1

AfD et CDU : cette alliance que Merkel combat de toutes ses forces…

C’est le candidat du petit parti libéral FDP, Thomas Kemmerich, qui a été élu à une courte majorité président de la région de Thuringe ! Il a été élu à la faveur des voix de membres du CDU d’Angela Merkel et du parti anti-immigration de l’AfD.

Une belle claque à Angela Merkel, une belle victoire de la raison pour les patriotes allemands à Thuringe où, enfin, un front antidémocratique s’est fissuré.


Le chef d’un État régional allemand a été élu le 5 février grâce aux voix coalisées du parti anti-immigration de l’AfD et de l’aile droite du parti d’Angela Merkel. Ce faisant, il tomber un tabou dans l’histoire de la République fédérale d’Allemagne.
L’aile droite du CDU s’est donc alliée, et à juste titre, aux vainqueurs des dernières élections, l’AfD, pour pouvoir gouverner. Ainsi, elle respecte le vote des électeurs ! Le « front républicain » est mort ou moribond en Allemagne, le « plafond de verre » est bel et bien fissuré !
Il devrait l’être aussi en France, si le LR avait un peu jugeote au minimum, ou n’était pas terrorisé par la pression de la bien-pensance ! La démocratie n’a pas à être limitée au nom de la morale, ou d’une idée considérant que le peuple n’est pas mature pour saisir toutes les données de ses choix !
Nous allons entendre les cris d’orfraie des partis dits démocratiques et bien sûr le sempiternel discours du « retour des nazis« . Le même qu’en France. Le peuple ne votant pas bien, changeons de peuple !
Ces démocrates en peau de lapin, qui déjà ameutent le ban et l’arrière-ban des médias en affirmant sans peur du ridicule qu’Hitler est de retour ! Pour autant, nul de ces démocrates ne s’excuse du soutien apporté par leur égérie, Angela Merkel, qui a laissé son pays se faire inonder par les immigrés ! Près d’un million de mâles dont la plupart étaient des jeunes hommes et loin de posséder tous les diplômes que l’on a bien voulu nous dire ! Quid des médecins, des ingénieurs, des pharmaciens, des savants, des intellectuels et j’en passe ?  
Les femmes allemandes qui furent violées par ces pseudo-intellectuels à Coblence ont bien compris que ces intellos avaient tous une bite à la place du cerveau ! Sans compter la montée de la violence sur tout le territoire allemand. Comme en France d’ailleurs.

Qui sont les criminels ? Merkel dit que c’est l’Afd, parti anti-immigration. Je dis que ce sont les partis immigrationnistes, destructeurs de nations, qui sont les vrais coupables. Jacques Attali, l’inénarrable démocrate, celui-là même à qui nous devons la présence d’Emmanuel Macron au pouvoir, celui qui s’interrogeait sur la possible euthanasie des vieux trop coûteux après un certain âge ! « En Allemagne, des démocrates ont accepté le soutien d’un parti nazi pour prendre le pouvoir. Ce n’était pas à Berlin en 1932, mais en Thuringe en 2020 ».
Tout ces bien-pensants songent-ils que décidément, ils en font trop ? Qu’ils sont contreproductifs ? Même moi qui suis un antinazi primaire, doublé d’un anticommuniste de fond, je sais que tous les idéologues sont des adeptes du socialisme totalitaire. Je ne crains pas du tout l’Afd, pas plus la Lega, que Vox et encore moins le RN !  
Qui détruit, provoque, assassine en ce moment si ce n’est les gauchistes de tous bords avec leurs copains islamistes ? Ce sont des Français, Allemands, Italiens, Hollandais qui se revendiquent de gauche ?
Qui sont les Antifas, les Black Blocs, ces sections d’assauts nouvelle formule, dignes d’Ernest Röhm ? Ils se réclament tous de la liberté, mais jamais de la liberté d’expression, de se déplacer, de manifester, de circuler, de penser !

Le Belge Guy Verhofstadt, ex-chef de file des libéraux européens, a comparé la poignée de mains entre Thomas Kemmerich le nouveau président de l’État régional de Thuringe et Björn Höcke, patron de l’AfD, à celle échangée par Adolph Hitler et le maréchal Paul von Hindenburg. Nous sommes en plein délire, le point Godwin intégral ! La bêtise à l’état pur ! En son temps, de Gaulle avait été accusé d’être un fasciste par ce genre de gauchistes bas du front !
En Europe, et singulièrement dans l’Union européenne, les « populistes » ont le vent en poupe ! Je ne doute pas qu’un jour ils seront à la tête de leurs pays pour remettre de l’ordre, de la justice, du bon sens à la tête de leurs pays réciproques !
Je regrette par contre que Marine Le Pen ait fait pression sur les eurodéputés pour leur interdire de participer à cette convention des partis conservateurs à Rome ! Il est vrai qu’il y avait Marion Maréchal ! Stratégie politique, refus de laisser se constituer un grand pôle de droite conservateur ? Dommage.
Matteo Salvini a fait faux bond également, au dernier moment, expliquant qu’il ne voulait pas contrarier ses amis européens ! Qui sont donc ses amis si susceptibles ?

Dernière minute

Je viens d’apprendre à l’heure de la publication, que le président élu à Thuringe, Thomas Kemmerich, a démissionné sous la pression ! Le courage de cet homme a montré ses limites !
Cette démission me fait penser à la situation de Charles Millon, président de Région, qui a été persécuté par le RPR, les socialistes et les Verts parce qu’il avait simplement accepté d’être élu grâce aux voix du Front National de l’époque ! Mais lui avait tenu bon.
Encore une fois, les votes et les choix des électeurs auront été bafoués ! 
Gérard Brazon