Adieu à notre ami Claude Itzkovitz qui nous a quittés hier…

En mai 2020, Claude et sa compagne Caroline-Christa Bernard.

Claude était un vrai patriote, il était adhérent de Résistance républicaine depuis sa création. Ennemi lucide et fervent de l’islam, il était de toutes nos activités :  réunions, manifestations, tractages… avec sa gentillesse et sa bonne humeur inaltérable.

Nous avions fini, néanmoins, au fil du temps, par avoir des désaccords politiques. Je lui avais demandé de ne pas tenir au nom de RR et dans les réunions des discours que je considérais comme faux et fleurant parfois l’antisémitisme ; nous avions préféré nous quitter bons amis, et il avait trouvé d’autres associations pour l’accueillir où il se sentait sans doute mieux que dans la républicaine RR.  Mais nous nous saluions au passage, et nous avions toujours plaisir à le retrouver aux initiatives publiques de Riposte laïque et de Résistance républicaine.

Il était encore l’un de nos adhérents quand, peu après le Bataclan, j’avais invité à l’une de nos réunions parisiennes une certaine Caroline-Christa Bernard qui m’avait contactée, choquée par ce quelle avait vu, habitant l’immeuble du Bataclan. Claude était là… il l’a soutenue, réconfortée… elle est devenue sa compagne. Et nous sommes tellement tristes pour elle depuis hier…

C’est qu’elle l’a soutenu, aidé… de toutes ses forces, avec ses petits moyens ; Claude, qui, sans doute découragé par la lutte contre un islam de plus en plus présent, de plus en plus agressif, broyait du noir et a fait un AVC  et un infarctus il y a deux ans et demi…

Et Macron a osé envoyer 10 policiers perquisitionner cet homme diminué incapable de comprendre ce qui se passait, incapable de  répondre aux questions…

https://resistancerepublicaine.com/2020/01/27/12-policiers-perquisitionnent-mon-compagnon-patriote-diminue-par-un-grave-avc/

Claude en a bavé, elle aussi. Elle a passé tout son temps libre, alors qu’elle n’habite pas Paris, à son chevet, dans les différents hôpitaux qu’il a fréquentés, chez lui, veillant à réapprendre à l’homme aimé les odeurs, les saveurs, le nom des choses, travailler la mémoire…

Il avait repris un peu plus de ses capacités intellectuelles et de mémoire, c’est son cœur qui vient de flancher.

Nous sommes tous tristes, ami, de cette perte. Tu incarnais une petite lumière chaude au fond de nos cœurs, on  savait que tu étais là, encore et toujours…

Un de ses derniers moments heureux, à Noël dernier, quand Caroline-Christa venait de lui offrir ses cadeaux…

Adieu, Claude, tu resteras toujours l’un des nôtres.

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2022/02/01/adieu-a-notre-ami-claude-itzklovitz-qui-nous-a-quittes-hier/

image_pdfimage_print
12

4 Commentaires

  1. Oui, j’avais lu cet article traitant de la perquisition qu’il avait dû affronter. Bien entendu je ne connaissait pas cet homme qui semblait très attachant. Mais, devant le désarroi qui semble vous toucher, nous ne pouvons qu’adhérer au deuil qui vous frappe. Et une pensée particulière à sa compagne qui l’a accompagné jusqu’à son nuage

  2. L’amour de se perd pas, ne vous quitte pas ! Il demeure le lien qui maintient la présence vivante, nourrit la lumière, les inspirations sécurisantes et l’esprit de consolation…Mes pensées de cœur pour vous Caroline Christa

Les commentaires sont fermés.