A quoi Marine Le Pen joue-t-elle ? Si elle arrêtait de nous prendre pour des imbéciles ?

J’en appelle au jugement de Salomon.
A ma droite Jean-Marie Le Pen, qui, fatigué de récupérer des voix parmi les xénophobes de base pendant des années, se met à roucouler avec les islamos et à les caresser dans le sens du poil, se révélant même un défenseur assidu du voile(1), se disant clairement opposé à une loi contre la burka au titre de la défense des libertés individuelles. Rien d’étonnant à cela, il n’a jamais été grand républicain, celui qui s’arrachait déjà les cheveux en 1999 devant la régression des religions révélées(2) a toujours été un piètre démocrate et un délateur des services publics, accusés de nourrir des fonctionnaires inutiles … Son parti ? le FN, dont il est Président.
A ma gauche Marine Le Pen, qui parle(3) des services publics avec des trémolos dans la voix, qui dénonce l’immigration au nom des acquis sociaux à préserver, qui s’érige en défenseur de la laïcité, dénonçant la burka, appelant à un vote pour l’interdire et qui, allant plus loin que la plupart de nos politiciens, demande même l’interdiction pure et simple du voile… Son parti ? Le FN, dont elle sera peut-être présidente quand… si… Gollnisch et consorts se laissent faire.
Deux points de vue irréconciliables.
Deux visions de la laïcité inconciliables.
Deux visions de la République incompatibles.
On a parfois l’impression que Marine Le Pen fait si attention à se montrer républicaine que non seulement elle en a la bouche toute gonflée, mais qu’on pourrait croire qu’elle lit Riposte Laïque, nous prenant nos arguments pour combattre et les inégalités homme-femme et les attaques contre la République et ses symboles (par exemple le problème de la Marseillaise sifflée). On a clairement l’impression qu’elle tient un discours qu’elle veut édulcoré, débarrassé des thèmes du FN, loin des dérapages de son père. Dernièrement elle-même est allée jusqu’à reprocher à un journaliste qui s’étonnait de voir tant de différences entre ses positions et celles de son père de lui parler de son père et non d’elle !
C’est un peu facile, Madame Le Pen. Vous êtes au FN ou pas ?
Si vous êtes au FN, vous cautionnez, ipso facto, par votre seule présence, le programme du FN et les positions de son chef. Les vôtres se retrouvent donc fort sujettes à caution et largement suspectes d’opportunisme politique…
Le jugement de Salomon est simple. Si vous êtes républicaine et laïque, vous ne pouvez pas appartenir au FN de Jean-Marie Le Pen.
Qu’attendez-vous pour quitter le FN ???
Vous ne le faites pas, vous ne le ferez pas.
Vous attendez qu’il vous tombe tout cuit dans la bouche pour en faire un parti respectable ? Vous savez très bien que le FN ne sera jamais un parti respectable, terriblement entaché des excès, provocations et phrases indignes de son chef. Vous savez très bien également que malgré le voile de respectabilité dont vous voulez vous entourer vous ne pourrez jamais faire du FN un parti susceptible d’arriver au pouvoir. Quels seraient vos alliés ? Ces Identitaires dont vous ne parlez jamais (par crainte de vous les aliéner ?) qui, certes, partagent sinon vos convictions réelles du moins celles affichées à propos de la laïcité et des dangers de l’immigration à grande échelle, mais qui, par leur attachement viscéral aux cultures et langues locales et régionales font le jeu de Bruxelles et celui de l’extrême gauche, détricotant la vision de la nation, la seule compatible avec la République.

Je vous soupçonne de prendre le Français moyen pour un imbécile. Certes, vous vous entendez à dénoncer, mais… où sont les solutions prônées, où est le programme républicain qui accompagnerait la fin des mauvaises pratiques actuelles ??? Impossible de lire quoi que ce soit de constructif sur les sites et écrits du FN dont vous êtes tout de même vice-présidente, chargée de « la formation des cadres et des militants, la communication interne et externe du parti et la propagande »… De quoi s’interroger, non ??? Alors le FN schizophrène ? Alors, Marine Le Pen schizophrène ?
Je crois quant à moi que vos interventions médiatiques ne sont qu’une manipulation au sein de « Générations Le Pen », l’association dont le but est la dédiabolisation du FN (mais pour dédiaboliser, encore faut-il que la seule parole recevable ne soit pas celle du diable…). D’ailleurs, votre dernier commentaire(4) à propos de l’agression d’un élève dans un lycée de Vitry sur Seine est révélateur. En effet, si vous aviez rappelé que des professeurs et des syndicats de gauche avaient été, d’une certaine façon, complices du développement de la violence dans les établissements scolaires, vous n’auriez pas eu tout à fait tort, il faut le reconnaître ; mais en faire les exclusifs boucs émissaires, en occultant ainsi les principaux responsables, qui sont les politiques, de gauche et de droite, des trente dernières années, les sociologues et pédagogistes à la Meirieu ou à la Gabriel Cohn-Bendit, les directives de l’OCDE et le poids des lobbies à Bruxelles qui veulent des techniciens bien obéissants et pas trop aptes à réfléchir, ce n’est pas bien honnête et vous vous êtes bien gardée de faire la part des choses ! En criant votre haine des enseignants de gauche vous faites de tout le corps enseignant le responsable du délitement de l’école et c’est indigne. Vous renouez ici avec ces pratiques poujadistes qui vouent les fonctionnaires aux gémonies et qui vont bien arranger un Sarkozy au moment du dossier épineux de la réforme des retraites…
Je crois encore que vos prises de position sur le voile, la burka etc ne sont qu’une posture car on ne peut pas, comme vous l’avez fait en 2003, dire : « Il faut faire émerger un islam français, parce que l’islam de France, on a l’impression que c’est une notion territoriale » sans accepter ipso facto l’islam et ses voiles. Il ne peut pas y avoir d’islam de France parce qu’il n’y a d’islam que du Coran…
Je pense que vos actes démentent vos paroles. Comment la députée européenne que vous êtes peut-elle faire campagne contre le TCE en 2005 et dénoncer à qui mieux mieux la Commission européenne mais voter près d’une loi sur deux (42%) proposées au Parlement européen ??? Je crains bien qu’il n’en soit ainsi de vos positions en faveur de la laïcité. Vous avez compris, peut-être avant votre père, qu’il y avait un ras-le-bol du Français moyen devant les menaces que l’islam fait peser sur la République et sans doute un créneau porteur électoralement. Mais, prudente, vous prenez garde de ne pas désavouer votre père qui surfe pourtant sur des vagues peu reluisantes en compagnie de Dieudonné, l’ami de Faurisson et d’Ahmadinejad.
Je crains que vous n’avez pas coupé le cordon ombilical et que l’amour que vous portez à votre père (ce que je ne critique pas) ne vous permettra pas de prendre de la distance par rapport à ce qu’il est, à ce qu’il pense.
Dites-le clairement, une bonne fois pour toutes.
Christine Tasin
http://christinetasin.over-blog.fr
(1) [http://laiciste.over-blog.com/article-france-besancenot-voile-election-jean-marie-le-pen-44254351.html->http://laiciste.over-blog.com/article-france-besancenot-voile-election-jean-marie-le-pen-44254351.html
(2) Discours de clôture de Jean-Marie Le Pen, université d’Orange, 3 septembre 1999
(3) [http://www.lcpan.fr/emission/78845/video->http://www.lcpan.fr/emission/78845/video]
(4)[ http://fr.news.yahoo.com/4/20100207/tts-france-violence-lycees-ca02f96.html-> http://fr.news.yahoo.com/4/20100207/tts-france-violence-lycees-ca02f96.html

image_pdf
0
0