1

Affaire Agag-Boudjahlat : les limites de la dédiabolisation de Marine

https://www.sudouest.fr/elections/regionales/departementales-un-infiltre-tete-de-liste-du-rn-a-belfort-se-retire-apres-un-deferlement-de-haine-2382198.php

Je ne sais pas si Kamel Agag-Boudjahlat, musulman affirmé et revendiqué a vraiment voulu infiltrer le RN ou bien s’il a trouvé cette excuse pour retrouver sa place au sein de la Oumma, peu importe. L’important est ailleurs.

Et l’important ce sont 2 faits à retenir pour en tirer les leçons qui s’imposent.

– D’abord, on voit avec consternation Marine tomber dans le piège de la dédiabolisation. Elle veut tellement prouver qu’elle n’est pas d’extrême-droite, qu’elle n’a rien contre les 20 millions de musulmans qui peuplent notre pays qu’elle met un malin plaisir à mettre  des musulmans dans les équipes des régionales… et elle n’hésite même pas à en mettre comme têtes de liste ! Même des gens comme Kamel Agag-Boudjahlat, qui n’a pas d’histoire dans le parti ! Je comprendrais qu’un vieux militant, au FN depuis des années, qu’il s’appelle Dupont ou Boudhahlat, qu’il soit musulman ou pas, se retrouve tête de liste, mais là…

Et comme j’entends dire ici ou là ou plutôt ici ET là que les vieux militants qui depuis des années ont tout donné au RN, ont bossé, tracté… chaque jour de l’année, consacrant leurs dimanches, leurs soirées… au parti se voient négligés, laissés de côté, jetés comme de vieilles chaussettes pour laisser la place qui aux derniers et jeunes transfuges venant de DLR, qui aux petits intellos et technocrates qui présentent mieux que les vieux métallos… je vois beaucoup de vieux militants amers, déboussolés, découragés. Et j’ai l’impression que Marine s’en moque, obnubilée par les voix qu’elle croit récupérer à chaque fois qu’elle abandonne ses vieux de la vieille pour les remplacer par des  cols blancs qui lui permettent de nouer des alliances ou qui donnent une image lissée de son parti… Mais que reste-t-il du RN, de son identité ? Qu’est-ce qui le différencie des LR, de LREM ?

 – Ensuite, que ce Kamel Agag-Boudjahlat craque parce que sa famille recevrait des menaces, c’est un superbe exemple de ce qu’est l’islam, de la liberté individuelle, même politique qui est interdite, qui est impossible quand on a le malheur d’être musulman. 

Voilà la preuve par neuf de l’incompatibilité entre l’islam et la république française, nos valeurs, notre identité… Notre devise Liberté, Égalité, Fraternité, ce n’est pas rien… En face, vous êtes musulman, vous devez œuvrer pour la Oumma, obéir à la Oumma qui elle-même cherche ses ordres dans les délires d’un chamelier mort depuis 1 400 ans et les prêches d’imams mourant de peur de voir un parti patriote et donc anti-islam arriver au pouvoir en France

L’islam, l’horreur, la mort de la liberté, la mort de notre civilisation…

Rappelez-vous la magistrale démonstration de Wafa Sultan :