A propos des non-attentats commis par des non-terroristes…

TCHODesequlibreVoitureLes différents propos tenus par les hommes politiques au pouvoir ou par l’intelligentsia courroie de transmission des dictateurs de la pensée unique, sont nuls et n’ont pour but que de manipuler l’opinion publique à des fins de manipulation : endormir les Français, les empêcher de prendre conscience de la réalité de la situation.

C’est une vieille habitude dans les systèmes totalitaires d’utiliser les accusations de folie, de dérangement psychologique, de maladie mentale …

Donc, si nous comprenons bien, des éminents spécialistes, en quelques heures, au plus, sont capables d’établir un diagnostic – irréfutable – permettant de faire passer un individu du statut d’assassin à celui de meurtrier irresponsable, du fait d’une « maladie cérébrale ».

Ainsi donc, ceux qui ont la responsabilité de la sécurité des Français, ont des connaissances médicales immenses. Il est vrai qu’ils ont blanchi sous le harnois, et que cela les rend omniscients !

Mais, prenons les au mot : ce sont des malades mentaux et non des islamo-terroristes qui s’en sont pris à nos compatriotes avec la volonté de les tuer, utilisant pour cela non pas nécessairement des armes par natures mais des armes par destination : outre qu’elles soient faciles à trouver, elles ne présentent pas les caractéristiques des armes par nature, en particulier leur « signature ».

Ce sont donc des malades mentaux qui ont agi. Soit !

Ce diagnostic amène plusieurs questions auxquelles les politiques au pouvoir et leurs séides répondront sans aucun doute, tout comme Lucky Luke, l’homme de l’ouest qui tirait plus vite que son ombre :

– comment expliquer la multiplication sur une courte période d’actes meurtriers dont les causes seraient une « épidémie de désordres mentaux » ?

– s’il est « bien connu » que de tels actes pourraient avoir pour cause une configuration planétaire, combien de temps celle-ci va t-elle durer et quelle est sa périodicité ?

– quelles maladies mentales peuvent être à l’origine de séries de meurtres, spécialement à proximité, voire durant, la période des fêtes de Noël et Jour de l’an ?

– quelles maladies mentales sont susceptibles de conduire les meurtriers à proférer des incantations telles que « Allahu akbar » ?

Sans doute y aurait-il plusieurs autres questions – du même genre – à se poser …

Mais, soyons un peu plus sérieux !

Dans la guerre faite par les islamistes aux pays occidentaux, en France en particulier, les « volontaires français pour l’instauration du grand califat », sont traqués par les Services de la Sécurité intérieure et peuvent donc être neutralisés dès lors qu’ils ont été logés et que leur environnement a été fait.

Il n’en n’est pas de même pour des agents dormants ou pour des collabos retors n’ayant aucune relation avec les précédents : sécurité oblige (que l’on se souvienne des spetsnaz implantés en Occident). Certains d’entre eux pourraient avoir pour mission d’identifier des « malades mentaux », des « esprits faibles » afin de les manipuler, les conditionner pour qu’ils commettent des meurtres « gratuits », conformément aux déclarations des groupes islamistes, en particulier de « l’état islamique » (que la collabo-sphère s’applique à nommer « daesh »).

Ces exactions devraient être en priorité dirigées contre les représentants des forces de sécurité, certaines personnalités politiques récalcitrantes, mais pas uniquement car il convient de frapper l’opinion publique, et pour cela il n’y a rien de mieux que de s’en prendre à groupes de personnes en période de fête.

En admettant que ce soient des malades mentaux qui aient commis les assassinats, rien ne permet d’affirmer (et certainement pas en vingt-quatre heures …) que ces actes n’aient pas été organisés, téléguidés par des officines islamo-terroristes. Sinon, pourquoi réunir le ban et l’arrière ban des responsables de la Sécurité ?
J’imagine mal qu’ils soient à même de parer à une épidémie, voire à une pandémie …

Et, ce sont les Services de santé qu’il convient de mobiliser pour débusquer, traiter tous les malades mentaux, surtout ceux qui par hasard, au moment de leurs forfaits profèrent des incantations telles que « Allahu akbar », d’autant que cela défrise énormément la bien bienpensance collaboratrice !

Que les Français soient rassurés, tout comme les particules radioactives de Tchernobyl ont été bloquées aux frontières, les malades mentaux potentiellement assassins vont être neutralisés.

Quant aux islamistes et islamo-terroristes, chacun sait qu’il n’y en a pas en France !

Jean-François Cerisier

image_pdf
0
0