Affaire Macron-Benalla : oui la destitution est possible, article 68 !

Publié le 9 août 2018 - par - 38 commentaires - 1 719 vues
Share

Le journal Le Monde ne se doutait pas qu’en ouvrant la boite de Pandore, il allait provoquer une crise politique majeure. On aurait été moins surpris si l’identification d’Alexandre Benalla sur la vidéo du premier mai avait été révélée par le Canard enchaîné ! Redoutant les sanctions jupitériennes, le quotidien tente de faire amende honorable, ouvrant ses colonnes à Benalla et pleurnichant sur le sort de Macron, transformé en victime sur fond de théories complotistes (ingérence russe via twitter, projet de casser la dynamique de la coupe du Monde…) Un petit coup de pouce pour le président mis en difficulté… par ceux-là mêmes qui l’ont mis en place ! Et quand Patrick Buisson qualifie le système politique français de « Médiacratie » depuis 2017, il sait de quoi il parle !

La déclaration choc d’Emmanuel Macron à la Maison de l’Amérique latine, le 24 juillet dernier, revenait à dire : « je ne me retirerai pas ! ». Minimisant les faits (« une tempête dans un verre d’eau ») il s’est bien gardé de répondre à la question que se posent tous les Français : pourquoi avoir cherché à créer, dans le dos des corps constitués de l’Etat, une hiérarchie parallèle ?

https://youtu.be/NH5xzfq1_ck

C’est dans l’hémicycle du parlement que la riposte a été la plus vive. Et comme à l’accoutumée, Mélenchon a pris le rôle de leader : flanqué de la franco-gabonaise Danièle Obono, députée du XVIIIe (et proche du parti des Indigènes de la République) et d’Eric Coquerel, député FI de Seine Saint-Denis, il donne le 27 juillet 2018 une conférence de presse de 45 minutes plutôt brillante, avec le talent de pédagogue qu’on lui connait. Il reproche à Macron de s’en prendre à la presse, au pouvoir judiciaire (qu’il accuse de violer le secret de l’instruction), et à l’opposition parlementaire. Personne n’est épargné : ni la garde des Sceaux, qui n’a rien à dire sauf qu’elle ne savait rien, ni le ministre chargé des Relations avec le Parlement qui pensait que Benalla était « un bagagiste », ni le Premier ministre, qui a préféré le Tour de France à l’hémicycle…

https://www.youtube.com/watch?v=mMXFenwALOA

Et les noms d’oiseaux n’ont pas manqué de pimenter le discours : « pieds nickelés de l’Elysée », « copinage malsain », « cour des miracles »… pour lâcher enfin : « policiers et gendarmes seraient bien inspirés de faire les dénonciations que leur devoir commande » Puis il évoque la réforme constitutionnelle, brusquement interrompue sous la pression des événements, pour exiger qu’elle soit soumise à un référendum populaire.

Sauf qu’il a un peu trop tendance à tout mettre sur le compte de ce qu’il appelle la « monarchie présidentielle », lui qui au passage était favorable à la suppression du Sénat ! Qu’importe ! Son rôle moteur dans la mise en œuvre de deux motions de censure contre le gouvernement, restera dans les annales de l’assemblée. Car il a réussi ce tour de force de faire voter son texte par l’ensemble des partis d’opposition et même à se faire applaudir par Christian Jacob à la fin de son intervention à l’Assemblée nationale ! Il faut tout de même le faire !

https://youtu.be/GIvSREvFjwE

Mais une nouvelle étape a été franchie par le quotidien Libération qui, le 25 juillet dernier, éditait un article sur la possibilité de destituer un président de la République.

http://www.liberation.fr/checknews/2018/07/25/le-president-de-la-republique-peut-il-etre-destitue-et-si-oui-pour-quelles-raisons_1668487

Selon l’article 68 de la constitution, le président ne peut être destitué  « qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ». Or, selon le constitutionnaliste Didier Maus, un « comportement personnel indigne de sa fonction » entrerait dans ce cadre. Techniquement, la demande doit émaner d’au moins 58 députés puis, elle doit être jugée recevable par le Bureau de l’Assemblée nationale avant d’être soumise au vote des deux assemblées, réunies en Haute Cour de justice.

Mais après avoir jeté une bouteille à la mer, le quotidien Libération se ressaisit : « si la destitution est techniquement possible, elle est irréaliste ». Ah bon, pourquoi ? Christian Jacob, le chef des Républicains, l’avait pourtant déjà tenté contre François Hollande en 2016 pour divulgation d’informations sensibles relevant du secret de la défense. Mais le Bureau de l’Assemblée avait jugé le motif non recevable. En ferait-il de même cette fois-ci ? Sinon, le vote à bulletin secret prévu par la loi pourrait réserver bien des surprises ! Mais est-ce bien dans l’intérêt des médias que de souhaiter publiquement la « mort du roi » ?

Et Marine le Pen dans tout cela ? Elle n’aura eu droit qu’à quelques interrogatoires chez Bourdin Direct et l’on retiendra tout particulièrement celui du 27 juillet 2018 par Apolline de Malherbe, cette star de la télé, fidèle à son patron, qui ne fait toujours pas la différence entre journalisme et militantisme.

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/marine-le-pen-face-a-apolline-de-malherbe-en-direct-1092110.html

Mais Marine a l’habitude et elle connait parfaitement les détails du dossier Macron-Benalla : « on ne peut accepter une police parallèle au cœur de la République. C’est le début d’une dérive très grave ». Elle s’indigne surtout de la manière dont les travaux de la Commission ont été sabotés par les hommes de Macron. Cherchant à déstabiliser son invitée, la prof de journalisme à Science Po tente de faire un parallèle assez grotesque, et surtout hors sujet, entre Jean Marie Le Pen, qui avait molesté une opposante sur un marché et Benalla qui s’est permis de frapper, en se faisant passer pour un policier, un couple de manifestants lors du défilé du 1er mai… Quelle nullité !

Hector Poupon

Print Friendly, PDF & Email
Share
   
Notifiez de
ts du foot

Explication, une bonne fois pour toutes :
https://youtu.be/rQxmucE77Hc

Marnie

Si le morveux de l’Elysée est destitué un autre aussi peu digne d’être Président se présentera. La France a engendré des monstres avec une tête pleine de connaissances, mais vide d’amour et de respect pour notre pays.

Pierre

Des têtes pleines de connaissances ? Non mais ça va pas non ? Les pitres qui nous gouvernent sont ignorants de tout ce qui fait notre pays mais connaissent surtout les arcanes de la banque, le reste ils s’en tapent.

ishub

Alors vite la destitution de ce pignouf ; qui sait nous sortira de cette merde ??? Pensons à nos enfants sacrifiés et surtout l’avenir de nos petits enfants !!!…

DUFAITREZ

Affaire classée dans la torpeur estivale, qui a eu le mérite d’interrompre la réforme de la Constitution… Repoussée aux calendes ?
Mais qui a eu le mérite de faire, Jupiter, « sortir du bois » et ces deux phrases :
« Qu’ils viennent me chercher » et « Il n’a jamais été mon amant » ! Historique !
On ira le chercher et on trouvera ses amants !

metallica

l’article 68 existe mais, personnes ne veux le faire appliquer. J’en avais déjà parlé il y a quelques années, à l’époque de hollande, j’avais contacter le cabinet de MLP mais, la réponse que j’avais eu était en gros qu’il fallait attendre les élections pour que le peuple change le président. Nous en avons eu la preuve, puisque macroute a été élu avec la minorité

wika

Cest sûr @Metallica, nous vivons dans un monde où ne sont appliquées que les lois qui arrangent nos gouvernants corrompus (pléonasme)
Quand il s’agit de légiférer pour racketter, punir abusivement les automobilistes ou imposer une immigration intenable, là ça marche

Hector Poupon

Merci de nous rappeler cet épisode. Marine le Pen n’est pas assez offensive ! Elle rate les occasions qui se présentent. Trop légaliste, trop gentille ! La dédiabolisation finit par se retourner contre elle. Qui ne tente rien n’a rien. Il n’est pas certain que le bureau de l’Assemblée Nationale continue de couvrir Macron. Et s’il le faisait, sa crédibilité serait entamée et son allégeance au Prince serait démontrée. Ce serait une avancée.

Jlll

Cette affaire est plus indigne que grave, mais elle
n’est pas de nature à faire destituer un président.

Marnie

Il est obligé d’avoir un garde du corps payé par nos impôts ? Il n’a pas confiance en son Ministre de l’Intérieur et de toute la panoplie pour la défense de la France ? Il a peur d’être égorgé peut-être ?

Marino Escoffier

Leader assumé de l’UE,
Après avoir totalement transfiguré le paysage politique français, annihilant le Parti socialiste (PS) et siphonnant Les Républicains (LR), Emmanuel Macron et La République en marche (LREM) ambitionnent d’en faire autant en Europe à l’occasion des élections européennes de 2019 qui se tiendront en mai prochain.
https://francais.rt.com/international/53274-elections-europeennes-macron-peut-il-reussir-meme-coup-force-en-france

Jean Neymar

Mais là il a beaucoup moins de chances ! C’est un président par défaut, ne l’oublions pas !

limone

président par défaut , peut être mais les législatives l’ont confirmé !

Pierre

C’est vrai car il y a en France un grand nombre d’imbéciles qui refusent de voter contre.

Joël (1)

Mélanchon n’est qu’un bouffon et un traître à la France et aux Français historiques qu’il haït du plus profond de son être! Un talent oratoire certes, mais toujours en fin de compte pour nous cracher à la gueule avec son mépris ethnique de Marocain!!! Le troskard puant!!!

mac gyver

Bien résumé !

eva Argeles

Sachant que merlenchon n’a pas une goutte de sang Français.Il profite de la France et c’est tout. on le laisse faire .

Maurice

Bien plus important comme commission d’enquéte que vos amuses gueules bidons
Proposition de loi N° 187 visant à reconnaître le massacre du 5 juillet 62 à Oran
https://www.nosdeputes.fr/15/document/187
ceci dit tous les présidents de gauche et de droite ont eu et aurons des services
paralélles au choix passés sans concours mais il faut avouer que comme connerie
cet agent avait le pompon !

José

Si vous prèferez Melenchon à Macron pour l’économie collectiviste; la prévalence de l’immigration ;la lutte anti térroriste ;il a failli déjà passer face à MLP
ALLEZ Y GAIEMENT

Hector Poupon

Il ne s’agit pas de « préférer » Mélenchon à Marine le Pen, mais de constater qu’il a l’art de s’imposer dans l’espace politique C’est un fait ! A -t-on vu Christian Jacob applaudir Marine le Pen ? J’en doute hélas. Le problème pour Marine, c’est qu’on ne lui pas beaucoup d’espaces d’expression, comme tentait d’ailleurs de montrer cet article. Il faut dire que Macron ne l’a pas choisie comme adversaire officielle, un moyen de la faire taire !

Pierre

Parce que vous voulez nos faire croire qu’il n’y a que 2 voies ? Et celle des vrais patriotes ?

limone

ben , quels patriotes ? désolée de vous poser la question !

Виктор Владфмирович (Viktor Vladimirovich)

Rappelons que depuis la loi constitutionnelle N°2007-238 du 23 fév.2007,la notion de haute trahison est purement et simplement supprimée du texte constitutionnel pour être remplacée par : »Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat » (art 68). D’où la bravade de Macron « qu’ils viennent me chercher ! »

Louise

Certes, mais on est justement dans ce cas: manquement  ses devoirs.

limone

il y a eu pire, comme dit plus haut, Hollande dévoilant des « secrets défense » et se promenant en scooter, alors qu’il détient le chiffre de la b
et il a fini son mandat !! faire un livre dévoilant certains aspects de sa fonction !!!!

Виктор Владфмирович (Viktor Vladimirovich)

Il y a aussi la vente de la branche Alstom Energie à General Electric par Macron en 2014, alors Ministre de l’Industrie. La prise de contrôle par les ricains sur cette branche relève de la haute trahison, puisqu’elle fabrique les turbines de nos SNLE et de notre P.A. Il y a trahison au sens de l’art 411-3 du Code Pénal.

Conophobique

Hollande n’a pas dévoilé de secrets défense. Ce qu’a fait Macron c’est tenter d’instituer un état dans l’État au détriment du mandat légitimisé par le peuple aux législatives. C’est grave.

Pierre

Il reste la solution Kennedy.

denis

Encore faut-il trouver un Lee Harvey Oswald et des « sponsors » bien résolus à passer à l’acte pour l’armer

Jean Neymar

Je ne partage pas du tout les fondamentaux de La Méluche mais il faut reconnaître qu’il est un des rares à être monté au créneau avec autant d’énergie et de perspicacité. Il est dommage que certains internautes refusent de le voir.

dom

Mais ils sont tous culs et chemise ! Et puis on les connait les grands orateurs , après le bla-bla , y a jamais rien de bon ….

Dupond

Merluche ne vaut pas mieux que macron ,il profite seulement de l’opportunité de la gamelle que se prend le bébé a brizitte en pleine poire croyant se refaire un électorat consistant ,ce qui ne sera pas le cas car le peuple grogne sur les sujets de l’imigration et de l’insécurité dont merluche prend bien garde d’éviter le sujet « électorat oblige » . Ce n’est pas l’électorat de mélanchon qui fera tourner la machine économique de la France dont il bénéficie des retombées d’aides sociales san cotiser

Joël (1)

100% Juste!!! Rien à rajouter sinon que cet en….lé à voté Maastrich mettant en place la destruction de nos Nations!!!

Dupond

@Joël (1)+10000000000000000000
Il est plus mondialiste que Macron et beaucoup plus con car il se met les FDS a dos par ses remarques méprisantes .Pour lui l’ouvrier FDS doit bosser pour aider ses petits protégés (qui l’ont viré d’afrique du nord) afin de se constituer un électorat qui puisse faire de lui un nouveau petit pere des peuples (mdr)

Philippe@9.3

ça radote… Au point de faire l’éloge de Mélenchon, de décréter intouchables les abrutis faschistes de gauches.
Mais où va Riposte Laique? Y-a-t-il un encore pilote? qui deviendrait probablement la cible de la justice.
Votre prochain article sera sur la teinture de macron, source de destitution certaine, car décrétée indigne de la fonction par vous-même?

Louise

ON COMPREND Â TRAVERS VIS DIFFÉRENTS COMMENTAIRES que vous êtes payè pour tenter de discréditer RL. mais quoi que vous fassiez, monsieur le collabo, les Français se lèvent, de plus en plus nombreux, et la guerre civile approche. Gare au retour de bâton.

Philippe@9.3

Tu ne comprends rien. Un résistant con est un résistant mort.
Restes donc assise sur ta chaise.

Marnie

Insulter son propre pays comme il l’a fait de nombreuses fois le rend indigne de sa fonction. Dire que la colonisation est un crime contre l’humanité c’est cracher sur l’histoire de son propre pays et des motifs qui ont provoqué cet état de fait. Insulter ceux dont il est le Président c’est grave car il n’a aucun respect, aucune estime, voire de la haine. Il n’y a pas de culture française. Les français des fainéants, alcooliques, illettrés cyniques, ceux qui ne sont rien. Beurk !