1

A ceux qui refusent les musulmans modérés : vous proposez quoi ?

defile-des-musulmans-moderesNe pouvant plus répondre directement aux commentaires sur le site RL, pour une raison qui m’échappe (bug informatique qui dure depuis des semaines ?), je ne peux intervenir que globalement, à défaut de réponse personnalisée.

A en juger par les commentaires concernant mon texte sur l’islam modéré, je vois que les barbus n’ont pas besoin de se fatiguer pour radicaliser l’ensemble des musulmans de France. L’amalgame généralisé fera le travail à leur place et finira par faire basculer nos 7 ou 8 millions de musulmans dans l’intégrisme. Et ce jour là, nous aurons accompli le rêve des islamistes, déclencher la guerre civile.

Tout comme une majorité de chrétiens, baptisés à leur naissance mais qui n’ont jamais mis les pieds dans une église, des millions de musulmans ne vont jamais à la mosquée. Ils vivent à l’occidentale et se foutent pas mal des vierges et des rivières de vin qui les attendent au paradis d’Allah. Idem pour des millions de chrétiens, que les exploits d’un Jésus qui marche sur l’eau ou les mystères de l’Immaculée Conception laissent de marbre…

C’est malheureusement la République qui a fait le lit du fanatisme islamique.

Au principe d’assimilation qui avait fait ses preuves avec des millions d’étrangers, elle a préféré le droit à la différence qui a sabordé l’intégration.

Ce droit à la différence s’est traduit par une capitulation devant toutes les exigences communautaristes des islamistes, avec les graves dérives que nous connaissons.

Alors que Polonais, Portugais, Italiens et Espagnols donnaient des prénoms français à leurs enfants en apprenant “nos ancêtres les Gaulois”, les immigrés extra-européens ont obtenu toujours plus de droits, avec la bénédiction des apôtres de la bien-pensance. L’islam radical et le terrorisme sont le fruit de la démission de la République et de la dictature du politiquement correct.

Mais il est trop tard pour se lamenter. Nos millions de musulmans sont bien là et sont Français pour la plupart. Alors maintenant qu’on est au pied du mur, qu’est-ce qu’on fait ? Ceux qui évoquent la remigration  sont encore plus naïfs que moi.

La seule rémigration qu’on peut voir un jour, si ça se gâte, est celle des musulmans de Corse qui fuiront vers le continent. Mais ils seront toujours Français…

Autant la théorie du grand remplacement est crédible et peut se démontrer, si on ne ferme pas les frontières, autant la remigration est un leurre.

99% de la jeunesse algérienne veut venir en France faute d’avenir, ce n’est pas un modeste Fonds pour la remigration qui va pousser nos immigrés à rejoindre un pays sans travail ni social. Fermer les frontières et réserver le social aux seuls Français, supprimer le droit du sol et le regroupement familial, ne plus régulariser les clandestins et en finir avec nos 120000 naturalisations par an, serait déjà un grand pas en avant.

On peut stopper les flux migratoires mais on ne pourra jamais les inverser.

Je lis beaucoup de coups de gueule sur le site, qui sont amplement justifiés, mais je vois moins de solutions crédibles pour redresser la barre.

Je ne vais pas reprendre mon texte précédent, ou le programme de Marine.

Mais à tous ceux qui estiment qu’il n’y a pas d’islam modéré et qui mettent 8 millions de musulmans dans le même sac, le naïf que je suis demande :

Quelle solution réaliste proposez vous ?

Jacques Guillemain