Accompagnatrices voilées : Najat Belkacem introduit le loup dans la bergerie

belkacemJ’ai publié plusieurs articles sur Riposte laïque pour expliquer que l’islam est incompatible avec la laïcité et la démocratie.
En parlant de l’islam que cela plaise ou non, comme on le fait sur RL, on tente selon nos modestes moyens d’éveiller la conscience du peuple français sur les dangers qui pèsent sur les générations futures.
Quand Mme la ministre de l’Education (première femme à occuper ce poste depuis la création de la république française que les bobos parisiens ont salué cette nomination comme une belle réussite de l’intégration, un miracle français) décide que c’est halal (licite) que les mères d’élèves niqabées puissent les accompagner, lors des sorties scolaires, il y a péril en la demeure. C’est une preuve de plus que la conquête islamique n’est qu’à ses débuts en France, puisqu’elle est encouragée par les plus hautes autorités de l’état.
Dans le pays du vin et du porc, l’oligarchie politico-médiatique peut se vanter désormais d’avoir atteint son but : celui de la banalisation de l’islamisation grandeur nature de la douce France.
Par un sourire décontracté, Mme la ministre vient d’introduire le loup dans la bergerie.
Par un sourire hypocrite, Mme Najat Belkacem vient d’envoyer à la trappe la laïcité à la française.
Par son sourire sournois et narquois, elle affirme fièrement qu’elle est au service de l’islam et non pas à celui de la France qui l’a faite reine.
La sève de l’islam coule dans ses veines et la takkya lui permet de s’insérer dans la division du djihad prôné par le coran.
Par un sourire faussement naïf, la ministre franco-marocaine est en train d’introduire le djihad soft et en douceur au cœur de la République. Ses déclarations ne sont pas innocentes, elles obéissent à un plan finement peaufiné par les tenants de l’islamisation de l’Europe qui se met laborieusement en place.
Consciente ou inconsciente (moi je dirai elle sait ce qu’elle fait car elle est en mission commandée conformément à son statut de membre du conseil de la communauté marocaine à l’étranger- CCME), Mme Najat Belkacem suit pas à pas les recommandations de sa religion tel un imam caché tout en faisant la promotion de l’égalité des sexes (homme-femme) pour camoufler sa vraie mission qui est au service de l’expansion de l’islam. Elle prétend défendre la laïcité et la condition des femmes mais en réalité, elle la défait par l’artillerie légère de la takkya, savamment inoculée aux esprits français lobotomisés.
Doucement mais sûrement, elle sème les idées de l’islam mortifère.
Mme Najat Belkacem, n’agit-elle pas tout simplement comme le lui recommande sa religion ? En apparence, elle se dit laïque jusqu’aux bouts des ongles mais en réalité, elle travaille pour saper les fondements de la république qu’elle fait semblant de servir.
De toute évidence, sa démarche n’est pas innocente, elle a dû recevoir l’aval du parti auquel elle appartient dans le but de fédérer les musulmans de France et de Navarre à son projet surtout en ces moments du désamour des Français envers la gauche moralisatrice.
Comme il est prouvé que le voile, le halal et l’islamophobie sont les vecteurs de l’islamisation de la patrie de Chateaubriand, et en acceptant que des mères d’élèves voilées les accompagnent lors des sorties scolaires, Mme Najat Belkacem se soumet aux injonctions de l’islam conquérant. Son allégeance au beau modèle de Médine est limpide, sans équivoque.
L’islamophobie est un moyen efficace pour faire avancer la cause de l’islam en France et Mme Najat Belkacem le sait bien, alors elle ne se prive pas de l’utiliser à outrance pour donner un gage aux musulmans. Elle avance cachée et sa démarche est de bonne guerre, car Mahomet avait dit que : « Que la guerre est tromperie. »
Elle ne diffère guère de ces femmes voilées musulmanes que par son raffinement vestimentaire qui est un vernis de circonstance mais par la dissimulation, elle défend la cause islamique. Quoiqu’elle dise ou qu’elle fasse, elle reste une fidèle combattante d’Allah dans les contrées de Dar-El-Harb. N’est-elle pas une crypto-musulmane?
On chasse le naturel mais il revient au galop…
Madame la Ministre devrait méditer cette déclaration à l’assemblée nationale du Duc de Clermont-Tonnerre ( Stanislas-Marie-Adélaide Comte de clermont-Tonnerre -1757-1792, député de 1789 à 1791) : « Il faut tout refuser aux Juifs en tant que nation et tout leur accorder en tant qu’individus. »
Malheureusement, par son engagement en faveur du voile islamique, elle va en contre-sens de la philosophie du duc de Clermont-Tonnerre. Elle considère comme tout musulman qui se respecte que l’islam est une nation ( la oumma, la communauté des croyants) et que la patrie qui lui a permis d’être là où elle est, doit s’effacer devant cette idéologie islamique, socle de la religion de paix et d’amour.
Dans la sourate 4 ( les femmes-An-Nisa post-hégirienne N°92) verset 100, il est écrit :
« Et quiconque émigre dans le sentier d’Allah trouvera sur terre maints refuges et abondance… »
Et selon sahih Bukhari, Mahomet, n’avait-il pas affirmé que : « Veux-tu que je t’indique la partie principale de la religion, sa colonne et son sommet ultime ? Sa partie principale est la soumission à la volonté d’Allah, sa colonne est la prière rituelle et son sommet ultime est le djihad. »
Le djihad est le sixième dogme de l’islam. On se lance dans le djihad par les armes, par ses biens, par ses gestes, par ses paroles et surtout par le prosélytisme.
Et c’est que fait Mme la ministre de l’éducation.
Sagement mais efficacement, elle est en train de défaire la laïcité par des petits coups de canif pour le grand bonheur de la religion mahométane, celle de ses ancêtres, ces oubliés de l’histoire qui se sont mis au service des bédouins d’Arabie depuis XV siècles.
A vrai dire, elle vient de planter un coup de poignard dans le dos de la loi de 1905.
Sinon comment expliquer son mutisme devant la condamnation de son compatriote marocain Mohamed Al Biladi à 30 mois de prison ferme par un tribunal royal, pour évangélisation ? Le tort de Mr Mohamed Al Biladi est d’avoir quitté l’islam pour le christianisme. Ce qui prouve qu’on ne peut pas s’affranchir des chaînes de Mahomet qu’on soit à la Mecque, à Paris ou en Antarctique.
Et Madame Najat Belkacem ne peut pas déroger à cette règle islamique au risque d’être éjectée de sa communauté.
Elle n’est pas la seule à blâmer, car la plupart des musulmans se taisent quand il s’agit de condamner les méthodes hégémoniques et barbares de l’islam qui est une machine bien huilée qui étouffe dans le sang celui ( ou celle) qui tente de le remettre en cause ou qui le critique même objectivement.
La religion islamique est la pire des dictatures, depuis que l’homme est sur terre, car elle est l’émanation d’Allah et de son Envoyé.
Mais un jour où l’autre, la sanction de l’histoire le rattrapera…
Hamdane Ammar

image_pdf
0
0