1

À tous les charlots qui croient marcher pour les libertés…

Une de ces « marches blanches » pour casser du Blanc et des policiers

Marche de la Liberté, marche de la Fierté, les marcheurs LREM et que sais-je encore ?

Les « non violents » manifestent et ont oublié de casser les magasins et détruire les stations de bus. Étonnant ?

Marches blanches de Noirs et de Maghrébins pour taper sur les Français blancs de souche, les Français de cœur, les militaires et les policiers.

Marche de la Fierté pour exhiber les sado-masos enchaînés marchant au fouet, un rosebud ou un plug queue de cheval  bien enfoncé dans le fessier. Manif de ces hommes et  femmes se déclarant fiers (?) d’être homosexuels, fiers de ne pas aimer le sexe opposé, mais défilant main dans la main pour exprimer la haine du Blanc hétéro.

Marche de la Liberté pour faire savoir à la France entière qu’elle est composée à plus de 70 % de personnes ayant voté pour la droite classique et la droite nationale et vomir la Nation, la Patrie, et tout le roman national et notre culture de France.

Marcheurs de LREM, pour les vendeurs de salades, les bonimenteurs et les charlatans dont l’un de ses représentants se filmait il y a encore peu en train de se pignoler, histoire de montrer à une femme qu’il pouvait marcher et bander. Un porte-parole déficient, pour une autre déficiente qui se vantait de savoir mentir pour son Président et remplacée par un autre, plus conforme à la doxa qui est d’éviter d’avoir des hétéros en poste. Une manière de dire aux Français qu’ils peuvent tous aller se faire sodomiser.

Tout ce petit monde profite des dimanches pour défiler masqués, bien soumis, bien lessivés par la propagande et toujours désireux d’emmerder les citoyens avec leurs fadaises et leurs croyances à deux sous.

Si tous les marcheurs s’unissaient, on verrait Jean-Luc Mélenchon défilant sur un plateau avec une plume dans le cul, et chanter à tue-tête que c’est le premier coup qui compte, et qu’une fois fait, comme le disait La Boétie, on s’habitue bien et que le reste peut passer sans souci. Pour lui, ce ne sera pas la première fois qu’il avalera, le bougre.

Il sera accompagné d’Alexis Corbières en tenue d’Insoumis, avec la petite Obono à ses pieds, et nous dira qu’il a enfin opéré sa conversion, et que sa Raquel Garrido peut toujours allez se faire voir le minou chez les copines pour se consoler.

Si tous les marcheurs s’unissaient, on pourrait voir les Traoré, les Diallo, les Bouteldja et toutes ces mamas africaines, souvent obèses d’ailleurs, et surtout oublieuses de ne pas avoir inculqué un minimum de politesse, de délicatesse à leurs tripotées de mômes, un tous les dix mois, en fonction des rentrées du bled du géniteur, histoire d’agrandir la famille pour grossir la manne des allocations.

Elles n’ont pas enseigné à leurs nombreuses progénitures, amoureuses de la France nous dit la macroniste Prisca Thevenot, que voler, dealer, faire partie de gangs, ce n’est pas bien, et que cela ne facilite pas l’insertion. Si jamais vous êtes interrogateur, c’est que vous êtes raciste.

On pourrait les voir, toutes ces progénitures, avec nos bobos de LREM, comme l’écrivain porno Marlène Schiappa, la ventilée Barbara Pompili, la Florence Parly si peu armée, Élisabeth Moreno à la ramasse, la si peu patriote Roxana Maracineanu , le triste bonimenteur Gérald Darmanin, main dans la main avec Dupond-Moretti qui évitera j’imagine, de venir avec sa Bréguet et ses boutons de manchettes. Sûr qu’on y verra la Olivia Grégoire et la Prisca Thevenot.

On pourrait se marrer un peu à les voir défiler tous ensemble, bras dessus-dessous, pour protester contre les méchants de la droite nationale.

Autre scénario possible, les Marcheurs de la Liberté se retrouveraient avec Les Marcheurs du LREM, avec les reliquats du PS, le parti croupion communiste, et tout ce beau monde serait en compagnie de la CGT genrée, de la FO immigrée, du SUD Moyen-Oriental, de l’UNEF islamisée, du SM (Syndicat de la magistrature) qui pourra exposer aux grands jours, dans leurs robes de la magistrature, tous leurs fouets, leurs martinets, les menottes, et exposer en affiches, tous les cons qu’ils veulent.

La France est devenue la risée de l’Europe, de la Russie, de la Chine et sous couverture des gauchistes américains. Il serait temps que les patriotes se réveillent, retirent leurs masques inutiles, qu’ils aèrent leurs cerveaux et décident de réfléchir et surtout de cesser d’être pris pour des imbéciles.

Gérard Brazon