Acquérir la nationalité française, un marché juteux en Algérie

Acquérir la nationalité française, cette nationalité qui est celle, ne l’oublions jamais, de l’ex pays colonisateur, qui a commis des tas de « crimes contre l’humanité » (Dixit Emmanuel Macron), un véritable génocide contre les Algériens durant 132 années de colonisation barbare (1.500.000 maghrébins en 1830 et 10 millions d’Algériens en 1962)

Le pays d’une armée française sauvage et sanguinaire qui a massacré 1.500.000 « soldats » du FLN et de l’ALN (selon les statistiques « bidons » des différents gouvernements, élites et historiens, Algériens et même Français) et, pour clore ce chapitre, tenter de rejoindre, quel qu’en soit le prix à payer (quelquefois même au prix de leur vie) ce pays qui les accueille si mal, leur interdisant de pratiquer leur religion, leurs mœurs et coutumes, de porter un voile, de manger halal, et j’en passe…

Pour revenir sur le sujet principal, acquérir cette nationalité française est devenu aujourd’hui un marché florissant, selon les médias algériens (Source : ObservAlgérie du 13 mars 2018).

La demande d’acquisition de la nationalité française par naturalisation permet à de très nombreuses officines et bureaux spécialisés (Ils poussent, paraît-il, comme des champignons) qui emploient tous les moyens pour s’accaparer ce marché, très rentables pour eux) et profiter ainsi de la crise économique qui frappe l’Algérie et du nombre de plus en plus important de jeunes Algériens (et même quelquefois plus âgés) d’émigrer vers la France.

Il y a encore quelques années, ce marché était réservé aux avocats et écrivains publics mais, actuellement, ils sont dépassés et cela donne lieu à de très nombreuses « arnaques » d’organismes qui profitent ainsi du « désespoir des Algériens ».

Certaines « officines » promettent des mirages aux candidats désirant « devenir Français ».

Elles offrent un « pack » de services spécialisés ayant pour objectif déclaré de décrocher un « décret de naturalisation », à l’aide notamment de services de consultations électroniques indépendants.

Le tarif moyen pratiqué, par ces officines spécialisées, s’élève à environ 20.000 dinars algériens et cela uniquement pour la démarche de tenter d’obtenir ce « tant désiré » CNF (Certificat de nationalité française).

Tout est prévu et, en cas de refus, ce qui se produit le plus souvent, les candidats sont dirigés vers des « avocats français », installés en France, qui proposent des démarches judiciaires à des tarifs dépassant quelquefois les 5000 euros.

Un grand « bravo » à ces avocats, de véritables vautours qui se gavent de la misère algérienne.

Devant la multiplication de ces arnaques, de nombreux candidats à l’émigration se dirigent  vers d’autres pays européens, les Pays-Bas par exemple, qui, devant le nombre très en hausse des demandes, met en place un service de prépaiement pour obtenir un rendez-vous et prend la précaution de mettre en garde contre les propositions frauduleuses destinées à l’obtention d’un passe-droit.

Il est bien évident que ce flux permanent n’est pas près de se tarir mais il est urgent de faire entendre, aux heureux bénéficiaires de ce « certificat de nationalité française », que le pays, dont ils deviennent de nouveaux citoyens, a des lois, des valeurs, des principes  et une laïcité qu’ils ont l’obligation de respecter !

Qu’ils sachent également qu’ils ne pourront pas bénéficier en France des mêmes largesses incontrôlées des caisses de retraites, qui offrent plus de 200 millions à de « faux retraités » censés vivre au Maghreb (Nous l’avions déjà indiqué dans un article le 13 janvier 2018), notamment, comme vient de le signaler une nouvelle fois la Cour des comptes, à un soi-disant retraité algérien de 117 ans !

Il serait grand temps que la ministre de la santé, Agnès Buzyn, s’intéresse à cette fraude organisée avant que le Premier ministre, à présent informé, ne se trouve devant l’obligation de la rappeler à l’ordre.

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

31 Commentaires

  1. La loi modifiée par le conseil constitutionnel permettant d’indemniser les civils Algériens présumés non acteurs et victimes de violences quelque soit l’origine pendant la guerre d’Algérie (y compris aprés l’indépendance jusqu’au 27 sept 62 ! ) ne fut pas « mal interprétée » Heureusement qu’il y a des gens futés au ministére de le défense pour détourner cette loi
    http://www.assemblee-nationale.fr/15/projets/pl0659.asp
    espérons que le conseil désavoué ne va pas faire annuler l’article 30 opportunément rajouté sur le projet de loi de programmation militaire pour l’instant aucun écho sauf source Algérienne mais crainte que les chacals se réveillent chez nous !

  2. Bonne nouvelle pourvu que ça passe !

    un projet de loi pour annuler le droit des algériens … – Observ’Algérie
    https://observalgerie.com/actualite-algerie/la-une/france-un-projet-de-loi-pour-annuler

    6 mars 2018 – Un projet de loi relatif au droit à la pension pour les victimes civiles de la guerre de libération nationale, que le Conseil constitutionnel français a décidé d’élargir pour … Accueil Actualité France : un projet de loi pour annuler le droit des algériens. …
    Retrouvez les articles de ObservAlgérie sur Twitter : …

  3. Mr Manuel Gomez, lisez et faites un article car il faut: que tout le monde le sache, (c’est passé SOUS SILENCE)…
    tsa-algerie.com/ramadan-100imams-algeriens-vont-diriger- prières-en-france du 15-03- 2018. C’est SCADALEUX. Et les propos de Collomb qui veut que se développe en France un islam de Cordoue, etc… Quelle TRAÎTRISE…

  4. Les maghrébins sont nos premiers ennemis. Les laisser entrer par millions est une faute grave et un meurtre prémédité de la France et des français.

  5. Vive la France algérienne. Tous les pieds noirs morts doivent se retourner dans leur tombe et moi vivant je trépigne ……

  6. Dans l’engrenage immonde, le premier acte est le visa. distribué avec largesse !
    Premier acte d’extraterritorialité à compléter ensuite, avec le temps !
    Mais le temps presse ! Bouteflika va mourir ! La Révolution approche !

  7. Vous avez entendu une conversation dans la rue ou dans un bus, entre deux voilées en langue Arabe. Tout est en Arabe sauf les mots: « allocations familiales, allocations logement, RMI, RSA, retraite, chômage,assurance maladie, CMU etc… » qui sont toujours en Français. Vous avez dit bizarre?

  8. Quel est le devin qui a dit, sous les applaudissements nourris du bon peuple ainsi berné : « l’Algérie, c’est la France » ?

  9. une fraude avouée est pardonnée!
    c’est grand, c’est beau, c’est généreux la France!

  10. Il serait malséeanr d’accorder une nationalité qu’ils ont rejetée naguère. Ils étaient français de plein droit ils ont rejeté la Patrie française. Aucun français n’a oublié: « La valise ou le cercueil » AUCUN.
    Restez donc où vous êtes c’est votre choix!

    • Attention à l’amalgame ! Ceux qui disaient ça ne sont pas ceux qui se bousculent aux portes des consulats ou des cabinets d’avocats.. l’histoire à long terme dévoilera toute la vérité cachée de part et d’autres…

    • À cette époque les algériens ignoraient la trajectoire que prendrait leur pays d’une part ou n’ont pas été consultés pour d’autres notamment en raison de leur jeune âge.
      Je parle des enfants mineurs en 1962. Pour ma part je trouve injuste que les algériens nes avant 62 et mineurs à cette date soient exclus du bénéfice de la nationalité française d’autant plus qu’ils ont étudié exclusivement en français. Si la France pouvait faire un geste pour cette catégorie avec bien entendu des critères de sélection.

  11. Cela signifie que depuis 1962 les Algériens ne sont pas encore devenus indépendants = adultes, après bientôt 60 ans ! Il est temps de grandir et de couper le cordon ombilical. A 60 ans on est adulte !

    • Vous n avez rien compris, vous êtes à côté de la plaque , C est dommage ????

  12. Ils veulent acheter la paix sociale et civilisationnelle avec notre argent, ils vont être très déçus du résultat …

    • Votre argent ???? Mais la , j hallucine, C est ce que les français ont raquetter et voler de l Algérie.et d après votre prénom, vous êtes même pas un français ??

      • Comment les Français auraient pu voler l’Algérie alors que l’Algérie n’existait pas . C’est la Français qui ont créé l’Algérie, ses frontières, son pétrole.

        • Non madame juste pour vous corriger la France a exploité l’Algérie et son peuple pendant un siècle et 32 ans à ce jour n’arrive pas de ce sépare d’elle.

          • en désaccord sur les deux points. La France a créé l’Algérie et a mis ces terres en valeur: agriculture, infrastructure, pétrole. Avant l’arrivée des Français, c’était marécages, pillage, esclavage. si, la France peut très bien se passer de l’Algérie, apparemment ce n’est pas le cas inverse.

    • J’aimerais que vous ayez raison. Hélas nous payons toutes les erreurs de nos gouvernants et cela est une infamie.

  13. C’est depuis Chirac que se problème existe,ce n’est pas là bande des quartes qui règlera ce problème c’est Marion en 2022

    • Vous avez bien tué, brûlé des villages; torturé , raquetter; massacré, violé des femmes , tué des enfants, dites moi ce que vous n avez pas faites. Vous êtes juste absurdes. On a un beau pays , avec toutes ses richesses , ses quatre saison , vaste , il fait 5 fois la France en superficie, dommage que vous avez laisser votre venin au gouvernement. On est un peuple libre , intelligent car l Algérie n est pas arabe , elle berbère.

      • Berbère totalement arabisé. Racketté, violé? Construit, instruit , soigné, ce que vous n’avez pas l’air capables de faire.

        • Chacun est libre de vivre là où il le désire.CNS : il faut savoir vraiment ce qu’on veut

          • Si chacun est libre de vivre là où il le désire, les Pieds Noirs étaient donc bien libres de s’installer en Afrique du Nord et d’en faire l’Algérie prospère, contrairement à ce qu’elle est aujourd’hui.

            • Prospère ! Tout était à votre profil. Les algériens n’étaient qu’à votre service et ça continue…

              • « Votre ». Sachez monsieur, que je n’ai pas connu l’Algérie française, que l’on n’a jamais demandé l’avis des Français. Par ailleurs, les écoles étaient ouvertes à tous, les hôpitaux, les clubs sportifs aussi, les infrastructures. Pendant que l’2tat français développait l’Algérie, des provinces françaises ont été laissées à l’abandon.
                Si vous voulez Imek, que les côtes d’Afrique du Nord, appelées Algérie par la France, retourne a ses frontières et à sa vie d’avant.
                Les Algériens seraient à notre service? Ah bon! C’est pour ça qu’ils demandent des visas? C’est pour se mettre à notre service qu’ils viennent en France?
                Si vous n’avez que ça à dire, Imek, je propose qu’on arrête là et chacun chez soi.

                • Par pitié il faut arrêter de répondre à ces inf..mes sa…peries. Ils sont en France pour nous détruire. Leurs propos irrationnels prouvent leur haine.

      • Espisse d’y counasse va dans la cuisine vite ! Viens nous dire ça en face.

      • On attend toujours la repentance de l’Algérie pour le million de chrétiens capturés et mis en esclavage par les pirates barbaresques (voir le livre « Esclaves chrétiens, maîtres musulmans »). Quant aux viols, meurtres et tortures dont il est question ici, je suppose que c’était une allusion aux exactions des bêtes sauvages du FLN au moment de l’indépendance algérienne ?

Les commentaires sont fermés.