A Strasbourg, la gôche préfère calomnier Riposte Laïque que de s’intéresser à Milcent ou Latreche…

Publié le 4 juillet 2011 - par - 1 388 vues
Share

Nous découvrons deux feuilles saumâtres d’un collectif strasbourgeois, Justice et Libertés, (justiceetlibertés@gmail.com) qui, fort de tout ce que la gauche compte de partis, syndicats ou associations, se permet non seulement de nous diffamer mais en plus de prouver son manque de sérieux en proférant des mensonges grossiers, sans parler de pratiques qui ressemblent fort à celles d’une extrême droite que ces imposteurs prétendent combattre.

communique Strasbourg 25juin2011

En effet, le fameux collectif, dans un communiqué du 25 juin, fait dans une seule phrase la preuve de son incompétence et de sa volonté de nuire et de salir par tous les moyens. Certes, en affirmant que Riposte laïque et Résistance républicaine sont islamophobes, il nous fait un compliment sans le vouloir, à nous qui pensons que la critique de l’islam et la peur de ce système totalitaire sont légitimes et qu’il ne faut surtout pas, comme le dit collectif, mettre ses pas dans ceux de l’imam Khomeiny de sinistre mémoire qui avait déclaré l’islamophobie ennemi numéro 1.

Mais ces nostalgiques de Staline osent la diffamation en nous traitant de racistes ! Depuis quand y a-t-il un rapport entre une religion et une race ? Demander l’interdiction des mosquées et des minarets serait-il raciste ? Le vote du peuple suisse demandant l’interdiction des minarests serait-il raciste ? S’interroger sur la réalité des mosquées, qui sont davantage des mairies musulmanes encourageant le repli communautariste que des lieux de culte, serait-il raciste ? Le collectif montre ici sa collusion avec les islamistes qui voudraient interdire toute critique de leur dogme moyen-âgeux et donc toute liberté d’expression, dans le pays de Voltaire. Le collectif Justice et Libertés confirme tout simplement ici qu’il n’est que le porteur de valises des pires ennemis de la liberté d’expression, l’extrême droite islamiste. On rappellera au passage que, depuis 4 ans (âge de Riposte laïque qui n’est pas, contrairement à leurs assertions, une toute nouvelle association, deuxième mensonge) nous analysons l’islam sans jamais attaquer les musulmans et respectons à la lettre, quant à nous, la loi, ce qui n’est pas le cas de ceux que le collectif défend, qui harcèlent au quotidien les institutions de notre pays pour les contraindre à s’adapter à l’islam, quitte à sacrifier notre modèle laïque.

Par ailleurs, troisième mensonge, le collectif affirme que nous avions organisé un rassemblement le 2 juillet, à Strasbourg, ce qui est totalement faux, la demande de rassemblement ayant été faite au nom de l’organisation danoise d’Anders Gravers « SIOE » (Stop Islamisation Of Europe). Pierre Cassen et Christine Tasin avaient simplement le statut d’intervenants… Enfin, quatrième mensonge, et pas des moindres, qui fait même sourire, le rassemblement aurait été inconstitutionnel parce que son mot d’ordre était « Stop à la construction de mosquées et de minarets en Europe », ce qui se passe de commentaire et nous renvoie à notre point deux. Il est d’autant plus cocasse que la majorité des organisations ou partis qui sont membres de ce fumeux collectif sont les premiers à descendre dans la rue lorsque le Pape vient en France… Par contre, nous les trouvons fort discrets quant à la réalité du concordat, en Alsace-Moselle, et au fait que nos impôts financent les salaires de l’archevêque de Strasbourg, des curés, des rabbins et des pasteurs. Peut-être leur combat laïque, à l’image du Parti socialiste, membre de ce collectif, sera-t-il de réclamer que les imams profitent de la manne ?

Enfin, le deuxième communiqué, du 30 juin, fourmille, encore et toujours, de contre-vérités et d’accusations mensongères mettant à jour le véritable visage de l’association Justice et Libertés qui se permet d’écrire, au su et au vu de tous et notamment des autorités, qu’ils sont prêts à organiser un rassemblement non autorisé (via des portables) pour contrer une éventuelle manifestation de ceux de notre camp, quand bien même celle-ci eût été autorisée !

C’est bien là un élément de plus qui prouve la réalité des pratiques d’extrême droite de Justice et Libertés les mal nommées, qui, passant au-dessus des lois et des représentants de l’Etat, prétend décider qui sera autorisé ou pas à manifester à Strasbourg dorénavant… Quant aux moyens que ces suppôts du fascisme islamiste sont prêts à utiliser, gageons qu’ils n’ont rien de républicain ni de légal, et qu’elles ressemblent à celles des petits nervis allemands se croyant « antifa »… Face à cela, leur ultime mensonge prétendant que le rassemblement aurait été annulé à cause de leurs visées, ne peut paraître que pour ce qu’il est, les rodomontades de partis et collectifs qui ont depuis longtemps montré leur peu d’attachement à la vérité et à la République, puisque Anders Gravers à décidé seul d’annuler, ne voulant pas, malgré les solutions, tout à fait légales, qui s’offraient à lui, faire courir des risques à ses invités.

communique Strasbourg 30juin2011

Alors que dire, sinon que tous ceux qui appartiennent à ce collectif, et donc certains sont des partis de gouvernement et ont nombre d’élus, participent à l’entreprise de collaboration avec l’islam, qui ronge peu à peu tous nos principes et toutes nos valeurs. Il n’y a pas de quoi être fier, messieurs du PCF, de Parti de Gauche et du Parti socialiste notamment, vous êtes aux antipodes des résistants socialistes et communistes qui ont sauvé notre pays de l’occupant nazi ! Par ailleurs on relèvera avec étonnement la présence du Mouvement pour le Planning Familial s’opposant à un mouvement réclamant que l’islam cesse de rogner les droits des femmes… Y aurait-il un détournement idéologique des objectifs du Planning Familial par ses responsables ? On s’étonnera tout autant de la présence de syndicats enseignants comme la FSU, le SNES, le SNUEP et autres UNSA éducation. Que penser de ces syndicats qui, au lieu de se pencher sur les véritables problèmes que connaissent leurs syndiqués, notamment à cause de l’islam (voir le dernier rapport du Haut Conseil à l’Intégration(1) utilisent les cotisations de ces derniers et les subventions gouvernementales pour des prises de position qui n’ont rien à voir avec le syndicat ni avec le monde enseignant. Mais il est vrai que le syndicat Sud-Rail avait demandé l’interdiction des Assises de Charenton, le 18 décembre, assises qui, chacun le sait, menaçaient gravement le statut des cheminots ! On laissera pour la bonne bouche les autres, acteurs habituels de la collaboration avec les islamistes, que ce soit les Amis du Monde diplomatique, Attac, Ras l’front ou la Ligue des Droits de l’Homme…

Nous nous permettrons de faire remarquer à ces glorieux « résistants » qu’à Strasbourg vit le nommé Thomas Milcent, (1) converti à l’islam, et défenseur de toutes les jeunes filles voilées à l’école publique. Il est particulièrement intéressant d’écouter le discours éclairé de ce personnage quand il explique pourquoi les musulmans ne doivent pas manger de porc…

Faut-il également rappeler que Strasbourg est le fief du fondateur du Parti des Musulmans de France (PMF), Mohamed Latreche, connu pour son antisémitisme et sa proximité avec nombre de négationnistes. (2)

Il fut un temps où la gauche se faisait un honneur de lutter contre l’obscurantisme religieux, et qu’elle menait ses combats au service d’une vision émancipée de la société. Aujourd’hui, elle joue, à Strasbourg et ailleurs, le rôle peu glorieux de porteuse de valise d’un fascisme politico-religieux, alors quà Strasbourg même sévissent deux figures, Milcent et Latreche, de la pire extrême droite islamiste. Cette gôche islamo-collabo tente laborieusement de sauver la face en attribuant à Riposte Laïque ou à Résistance républicaine un positionnement politique qui ne dupera personne ! C’est tellement moins dangereux que de s’attaquer aux disciples du docteur Milcent ou à ceux de Latreche, qui rêvent d’islamiser notre pays et d’y imposer la charia !

La véritable extrême droite est là, aujourd’hui, et ses complices se situent au sein de « cette gôche qui n’est plus la gauche », dont Strasbourg montre à quel point elle a renié toutes ses valeurs. C’est pourquoi nous l’avons quittée.

Pierre Cassen et Christine Tasin

Résistance républicaine

http://blog.resistancerepublicaine.eu/?p=453

(1) http://www.communautarisme.net/La-face-peu-cachee-de-Thomas-Milcent-dit-Docteur-Abdallah_a268.html

(2) http://www.atheisme.org/pmf.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_des_musulmans_de_France

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.