Absents du deuxième tour, les patriotes doivent-ils pour autant sombrer dans le désespoir ?

Publié le 23 avril 2012 - par
Share

La semaine dernière, j’écrivais que la France méritait mieux qu’un deuxième tour Sarkozy-Hollande. C’est toujours vrai, mais les faits étant têtus et les votes des Français ce qu’ils sont, elle aura ce deuxième tour. On peut disséquer les événements comme on le veut, comme l’ont fait, hier soir, dès 20 heures 15, Christine Tasin et surtout Pierre Cassen, qui a  expliqué le poids de médias soviétoïdes, les manipulations des sondages, la stratégie de la peur orchestrée par de nombreux économistes autour de la sortie de l’euro, la démocratie a parlé. La majorité de notre peuple a donc choisi d’amener au deuxième tour les deux Dupondt, ceux qui se partagent sans discontinuer la gouvernance de la France depuis quarante ans. Peu rancuniers, les citoyens ont accordé 55 % de suffrages aux deux principaux partis, qui, sans vergogne, ont trahi leur vote de 2005 en 2008.

OUF ! TOUT VA BIEN, CE SERA SARKOZY-HOLLANDE !

Nous aurons donc, même si cela nous agace, deux mondialistes, deux européïstes, deux immigrationnistes, deux islamo-collabos, deux candidats qui n’aiment pas la France, et devrons choisir, le 6 mai, entre l’abstention, voter blanc, Hollande l’imposteur ou Sarkozy le bonimenteur.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=0tO0uozBzcI[/youtube]

Dans leurs vidéos, hier soir, à chaud, Christine et Pierre ont lancé le débat quant à la stratégie, et ont montré des différences. La présidente de Résistance républicaine pense que le moindre mal est Sarkozy, et annonce que pour elle, c’est tout contre Hollande-Aubry-Mélenchon-Joly. Notre rédacteur en chef  a été beaucoup plus réservé, se donnant plusieurs jours avant de trancher, et a expliqué que la victoire de Hollande, malgré la dangerosité de son programme et la nature de ses alliés, n’aurait peut-être pas que des inconvénients… 

L’ILLUSTRATION A LAQUELLE VOUS AVEZ ÉCHAPPÉ : MARINE LE PEN AU DEUXIÈME TOUR !

Une fois qu’on a dit tout cela, les patriotes doivent-ils s’ouvrir les veines, à la suite des résultats ? A cette question, posée avec humour, répondons avec détermination que le suicide n’est pas dans le logiciel des combattants. Ensuite, l’analyse des résultats, une fois passée la déception de ne pas voir un nouveau 21 avril se produire, est des plus encourageantes.

En effet, quel candidat, qu’il s’appelle Sarkozy, Hollande ou Mélenchon, aurait été capable de faire  près de 20 % des voix, en subissant la vindicte de l’ensemble des médias, associations, syndicats, manifestants gaucho-fachos, juges, économistes, comme l’a subi, lors de cette campagne, Marine Le Pen ? Aucun n’aurait pu survivre à un tel déchaînement.

D’autre part, le ridicule score d’Éva Joly, caricature grotesque du mépris de la France, montre que même chez les amoureux des petits oiseaux et de la nature, la vision citoyen du monde dépassant les Etats-nations et gommant la France de la planète ne passe pas.

Ensuite, le score de Mélenchon aurait été honorable s’il était passé, graduellement, de 5 à 11 %. Mais là, on est dans le registre « Plus dure sera la chute ! ». Celui qui fanfaronnait qu’il allait envoyer Marine Le Pen au tapis, et être le vrai troisième homme, celui qui rêvait même d’arriver devant la gauche molle incarnée par François Hollande finit en lambeaux, et passe en une semaine de sondages sans doute manipulés de 17 % à 11 %. Les masques tombent, l’électorat de Mélenchon, au-delà des appels musulmans à voter pour lui, n’est absolument pas populaire, c’est un mélange de bobos, le plus souvent fonctionnaires, de syndicalistes de la fonction publique, de post-soixante-huitards dégénérés et de vieux staliniens qui ont vu, le temps d’une campagne, renaître des pratiques fort éloignées des principes démocratiques… comme au bon vieux temps ! Mais les vrais ouvriers, les vrais exploités, souvent salariés du secteur privé, les vraies victimes de la crise ne se reconnaissent absolument pas en Mélenchon, son discours immigrationniste, angélique, ni dans sa propagande de l’islam.

Enfin, le score de François Hollande, et le fait qu’il ne soit pas certain d’être le futur président de la République, alors que le précédent présente un bilan accablant, n’est pas reluisant pour la gauche qui, après trois défaites présidentielles, aurait dû être en position de faire 60 % des suffrages.

[dailymotion xqb2ox]  

http://www.dailymotion.com/video/xqb2ox_eric-zemmour-la-soiree-qui-a-tout-change-pour-sarkozy_news?start=198#from=embediframe

Ce matin, sur RTL, Éric Zemmour paraissait avoir déjà enterré Sarkozy, et rendait inéluctable la prochaine victoire de François Hollande, dissertant déjà sur les recompositions de droite qu’elle allait entraîner. Pour une fois, nous ne partageons pas l’analyse du brillant chroniqueur de RTL, pour deux raisons. D’abord Sarkozy est très loin d’être battu, c’est un redoutable débatteur, et sa plus grande chance est d’avoir, face à lui, un personnage aussi falot et insignifiant que François Hollande. Ensuite, le Front national ne peut pas être considéré, dans sa composition sociale et par son discours, comme faisant partie intégrante du camp de droite, même si nombre de ses électeurs, contrairement à ses cadres, voteront probablement Sarkozy pour barrer la route à Hollande, et surtout à celle qui serait probablement son premier ministre, la grande amie des islamistes, Martine Aubry, épouse Brochen, née Delors !

N’oublions pas, d’autre part, qu’après ces présidentielles, les législatives suivront, et que le perdant du 6 mai verra, quel qu’il soit, son camp perturbé par de violentes secousses, voire par une explosion dévastatrice. Il est temps que la vie politique française ne soit plus rythmée par une alternance sans alternative, entre l’UMP et le PS et ses satellites. Ce premier tour peut et doit donner naissance à une nouvelle donne : la structuration d’un courant des patriotes, dépassant le nom d’un Front national au passé trop lourd à porter qui  permettra à tous ceux qui veulent encore un avenir pour la France et les Français d’avoir enfin un débouché politique.

Comme toujours, durant cette période électorale, Riposte Laïque, comme Pierre et Christine ont commencé à le faire hier, donnera à chacun la possibilité de s’exprimer, et fera confiance à l’intelligence de ses lecteurs. A vous de continuer à faire connaître notre site à un maximum de lecteurs, c’est vraiment le moment.

PS : Il n’y aura pas de courrier des lecteurs cette semaine.

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

Commande d’un exemplaire de La faute du bobo Jocelyn, 19 euros pour un exemplaire, 30 euros pour deux exemplaires, 50 euros pour 4 exemplaires, frais de port compris (pensez à vos cadeaux de Noël mais pensez aussi que c’est peut-être l’occasion ou jamais d’offrir autour de vous, à tous ceux qui n’ont pas encore compris ce qui se passait, un roman qui peut les éclairer en douceur, par le biais de la fiction).

Commande de notre dernier livre, Apéro saucisson-pinard (édition Xénia), 21 euros.

Découvrez également le site web dédié à cet ouvrage :
http://www.saucisson-pinard.com
Ainsi que la page Facebook :
http://www.facebook.com/pages/Ap%C3%A9ro-Saucisson-Pinard/289441557769069

Autres ouvrages de Riposte Laïque : Les dessous du voile, La colère d’un Français, Résistance républicaine, Les Assises sur l’islamisation de nos pays : 10 € pour 1 livre, 16 € pour 2 livres, 20 € pour 3 livres (frais de port compris).

Autre ouvrage à vendre : Vérités sur l’islam, de David Vaucher, 19 euros, frais de port compris.

Le plus facile est de payer directement sur notre compte paypal (en haut à droite de notre site, cliquez sur « faire un don » et précisez la commande effectuée.

Sinon, merci d’envoyer les commandes accompagnées des chèques correspondants libellés à l’ordre de Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Vous pouvez aussi les commander par Amazon :

http://www.amazon.fr/Faute-du-Bobo-Jocelyn/dp/2953604235

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.