Affaire Zemmour : cela risque de coûter cher à Albin Michel

Publié le 6 juillet 2021 - par - 26 commentaires - 2 795 vues
Traduire la page en :

Le Tout-Paris des lettres et de la politique continue de bruire à propos des démêlées du journaliste Éric Zemmour avec son ancien éditeur Albin Michel.

Au plan juridique, le problème est plus grave qu’on ne peut l’imaginer. En effet, la rupture unilatérale du contrat par l’éditeur repose sur de la discrimination. Le Code pénal vient en renfort et nous sommes éclairés grâce à l’analyse de maître Régis Castelnau : « les articles 225-1 et 225–2, qui concernent la discrimination, peuvent aller très loin. D’autant que l’on ne parle pas de la forme que revêt cette discrimination. »

Ajoutons que l’article 225–1 plonge complètement dans la discrimination puisqu’il considère : comme discriminante toute distinction opérée sur les opinions politiques. L’autre article est aussi puissant. Il indique que la discrimination est patente dès lors qu’elle consiste à « entraver l’exercice normal d’une activité économique quelconque. » C’est bien le cas de la rupture, répétons-le encore une fois de plus, unilatérale, du contrat par l’éditeur. Elle prive tout simplement l’auteur de la jouissance paisible du fruit de son travail.
Si l’avocat de l’auteur peut baser son action juridique sur un critère discriminatoire, il est clair, dès lors, que la démarche devant la juridiction compétente est possible.

Les livres politiques connaissent rarement une seconde carrière avec l’édition poche. Ceux de Zemmour n’échappent pas à la règle comme nous pouvons en juger. Le suicide français et les autres titres qui l’ont précédé n’ont pas été publiés en petit format. Ce sont des ouvrages qui ne jouent pas les prolongations. Ce qui veut dire que seul le grand format peut être la garantie d’une confortable recette. Ce sont des livres exclusivement liés à l’actualité. Donc si la parution est ratée, il n’y a pas un autre moyen de récupérer l’investissement.
Francis Esmenard, petit-fils du créateur, qui dirigeait la maison depuis 1988 succédant à son père, a quitté sa confortable retraite. Il est revenu dans l’arène, mettant de côté l’actuel PDG, créateur du trouble.

Haéri, homme de gauche déclaré venant de chez Flammarion, avait été clair dès son arrivée. Il rejoindrait le clan des auteurs, ceux qui, depuis des années, mènent une guerre sans répit avec la publication d’auteurs de droite ou assimilés. Esmenard jouait d’habileté et savait les calmer. Devant l’attitude du nouveau patron, au début l’ancien n’a pas voulu intervenir dans l’action d’éviction des auteurs trop clivants. Il aurait déclaré : « qu’il se démerde ».

S’il est revenu, c’est que la situation s’envenime. Les courriers de l’avocat de l’auteur ne laissent aucun doute sur l’affrontement juridique qui aura lieu et qui s’étalera sur la place publique. Les frais de justice ajoutés aux sommes réclamées aux titres des dommages et intérêts risquent de peser lourd dans la trésorerie de la société ; enfin, cette affaire peut ternir l’image d’Albin Michel, et détourner les lecteurs.

Ce sont pour toutes ces raisons que l’ancien dirigeant est revenu. Mais il en est une autre. Qui sait si quelque part elle n’est pas la plus importante. C’est Esmenard qui a fait venir Éric Zemmour chez Albin Michel. Rien que pour cela il ne pouvait laisser la situation entre les mains de Haéri.

Toutes les suppositions sont sur la table, comme disent les politiques. Publier le texte de Zemmour, je n’y crois pas. Car, dans ce cas, il aurait à nouveau la meute sur le dos, et il faudrait qu’il lui trouve un os à ronger. Il reste la possibilité d’un dédommagement. Il mettrait un terme à l’action juridique. C’est probablement ce qui va se passer.

Cette affaire nous montre une fois de plus que le pluralisme existe de moins en moins dans l’édition. Je ne connais pas Gilles Haéri. Son sort m’importe peu. Mais j’espère qu’il paiera sa folie de gauchiste méprisant la liberté d’expression et le non-respect des accords passés. Et encore, rien n’est moins sûr !

Raphaël Delpard

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Auberg

Si il a un procès ça vas chauffer pour la caisse de l éditeur

Dorylée

Si l’auteur discriminé se nommait Tahar ben Jelloun, il est certain que les articles 225-1 et 225-2 s’appliqueraient ! Mais il s’agit d’Éric Zemmour ; il n’y a pas d’infraction. Sans doute Albin Michel va-t-il obtenir une belle subvention pour compenser ses pertes dues à la non édition de Zemmour et, avec un peu de chance, sera-t-il raccroché à la promotion Légion d’Honneur du 14 juillet…

Patrick Lévy

Zemmour, Zemmour ! Patrick Lévy.

amril

Et quand les banques françaises ferment leurs portes au RN et obligent le parti à aller chercher de l’argent chez les russes, ce n’est pas de la discrimination abusive aussi grave et qui évidemment n’a soulevé que tollé vis à vis de MLP qui ose trouver un prêt chez le dictateur Putin.
C’est autrement plus grave me semble-t-il, (pour parodier les ‘sel-zé-ceux’ comme le ronchon dacié qui fini chacune de ses interventions ainsi).

Gabriel

On retrouve dans ce gouvernement LGBT les mêmes crapules que chez Facebook ou Twitter. Empêcher la libre parole, c’était la spécialité du parti nazi, parti de gauche selon Goebbels lui-même.

jacotte

Je n’achète plus les auteurs édités chez Albin Michel !!!! Son Nom est suffisamment explicite.

Michel de Belcourt

Avant de boycotter cet éditeur il va falloir qu’il racle les fonds de tiroir car l’adition va être saler, je me demande même s’il a les reins si solides pour supporter tout ça. E.Zemmour n’a pas besoin de se présenter aux élections il va remplir ses comptes bancaires et autres. Voilà une bonne chose j’espère que ça servira d leçon à tous ces gauchistes qui se croient tout permis.

Bruno De Montcalm

Boycott de cet éditeur !
c’est con, car les seuls à lire “en grand nombre” sont les vilains blancs. Si cet éditeur n’aime pas les blancs, qu’il prépare sa reconversion.
N’oubliez pas: BOYCOTT ****Albin Michel****
ps, je n’avais aucune remarque sur la couleurs des gens, avant…. On était FRANÇAIS ou non-francais; depuis que l’on me met une étiquette sur le dos (tout comme les juifs par les sales nazis), je me braque systématiquement sur TOUT ce qui est “politiquement correct”: BLM est comme le parti SS, une abomination à combattre !!!

jeanlg75

On pari que l’éditeur Albin Michel publiera le livre d’Assa Traoré (écrit par un nègre) si elle en présente un ?

jean lemenicier

La moindre des choses sera pour moi de ne plus acheter ce qui vient de chez cet éditeur”.

gillic

Idem pour moi !!!

Vicking

Idem également pour moi

Anton

On se fout d’Albin Michel. Boycott et point barre.

Jean-Louis

Vous allez me faire croire que vous lisiez des livres?

Le Templier

1) Boycotter les éditions Albin Michel .
2) Virer ce cuistre qui a pris une telle décision .
Toute l’intelligence du monde est impuissante contre l’idiotie à la mode .
Les esprits étriqués ont toujours rejetés ce qu’ils ne pouvaient comprendre .

patphil

qu’un éditeur refuse un futur bestseller, c’est assez inhabituel, non? quelle grandeur d’ame

Robert Jordan

La grandeur d’âme dans ce monde se mesure au compte en banque.

Rems

Il est clair qu’il faut boycotter cet éditeur et j’ai commencé d’ailleurs !!!! tant pis pour lui………..

Robert Jordan

Pas besoin de boycotter, ils se boycottent tous seuls.

Jean-Louis

Il va pas s’en remettre

gonzague

Cette histoire de jeune directeur qui veut révolutionner rappelle ce qui était arrivé à Claude Nougaro. Viré de sa maison de disques par un nouveau jeune directeur, et qui revient sur les ondes avec le succès de “Nougayork”.

François BLANC

Onfray est un petit gauchiste sans envergure
Albin Michel a semble t il des problèmes de trésorerie, d’où la colère des actionnaires envers le marxiste de service

patphil

onfray a au moins la langue pas dans sa poche !et il publie, crée , dénonce infatigablement les gens qui veulent interdire de penser !

amril

On aurait aimé que tous ces génies de la pensée et du verbe s’associent à ce que prévoyait un visionnaire il y a des décennies, au lieu de le combattre; nous n’en serions pas là aujourd’hui.
Ras le bol des ‘cerveaux’ qui découvrent le mal quand ils l’ont installé.

Christian Navis

– Allo, Larbin Michel ? Ici Manucescu.
– Que puis-je pour vous Conducator bien aimé ?
– Ce Zemmour m’énerve. Virez-le !
– Mais notre budget va être amputé de xxxxx euros.
– No problem, je vous offre le double.
En aparté :
– Brizitte, il reste combien sur nos fonds secrets ?
– Pas touche, donné c’est donné. T’as qu’à inventer un nouvel impôt !

Révolutionem

“CN”
Votre subtil commentaire me convient parfaitement !

Lire Aussi