Adieu année 2017 pourrie, à nous deux année 2018, celle de la Résistance

Publié le 31 décembre 2017 - par - 14 commentaires - 1 168 vues
Share

Merci, messieurs-dames les traîtres islamo-collabos, nous n’oublierons pas !

C’est sans regret que je dirai adieu à cette année 2017 pourrie qui, à quelques exceptions près, a tellement déçu les patriotes, leur volant le prévisible succès de leur championne au profit d’un usurpateur, soutenu par la grande finance n’ayant cure de la misère mondiale mais sachant l’utiliser à outrance pour nous culpabiliser, tout en ne se refusant rien, aux frais des contribuables.

Bien sûr 2017 n’a pas été que triste et décevante, puisqu’elle a vu également les retrouvailles des patriotes-résistants, ayant pu accourir à Paris pour le dixième anniversaire de Riposte Laïque, qui fût un grand moment festif, émouvant et exaltant, distillant aux présents l’espoir d’une reconquête et l’énergie nécessaire pour y parvenir… grâce au talent et à la fougue patriotique de tous les intervenants, y compris ceux qui de loin témoignaient par message interposé.

A titre personnel, ce fût aussi pour moi l’occasion de me pencher sur le dixième anniversaire du décès de mon père chéri, et bien qu’il me manque terriblement, me réjouir finalement qu’il ne soit plus là pour constater l’état de déchéance de « sa » France et du nombre insupportable de traîtres responsables et coupables de ce crève-cœur.

En 2017, contrairement à toutes les promesses électorales, une majorité de Français se trouvent bien moins lotis que ceux dont le sésame « migrant » donne droit à toute la considération des politiques-journaleux-artistes-sportifs-associations bidons… contre l’abandon total : financier, moral, et physique, de ceux que des ordures ont baptisés les « souchiens », évitant bien de souligner qu’ils l’écrivent en deux mots.

Fin 2017, les crétins qui ont fait élire la marionnette des puissants de ce monde, bien décidés à renforcer leur domination, par la soumission des populos à leur unique avantage, n’ont toujours pas compris que l’ersatz de président qu’ils ont mis en place, se révèle déjà bien plus dangereux que tous ses nocifs prédécesseurs lui ayant si bien préparé le travail.

Aux patriotes-résistants de tout mettre en œuvre pour lui savonner cette planche qu’ils n’aurait jamais dû atteindre !

Mais ma plus grande souffrance aura été, comme pour tant d’autres patriotes, non seulement l’échec de Marine Le Pen, trébuchant sur la dernière marche du podium, alors qu’elle avait réalisé une campagne admirable, où étaient seulement à déplorer les demi-mesures préconisées par Florian Philippot, dont elle aurait dû se séparer bien plus tôt.

Nous n’ignorons pas l’impact qu’a eu sur ces déplorables élections, l’armée des bisounours, idiots-utiles du système, faisant leur le refrain gauchistes « tout sauf le FN », au point d’élire le pire candidat possible, puisque directement adoubé par les grands argentiers mondiaux.

Nous savons tous que ces élections n’ont été qu’une monstrueuse mascarade, où tous les plus vils coups-bas, les plus basses besognes, ont été réunis pour perdre férocement ceux qui « dérangeaient » le système… y compris ceux qui avaient déjà eu l’occasion de montrer leur adresse dans le retournement de veste, mais qui auraient été plus longs à « mater » qu’imposer directement leur pion, désigné de longue date.

Sauf que le plus douloureux, alors que tant de perdants se sont vite « refait une santé » en se vendant sans tarder au « nouveau maître », a été de constater la légèreté avec laquelle MLP a géré cette défaite ; dansant peu de temps après les résultats, s’enfermant dans un silence angoissant pour ses « adeptes » pendant tout l’été… pour réapparaître à la rentrée, comme si de rien n’était, ne se donnant aucunement la peine de nous livrer son analyse des événements, et le plus grave, se comportant en maître absolu, c’est à dire ignorant la candidature d’au moins un adversaire désirant l’affronter pour le prochain vote de la présidence du parti, en déclarant aux médias qu’il n’y avait aucun candidat.

Le mensonge étant à mon sens, avec le reniement, le pire de toutes les trahisons, j’avoue être un peu dubitative face à cette attitude, ressemblant tellement aux reproches d’anciens et fidèles adhérents, que j’avais crus à l’époque dictés par l’amertume de n’être pas plus écoutés.

Aujourd’hui de fait, je ne peux que constater que les courriels de madame la présidente, ne sont jamais des réponses à nos missives personnelles, mais presque exclusivement des appels aux dons pour sauver le navire FN en grande difficultés.

Quel dommage, non seulement Marine n’a pas réussi à ce jour à faire digérer la défaite à ses plus fidèles électeurs, mais elle semble de plus en plus se diriger vers les mêmes travers que ses adversaires des partis adverses ; sourires de façade, mépris en coulisse.

Malgré tout, ayant heureusement l’optimisme chevillé au corps et à l’esprit, il en faut plus pour me sabrer totalement le moral, sachant à quel point de nombreux vrais patriotes s’activent dans différents organes ; le vœu le plus cher que je fais pour la France et les Français qui l’aiment, c’est que les chefs de ses différentes entités sachent mettre leur ego dans leur poche pour savoir unir leurs troupes pour une résistance commune, seule possibilité de renverser la vapeur.

Espérant également que la lumineuse, talentueuse et sincère Marion Maréchal-Le Pen, saura reprendre le collier et se joindre à la coalition de l’espoir, et qui sait… peut-être en prendre les rênes ?

En attendant, croisons les doigts et sachons répéter chaque jour le bréviaire du résistant occidental face à l’islam :

Et quoi qu’il en soit, j’adresse à tous les patriotes-résistants mes souhaits pour :

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Nemesis

Merci Madame ! Je vous souhaite plein de bonheurs petits et grands pour 2018 et la réalisation des vœux qui vous tiennent le plus à cœur.

Josiane Filio

Ne voulant pas augmenter la charge de travail des modérateurs, je réponds collectivement à tous vos sympathiques messages, en vous remerciant de vos bons voeux et vous adressant les miens pour une année 2018 la meilleure possible dans le contexte actuel.
Salutations amicales et patriotiques.

denis

Merci Josiane,vos voeux sont bien sincères

franjeu

Bonne année à vous, Mme Filio, ainsi qu’à tous les patriotes de RL et RR.

denis

Salauds de politicards verreux,menteurs,tricheurs,voleurs,le peuple aura votre peau

dufaitrez

Bien que partisan d’une Droite forte, la Bonne nouvelle fut l’éviction de Marine.
La mauvaise, celle de l’élection de Macron.
Incompétence notoire contre Mondialisme.
Les Droites se cherchent ! Que les petits courants fassent une Grande Rivière !

raskasse

Bonne année 2018 pleine de courage !

anonyme

a toute l’équipe de Riposte Laïque je vous souhaite une très bonne année , mais je trouve l’an 2017 pourrie comme le sera 2018 , car je doute de la franchise des Français

andrea

Meilleurs Vœux Josiane ainsi qu’à toute l’équipe de RL.

Carole

Très bonne année à vous Josiane, je ne vous souhaite pas bon courage car vous n’en manquez pas ni de détermination pour lutter contre les illusionnistes qui nous gouvernent, ce Pape, hypocrite et rusé qui s’efforce d’anéantir le christianisme avec sa fausse charité, sans oublier les décérébrés et autres pantins aussi malveillants que mal embouchés de la France Insoumise.

JILL

Tous mes voeux de bonne et heureuse année Josiane,pour vous et votre famille .L’année
n’est pas encore commencée que vous voilà déjà remontée à bloc …ça va faire mal .

vikinglenormand

Chère Josiane comme je vous lit règuliérement et vous avez encore raison aujourd’hui,mais en attente des jours meilleurs je vous souhaite une bonne et heureuse année pour 2018.

Zorglub

Je vous souhaite chère Josiane une excellente santé,beaucoup d’amour autour de vous , et beaucoup d’amitiés sincères de gens ( comme moi) que vous n’avez jamais vu.Prêts à vous soutenir dans une action de redressement de notre pays.Vous savez comment me joindre.

BALT

Bonne année 2018, Josiane Filio.
Avec le retour de Marion.
Au pouvoir, les défenseurs de la France.