Adieu au FN, merci pour tout, et sans rancune

Publié le 22 novembre 2014 - par - 4 665 vues
Share

françaismonnetCertaines déclarations récentes des cadres du FN/RBM donnent à réfléchir. Pour mémoire :

– M. Philippot  comme M. Juppé estime que l’islam fait bon ménage avec la démocratie.  Cet énarque distingué ignore que par deux arrêts la Cour européenne des droits de l’homme a jugé que la charia, horizon indépassable de l’islam appliqué, est incompatible avec la démocratie. Il utilise également la grosse ficelle dialectique du « padamalgam »  entre l’islam et une soi-disant déviance baptisée islamisme, une ineptie pour  tous ceux qui connaissent un tant soit peu le sujet .

– M. Aliot ne voit pas malice à ce qu’un élu FN rallie l’oumma, l’internationale musulmane -et la charia qui va avec (voir plus haut). M. Buttey aurait tout au plus commis une faute de goût en faisant son outing.

M. Dussaussaye a qualifié le concept de « grand remplacement » de « fantasme racialiste » (Marine Le Pen, quant à elle, se borne à ergoter sur sa connotation complotiste). Ce bon jeune homme qui préside au FNJ devrait approfondir ses connaissances avant de nous la jouer  psy  de comptoir.

– M. Briois  a déconseillé de se mélanger aux contestataires de la mosquée de Quimper. Naguère on parlait d’idiot utile.

– M. Legrand élu  à Beauvais a envisagé l’attribution d’une église aux musulmans. Un autre idiot utile.

De ces niaiseries confondantes il faut tirer deux leçons :

1° le nez dans le guidon de l’économique, les cadres du FN/RBM paraissent mal équipés intellectuellement pour comprendre que fondamentalement l’enjeu est civilisationnel. On pouvait le soupçonner lorsque Marine Le Pen, interrogée au plus fort des contestations de la loi Taubira, avait déclaré que ce n’était qu’un « enfumage » socialiste histoire de détourner l’attention du chômage et tout ça -autant dire que ceux qui en faisaient une montagne étaient  trop bas de plafond pour voir l’astuce.

Pourtant, non seulement Mme Taubira avait bien annoncé la couleur (un « changement de civilisation » donc de peuple) mais la suite a démontré qu’elle ouvrait par là le chantier de déconstruction de notre identité. Les contestataires voyaient donc clair sur ce coup-là alors que le RBM suite à son erreur d’appréciation était aux abonnés absents. Certes il tente de se rattraper  maintenant en s’engageant à abolir la loi Taubira, mais, à entendre ses dirigeants ânonner sur l’islam les poncifs imposés par le Système décidé à euthanasier les Français, force est d’en conclure qu’ils ne perçoivent pas l’ensemble dn projet. Soumission à l’UE et à l’OTAN, paupérisation, submersion exotique, dénaturation, déculturation, tout se tient.

2° en admettant que celui qui prétend à des responsabilités politiques  puisse à la rigueur ne pas avoir d’emblée des idées justes sur tout -quitte à  les acquérir sur le tas- il doit pour faire le job, être à tout le moins, un « animal » politique qui  sent  les dynamiques  à l’oeuvre. Un minimum requis dont les cadres du RBM semblent dépourvus puisqu’ils semblent ne pas « flairer » ce que révèlent  les sondages  rappelés par Damien Rieu au meeting de Génération identitaire. A savoir que, concernant l’islam, majoritairement, voire aux ¾,  les Français n’ont plus envie de jouer. Une donnée qu’il conviendrait d’autant plus d’intégrer qu’Internet et le branle donné par la LMPT ont clairement modifié les règles habituelles du jeu politique.  Faute de changer de logiciel il y a  erreur de casting.  « Le plus triste, écrit Nicolas Bonnal en conclusion d’un billet sur le site bvoltaire, est qu’on se moque en général de son électorat après son arrivée au pouvoir ; mais pas avant. »

Triste, décevant, exaspérant certes, de s’apercevoir par gros temps qu’on a pris un rafiot pour l’Abeille-Flandres du Secours en mer. Sans dénier au FN le mérite de nous avoir aidés à traverser quelques décennies navrantes, disons tout net, en filant la métaphore maritime, qu’à l’heure présente, il ne tient plus la mer. Ceux qui ont à coeur que la France persiste dans l’être ont pu croire longtemps qu’il suffisait, de s’en remettre à une organisation politique moyennant un peu de militantisme. C’était le bon temps où l’on pensait avancer en terrain dument balisé de repères connus. Que l’illusion se soit dissipée est sans doute sain mais à coup sûr inconfortable Nous voilà, comme qui dirait, abandonnés en rase campagne sans feuille de route et guère de visibilité.

Alors, en attendant mieux, à chacun de voir comment œuvrer à sa manière au bien commun. Bref, laissant là ses états d’âme, à chacun de relever les manches et mouiller la chemise.  La divine surprise est de constater combien de choses se font déjà hors des sentiers battus. Certaines, attaquant sur des points inattendus pourraient même paraître a priori hors sujet mais, à y bien regarder, poussent dans le bon sens. Tant pis pour ceux qui, n’imaginant rien au-delà du Système, persistent à vouloir y besogner comme par devant, quitte à en adopter l’argumentaire islamophile. Et là, faites excuse mais si, il y a cent ans, 1.500.000 Français sont morts pour que la France ne soit pas une annexe de l’empire allemand, ce n’est pas pour devenir aujourd’hui celle d’un quelconque califat.

Alors ? Alors  adieu FN ! Merci pour tout et sans rancune !

Anne Buisse

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.