que le futur pape Benoît XVI a commis une monstrueuse faute en réanimant ET RE-JUSTIFIANT la vieille théologie criminogène « chrétienne » dans le Nouveau Catéchisme, à une époque et dans un contexte où, plus que jamais, le christianisme doit s’en débarrasser, MÊME SI la théologie criminogène chrétienne est depuis toujours INDIRECTE, contrairement à la très directe théologie criminogène islamique.

  13. Que Benoit XVI soit le premier responsable de la violence religieuse, c’est un scoop extraordinaire. Il fallait le « savoir pour pas se faire avoir » donc le neutraliser avant le Bataclan. Mais qu’a fait la police alors que le responsable était connu ???

    Il utiliserait même sa retraite chapeau de pape pour aller s’acheter quelques fillettes yazidies chez DAECH, n’ayant plus la patience d’attendre les 72 houries aux grands yeux.

    à 88 ans, une libido aussi vivace relève du miracle. Allah est puissant et miséricordieux.

    Il n’en demeure pas moins que si tous ces experts de misère réservaient leurs informations aux services secrêts, il rendraient du même coup grand service à l’humanité.

  14. Cette analyse d’Alain de Peretti est, historiquement, fondée et pertinente.
    La lecture de plusieurs commentaires qui précèdent fait apparaître que certains confondent la religion et l’institution qui s’en veut l’émanation, alors qu’il s’agit de deux choses différentes : par exemple le message du Chrit est absolument « progressiste », alors que ce n’est pas toujours le cas de celui de l’Eglise.
    Par ailleurs, les mêmes oublient que l’Islam n’est pas une religion mais une idéologie qui se présente sous le couvert de la religion.
    L’antichristianisme primaire et spécialement l’anticatholicisme primaire font le reste.
    S’agissant de l’Ancien Testament on apprécierait que les détracteurs, pour les appels aux meurtres (et les viols ? ) invoqués, indiquent les références, comme pour Le Coran où il est loisible de vérifier le contenu des versets de chaque sourate.. En outre, le Christianisme a ses principes, exclusivement, dans Les Evangiles (le Nouveau Testament).

  15. Ce sont les intérêts matériels qui sont la cause des guerres. Les religions sont un masque pour unifier et exciser les foules

Les commentaires sont fermés.