Nous accusons Fourest-Corbière et Sos Racisme de complicité avec Forsane Alizza

Publié le 11 juillet 2015 - par - 1 commentaire - 2 103 vues
Share

unis-contre-islamophobieLe leader de Forsane Alizza, Mohamed Achamlane, vient d’être condamné à neuf années de prison pour association de malfaiteurs avec une entreprise terroriste. Ses complices ont pris 6 ans de prison. Faut-il rappeler que le décapiteur Yassin Salhi est suspecté d’avoir appartenu à cette organisation. N’oublions pas que Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire, et Christine Tasin, faisaient partie des noms que le groupe avait mis sur sa liste noire.

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/justice-proces/le-leader-du-groupuscule-islamiste-radical-forsane-alizza-condamne-a-neuf-ans-de-prison_992539.html

Mais il n’est pas inutile de revenir au mois de décembre 2010, quelques jours avant la tenue des Assises internationales sur l’islamisation de nos pays. Le groupe Forsane Alizza avait mandaté un militant pour menacer grossièrement les propriétaires de l’espace Charenton, où se tenait l’événement. On entend, pendant neuf minutes, sans la moindre ambiguïté, les intimidations auxquelles doit faire face le salarié, qui se conduit par ailleurs de manière exemplaire.

http://www.bloc-identitaire.com/video/323/extremistes-musulmans-contre-assises-islamisation

Ce 18 décembre, au matin, les islamistes de Forsane Alizza, rejoints par leurs complices belges de Sharia 4 Belgium, multipliaient dans le métro et devant l’espace Charenton les menaces contre les « islamophobes » qui organisaient ce rassemblement.

Ils recevaient le soutien complice, avec le même objectif, la lutte contre l’islamophobie, de toute la gauche parisienne (ce qui représentait 50 militants), derrière Caroline Fourest, qui tiendra des propos ahurissants, l’ineffable Corbière et les islamo-collabos de Sos Racisme. Ces gens-là ont osé manifester derrière une banderole « Unis contre l’islamophobie ».


Manifestation pour dénoncer les « Assises contre… par afp

Lors du procès, Mohamed Achamlane (surnommé Cortex) avait affirmé vouloir mettre en place une police musulmane pour lutter contre les islamophobes. Nous ne pouvons que constater que ce 18 décembre, dans la rue, les islamistes et la gôche bien-pensante marchaient main dans la main, pour lutter contre la liberté d’expression et réintroduire un délit de blasphème, en France, même s’ils ne manifestaient pas ensemble.

Nous sommes donc en mesure d’accuser Fourest-Corbière-Sos Racisme et les cinquante participants de ce rassemblement d’islamo-collabos de complicité avec les fascistes islamistes de Forsane Alizza, et de crime contre la liberté d’expression.

Ri7FourestsifaouitepertopoRLEn manifestant derrière la banderole « Unis contre l’islamophobie », ils ont relayé, sur le territoire national, la campagne de l’OCI dans toutes les instances internationales, réclament l’interdiction de toute critique de l’islam, et sa criminalisation.

Ils se sont donc comportés, ce 18 décembre 2010, non seulement comme des complices de Forsane Alizza, mais aussi comme de petits télégraphistes d’une puissance étrangère, l’OCI, et donc comme des islamo-collabos traîtres aux valeurs de leur pays.

Martine Chapouton

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DURADUPIF

Que 9 ans de prison !!!??? Mais c’est à perpète, déchu de la Nationalité Française (s’ils l’ont ces primates énergumènes) et expulser à vie du TERRITOIRE FRANCAIS