Affaire Benalla : le Sénat confirme que l’Élysée baignait dans un système mafieux…

Publié le 21 février 2019 - par - 131 commentaires - 72 181 vues
Share
Alors que le Sénat a rendu son rapport sur la commission d’enquête concernant Alexandre Benalla, un rapport qui démontre les défaillances multiples de la présidence, l’Élysée s’empresse de dénoncer des contre-vérités.
.
Un minimum de décence de la part de l’exécutif serait le bienvenu.
.
Comme le dit Yves Thréard, « les abus de pouvoir, les manipulations et mensonges multiples ne sont pas du côté du Sénat »,  mais  bien  du côté de Benalla, qui s’est cru tout permis, assuré de l’impunité et de la protection de son bienfaiteur, Emmanuel Macron, qui l’a couvert de privilèges en tentant jusqu’au bout de masquer la vérité au peuple français.
.
La vérité est que l’Élysée semble baigner  dans un système mafieux, où les lois de la République sont transgressées au bon vouloir du prince et où l’opacité est devenue la règle.
.
Au point qu’on se demande combien d’autres Benalla sévissent dans l’entourage présidentiel !!
.
Saluons le travail remarquable de la Haute Assemblée et du président de la commission sénatoriale, Philippe Bas, vieux renard qui connaît parfaitement les rouages du Palais.
.
Il n’y a aucune instrumentalisation politique de la part du Sénat, qui a fait son travail de contrôle du fonctionnement des institutions, alors que la commission d’enquête de l’Assemblée nationale fut une mascarade, qui déshonore cette chambre, totalement aux ordres de l’Élysée.
.
Cette commission bâclée fut un contre-modèle de démocratie, un véritable abus de pouvoir de l’Élysée qui a fait capoter l’enquête des députés.
.
On ne sait toujours pas pourquoi un simple chargé de mission, soi-disant responsable  de la logistique des déplacements présidentiels, a pu cumuler des passe-droits qu’aucun ministre n’a jamais eus.
.
Appartement de fonction, voiture de fonction, permis de port d’arme, badge d’accès à l’Assemblée, grade de lieutenant-colonel de  réserve dans la gendarmerie à 27 ans, téléphone crypté et passeports diplomatiques !
.
Benalla est loin d’être le simple « porteur de valises » que l’entourage présidentiel nous a vendu.
.
Auréolé de sa haute protection présidentielle, il s’est fait un nom à l’international, ayant des contacts avec des interlocuteurs africains, russes ou chinois, avec lesquels il était en affaires, alors qu’il était encore en fonctions à l’Élysée.
.
Qu’en pense Macron, au lieu d’invoquer une « instrumentalisation politique » de la part du Sénat ?
.
Après les soupçons d’une police parallèle, y aurait-il eu une « diplomatie parallèle » ?
.
L’exécutif a beau invoquer le respect de la séparation des pouvoirs, le Sénat est dans son rôle pour dénoncer les dérives multiples dans le fonctionnement du Château.
.
Macron s’est comporté comme un roi nègre, faisant davantage penser à une république bananière qu’à une démocratie européenne.  Sa victoire électorale à 39 ans lui est montée à la tête, preuve d’un manque de maturité inquiétant.
.
Après 7 mois de travail, la commission sénatoriale fait 13 propositions pour mettre un terme aux dérives et aux disfonctionnements du Palais.
.
Selon ses conclusions, la sécurité du président a été affectée et doit être améliorée, mais il convient aussi  de renforcer la transparence dans le fonctionnement de l’exécutif  ainsi que de conforter  les  pouvoirs de contrôle du Parlement.
.
Omissions, incohérences et contradictions concernent aussi l’entourage élyséen interrogé par la commission sénatoriale.
.
Le mensonge sous serment est passible de 5 ans de prison et de 75 000 euros d’amende, rappelle la commission.
.
Mis en examen par trois fois, Benalla est menacé par de nombreuses enquêtes préliminaires. Dissimulation de preuve avec la mystérieuse disparition d’un coffre-fort, usage illicite de passeports diplomatiques, contrat de sécurité privé passé avec un milliardaire russe, les casseroles judiciaires s’accumulent.
.
Le Sénat envisage d’ailleurs de saisir la justice à son tour.
.
En attendant la suite de ce feuilleton interminable, qui révèle la véritable mentalité de Macron, qui gouverne au-dessus des lois, l’exécutif s’enfonce dans le bourbier comme jamais.
.
Selon le Sénat, Benalla a menti, mais selon Griveaux, c’est le Sénat qui ment !
.
Curieuse défense de la part d’un pouvoir qui prétend jouer la transparence avec son grand débat national.
.
Accuser la Haute Assemblée de mensonge, car une contrevérité c’est un mensonge, c’est une preuve de plus du désarroi d’un pouvoir en perdition, qui use des mêmes armes qu’un Benalla : à savoir noyer le poisson en niant tout ce qui est compromettant.
.
Pas très glorieux.
.
Jacques Guillemain
Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Ruddy

Si un homme politique avait monte une société et que ça marchait ça se saurait. Chaque fois que les politiques se mêlent de société qui font faillite ils injectent de l argent publics dedans c est à dire nos sous et quelques mois après ça ferme. Ce qui veut dire que tous les hommes politique ou plutôt tous ceux qui sortent de grandes écoles ENA…. ils sont nuls à chier

Robert Bertaina

ENA est un grand nom qui en jette …..en réalité c’est un mot anacyclique comme « mon » par rapport à « nom « . c’est un nom lu à l’envers . ici ANE……..CE QUI EXPLIQUE TOUT .!

Visinatiner

Il fallait bien s’en douter NON ???

Veloso

Franchement tout ça c’est de la farce de dinde uns le veut au portos d’oatres veut au cognac peut importe le résultat est que on est jamais d’accord uns et les autres domage pour le bien être de nous tous.

toutoun

Je ne suis pas surprise de cette affirmation , mais la bonne blague et que le gouvernement vient de ce faire doubler par les Néerlandais s’invite au capital de Air-France sans que le gouvernement Français soit informé .

Guillemin

Le pouvoir rend fou, c’est bien connu . Le comportement de Mr Jupiter a attirer l’attention de spécialistes qui diagnostiquent chez lui le syndrome d’Hubris, maladie mentale qui existait déjà chez les grecs !

Herzog

On est gouverner par des mafieux triste constat vive le roitelet dictateur pourrrrrris menteur escroc racailles islamiste honte de la france

Muriel

Je pensais le Sénat inutile j’avais tort j’espere Qu’ils auront le pouvoir d’aller au bout

Robert Bertaina

SI ON LE LAISSE ALLER JUSQU ‘ AU BOUT ; ils auront au moins montre leur courage de faire éclater la verité ….MAIS je doute de leur pouvoir réel.

pimprenelle

et il y baignera encore et toujours….tant que tout ces POURRITIQUES que l on voit et que l on entretien depuis des années auront envie le droit de se présenter et de parler en NOTRE NOM 😠

the end

salut a tous j offre au gouvernement du savon spécial mains sales je cherche également un vaccin anti crapules et un grand terrain pour enfouir ce type de déchets.

Roumagnac

Parce que c’est nouveau ? Demandé donc au prédécesseurs

amandinelonchamp

Il paraît que Benalla faisait régner la terreur à l’Elysée, ,allant jusqu’à insulter les gardiens de la paix; les gradés et les officiers . Source :Audition des syndicats de police au Sénat, affaire Benalla sur Youtube.

amandinelonchamp

MACRON DESTITUTION .

Dautriat

Un chauffeur devient chef de cabinet adjoint de la présidence de la République française.
Un brigadier devient lieutenant colonel.
Tout ça à cause d’un petit pd

sylviane

Notre bon sire lui a rendu visite en cellule. ..avec des chocolats ??? ..c’est beau l amiti

Viviane Lobjoie

Des chocolats pour Benalla c est possible une chose pareille ??de la part du Président !!!!!

Martinez Pascal

Le sénat s’en mêle car il ne peut faire autrement, sinon ils auraient fermé les yeux comme ils le font d’habitude. L’affaire Benalla n’est sûrement pas le seul scandale d’état. Mais comme Médiapart n’en parle pas, les sénateurs non-plus.

le Franc

les vrais gangsters ne braquent plus de banques, maintenant ils sont au pouvoir….déjà au 20°siècle, certains parmi les plus célèbres disaient ; « nos enfants iront à l’université et se pareront de jolis costumes ».. ; on y est.

Brancaccio

Ces constatations sont affligeantes pour le chef de l’état, heureusement qu’il y a le sénat et médiapart pour soulever ces magouilles, ces mensonges. Griveau met son grain de sel mais connaissant le menteur il n’a pas de poids .

Max Bako

Dans tout cela, il faut que Macron démissionne ainsi que son gouvernement car beaucoup trop de personnages de l’Ekysée sont compromis. Malheureusement, on ne saura peut-être jamais la fin. Macron ne mérite pas d’être réélu en 2024, s’y il arrive au bout, se qui m’est pas à souhaiter.

vivi

non c’est en 2022, mais vous avez raison pas de Macron

Kehrli fatima

J’espère que avant 2024 MACRON dormira en prisson

clodio

mais il font tous parti de la gauchiasserie immigrationniste, alors a voir

Panomic

Vous êtes étonnés par toutes ces malversations gouvernementales,moi plus rien ne m’e’tonne.depuis le temps que l’on nous ment !!!!

amandinelonchamp

Notre Président ignorait tout , ben voyons…

sylviane gerard

Et pendant ce temps la grenouille jouait de la flûte

amandinelonchamp

Tant qu’il est Président, Macron ne peut pas être jugé ,il est protégé de par sa fonction.Un petit bourgeois de province qui s’acoquine avec de la racaille qu’il protège , cette même racaille faisant affaire avec des parrains Russes … Il doit en savoir des choses le petit Manu , il vaut mieux qu’il soit discret, une balle est si vite partie …Président ou non.

isa

Si cela est gravissime, il sera obligé de rompre son mandat. Il ne pourra continuer à diriger un pays du moins je ne le pense pas quand même.

amandinelonchamp

Merci pour les petits pouces , c’est gentil.