Acte 70 des Gilets jaunes : des violences policières intolérables

Publié le 15 mars 2020 - par - 33 commentaires - 1 833 vues
Share

Ce samedi, après avoir renoncé à me risquer dans le dispositif de sécurité hystérique du pouvoir sur les Champs-Élysées – car pas assez riche pour me goinfrer une amende de 135 euros ! –, j’ai rejoint la manifestation des Gilets jaunes déclarée et acceptée par la préfecture de police de Paris pour me rendre compte sur place qu’il s’agissait purement et simplement de la briser par tous les moyens. D’abord nassés et gazés, les esprits se sont échauffés et les blessés ont commencé à s’accumuler côté manifestants ; surtout des femmes et des hommes ayant passé allègrement la cinquantaine.

 

 

 

 

 

 

C’était une journée infâme, sous le ciel non moins infâme de la Macronie, semblant cautionner des actes qui, à terme, provoqueront des drames irréversibles.
Pourtant, tout avait bien commencé dans ce Paris désert où, aux abords de la tour Eiffel, les hyènes des médias traquaient les rares passants pour leur poser des questions connes.

Au détour d’un parc du 15e arrondissement, j’ai d’ailleurs découvert un sympathique petit arbre du « Vivre-ensemble », planté là avec un amour bobo à souhait. Plus tard, vers la Maison de la Radio, un silence sépulcral régnait.

Changement de décor, donc, du côté de la manifestation. Tout le monde en a pris pour son grade. Alors oui, on pourra toujours dire que ça, ce n’est pas la police – moi le premier – mais l’excuse de l’ultra-gauche – qui, à chaque fois, passe miraculeusement à travers les mailles du filet – ne tenait pas samedi dernier à Paris. Je parle de ce que j’ai vu évidemment…

À part quelques antifas arrêtés, je doute qu’un pauvre type âgé, et exfiltré sur un brancard à la suite d’une agression policière, ait été en mesure de constituer un Black Bloc par exemple ! Et pendant que ce quidam était soigné, les BRAV ont continué à cogner autour de lui. Il a fallu que les secouristes s’interposent. Voilà où nous en sommes du côté du maintien de l’ordre républicain.

Sait-on jamais, un jour, quelque député de LREM, imitant des bourreaux de la Vendée militaire comme Barère ou Billaud-Varenne, préconisera : « Détruisez les Gilets jaunes. Voilà le chancre qui dévore le cœur de la République » ; « Frappez sans relâche jusqu’à ce que cette race impure soit anéantie ».

Au sujet de l’acronyme BRAV, il serait bon de trouver autre chose : un brave c’est plutôt un soldat envoyé en opération pour protéger son pays d’un danger réel, un Arnaud Beltrame qui prend la place d’une otage, mais certainement pas une horde, harnachée comme pour un match de football américain où le ballon ce serait la tête des manifestants.

Si « l’honneur, c’est la poésie du devoir » (Alfred de Vigny), on peut supposer que le préfet de Paris n’est pas poète !

Sous le métro aérien (ligne 6), les mêmes BRAV ont encore poussé à terre une femme ayant passé la soixantaine. La raison d’un tel geste ? Je cherche encore. Elle en a été bonne pour une crise de larmes dans les bras de son mari qui protestait un peu trop fort et a failli se prendre un coup de matraque télescopique. Ça c’est pour les naïfs qui croient encore que la répression vise exclusivement les casseurs. Ceux-là courent trop vite…

 

Alliés objectifs d’un système qui maudit tout ce que je suis, les journalistes se sont eux aussi crus les rois du monde, jusqu’à me chercher ; et ils m’ont trouvé. Paraît même que j’ai été filmé dans mes œuvres et je m’en tape, pour parler poliment.

Pour preuve de leur hostilité quasi unanime aux Gilets jaunes, il n’y qu’à lire certains titres de presse à la suite de l’Acte 70 : « Des Gilets jaunes manifestent malgré le Coronavirus » (Le Parisien) ; « À Paris, manifestation de Gilets jaunes malgré le Coronavirus » (Ouest-France), etc. Il faut les voir ces journaleux qui filment des manifestants blessés sans leur porter le moindre secours. Pour eux aussi, faut que ça saigne…
Le père Céline avait raison : « Le moindre obstrué trou du cul, se voit Jupiter dans la glace. Voilà le grand miracle moderne. » Ne comptez pas sur moi pour interpréter cette phrase, je ne veux pas choper l’Avia virus !

Et dire qu’en début de matinée, j’avais allumé un cierge à sainte Rita, patronne des causes désespérées…

Charles Demassieux

(Photos & vidéos : Charles Demassieux pour Riposte laïque)

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
molina

je parlais du micro virus vous aviez compris !

molina

Le fait que votre article excellent au demeurant quant a la description fidèle de ce qui se passe dans les manifs de vieux gilets jaunes (vieux blancs qui en ont encore en fait) est resté pauvre en coms est symptomatique du désintérêt de la cause franco française , tout ceci est bien entendu l’une des causes oh combien favorable a micron ! tout ceci est bien voulu et organisé par une armée de petits macronazis specialistes de la manipulation des foules

Mauricette

Ah vous aussi vous y venez ! Oui, quand on va en manif, même avec les meilleures intentions du monde on développe une haine du flic. On est d’accord ; ils sont pas tous pourris. mais “ça ne vous aura pas échappé” comme dirait zemmour qu’ils sont sacrément nombreux à se comporter comme des vrais connards ?! “ça ne vous aura pas échappé” que si demain ils doivent casser du patriote pour protéger des crapules ils le feront sans état d’âme ?! Les flics obéissent et ne sont pas dans “notre” camp. Quand on a compris ça on a tout compris.

CALVI

comment admettre cette désobéissance , en pleine pandémie, haro sur la Police Monsieur parce que vous croyez que cela fait plaisir aux policiers !! ils sont les fils d’ouvriers vous oubliez , ils en prennent plein la tête et se sont “des gauchos” qui sont dans la rue !!! vous saviez que 400 policiers du services des transport sont hors service suite contamination !! remplacés par les policiers de la compagnie d’ordre de Paris !! qui seront bientôt hors jeu..
Avez vous fait du maintien de l’ordre une fois dans votre vie , croyez moi pas de guetté de cœur !!! et quand ça part en sucette , il faut maîtriser la colère de la rue !! la casse , les violences c’est la rue pas la Police ou la Gendarmerie ..ouvrez les yeux , la raison actuelle mettre Macron dehors , pour ça il y a le vote

Jean-Louis

Manifester dans le contexte actuel et quelle su’en soit la raison est criminel et vous cautionnez cela Mr Demassieux’

Marnie

Ce qui est criminel c’est d’accepter l’incompétence de ceux qui nous gouvernent.

THE-END

C’est pas nouveau.

Charles Demassieux

Les manifestants ne se collaient les uns aux autres pas et la plupart avaient du gel, des masques ou des gants, comme moi. Par contre, dans les transports beaucoup de monde toussait. Dans les magasins alimentaires, on touche à tout et sans protection. Alors, je ne sais pas ce qui est le plus dangereux. Maintenant, le problème ne se posera plus puisque nous serons confinés…

Michou

Et vous avez le droit de vote… Putin de pays de merde !

kouffar

triste epoque des gens decorés pour bravoure, devenant des bourreaux, des gilets jaunes paumés forces a devenir ultra, des pauvres gens matraqués et par dessus ca nos politicard islamo gaucho peinard et se frottant les mains bon témoignage, c est ca aussi maintenant que l on le veuille ou non merci aux tonton sarko chichi flambi qui ont préparé le régne de la “bête”

Michou

Je persiste à croire que les policiers utilisés pour les GJ, sont en partie des policiers pourris (ceux n’aimant pas les vrais français, les coco-compatibles, et les benets) spécialement triés, et en grosse partie des non policiers à voir leurs gueules, leur accoutrement et leur comportement.
Nos gouvernants ont réinventés la légion étrangère, au sens littéral !

Philippe

Les Gilets Jaunes sont effectivement un chancre qu’il faut extirper par la force si besoin avant qu’ils ne détruisent entièrement les villes qu’ils exècrent.

bm77

Je fais la distinction entre les GJ canal historiques et les autres opportunistes qui rejoignent le mouvement par intermittence, au grès des mots d’ordre de LFI ou des syndicats . Les autres ce sont des parasites, black block à Soros et autres casseurs .Je connais des GJ qui ont traversés toutes ces périodes et qui sont là encore . Respect !
C’est vrai que pour les macro bobos, les gilets jaunes c’est pas leurs tasse de thé .C’est leur mauvaise conscience ! Mais c’est à cause votre plébiscite pour le macron qu’ils sont dans le rue et ne veulent pas se faire oublier!!.

Eric des Monteils

D’intolérable en intolérable, on en arrive à la banalisation ; réveillons-nous ! C’est les armes à la main qu’il faut descendre dans les rues maintenant !

Michou

Effectivement, sans vouloir me moquer des GJ, manifester les mains vides, ce n’est pas combattre, c’est mandier de l’attention. Or nos gouvernants ne veulent pas nous en donner. Donc après la mandicité doit maintenant venir le combat, armes à la main.

Marnie

Bravo Eric des Monteils !

senechal

La police de Macron aujourd’hui n’est pas au service pour protéger le peuple, mais pour servir de milice protectrice à ce gouvernement de félons.
Donc, il n’y a rien d’étonnant à ce que les manifestants continuent d’être emprisonnés, matraqués, gazés, blessés, estropiés, voir même tués.
La macronie, et tout le staff politique qui sévit en France depuis 50 ans devra rendre des comptes, tout comme ont rendu des comptes au procès de Nuremberg les salauds de tout bord qui s’étaient senti intouchables.

Jonathan Zaroff

Merci à Charles pour cet article qui fait le point sur l’état réel de ce pays quand le coronavirus fait oublier tout le reste.

RIEN NE CHANGE EN FRANCE.
Un gouvernement anti-naitional, comme dans aucun autre pays au monde.
Des français cons à bouffer de l’herbe, qui viennent de voter massivement écolo, capables encore de voter PS, et qui rejettent encore et toujours toute idée et tout parti national.
Et ces flics, une matraque dans la tête au lieu du cerveau, qui auraient pu marcher au coude-à-coude avec les SA de Röhm, et qui sont “en même temps” la honte de ce pays et la meilleure représentation de ce qu’il est devenu.

De quoi pleurer.

myrtille

J’approuve ce que vous dites,Jonathan Zaroff, tout au long de vos interventions ici mais cela me rend bien triste, le moral dans les chaussettes.Dur, dur de remonter la pente, pour moi !!!
Et grand merci à Charles qui a bravé toute prudence et filmé et commenté des scènes de la manif avec courage.

patphil

fakeniouze
les rassemblements de plus de 100 personnes interdites ! combien de CRS matraque en main ?

La_Soupape

Il est des combats qu’il faut savoir cesser avant que ça finisse mal cher Charles.
À la base, l’idée n’était pas mauvaise sauf qu’au lieu de chercher la sympathie des Français, les gj n’ont rien trouvé de mieux que de les faire gravement chier sur les rond-points et leur capital sympathie s’est envolé. Moi ils m’ont prodigieusement gavé et j’ai même carrément foncé dans le tas de quelques trous duc de cégètistes qui se vantaient d’en être. Deux plombes et demie de bouchons entre Paris et Bourges par la nationale, c’est pas comme ça qu’on s’attire la sympathie des gens.
Bref, un mouvement qui aurait pu être bien mais qui s’est laissé rapidement pourrir par la gauche et son cortège de cons finis.
Ils se feront de plus en plus tabasser dans l’indifférence générale jusqu’à la fin…

Jonathan Zaroff

Discours typique LR / LREM. ça ne m’étonne pas de vous.

limone

il faut peut être sortir de ces phrases toutes faites ; j’étais GJ , je ne suis ni Lrem ni LR, nous étions soutenus par la population; puis petit à petit , au lieu de construire “nos revendications ” , le mouvement s’est gauchisé (remarquez que dès le début il y avait les blacks blocs qui sont donc d’extrème gauche ) , et ils ont fait beaucoup de, mal à la cause! croyez moi je connais dans ma ville moyenne, toutes les figures des extrèmes gauches ! c’est eux qui ont détruit le mouvement ! mouvement qui pourrait être repris aujourdh’ui , j’en suis sûre, si ces gauchistes ouvraient leur esprit sans violence

La_Soupape

Si tu savais à quel point je me fous de ce qui t’étonne ou pas kougloff, quant-à tes estimations sur mes positions politiques mec, lis un peu ce que je poste depuis toujours et tu verras que je conchie tes partis de putes à peu près autant que toi !

Pour éviter de dire des conneries et de passer pour un con, le mieux est de fermer sa gueule !!!

Marnie

Quel vocabulaire ! Beurk !

Marnie

La_Soupape Quand on est désespéré on utilise les armes que l’on peut. Que faire d’autre que de manifester pour être entendu ?

La_Soupape

Arrête tes leçons de morales toi, tu veux ! On s’est jamais chauffés mais si tu le sens, no problemo !

Quand à ces lascars, y sont pas du tout désespérés, la preuve y z’ont les moyens de faire leur cirque depuis près de 2 ans, mais se prennent pour des guides suprêmes dd la révolution, bien maqués par la gauche, nuance !

marc

y en en marre de tous ces gilets jaunes.. qui avaient voté macron.. et qui crevent tous soit disant de faim pres de chez moi 1 famille 2 voitures 2 travails belle maison plus 1 4/4 plus une moto et au dessus perche un gilet jaune…..1 a cote de chez moi ca roule en mercedes j ai eu droit du materiel deteriores menace sur ma personne j ai du porter plainte….plus une factrice gauchiste gilets jaunes qui ne crois pas au virus chinois. et qui se vante d avoir parle a un chinois revenant de chine…leurs inconsciences concernant l epidemie et je pourrais en raconter comme ca encore c est pas croyable

senechal

C’est pas si simple, certes il y a de nombreux GJ qui ont voté Macron, mais pas seulement.
Je n’ai pas vu un seul gauchiste sur les ronds points, par contre ils sont très forts pour récupérer les manifs et les journalopes ne laissent jamais passer une occasion pour le faire savoir .
Macron a bénéficié de tout le soutient du staff politique antipatriote, de l’extrême gauche de Poutou en passant par Mélanchon jusqu’aux fillonistes et autres félons qui se réclament de la “droite”.

Furax

Les Souchiens sont manifestement dans le camp macroniste. Les derniers parisiens sont mort en 1871 fusillés au Mur des fédérés! Paris ville de fiottes, France pays de veaux!

Jonathan Zaroff

C’est évident.
A Paris, le PS arrive en tête dans 9 arrondissements (sur 17) et c’est la calamiteuse hidalgo (elle-même PS) qui est en tête. Dans cette ville qui est la capitale, le RN ne se classe même pas…
Au niveau national, les écolos font de bons scores partout…
La France est morte.

Pierre ESCLAFIT

Paris est la capitale des traitres ce n’est pas la France

senechal

je plussoie.