1

Abstention : A l’ouest, rien de nouveau

peche_a_la_ligne.jpg
Sur presque 49 millions de citoyens appelés à voter, plus de 26 millions se sont abstenus au second tour des législatives le 19 juin, soit un taux d’abstention de 53,77 %. Et la NUPES entre à l’Assemblée nationale dans l’allégresse. Et le RN entre à l’Assemblée nationale avec encore plus d’allégresse. Tout le monde, il est beau, tout le monde, il est content. Les gens de Renaissance (sans la flamboyance des châteaux de la Loire !) y rentrent la queue entre les pattes. Les LR se posent dans une dialectique théâtrale : j’y vas-t’y, j’y vas t’y pas avec Macron ? Rachid Mélenchon lui, se prend une claque à vouloir proposer un seul groupe … dans cette belle assemblée si représentative. On s’indigne de voir le beau couple Corbière-Garrido accusé d’exploiter chez eux une vraie-fausse femme de ménage algérienne sans papiers et alors, ça jase et ça jase ! Dans son discours de mercredi, Macron plus préoccupé par la vie internationale et ses dons de Ceasars à Zélinski que par son pays, oublie d’évoquer sa Première ministre qui a un visage digne d’une porte de prison et alors, ça jase et ça jase encore !
Bref, tout le monde est dans sa petite cuisine à faire ses petites recettes chacun de son côté et les clients dans la salle du restaurant, eux qui ont très faim, attendent d’être servis. Or ils risquent d’attendre longtemps. Car tous les plats qui mijotent en cuisine, c’est uniquement pour la pomme des cuistots, des cuistots qui n’ont même pas un chef bien sûr ! C’est le règne de l’inconscience, de l’irresponsabilité, de l’aveuglement. Tous des salopards, des salopards par leur égoïsme, par leur bêtise, leur petit cerveau de moustique. Tous coupables !
 
Plus de 26 millions de citoyens sont restés chez eux parce qu’ils en ont leur claque des bagarres de ces courants mafieux que sont depuis toujours les partis politiques qui n’aspirent qu’à la satisfaction de leurs plus bas intérêts, obsédés qu’ils sont à vouloir mettre le grappin sur le pouvoir. Les citoyens, ils en ont rien à foutre et la France encore moins bien sûr car évoquer la France c’est bien sûr être facho ! Non ! Non ! Il ne leur viendrait même pas à l’esprit, ne serait-ce qu’une seconde, que ce foutu système politique est en train de crever … car il n’a de représentatif que dans l’esprit de cette même pas moitié d’électeurs qui croient que voter est un devoir. « Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles »  a dit, il y a plus d’un siècle déjà, Paul Valéry. Et un système politique est bien sûr un élément d’une civilisation.
Et parmi tous ces connards (et je mesure bien sûr mes termes, eh oui !) qui viennent d’être élus, il n’y en a pas un seul bon sang ! qui a gueulé aux autres : « eh ! les mecs ! Il faut faire quelque chose là, ça ne va plus maintenant : avec un tel taux d’abstention, notre élection n’a pas de légitimité. Notre légitimité est une mascarade. La démocratie est morte désormais. Il faut absolument qu’on se réunisse en urgence, qu’on fasse quelque chose, qu’on trouve tous ensemble des solutions. Cela doit être notre premier objectif. Mettons de côté nos promesses (plus exactement, nos magouilles !). Travaillons de concert à définir un système politique qui réponde à la majorité des aspirations. Car croyez-moi, un jour, ça va péter et péter très fort ».
 
Quand on voit avec quelle intelligence rabougrie au ras du sol tous ces élus s’impliquent dans la guerre en Ukraine, ce n’est pas demain la veille que surgira un homme ou une femme pour sortir de ses intérêts abjects, tout ce troupeau avachi et l’orienter dans la voie de la réflexion et de la création d’un système qui soit enfin en adéquation avec le peuple, tout le peuple, pas moins de sa moitié comme aujourd’hui. Décidemment, « rien de nouveau à l’ouest  » !

Philippe Arnon