Accord Poutine-Erdogan sur la Syrie : l’Europe fantôme

Publié le 8 mars 2020 - par - 12 commentaires - 696 vues

L’accord conclu entre Poutine et Erdogan pour une trêve en Syrie souligne tragiquement l’effacement total de l’Europe dans le règlement d’une crise qui dépasse largement les seuls enjeux régionaux.
En imposant à la Turquie la tenue d’une conférence à Moscou, la Russie montre qu’elle est maîtresse des forces et ordonnatrice des antagonismes. En refusant la venue de Macron et de Merkel, Poutine témoigne du mépris dans lequel il tient les dirigeants français et allemands.
En politique – et singulièrement en politique internationale – ne compte que ce qui existe et cette existence se mesure à l’aune de la détermination stratégique armée.
Soumise à une attaque migratoire de grande ampleur déclenchée par Ankara et qu’elle est incapable de contrer, l’Union européenne ne saurait, aux yeux de Poutine qui n’oublie ni les sanctions économiques dont la Russie est la cible ni les sombres manœuvres de l’Otan, constituer un partenaire utile et encore moins un allié fiable.
La grande alliance civilisationnelle que nous appelons de nos vœux entre l’Europe et la Russie ne se fera que le jour où les États occidentaux de notre continent auront opéré leur reconquête nationale.

En attendant, Moscou continuera de ne se fier qu’à elle-même, quitte à s’entendre avec un membre de l’Alliance atlantique pour mieux le contraindre, et à laisser le champ libre aux ambitions ottomanes sur des champs d’opérations extérieurs à la sphère d’influence de la Russie.

Jean-François Touzé
Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
emile

et les amerlocks alors !?!?
même pas des fantômes …….rien !!!!!!

POLYEUCTE

Réponse géostratégique de Poutine à l’Europe.
“Vous m’affaiblissez avec vos sanctions ? Erdogan vous punira !”
“Moi, je m’en lave les mains” !
Génial stratège !
Nous n’en avons pas !

denfer VICTORIA

Erdogan joue-t-il avec le feu, l’arête russe ne va-t-elle pas lui rester en travers de la gorge?
Le maboul d’Istanbul
Par Jean-Marie Pieri

Erdogan joue-t-il avec le feu, l’arête russe ne va-t-elle pas lui rester en travers de la gorge?
La Turquie va-t-elle payer le prix fort pour les erreurs stratégiques de ce tigre de papier!
La fourberie et l’agressivité du tyran sanguinaire ne font plus aucun doute, cette politique des petits pas pour supprimer les espaces de liberté en Turquie en témoigne!
L’histoire démontre que l’empire ottoman n’a jamais pu exercer sa tyrannie de manière durable face à une Europe coalisée !
De qui est-il la marionnette ce turc irascible qui vient menacer le vieux continent?
Source.
https://observatoiredumensonge.com/2020/03/09/le-maboul-distanbul/

kouffar

Du katar ?

Marnie

Effectivement l’UE n’existe pas. C’est seulement un organe de distribution de subsides pour un nivellement par le bas des populations et une préparation à la domination islamique. FREXIT et vite.

Marc Larapède

Après les claques à répétition enregistrées par Macron de la part de l’Allemagne, la Pologne et autres, celui-ci fait comme si rien n’était. Poutine lui en inflige une autre, Trump le néglige. Quand prendra-t-il conscience de son inutilité ?

patphil

diktat de poutine, erdogan se couche dans l’heure!
heureusement pour les syriens que l’europe est hors concours

Lejeune Lucette

De tout coeur avec Mr Poutine

François Desvignes

Encore un petit effort :
Si Poutine “en compensation” laisse Erdogan “libre” de sa politique de déferlement des immigrés sur l’Europe, c’est parce que cette politique :

– ne peut pas être contrée par l’UE puisque conforme à son catéchisme de la société ouverte/inversée.
– ruine et discrédite l’UE plus sûrement qu’une guerre frontale sans rien couter à Moscou et sans déranger l’Uncle Sam de plus en plus occupé dans l’ Océan Pacifique.
– permettra demain à Moscou de terminer l’expansion tsariste vers l’Ouest (donc vers des mers libres de glace) en envahissant l’Europe pour rétablir l’ordre et la paix (russes) à l’intérieur de nos frontières.

Et ainsi achever le rêve de Pierre le Grand.

platipus

ça lui fait bcp de pays à traverser (pologne contre), mais peut-être idéologiquement à l’endroit, voir le doc hier soir dimanche sur M6 de ?lavillardière, intéressant et bien venu….

Gretch

Moscou vouloir envahir l’Europe, un peu n’importe quoi. Les 140 millions d’habitants parviennent à peine à occuper la Russie.
Et Poutine lutte contre tous les groupe islamistes en Syrie (y compris les Français qui s’y trouvent), le seul responsable de déferlement d’immigrés en Europe, bin c’est l’Europe en fait.

François Desvignes

Rome a envahi l’Europe et la méditerranée, le nombre n’est pas un argument.

Toute la politique étrangère des 3 grands de l’hémisphère nord depuis 1945 ( USA Chine Russie) consiste à savoir à qui appartient le Pacifique et l’Europe (Chine vs USA et USA vs Russie).

Vous allez être surpris.

Lire Aussi