A vous de juger : l'effarante médiocrité des détracteurs de Marine Le Pen

Mon attention a été attirée par les commentaires diffusés par les media, entre autres les chaînes d’information télévisées, sur la prestation de Marine Le Pen dans l’émission « A vous de juger » d’Arlette Chabot. Je suis donc allée, par pure curiosité intellectuelle, sur le replay de France 2 à la suite de toutes ces publicités gratuites dont Marine Le Pen a bénéficié de la part des media (sic).
Ce qui ressort c’est la banalité et la médiocrité effarantes, non seulement des intervenants face à Marine Le Pen mais des politiques de tous bords interviewés a posteriori. On aurait pu s’attendre à des débats de haute voltige, à une controverse constructive mais au lieu de cela on a entendu chanter comme toujours les mêmes antiennes, citer les mêmes amalgames. Désespérant, je vous dis !
Nous avons eu droit au bouffon de service Aounit, déguisé façon Jean Moulin, avec ses déclarations éculées, à son jargon pro-islamiste sous couvert d’antiracisme. On se prête à rêver que les juges qui recevront la plainte qu’il veut déposer lui soit renvoyée à la figure pour atteinte à la liberté d’expression et abus de dépôts de plainte pseudo racistes.
Il fut un temps où le Général de Gaulle craignait que l’immigration nord-africaine et mulsumane galopante et incontrôlée ne transforme Colombey-les-deux-Eglises en Colombey-les-deux-mosquées. Il fut un temps où Georges Marchais fustigeait l’immigration nord-africaine et mulsumane massive et incontrôlée au détriment de notre société. Il fut un temps où, effectivement, un débat pouvait se faire sur les réalités au quotidien, un débat adulte sur les grands problèmes de notre société où chacun pouvait apporter sa contribution, sa contradiction, sa vision au débat démocratique sans, systématiquement, se faire traiter de raciste. Toute vérité n’est plus bonne à dire, les bonnes âmes, les chiens de garde anti-démocrates sont là pour nous dire ce qui est bel et bon pour nous. Pauvres âmes perdues dans la noirceur de notre quotidien raciste et xénophobe, pauvres prolétaires qui n’entravent « que dalle » aux grands projets de notre société « multi culturaliste » et universelle dont la grande majorité ne veut plus, n’en peut plus.
Les chevaliers islamophiles, par intérêt, par bêtise, par complaisance, par complicité, par imbécillité sont là pour nous remettre dans le droit chemin, pour nous expliquer, à nous pauvres crétins, que nous ne comprenons rien, que tout ceci nous dépasse car eux, en tout cas, détiennent la parole de vérité et eux seuls ont une vision politique d’avenir pour nos sociétés.
A force de crier au loup, à force de mentir, de travestir les faits et les vérités, de ne pas écouter, de ne pas entendre, de ne pas prendre en compte et en considération les préoccupations sociétales d’une grande majorité de citoyens, c’est dans le mur que tous ces « idiots utiles » vont nous précipiter.
Cassandra Troie

image_pdf
0
0